Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les services marchands en Midi-Pyrénées (6 Pages)

De
6 pages
Les services marchands (commerce, transport, services aux entreprises, services aux particuliers, finance et assurance, activités immobilières) représentent désormais la moitié de la richesse de Midi-Pyrénées et six emplois sur dix. La prépondérance de la capitale régionale est marquée : elle concentre ainsi la moitié des emplois des services marchands de la région, mais les emplois du commerce et des services aux particuliers sont largement répartis sur tout le territoire.
Voir plus Voir moins

GéoFLA® © IGN 1999 - INSEE 2003
Numéro 70 : janvier 2004
Les services marchands en Midi-Pyrénées
Commerce Transports
Cahors
Cahors Rodez Rodez
MontaubanMontauban
Auch AlbiAlbi Auch
ToulouseTarbesToulouseTarbes
FoixFoix
Part de l'effectif salarié
dans le tertiaire (%)
Plus de 65 25 à 50
50 à 65 0 à 25Services aux entreprises Services aux particuliers
Secteur non représenté
sur le canton
Cahors CahorsRodez Rodez
Montauban Montauban
Auch Albi AlbiAuch
Tarbes Toulouse ToulouseTarbes
Foix
Foix
Source : Insee - DADS 2000
Les services marchands (commerce, transport, services
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
aux entreprises, services aux particuliers, finance et DIRECTION REGIONALE
DE MIDI-PYRENEES
assurance, activités immobilières) représentent Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Pontsdésormais la moitié de la richesse de Midi-Pyrénées et 31054 TOULOUSE CEDEX 4
Directeur de la publication : Benjamin Camus
six emplois sur dix. La prépondérance de la capitale Rédactrice en chef : Marie-Pierre Plaux
Maquettiste : Isabelle Darles
Ce document est téléchargeable à partir du site internetrégionale est marquée : elle concentre ainsi la moitié
www.insee.fr/mp
à la rubrique « publications »
Imprimeur : Escourbiac, 81300 Graulhetdes emplois des services marchands de la région, mais
Dépôt légal : janvier 2004
ISSN : 1262-442X
CPPAP : 183ADles emplois du commerce et des services aux
SAGE : SIPAG7076
Prix : 2,2 €particuliers sont largement répartis sur tout le territoire.
Abonnement à l'ensemble des publications
pour l'année 2004 : France 85 €, Etranger 105 €GéoFLA® © IGN 1999 - INSEE 2003
Les services marchands en Midi-Pyrénées
vec 25 milliards d’euros de chands est sensiblement plus forte en salarié de la région a suivi globalement
valeur ajoutée en 2001, les Midi-Pyrénées qu’en France, sauf pour la conjoncture nationale, tout en évoluantAservices principalement mar- les services aux entreprises où l’évolu- de façon plus favorable. Les pertes
chands ont créé plus de 49 % de la tion est similaire en Midi-Pyrénées et d’emploi au début de la décennie 90 y
production régionale, soit un niveau ailleurs. ont été moins accentuées, de sorte
supérieur à celui observé dans la France qu’ensuite la croissance de l’emploi
de province (47 %) mais inférieur au Le commerce : salarié y a été supérieure. Au total, l’emploi
niveau national (52 %) tiré par l'Ile-de- un secteur présent salarié du commerce a augmenté de plus
France. Ils représentent près de 6 em- sur tout le territoire de 20 % dans la région sur la dernière
plois sur 10 en Midi-Pyrénées soit décennie.
380 000 emplois salariés et environ En Midi-Pyrénées, le commerce
45 000 emplois non salariés. sous toutes ses facettes emploie près de A contrario, le nombre d’emplois
127 000 salariés dans plus de 38 000 non salariés du commerce n’a cessé de
L’évolution de l’emploi dans ces établissements disséminés sur tout le décroître depuis 10 ans. Entre 1990 et
activités est très favorable dans la région : territoire régional. Il est ainsi le 2001, le nombre d’indépendants
sur les dix dernières années, l’emploi premier secteur des services marchands, travaillant dans le commerce est passé
total (salarié et non salarié) augmente avec autant d’établissements que les de plus de 26 400 à 19 600 - soit une
de 12 % dans le commerce, et de 30 % services aux entreprises et les services diminution d’un quart des effectifs.
dans l’ensemble des autres activités aux particuliers réunis, et plus L’emploi non salarié s’est toutefois
tertiaires (y compris services administrés). d’emplois salariés que n’importe quel moins effrité dans le commerce que
La croissance de l’emploi salarié est encore autre secteur de service. dans l’agriculture (- 44 %) ou la
plus nette : elle atteint 64 % pour les construction (- 29 %). Du fait du
services aux entreprises, et même 86 % Proche des consommateurs (pour développement du salariat, avec
pour les services aux particuliers - où le commerce de détail, le commerce et l'expansion des grandes surfaces et la
traditionnellement les indépendants la réparation automobiles) et des disparition des petits commerces, les
sont nombreux. Depuis 1990, la croissance entreprises clientes (pour le commerce salariés représentent aujourd’hui 86 %
de l’emploi salarié dans les services mar- de gros et les intermédiaires du com- des emplois du commerce, contre 79 %
merce), cette activité est présente dans il y a dix ans.
tous les cantons de Midi-Pyrénées.Poids du commerce
Dans certaines zones, notamment en Des services aux
Nombre de salariés
milieu rural, le commerce représente entreprises dynamiques
895 270
parfois jusqu'aux deux tiers de l’emploi
298 420
23,0 salarié des services marchands. En Midi-Pyrénées, les services aux
22,4
26,2 entreprises emploient près de 105 00021,022,0 21,6
21,532,4 Les géants du secteur sont, dans personnes. Parmi les grands secteurs
22,5
19,8 23,8 la région comme ailleurs, les hypermarchés. des services marchands, ils occupent23,5
23,6
Les principales enseignes (Auchan, la deuxième place après le commerce,18,9
19,616,3 Carrefour, Leclerc) sont toutes repré- que ce soit en termes d’emploi ou de
26,2
sentées dans la région et emploient plusieurs chiffre d’affaires.
22,1 23,321,5 centaines de salariés. A côté de ces25,5
13,8 géants, environ 4 établissements sur 10 Les secteurs des services aux
n’emploient aucun salarié. entreprises sont très divers tant auPoids dans l'effectif
régional (%) niveau des activités (postes et télécom-
25,5 à 32,4
21,0 à 25,5 Le commerce représente 14 % de munications, recherche, fourniture de
13,8 à 21,0 l’emploi salarié total de Midi-Pyrénées. personnel, assainissement) que des
Source : Insee - DADS 2000 Depuis le début des années 1990, l’emploi structures (établissements publics et
2privés, groupes nationaux et locaux, et est nettement supérieur aux taux salarié dans l’audiovisuel et les services
grandes et petites unités). Les salariés observés dans les grands secteurs du personnels a été moins soutenu
employés ont aussi des profils très tertiaire marchand tels le commerce ou (+ 25 %). Au total, l’emploi salarié aura
différents : chercheurs, juristes, experts les services aux particuliers. Bon nombre progressé davantage dans la région
comptables, architectes mais aussi d’activités du secteur des services aux qu’au niveau national (+ 56 % contre
ouvriers qualifiés travaillant dans les entreprises comme les télécommu- + 34 %). Il est relativement réparti sur
laboratoires, le contrôle technique et nications, la recherche, les services tout le territoire régional.
ouvriers moins qualifiés comme le professionnels nécessitent du personnel
personnel chargé du nettoyage des technique hautement qualifié. Comme dans le reste de la France,
locaux ou de l’enlèvement des ordures le secteur des services aux particuliers
ménagères. Des petites unités est constitué d’établissements de petite
dans les services aux taille : 48 % d’entre eux n’emploient
Comme en France, de 1990 à particuliers aucun salarié. De nombreux établisse-
2001, l’emploi salarié régional des services ments de la coiffure, de la blanchisserie,
aux entreprises a fortement progressé : Les services aux particuliers de la restauration ou du domaine
+ 56%. Toutes les activités composant emploient près de 37 000 salariés et culturel et sportif sont en fait des
ce secteur ont contribué à cette dyna- réalisent un chiffre d’affaires de 3 milliards chefs d'entreprise travaillant seuls.
mique de l’emploi, en particulier, les d’euros en Midi-Pyrénées. Dans le
télécommunications, l’assainissement, tertiaire marchand, ils occupent une En Midi-Pyrénées, les femmes
la sélection et fourniture de personnel, place équivalente à celle du secteur sont plus nombreuses que les hommes
et les activités informatiques, secteurs des transports après les secteurs du parmi les salariés des services aux parti-
où les effectifs ont doublé voire triplé. commerce et des services aux entreprises. culiers, principalement dans les services
Seules les activités juridiques et personnels et les hôtels, cafés et restau-
comptables ont connu une croissance Dans ce secteur, les hôtels, cafés rants. Dans les services aux particuliers
moins importante des effectifs salariés, et restaurants concentrent plus des deux deux salariés sur dix occupent des
de l’ordre de 10 à 20 % sur cette décennie. tiers des effectifs salariés. Le reste de emplois non permanents. Dans l’audio-
l’emploi salarié se partage entre les visuel et les activités culturelles, récréa-
Malgré la présence d’importants services personnels (19 %), les activités tives et sportives notamment, plus d’un
établissements dépendant d’entreprises culturelles, récréatives et sportives (9 %) salarié sur trois est intermittent. Mais
à dimension nationale tels que La Poste, et l’audiovisuel (3 %). cette forte mobilité des salariés s’explique
Cap Gemini, Cegetel, les petits établis- également par la saisonnalité de l’emploi
sements prédominent dans les services L’emploi salarié est en forte pro- et les difficultés de recrutement dans
aux entreprises : près d’un sur deux n’a gression : les effectifs salariés des activités certains secteurs comme l’hôtellerie-
pas de salarié et un sur trois entre un et culturelles, récréatives et sportives ont restauration.
cinq salariés. plus que doublé sur la période 1990-
2001. Les hôtels, cafés, restaurants ont Des transports
Le taux d’encadrement régional de eux aussi connu une évolution très créateurs d’emplois
21 % (c'est-à-dire la part des cadres favorable de l’emploi salarié (+ 60 %)
supérieurs dans les salariés) dépasse de au cours de cette décennie. En revanche, En Midi-Pyrénées, le transport
six points celui des régions de province le rythme de progression de l’emploi compte 4 300 établissements qui
emploient 36 000 salariés. Il représente
un peu plus de 8 % de l’emploi salariéCaractéristiques des salariés en Midi-Pyrénées
du secteur tertiaire de la région. Parmi
Unité : %
les grands secteurs qui composent les
Commerce Transport Services aux Services aux
entreprises particuliers services marchands, il occupe une
place modeste dans la région : 5 %Part des femmes 45,9 21,9 44,7 54,8
Part des dirigeants et cadres supérieurs 10,0 8,5 20,8 11,6 des établissements et 6 % du chiffre
Part des ouvriers 28,0 57,9 21,6 16,0 d’affaires.
Part des employés 42,3 17,6 30,4 58,2
Part des professions intermédiaires 19,7 16,1 27,1 14,1 Le transport de marchandises
Part des emplois non permanents 8,5 8,2 40,8 20,1 tient un rôle essentiel dans ce secteur.
Taux de rotation des salariés 1,7 1,6 3,2 3,1 Il concentre la moitié des établisse-
Source : Insee - DADS 2000 ments et le tiers des salariés. Le trans-
3de cette année, dans la région, les deuxChiffres clés en Midi-Pyrénées
tiers des créations et réactivations,Commerce Transport Services aux Services aux
entreprises particuliers et les trois quarts des reprises d’établis-
3 600 15 600Nombre d'entreprises au 01.01.2002 32 400 17 600 sements, concernaient un établissement
89,0 91,5 dont sièges sociaux (%) 92,6 96,1 fournissant des services marchands.
4 300 18 000Nombre d'établissements au 01.01.2002 38 100 19 000
Pour l’ensemble des activités, l’essor
35 900 104 900Effectif salarié des é 126 700 36 800
date de 1998 ; dans les services8,4 5,8 effectif salarié moyen 3,3 1,9
marchands, il a été plus précoce d’un3 700 12 900Chiffre d'affaires en 1999 (millions d'euros) 39 400 3 000
3,4 3,8 an. Sur 4 ans la croissance du nombrePart de la région dans l'emploi salarié en 2002 (%) 4,1 3,6
42,6 58,4Degré de dépendance de la région au 01.01.2002 (%) 24,2 18,2 d’établissements est de 2 points
13,2 3,9Rayonnement de la ré 4,9 1,4 supérieure dans les services marchands
51,6 45,4Taux de survie à trois ans au 01.01.2002 (%) 48,8 46,8 aux autres secteurs de l’économie, hors
Source : Insee - SIRENE, DADS, Estimations d'emploi, Base de données économiques localisées agriculture.
port de voyageurs se classe second moins forte en région des établissements Quelle que soit l’activité, le taux
avec 28 % des établissements mais ne sans aucun salarié : 39 % contre 49 % de création (y compris reprises, réacti-
compte que 17 % des salariés. Dans en France métropolitaine. Un peu vations, transferts) oscille autour de
ce secteur les emplois sont concentrés moins de la moitié des établissements 15 % par an. Il est plutôt supérieur,
dans les transports aériens et ferro- régionaux emploie de 1 à 10 salariés compris entre 16 et 20 % par an, pour
viaires, qui représentent un quart des contre 36 % en France. les services marchands. Le taux de
salariés pour seulement 4 % des cessation (transferts d’établissements
établissements. Ainsi, parmi les dix Davantage de créations compris) suit la conjoncture, en étant
principaux établissements de transport, d’entreprises dans les
plus élevé en cas de récession (comme
7 dépendent d’Air France ou de services marchands
en 1993 ou en 1996), et plus faible en
la SNCF.
cas de croissance.
Chaque année, entre 12 000 et
Durant la dernière décennie, 16 000 établissements entament une
Les services aux entreprises sel’évolution des effectifs en Midi-Pyrénées activité en Midi-Pyrénées. Il s’agit prin-
caractérisent par la part élevée desest encore plus vive qu’au niveau cipalement d’établissements nouvelle-
créations pures : ils représentent 13 %national : depuis 1990, l’emploi salarié a ment créés. Selon les années, on compte
des établissements de la région, maisprogressé d’environ 30 % contre 20 % en entre 10 000 et 16 000 disparitions
près de 20 % de ses créations pures.France. Les établissements régionaux de d’établissements, de sorte que depuis
transport ont un rayonnement limité Les services aux particuliers sont plus1998, le nombre d’établissements
et un degré de dépendance plutôt élevé nombreux, en part relative, dans lesaugmente régulièrement dans la région.
par rapport aux autres secteurs du ter- réactivations et les reprises : respective-
tiaire puisque 4 sur 10 dépendent de En 2001, comme dix ans plus tôt, ment 20 % et 31 % de l’ensemble des
centres de décision extérieurs à la région. en Midi-Pyrénées, les établissements des réactivations et reprises, quand ils
services marchands représentaient 60 % comptent pour 14 % des établissements
La répartition des effectifs des des établissements actifs de l’industrie, présents fin 2001 et 13 % des créations
établissements montre une présence des commerces et des services. Au cours pures de l’année 2001. Il s’agit d’ailleurs
d’un secteur plutôt plus fragile que les
Démographie des établissements en Midi-Pyrénées autres services marchands, dans la
Des services marchands Des autres activités mesure où il représentait en 2001 près
Etablissements Etablissements79 000 51 000 de 16 % des disparitions d’établisse-
78 000
50 500
77 000 ments de la région. Quant au
50 00076 000
75 000 49 500 commerce, avec près de 33 % des
74 000
49 000
73 000 établissements de la région, il compte
72 000 48 500
71 000
48 000 pour 25 % des reprises. Dans leur
70 000
47 50069 000 ensemble, les services marchands sont
68 000 47 000
1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 donc des secteurs actifs de la création
Nombre d'établissements d’établissements.Source : Insee - SIRENE
4Répartition sectorielle en Midi-Pyrénées
La moitié des emplois Des établissements Des effectifs
en % en %tertiaires dans l’unité 45 45
40 4040,0 41,5urbaine de Toulouse
39,535 36,8
35
30
3029,4
29,025 26,9En 1999, prés d'un tiers des 25
20 21,4 22,720établissements de services marchands de 15 17,0 15
15,4
10 12,3la région sont implantés dans l’unité 10 10,9 10,8
5 7,66,25,1 5 6,24,8 3,9 4,6urbaine de Toulouse (c’est-à-dire dans 4,0
0 2,2 1,90
Commerce Transports Activités Activités Services aux Services aux
Commerce Transports Activités Activités Services aux Services auxla commune de Toulouse ou les financières immobilières entreprises particuliers
financières immobilières entreprises particuliers
Unité urbaine de Toulouse Reste de la région71 communes de banlieue qui forment
Source : Insee - Base de données économiques localisées 1999au total l’agglomération toulousaine).
Ces établissements comptent en L L L’’’essor des services depuis 1980 en France L L’’
moyenne deux fois plus de salariés dans
L’importance des services principalement marchands ne cesse de croître en France,l’agglomération toulousaine que dans le
comme c’est le cas dans toutes les économies développées : entre 1978 et 2002, lareste de la région. Aussi, l’unité
richesse engendrée par ces services a presque doublé. Elle est ainsi passée de 346 milliards
urbaine de Toulouse concentre-t-elle
d’euros en 1978, à 657 milliards d’euros en 2002, de sorte que les services principale-
49 % de l’emploi salarié régional dans
ment marchands représentent désormais plus de la moitié de la valeur ajoutée produite
le tertiaire marchand ; son poids est par- dans le pays. Il s’agit de la branche de l’économie la plus dynamique, devant les services
ticulièrement marqué dans le secteur des administrés (administration, santé, éducation, action sociale) et l’industrie.
services aux entreprises pour lequel elle
L’emploi des services marchands a dans le même temps augmenté de moitié pendantreprésente près de 63 % des salariés de
la période, soit plus rapidement que dans les services administrés. Les autres branchesla région. Ainsi, le poids du commerce
de l’économie ont perdu des emplois entre 1978 et 2002 : les emplois ont été divisés paret des services aux particuliers est moin-
deux dans l’agriculture, et ont diminué d’environ un tiers dans l’industrie et la cons-
dre dans l’unité urbaine de Toulouse mal-
truction. In fine, les services marchands représentent en 2002 près de la moitié des
gré une forte présence des activités
emplois en France, alors que l’industrie n’en fournit plus que 16 %, la construction 6 %
audiovisuelles, même si ces services et l’agriculture 4 %.
représentent encore chacun 40 % des
Au sein même de cet ensemble hétérogène que sont les services marchands, l’évolutioneffectifs régionaux correspondants.
est variable. Les activités les plus dynamiques, tant en termes de richesses que d’emplois,
sont les services aux entreprises, probablement stimulés par l’externalisation croissanteTrois types de services
d’activités autrefois réalisées par des services internes (activités informatiques, activités
structurent le territoire
juridiques, comptables, nettoyage, sécurité…), suivis des transports. En revanche, la
valeur ajoutée produite par les services aux particuliers a peu augmenté sur la période,
On peut distinguer trois grands
mais ces activités sont très créatrices d’emplois. Ainsi, en 25 ans les services aux parti-
types de services, suivant la localisation culiers ont créé en France plus de 930 000 emplois, de sorte qu’ils sont la deuxième
des emplois : branche des services principalement marchands pour la vitalité de l’emploi, derrière les
services aux entreprises (+1 930 000 personnes entre 1978 et 2002), et ce même en
-les secteurs d’activités plus prenant en compte le temps partiel et donc en équivalent temps plein. Les activités
souvent présents dans les grandes récréatives, culturelles et sportives (notamment l’audiovisuel), les hôtels et restaurants
communes rurales de Midi-Pyrénées : ainsi que certains services à la personne expliquent cette évolution favorable.
activités commerciales (magasins d’ali-
Evolution des services de 1978 à 2002
mentation spécialisés ou non, charcu-
Emploi Valeur ajoutée teries, boulangeries et boulangeries-
Indice base 100 en 1978 Indice base 100 en 1978250
250pâtisseries), transports (routier notam-
ment), services à la personne (hôtels
200 200
et restaurants, activités récréatives,
150 150culturelles et sportives) et services
publics (activités de poste et courrier,
100 100
assainissement, voirie, gestion des
50 50déchets). Ces services constituent en
1978 1982 1986 1990 1994 1998 2002p 1978 1982 1986 1990 1994 1998 2002p
quelque sorte une gamme de services
Commerce Activités financières Services aux entreprises
de proximité assurant un maillage fin Transports Activités immobilières Services aux particuliers
Source : Insee - Comptes Nationauxdu territoire.
5-A l’opposé, les services dont les ville, mais aussi des services opération-ferroviaires, fret) services caractéristiques
emplois sont concentrés dans la des grandes métropoles régionales nels aux entreprises, avec des emplois
métropole régionale : services aux (activités audiovisuelles, assurance, moins qualifiés.
entreprises (architecture, ingénierie, recherche et développement, télécom- -Entre ces deux extrêmes, un
contrôle, activités informatiques, publi- munications). On retrouve pour une ensemble de services est plutôt concentré
cité et études de marché, location sans dans les villes moyennes : servicesgrande part les secteurs de fonctions à
opérateur, sécurité, nettoyage, services contenu décisionnel élevé ou qui personnels, commerce et réparation
divers), transports (transports aériens, contribuent à l’image de marque de la automobiles, grandes surfaces, commerces
de détail non alimentaires, location
immobilière, banques, maillent le
territoire, mais de façon plus lâche que
Méthodologie
les services de proximité. On trouve
également dans cet ensemble les servi-
ces professionnels (activités comptables,Une activité de service se caractérise essentiellement par la mise à disposi-
tion d’une capacité technique ou intellectuelle. Pris dans le sens le plus juridiques, conseil pour les affaires et la
large, les services regroupent un vaste ensemble d’activités allant des gestion), qui fournissent des services aux
transports à l’administration, en passant par le commerce, les activités entreprises, mais aussi aux particuliers.
financières, les activités immobilières, les services aux entreprises, les servi-
ces aux particuliers, l’éducation, la santé et l’action sociale. Au sein de cet Eric AMBIAUD
ensemble, on distingue les services administrés d’une part - administra-
Jean-Claude COUSTUREtions et services principalement non marchands comme l’éducation, la santé
et l’action sociale - et les services principalement marchands. Jean-Claude LAFFONT
Les informations de cette étude synthétisent des données issues de sources
Céline ROUQUETTE
multiples : répertoire des entreprises et des établissements SIRENE, base
de données sur les grands établissements, déclarations annuelles de données Pour en savoir plus
sociales, données sur l’appareil productif local grâce à une base de données
économiques localisées…
n˚ 119
Janv
2004
« Les services marchands en Midi-Pyrénées », ouvrage de 112 pages,
offre un panorama complet des secteurs d’activité suivants :
- Commerce - Activités juridiques ce et réparation automobiles - Activités comptables
- Commerce de gros et intermédiaires - Conseil pour les affaires et la gestion
du commerce - Publicité et études de marché
- Grandes surfaces à prédominance alimentaire - Architecture, ingénierie, contrôle
- Magasins d’alimentation, spécialisés ou non - Location sans opérateur
- Autres commerces de détail, réparations - Sélection et fourniture de personnel
- Transports - Sécurité, nettoyage et services divers « Les Services Marchands en
- Tt routier de voyageurs - Assainissement
Midi-Pyrénées». Réalisé en par-
- Transport routier de marchandises - Recherche et développement
tenariat par l'Insee Midi-Pyrénées- Manutention, entreposage et gestion - Services aux particuliers
d’infrastructures - Hôtels et restaurants et la Chambre Régionale de
- Agences de voyage - Audiovisuel Commerce et d'Industrie.
- Organisation du transport du fret - Activités culturelles, récréatives et
Dossier n° 119, janvier 2004.- Services aux entreprises sportives
- Télécommunications - Services personnels Prix : 20 €
- Activités informatiques - Promotion et gestion immobilières
Pour commander, contactez
l'INSEE au 05 61 36 61 13, ouFiches départementales : Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-
la CRCI au 05 62 74 20 22Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne.
6
LES DOSSIERS
É T U D E S
DE L'INSEE