Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les villes intelligentes. : Point_143

De
4 pages

Charreyron Perchet (A). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0077063

Ajouté le : 09 janvier 2012
Lecture(s) : 11
Signaler un abus
COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU
DÉVELOPPEMENT DURABLE
n° 143 Septembre
2012
Les villes intelligentes
La vil ein« telenieg s»tt eelon ductiIC (es Tonolethcd  eigse durpoe  ? niamedortniL linformation et de la communication) dans lespace urbain ouvre la voie à de nouvels e fonctionnalités, de nouveles dnièrs mae ealv i ed vuogég e,rere  dvrvineeretr le .eDs  projets émergent aujourdhui en France et à létranger qui témoignent de lintérêt des viles pec suo r nouveaux dispositifs mais aussi des enjeux industriels sous-jacents. Si les TIC peuvent contribuer à rendre les vilduralus , leblessep  pste ns an saslevéd rutnemeppo sepoder questions tant sur le plan de lacceptabilité sociale que sur ceux de leur mode de financement ou des transformations quelles induisent dans la nature des services rendus et le rapport des citoyens/usagers à la vil.e
De la ville intelligente à la ville durabletransport, énergie, eau-assainissement, bâtiment… pour mettre l’accent sur les interactions entre ces Confrontées à la nécessité de réduire leurs émissions différentes composantes rendues possibles par le de CO2, d’économiser les matières premières, développement des TIC. Cette approche systémique d’optimiser la gestion des ressources, mais aussi de de la ville, dont tout le monde s’accorde à reconnaître s’adapter à l’évolution des besoins, les villes doivent aujourd’hui la nécessité, se heurte toutefois à de imaginer de nouvelles réponses, innover tant sur le nombreux obstacles liés à la prédominance des plan technologique, que social ou organisationnel. La approches traditionnelles par « silos », à une ville intelligente doit être resituée dans ce contexte et gouvernance cloisonnée et à des cultures constitue une réponse parmi d’autres aux enjeux professionnelles spécialisées. posés par le développement durable. Elle a pour caractéristiques essentielles de : - Mettre l’usager au cœur des dispositifs. Outre un accès à une gamme de services plus diversifiés, le - Répondre à un objectif de sobriété dans l’utilisation citoyen/usager devient lui-même producteur des ressources. Économies d’eau, écrêtement des d’informations par exemple sur l’état du trafic ou en périodes de pointe dans la consommation opérant un retour d’expérience sur l’état de d’électricité, consommation d’énergie maîtrisée grâce fonctionnement des services. L’utilisation des aux dispositifs de mesure en temps réel, minimisation systèmes d’information et des moyens de des pertes dues au vieillissement des réseaux… Tous communication internautiques permettent à l’habitant ces enjeux vont dans le sens d’une optimisation de la de signaler à la collectivité un dysfonctionnement, gestion des ressources, qui est un des objectifs créant une boucle de rétroaction allant des utilisateurs principaux de la ville intelligente. Ses modalités de aux fournisseurs de services. réalisation technique passent principalement par la Sur le pl de l nance, l’accès facilité aux 1 mise en place de « smart grids » . an a gouver informations « Open data » (répondant ainsi à - Permettre une approche systémique de la ville. Il l’impératif de transparence des activités publiques) s’agit de dépasser les approches sectorielles séparant comme la possibilité, grâce aux TIC, d’une interaction 1 Réseaux intelligents. Il s’agit de réseaux augmentés decroissante entre le citoyen et le politique vont systèmes informatifs (technologies de l’information et de la nde communication) qui ont pour but d’optimiser la production,anenprs iertpas ed noitapicitrapgraplusune  sds ne seld naéelagtnemivll eet.sL  a le fonctionnement et la distribution des ressources.
Délégation au développement durable
www.developpement-durable.gouv.fr