Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Pays Vimeu-Bresle-Yères : un pôle d'emploi fort mais très peu diversifié

De
4 pages
Original par sa situation géographique à cheval sur deux régions administratives, le pays Vimeu-Bresle-Yères se distingue également par le fait qu'il regroupe deux systèmes économiques locaux très reconnus qui lui confèrent une image industrielle particulièrement marquée, qu'une tradition touristique ancienne vient compléter. L'omniprésence de l'industrie n'est pas sans conséquence sur l'évolution socio-démographique du pays. Le niveau de formation des habitants est faible et le marché du travail, défavorable aux femmes et aux jeunes qualifiés, pèse sur la croissance de la population et des services et plus largement sur l'attractivité du territoire.
Voir plus Voir moins
Pays VimeuBresleYères
8 quai de la Bourse 76037 ROUEN CEDEX 1 Tél : 02 35 52 49 11 Fax : 02 35 15 06 32 Tél indices courants : 0 836 680 760 Tél autres demandes : 0 825 889 452 Courriel : renseignements@insee.fr
Directeur de la publication :Jacques JACOB
Chef du service des études et de la diffusion :Denis CAVAUD
Rédacteur :Jérôme FOLLIN
Rédacteur en chef :MarieFrance GUILLIEN
ISBN 2110682760 INSEE 2000 Dépôt légal : septembre 2004 Code SAGE : PA001168 Imprimerie Iropa Prix : 3,8
LES PAYS EN HAUTENORMANDIE
Pays VimeuBresleYères : un pôle d’emploi fort mais très peu diversifié
Original par sa situation géographique à cheval sur deux régions administratives, le pays VimeuBresleYères se distingue également par le fait qu’il regroupe deux systèmes éco nomiques locaux très reconnus qui lui confèrent une image industrielle particulièrement marquée, qu’une tradition touristique ancienne vient compléter. L’omniprésence de l’in dustrie n’est pas sans conséquence sur l’évolution sociodémographique du pays. Le ni veau de formation des habitants est faible et le marché du travail, défavorable aux fem mes et aux jeunes qualifiés, pèse sur la croissance de la population et des services et plus largement sur l’attractivité du territoire. Tout en cherchant à conforter son socle industriel, le pays VimeuBresleYères pourrait viser à renforcer son attractivité touristique et surtout à renouveler les activités économiques lo cales pour enrayer le recul démographique à l’œuvre depuis une trentaine d’années. Il pour rait également veiller à limiter les risques liés à une très grande spécialisation.
vec un peu plus de 81 000 habi A tants (au dernier recensement de population) répartis sur 91 com munes, le pays « VimeuBresleYè res » peut être considéré comme un grand pays ; il est par exemple plus peuplé que les dix pays déjà consti tués en HauteNormandie, dont la population moyenne est de l’ordre de 55 000 habitants. Le pays se distingue d’abord par son caractère plutôt rural. Près de trois communes sur quatre (repré sentant 60% de la population) font partie de l’espace à dominante ru rale (voir définitions cicontre). Cinq communes seulement ont plus de 3 000 habitants, les deux princi pales étant Eu (8 081 habitants en 1999) et Le Tréport (5 900 habitants). Autre signe de la ruralité du terri toire, les surfaces agricoles utili sées couvrent les deux tiers de la superficie du pays. Le pays béné ficie également d’une forte identité touristique, liée essentiellement à
son littoral, avec une tradition bal néaire ancienne (voir page 6). Le territoire présente la particularité d’être à cheval sur deux départements (la SeineMaritime et la Somme) ap partenant à deux régions différentes (la HauteNormandie et la Picardie) , et ce, de façon assez équilibrée : 54% des habitants et 56% des emplois sont situés « côté normand ». Le pays couvre complètement trois cantons (ceux de Ault, Aumale et Blan gysurBresle) ; les cantons de Eu, de FrivilleEscarbotin et de Gamaches sont presque intégralement inclus ; enfin, seulement deux communes du canton de Moyenneville font partie du pays. La correspondance entre le dé coupage du pays et les structures in tercommunales est plus directe : le pays inclut complètement les commu nautés de communes des cantons d’Aumale et de BlangysurBresle, la communauté de communes interré gionale du Gros Jacques et celle du Vimeu Industriel ; restent douze com
Les dix principales communes du pays VimeuBresleYères Nombre d’habitantsÉvolution de la population de 1990 à 1999 Nom des communes en 1999(en %) Eu 8081 3,2 Tréport (Le)5 9005,3 FrivilleEscarbotin 4646 1,9 BlangysurBresle 3405 1,2 MerslesBains 3394 4,1 Gamaches 2949 4,8 CrielsurMer 2670 8,9 Aumale 2577 4,2 FeuquièresenVimeu 2370 2,4 Fressenneville 2334 3,6 Unités : habitant, %Source : INSEE  Recensements de la population 1990 et 1999
munes du SIVOM de Ga maches et une seule commune n’appartenant à aucune structure inter communale (Béthen courtsurMer) (1). Le pays ainsi constitué bénéficie, malgré son caractère interrégional, d ’ u n ec o h é r e n c ei n terne relativement im portante. En effet, 86% des actifs résidant dans le pays y ont également leur emploi et les navet tes domiciletravail in t e r n e sa up a y ss o n t nombreuses, notam ment entre les commu nautés de communes du Gros Jacques et du Vimeu Industriel. On note toutefois que le
(1) Ce découpage en com munautés de communes a été privilégié, dans le do cument, pour les analyses internes au pays ; les 12 communes du SIVOM de Gamaches sont appelées « Secteur de Gamaches » et la commune de Béthen courtsurMer, unique ment pour des raisons de « commodité statistique », a été regroupée avec la communauté de commu nes du Gros Jacques du fait de son appartenance au canton d’Ault.
CARTE D’IDENTITÉ DU PAYS VIMEUBRESLEYÈRES Population totale en 1999. . . . . . . . . . . . 81228 Évolution 19901999 .. . . . . . . . . . . . . . . 1,2% 2 Superficie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 820km 2 Densité .. . . . . . . . . . . . . . 99habitants au km Nombre de communes. . . . . . . . . . . . . . . . 91
Territoires urbains et ruraux
STRUCTURATION DU TERRITOIRE
ESPACE À DOMINANTE URBAINE Aires urbaines(définition simplifiée) Pôles urbains Unités urbaines (agglomérations) comptant 5 000 emplois ou plus. Couronnes périurbaines Communes (ou unités urbaines) dont 40% ou plus des actifs résidents travaillent hors de la commune (ou de l’unité urbaine) mais dans l’aire urbaine. Communes multipolarisées Communes (ou unités urbaines) dont 40% ou plus des actifs résidents travaillent dans plusieurs aires urbaines, sans atteindre ce seuil avec une seule d’entre elles.
ESPACE À DOMINANTE RURALE Aires d’emploi de l’espace rural(définition simplifiée) Pôles d’emploi de l’espace rural Communes (ou unités urbaines) n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine comptant 1 500 à 5 000 emplois. Couronnes des pôles d’emploi de l’espace rural Communes (ou unités urbaines) n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine dont 40% ou plus des actifs résidents travaillent dans le reste de l’aire d’emploi de l’espace rural. Autres communes de l’espace à dominante rurale Communes (ou unités urbaines) n’appartenant ni à l’espace à dominante urbaine ni à une aire d’emploi de l’espace rural.
Source : INSEE  Recensement de la population 1999
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin