Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Population, logement, activité à Paris

De
6 pages
Au recensement de la population de mars 1999, 2 125 800 habitants ont été dénombrés à Paris, soit 26 500 habitants de moins qu'en 1990. La stabilisation de la population se confirme après une longue période de dépeuplement. Même si la population parisienne se caractérise par une présence importante de personnes âgées et une faible proportion d'enfants, elle tend à se rajeunir dans un contexte de vieillissement national et régional. La part des plus de 60 ans est passée de 20,8 % à 19,6 %. Depuis 1990, 631 000 nouveaux habitants se sont installés à Paris, soit 30 % de la population. Près de la moitié de ces nouveaux arrivants appartiennent à la tranche d'âge des 25 à 39 ans. La part des étrangers tend à diminuer depuis 1990 : 308 270 étrangers ont été recensés en 1999, soit 14,5 % des habitants du département contre 15,9 % en 1990. Par ailleurs, le parc de logements de Paris compte 1 322 500 logements, dont 84 % sont des résidences principales. Le nombre de logements vacants s'est accru : en 1999, un logement parisien sur dix a été recensé vacant contre un sur onze en 1990. Majoritairement de petite taille -les logements d'une ou deux pièces représentent 58 % du parc- et relativement anciennes, les résidences principales sont néanmoins de plus en plus souvent confortables. La population active a légèrement diminué depuis 1990 ; elle s'élève désormais à 1 128 600 personnes. Le taux d'activité de la capitale, le plus faible de la région, s'élève en 1999 à 61,4 %. Cela tient essentiellement au poids important des personnes âgées et de la population estudiantine à Paris. En 1999, 135 700 chômeurs ont été dénombrés. La proportion de personnes se déclarant chômeurs est passée de 9,4 % à 12 % de la population active.
Voir plus Voir moins
INSEE ILEDEFRANCE
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES
ILEDEFRANCE
Population, logement, activité RECENSEMENT à Paris u 8 mars 1999, Paris compte 2 125 800 haà une légère accentuation du déficit mi mieAr d’IledeFrance en termes de population, ilnière période intercensitaire, la capitale bitants. Première capitale européenne,gratoire, qui s’était fortement réduit Paris est aussi un département. Le pre entre 1982 et 1990. Au cours de la der occupe le deuxième rang au niveau national, der perd 14 700 personnes par an par le jeu rière celui du Nord. Paris accueille 19,4 % de la po des entrées et sorties. Le 12e arrondisse pulation francilienne sur moins de 1 % du terri ment, qui affiche une hausse de popula toire régional. De ce fait, ce département affiche la tion significative, est le seul à connaître densité la plus élevée du pays (20 170 habitants au un solde migratoire positif. Tandis que le km2). Sept arrondissements situés à la périphérie 7e qui connaît la plus forte baisse, est comptent plus de 160 000 résidents, regroupant celui où le déficit migratoire est le plus ainsi près de 60 % de la population parisienne. Seul important. à dépasser 200 000 habitants, le 15e arrondisse ment est le plus peuplé. Malgré une légère augmentation, l’excé dent des naissances sur les décès ne suffit La stabilisation de la po Léger pas à compenser les pertes migratoires. pulation se confirme rajeunissement Paris enregistre en effet la plus petite va après une longue période riation naturelle de la région (+ 0,6 % de fort dépeuplement. par an), mais néanmoins supérieure à Entre 1990 et 1999, Paris a perdu 26 500 habi celle de la France. Ce dynamisme relati tants, soit une variation annuelle moyenne de vement faible est lié à la structure par  0,1 %. Ce rythme est identique à celui observé âge. La population parisienne se caracté entre 1982 et 1990. Cette baisse modérée est due rise en effet par une présence importante des personnes âgées et une faible propor Figure 1Pyramides des âges en 1990 et 1999 tion d’enfants. Toutefois, la population tend à rajeunir, dans un contexte de vieil lissement régional et national. Cette ten dance s’observe depuis 1975. Entre 1990 Age 90 et 1999, la part des personnes de plus de 85 60 ans est passée de 20,8 % à 19,6 %, tan 80 75 dis que celle des moins de 20 ans est 70 65 restée stable. 60 55 50 45 40 Femmes 35 Ces caractéristiques se traduisent par 30 25 20une pyramide des âges étroite à la base, 15 très large pour les classes d’âge de 20 à 35 10 5 ans et peu rétrécie aux âges avancés (cf. 0 15000 100005000 05000 1000015000 2000025000 30000 0000 25000 200000 figure 1). En 1999, près d’un habitant Effectifs 1990 1999sur cinq est âgé de plus de 60 ans et un sur huit de moins de 15 ans (cf. figure 2). Source : Insee,recensements de 1990 et 1999
MENSUEL N° 193 OCTOBRE2000  16 F / 2,44
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin