Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les hébergements touristiques en 2012. La fréquentation se maintient grâce à la clientèle étrangère.

De
4 pages

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078255

Ajouté le : 04 janvier 2013
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

N° 1444 - AVRIL 2013

Leshébergementstouristiquesen2012
Lafréquentationsemaintientgrâceàlaclientèleétrangère

Séverine Francastel, direction g énérale de la Compétitivité, de l’industrie et des services
et Sylvia Legait, pôle de compétence Tourisme, Insee

Ehsedletôtsesbatsaf,lqurétaenonti,1eclldeseleparrapportà201narFne,2102nneaiitoloptrméce).qieuirtsaçsirfnapreufaitunebved’isérennot(ecnats1eauleabréadnctelpsugénéralementenEueporuoP.tuar,tnahél’rgbeenemoutt
campings est en léger recul et celle desAinsi, l’activité se maintient dans les hôtels
autres hébergements collectifs progresse%0,1edeunimidell.Es)ontinifidés;neduntieéimlloisn(198,4
modérément. Globaleme nt, la fréquentationdsneilnom7li01,5gs(ampilescdanssoainétiuepsenadnsalt
des hébergements touristiques est stable.estivale), mais augmente de 0,6 % dans les
Dans les hôtels et les campings, la clientèleautres hébergements collectifs (92,5 millions
française baisse et la clientèle européenneèrehelégeestaussiuétdneeCttse.)Tmeisurncessideuxrédueaedotseteilrèôhet
stagne. La clientèle globale des hôtels se. ous
maintient grâce à l’afflux de touristes nonesbl0,(–asqutaisa)%1cevconfondullectifsétseostn,selnsiuesodmocstnemegrebéh’d
européens (9,7 % de nuitées en plus en 2012).396,6 millions de nuitées en 2012.
Face à des clients de plus en plus
exigeants, les héberg ements ayant fait leâtit
choix de la qualité et de l’adaptation auxificdeu’cnlanerdieravantapemsjnocalede,urctonismaouriLet
nouvelles normes de classement bénéfi-béné geux
cient d’une fréquentation supérieure auxAnnée bissextile, 2012 compte une journée
autres.supplémentaire (29 février). Située pendant les
Les nuitées hôtelières atteignent un nouveauvacances d’hiver, elle contribue à la stabilité de
record en Île-de-France (68,3 millions)l’activité hôtelière. Par ailleurs, le tourisme de
et en Provence - Alpes - Côte d’Azurmsrorcre)ide,sensituéne,hemaiojrutn(séissfsré1220eniepoithuderisiolcifénébs
(21,7 millions). La fréquentation desen 2011. Les deux effets contricontre sept -
campings progresse à l’intérieur du terri -buent conjointement à la légère croissance des
toire mais baisse sur le littoral.nuitées hôtelières pour motif personnel
(+ 0,3 %). Le contexte conjoncturel pèse
davantage sur les nuitées d’affaires, en léger
En 2012, la situation économique ne joue pas recul (– 0,3 %), qui représentent 44 % des
en faveur du tourisme : après la reprise de nuitées hôtelières en 2012.
2010 et du début de 2011, la conjoncture se Sur le plan de la météo, le mois de juillet maus -
dégrade à nouveau dans l’Hexagone, comme sade, qui fait suite à celui déjà peu clément de
Fréquentation des hôtels et des campings en France métropolitaine

Nombre de nuitées* Durée moyenne de séjour
2012 Évolution 2011-2012 (en %
) Durée en Évolution
Nomb Part des 2012 2011-2012
re
(enmillions)ét(reanng%e)rsTotalFrançaisÉtrangers(enjours)(en%)

Année 2012,
hôtels seulement 198,4 34,5 0,0
Saison 2012**,
hôtels et campings 207,8 35,6 – 0,9
Hôtels 102,1 37,6 – 0,9
Campings 105,7 33,6 – 1,0
Emplacements nus*58,641,7–2,7
Emplacements équipés*47,123,51,2
*Voirdéfinitions.**Périodedemaiàseptembre.
Sources:Insee,DGCIS,partenairesterritoriaux,enquêtesEFHetEFHPA.

– 1,4

– 2,0
– 2,4
1,7

–4,7
1,4

2,8

1,0
1,7
0,3
0,3
0,5

1,8

2,8
1,9
5,4
4,5
7,1

0,3

– 0,3
0,2
– 1,7
–2,2
1,8

2011, contribue sans doute au recul de la d’où une hausse marquée de leur
fréquentation des hôtels (– 1,9 % par fréquentation (68,4 millions de nuitées,
rapport à juillet 2011) et plus encore des soit + 2,8 %). Dans les campings, en
campings (– 4,7 %). Ces derniers profitent revanche, les touristes étrangers ont
en revanche de la vague de chaleur tardive raccourci leurs séjours, si bien que leur
(+ 1,3 % en août et + 4,5 % en septembre, fréquentation progresse modérément
par rapport aux mêmes mois de 2011). (35,5 millions de nuitées pendant la
saison estivale, soit + 0,3 %). Malgré le
rattrapage amorcé depuis trois ans, les
La fréquentation de la clientèlenuitées étrangères restent inférieures
française diminue, tout en restantaux niveaux records atteints avant la
à un haut niveau par rapport au pic de 5,6 %crise : –
2007 pour les hôtels et – 2,3 % par
Indépendamment de leur durée de rapport au pic de 2006 pour les
séjour, les clients français ont été moins campings.
nombreux dans les hôtels (– 1,2 %) et,
dans une moindre mesure, dans les
campings (– 0,2 %). Les Français ontMoins d’Italiens et d’Espagnols
diminué également leurs dépenses endans les hôtels,
séjournant moins longtemps. Comptemais un retour des Britanniques
tenu de ces deux effets, la fréquentation
française recule de 1,4 % dans les Les Européens constituent la principale
hôtels (130,0 millions de nuitées) et de clientèle étrangère des hôtels (70 % des
1,7 % dans les campings (70,2 millions nuitées étrangères) et plus encore des
de nuitées pendant la saison estivale). campings (99,8 %). En 2012, ils ont
Pour ces deux types d’hébergement, maintenu leur fréquentation dans les
elle se situe malgré tout à un niveau deux types d’hébergement. Dans les
élevé au regard des dix dernières hôtels, leur nombre de nuitées reste très
années : même si elle n’atteint pas le inférieur à celui d’avant la crise
record de 2011, elle dépasse les niveaux (– 12,7 % par rapport à 2007).
de l’ensemble des années 2003 à 2010 Cette année encore, les évolutions sont
(graphiques).contrastéesselonlepaysdeprove-
nance (tableaux2 et 3). Premiers clients
La fréquentation étrangère201n2eeagntvadanéruojéstnoyseuqinesBritanhôtels,lgnredssetéar
remonte, mais reste en deçà des alors que leur fréquentation(+ 3,6 %),
niveaux records d’avant la crisereculait depuis quatre ans. Leur nombre
de nuitées reste toutefois inférieur de
Contrairement aux clients français, les 30 % à celui atteint en 2007. Ils ont par
clients étrangers sont venus plus ailleurs continué d’être moins présents
nombreux dans les hôtels (+ 2,2 %), dans les campings. Les Néerlandais
comme dans les campings (+ 2,1 %). demeurent de loin la première clientèle
Dans les hôtels, ils ont également étrangère des campings, avec 42 % des
séjourné plus longtemps, en moyenne, nuitées étrangères. Leur fréquentation

Évolution du nombre de nuitées* dans les hôtels et les campings depuis 2003
Hôtels Campings
indice base 100 en 2003 indice base 100 en 2003
115 115
FrançaisFrançais
110 110

105

100

Ensemble

105
100

Ensemble

95 95Étrangers
Étran ers
90g90
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
*Voirdéfinitions.
Lecture : les nuitées des résidents étrangers dans les hôtels ont diminué de 1,9 % depuis 2003, mais remontent à partir de 2010.
Champ : hôtels et campings situés en France métropolitaine.
Sources:Insee,DGCIS,partenairesterritoriaux,enquêtesEFHetEFHPA.

diminue légèrement en 2012, de même
que dans les hôtels.
Les Allemands et les Suisses ont été
plus présents qu’en 2011, dans les
hôtels comme les campings. Les Belges
ont séjourné nettement plus en camping,
mais un peu moins en hôtel. Avec une
fréquentation en hausse de 13,4 %, les
Russes ont continué leur percée dans
les hôtels, y dépassant, comme en
2011, la clientèle scandinave. Celle-ci a
fréquenté un peu plus les hôtels en
2012. Les Italiens et les Espagnols, très
affectés par la crise, ont de nouveau
réduit nettement leurs nuitées en hôtel
(– 8,1 % et – 14,1 %). Les Italiens se
sont reportés partiellement vers le
camping (+ 3,3 %), mais pas les Espa -
gnols (+ 0,1 %).

Toujours plus de clients non
européens dans les hôtels
Les clients extra-européens sont
toujours plus présents dans les hôtels.
En 2012, leur fréquentation atteint un
nouveau record avec 20,7 millions de
nuitées, soit une hausse de 9,7 % par
rapport à 2011. La fréquentation améri-
caine, en forte progression (+ 9,3 %),
dépasse pour la première fois les
10 millions de nuitées. En particulier,
celle des touristes originaires des
États-Unis se renforce notablement
(+ 11,8 %), favorisée par la baisse de
l’euro par rapport au dollar. Cette clien -
tèle est la première contributrice à la
hausse des nuitées étrangères (1,1 point
de croissance sur 2,8), même si sa
fréquentation reste en deçà de celle
de 2007. La progression de la clientèle
sud-américaine est également forte
(+ 5,2 %), mais en ralentissement (+ 14,4 %
en 2011 et + 29,1 % en 2010).
Avec 10,0 % de nuitées supplémentaires,
la clientèle asiatique est, elle aussi,
toujours plus présente dans les hôtels. Ce
sont les touristes originaires du
Proche-Orient et du Moyen-Orient qui
augmentent le plus leur fréquentation
(+ 15,1 %), devant les Chinois (+ 11,3 %)
et les Japonais (+ 4,4 %). Cette dernière
clientèle renoue avec la croissance après
la baisse de 2011 (– 2,7 %), liée aux
conséquences économiques de l’accident
nucléaire de Fukushima. Les Japonais
restent les premiers clients asiatiques des
hôtels (28 % des nuitées de la clientèle
asiatique), devant les Chinois (18 %).

INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur www.insee.fr

De meilleures performances Aul’engouement croissant pour les chaînes 31 décembre 2012, 5 102 campings
pour les établissements ayantenli:ltsars,psslceltehôesrlou.Prnutemeselcsaevuaneuonalscésdérentréfssontienéefimeleidntsulpicafsidr,seéesstanda,auxnormetilrèseôhet11357hôtel
adopté le nouveau classementesérperaleccco’taputdxuanitions)ion(défiédapsseétlacapacinte78%de
Depuisplusieursannées,laclientèle,dontcceolnutired5e6s,3h%ôt).elLsesinddéémpeanrcdhaenstsde(6la5,b1ell%i-tsoutcacleèsdudp’aardch(étasibolen,aul4e).Apua-sdsealàgedeacue
la composition a pu évoluer, se porte de sation telles que « Qualité tourisme » nouveau classement sembl e traduir
plusenplusverslesétablissementsmilieu(1000campingset3000hôtels)visentàsdeperformancese.sD’uneparte,
ou haut de gamme, offrant davantage de en terme
confort. Dans les campings, l’attrait des répondre à cette demande de qualité. Plus il induit une montée en gamme des
emplacementséquipés(définitions)serdéécveelmopmpeentm,elnatleotiddeu2m2odjeuirllneitsat2i0o0n9dedseémtaajboliristsaieremmenetnst,rseucrltaosustépsoduranlesslahôctaetlés,-
confirme (+ 1,2 %) au détriment des empla -
cements nus (– 2,7 %). Cette demande de services touristiques définit de nouvelles gorie immédiatement supérieure. D’autre
qualitésetraduitégalementparnmoernmtsestoduerisctilqaussees,mpeluntsfpaocuilrelmeesnhtécboemrgpea--rpeacrlta,lsasférséqeusetntsatuipoénrideeusreétaàblicseslelemednetss
Fréquentation des hôtels selon la non-classésrables d’un pays à l’autre. Ce nouveau : les premiers enregistrent
provenance de la clientèle et les % effet une hausse de 1,1 enclassement a pour objectif d’inciter les
établissements à améliorer la qualité de seconds une baisse de 2,9 %. Les hôtels
Neunit2é0e1s2*2É0v1o1l-u2ti0o1n2 reclassés bénéficient aussi d’un meilleurleurs équipements et services, grâce à
(en millions) (en %) d’occupation (61,1 % contre 57,9 %). tauxun référentiel plus exigeant, complet et
n la même façon, les campings reclassés Deévolutif. Depuis le 23 juillet 2012,
FrAallecmeagne1306,,03– 11,,49 résistentl’ancien classement est obsolète, mais 0,6 % mieux que les autres (–
Belgique 5,3 – 0,5 contre – 2,8 %) et ont un taux d’occupationles établissements non reclassés
Espagne 4,3 – 14,1peuvent toujours réaliser la démarche supérieur (37,8 % contre 28,5 %).
Italie 5,4 – 8,1d’obtention du nouveau classement.
Pays-Bas 3,2 – 1,5
RRuosysaiueme-Uni120,,28133,,46Fréquentation des campings selonNouveaux records de
Scandinavie 2,0 2,4la provenance de la clientèlefréquentation hôtelière en
Suisse 2,9 9,5Île-de-France et en Paca
Europe hors France 47,7 0,0
Amérique centraletiuN12201-01lotuoi2nvÉ12ées*en20
et du Sud 2,7 5,2Dans l’hôtellerie, la clientèle étrangère
États-Unis 6,6 11,8 (en %)(en millions)progresse et la clientèle française recule
Amérique 10,4 9,3 France 70,2 – 1,7dans tous les types d’espace (urbain,
Chine 1,6 11,3 Allemagne 6,3 4,0littoral, montagne, rural). Dans la grande
Japont2,54,4Belgique4,07,2majorité des régions, l’évolution globale
Proche-Orien**Espagne0,80,1de la clientèle est modérée, entre % – 2
et Moyen-Orient 1,7 15,1 Italie 1,0 3,3
Asie et Océanie 9,0 10,0 –Pays-Bas 14,7 1,1 1 %et + (carte). La fréquentation se
Afrique** 1,3 11,9Royaume-Uni 5,6 – 4,6maintient en Île-de-France (+ 0,3 %), où
ÉTtortaaln gcleirentèle19688,,4402,,08EuSruoipsesehors France 315,,3460,,33la clientèle est majoritairement étrangère.
Ét n er 35Malgré la baisse du tourisme d’affaires,
*Voirdéfinitions.gra105,tèle07–1,T3to5,,0ilnelac elle atteint même un nouveau record de
** L’Égypte est rattachée à la zone du Proche-Orient et dufréquentation avec 68,3 millions de nuitées,
MChoyaemnp-:Orhiôetnetl.ssituésenFrancemétropolitaine.*CVhoairmpd:éfcianimtipoinnsg.ssituésenFrancemétropolitaine.soit 34,4 % des nuitées métropolitaines (en
Sources:Insee,DGCIS,partenairesterritoriaux,enquêteEFH.Sources:Insee,DGCIS,enquêteEFHPA.progression de 1,5 point depuis 2007).

Parc et fréquentation des hôtels et des campings, selon la catégorie
Hôtels Campings
Caté rie Nombre Nuitées* Taux d’occupat u ation*
au 1eredeajavnei2r103u1(goerlleinimsr)cserbmahnvja301r2ie-10221e(pniotn)s012(xen2)Tau(en%2n10tuoivÉlone)%Év2102-1102noitulo(ed’emn*io1uaer022110-12(Év%)utoln2ioe(21T)%nexua102nÉvolution2011-20pcc’oxd3nmillnvier201étseT*uaeisrN)iureplmbNo*ajmecastne
en (en points)
Non classés 138,1 – 2,9 57,9 – 0,2 183 – 2,8 28,5 0,0
Classés 481,3 1,1 61,1 – 1,0 513 – 0,6 37,8 – 0,5
1 étoile 31,5 1,0 64,4 – 1,5 18 – 1,9 27,6 – 0,8
2 étoiles 120,0 1,6 56,3 – 0,8 93 0,0 30,2 – 0,2
3 étoiles 213,3 1,2 61,3 – 1,0 206 1,4 35,5 0,1
4 étoiles 100,6 0,2 64,4 – 1,0 147 – 1,7 42,3 – 1,2
5 étoiles 15,8 1,7 64,6 – 0,1 48 – 3,4 50,5 – 1,3
Ensemble 619,3 0,0 60,3 – 0,7 695 – 1,0 35,5 – 0,3
*Voirdéfinitions.
Champ : hôtels et campings situés en France métropolitaine.
Sources:Insee,DGCIS,partenairesterritoriaux,enquêtesEFHetEFHPA;AtoutFrance.

INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur www.insee.fr

Fréquentation* des hôtels et campings en 2012 selon les régions

Hôtels

Campings**

L’enquête de fréquentation dans l’hôtel -
lerie de plein air(EFHPA) interroge
mensuellement au cours de la saison de
mai à septembre les 7 400 campings, clas -
sés (de 1 à 5 étoiles) ou non classés, et
possédant au moins un emplacement de
passage. L’enquête de fréquentation
dans les autres hébergements collectifs
touristiques(EFAHCT) est réalisée
mensuellement auprès d’un échantillon de

Nuit millions)seteedotrusiem,illagesvacanceseiamtsnosimaflail,esér0052esncdesièrlitehô
Nuit millionv
20
70auberges de jeunesse et centres sportifs.
10Ces trois en sont réali uêtes
352q sées par l’Insee
7 Évolution 2012/2011en partenariat avec la direction générale de la
Évolution 2012/201 4 à 11 %Compétitivité, de l’industrie et des services
1 à 3 % 1 à 4 %et de partenaires locaux du tourisme.(DGCIS)
0 à 1 % 0 à 1 %
– 2 à 0 % – 2 à 0 %Les résultats relatifs à 2012 sont définitifs
– 6 à – 2 % – 8 à – 2 %pour les -mois de janvier à octobre et provi
*Voirdéfinitions.soires pour novembre et décembre.
** Saison : période de mai à septembre.
Champ : hôtels et campings situés en France métropolitaine.
Sources:Insee,DGCIS,partenairesterritoriaux,enquêtesEFHetEFHPA.Définitions
Les autres hébergements c ollectifs touristiquesLesnuitées (ou fréquentation)corres-
Les autres hébergements collectifs touristiques ont accueilli 92,5 millions de nuitées en pondent au nombre total de nuits passées
2012,soitunpeumoinsdelamoitiédesnuitéesenhôtelsetpresqueautantqu’enpnauritlsecsocnliseénctust.ivUenscdoaunpsleunsééjtoaubrlinsasnetmtreonist
camping. La durée moyenne de séjour est proche de 5 jours comme en camping. Globa - e
lement,lafréquentationdeceshébergementsprogresselégèrement(+0,6%parrapportàcpoermspotnnpeosunresisxéjnouuirtnéaesn,tdqeu’umnêemneuiqt.uesix
2011). Les résidences hôtelières et de tourisme (72 % des nuitées) portent exclusivement la Unemplacement de passageest un
hausse (+ 2,0 %), les autres types d’hébergement étant orientés à la baisse. Cependant, emplacement destiné à une clientèle
les taux d’occupation diminuent (35,4 % en 2012 contre 36,2 % en 2011), en raison touristique n’y élisant pas domicile. Il peut
d’une offre en lits croissante, en particulie r dans les résidences de tourisme situées en être nu ou équipé d’un hébergement léger
zone urbaine.La clientèle étrangère repr ésente 22,4 % des nuitées de l’ensemble de (chalet, bungalow, mobil-home...). La
ceshébergements(27,3%danslesrésidencesdetourismecontre7,1%danslesvillagesfrméeqnutsenltoautiéosnàrlé’saindneénetienll’eestdepsemipslacen-
vacances et maisons familiales). compte ici. as pr e e
or
En Provence - Alpes - Côte d’Azur affiche une baisse de fréquentationLeomntbaruexdde’cohcacmupbraetiso(n’duoppraleutdestacememplents
(Paca), deuxième région par sa fréquen - (– 2,6 %). Le recul est le plus prononcéou d’unités d’hébergement) occupées au
tation hôtelière, les nuitées augmentent sur le littoral ouest (– 5,1 %). À l’inverse,nombre de chambres (ou d’emplacements
de 2,2 % et atteignent aussi un nouveau la fréquentation augmente à l’intérieuritevffcetne)egemsururtesoffement(eénnodedoirépenredià-t-esc’duu’inétdsh’béreo
record (21,7 millions). Seules la Cham - des terres (+ 1,0 %), grâce à l’afflux deen excluant les fermetu nnières
pagne-Ardenne et le Centre dépassent clients étrangers (43 % des nuitées inté - ).res saiso
par ailleurs 1 % de hausse. Inverse - rieures). L’Alsace fait exception avec
ment, l’Aquitaine, après de bons résul - 3,4 % de nuitées en moins.Bibliographie
tats en 2011, accuse un net recul
(– 3,5 %), pesant fortement sur l’évolu -Sources S., « Nette hausse de la clien - Francastel
tion globale. La fréquentation baissetèle française dans les hôtels et les
également fortement en Franche-Comté,Le4Pagesdelagnipmac»1102nes
(– 5,8 %).L’enquête de fréquentation hôtelièreDGCIS n° 17, mars 2012.
me en
rPeopurrélseesntcea5m5pi%ngsde(scarntueit),éleeslitttootralael,sqeuti(désà5e1ecsmsslaonuonioté)selrlaloFnadsen1c4lnSétcehPaan.t,izdesltle«u,o.iDro5t0ehL0stiôrlue2u0t1c0effeteelulsin:eemmebéltraseenpeemulols’lubs,dôrhèeutpepixufearouH)es(EF
lescampings»,InseePremièren°1344,Le
61 % des nuitées de la clientèle française,antaompt,etcsséser.sahbmsnc5muio4Pgaseadl c ealD CGSI 1n° a2,ilvr01 2.1
Pour vous abonner aux avis de parution : http://www.insee.fr/abonnementswww.insee.fr
Pour vous abonner à INSEE PREMIÈRE :Direction Générale :
-Par internet : http://www.webcommerce.insee.fr/liste.php?idFamille=1618, Bd Adolphe-Pinard
-ou par fax au (33) 03 22 97 31 73Par courrier : retourner ce bulletin à l’adresse ci-après 75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
INSEE/CNGP - B.P. 402 - 80004 Amiens CEDEX 1Jean-Luc Tavernier
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2013ER.éNdaauctzee-uFriechnecthef :
Abonnement annuel :84€(France)106€(Étranger)Rédacteurs :
L. Bellin, J.-B. Champion,
Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________A. Houlou-Garcia, C. Pfister
Adresse :Maquette :É. Houël
___________________________________________________________________
Tél :Impression: Jouve
______________________________________ _______________________________
Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.Code Sage IP131444
ISSN 0997 3192
-
Date : atur© INSEE 2013
__________________________________ Sign e

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin