Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Prix des transports routiers : en 1991 + 1,9% en zone longue.

De
2 pages

Lavigne (M). http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0013057

Ajouté le : 05 décembre 2013
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

PRIX
PRIX DES TRANSPORTS ROUTIERS
EN 1991 + 1,9% EN ZONE LONGUE
Michèle LAVIGNE
En moyenne annuelle, les prix des transports routiers de marchandises ont
augmenté de 1,9% en 1991 en zone longue (résultat provisoire pour une semi-
remorque en pleine charge).
La progression des prix a été positive au premier trimestre et pendant l'été, les
prix ayant fortement tendance à baisser à la fin de l'année.
Pour la première fois depuis 1986, les prix en zone longue sont donc bien
orientés.
Cette progression des prix de vente reste néanmoins inférieure à celle des coûts
de revient estimés à 2,2% selon l'indice de coût de la Direction des Transports
Terrestres (toujours en moyenne annuelle).
Les transporteurs ont répercuté en partie l'évolution de leurs frais réels sur leurs
prix de vente, dans un contexte de niveau de trafic peu porteur: +2% pour le
compte d'autrui en 1991, et des prévisions guère plus élevées en 1992.
L'amélioration de la productivité semble avoir atteint un seuil dans le marché
actuel (par exemple, le taux de parcours à vide est estimé à 21 % en 1991 pour
les véhicules de plus de 17 tonnes contre 22% en 1990).
Indices de prix et de coût au véhicule-km pour les transports intérieurs
en semi-remorque et en pleine charge
110
105 •••• •
100
95
90
85
88 Avr Juill Oct 89 Avr Juill Oct 90 Avr Juill Oct 91 Avr Juill Oct
( Base 100 en janvier 1985 )
~ moyenne mobile " " indice de prix • indice coût DTT
de l'indice de prix
Malgré des tendances en sens inverse en début d'année, 1991 a été marqué parLes coûts augmen-
une baisse du prix des carburants (-14%). Aussi ce sont 3 autres postes quitent malgré la
expliquent en grande partie la hausse des coûts des transports routiers: le prixbaisse de certains
d'achat du matériel neuf de transport de +7% (qui concerne surtout le renou-postes
vellement du parc), les péages d'autoroutes (+8%) et les frais de routes(+7,5%).
Par type de marchandises, les prix de transport (sauf le transport d'engrais)
évoluent positivement en 1991.
Les progressions de prix vont évolution annuelle des prix pratiqués par
de 1% (IAA et matériaux de les transporteurs routiers de 1989 à 1991
éé1
construction) à 4% pour les ( >Zone longue pour une semi-remorque en pleine charge
produits métallurgiques. 90/89 total 91 / 8891/90 89/88
1 %Agriculture 3% -3% 1%Sur 3 ans, les transports des
IAA 1% -1 % -4% -4%produits industriels de base ont
Métallurgie 4% -4% -4%-5%
connu les plus fortes baisses -4% -4%Construction 1% -7%
2% -3% -2%Engrais -1 %de prix. Les prix de transport
divers 3% 0% -5% -2%
©OES T de produits finis et agricoles ont
-0,5% -4,1% -2,9%total 1,9%
Svnthfeso. Avril 1992 mieux résisté.
APRIX
Les prix de l'inter- Les prix des transports internationaux effectués par des véhicules français
national en hausse augmentent de 2,4% en 1991 (résultat provisoire), mais marquent un certain
ralentissement en fin d'année.
Les prix des transports internatio- évolution des prix routiers internationaux
naux se forment sur un marché en zone longue
véhicule de charge utile >= 17 tonnesconcurrentiel depuis très longtemps,
: 199Î; 1 1990 1989 1988ce qui explique qu'ils n'ont pas subi la
:
international î 2;4%ii 0,4% 1,7% -0,9%forte baisse récente des prix intéri-
eurs consécutive à la dérégulation.
115- • Indice de prix au véhicule-km pour les transports internationaux en zone longue
véhicules de plus de 17 tonnes de Charge Utile - (Base 100 au ierTrim85)
110-
105- 9 *coût DTT _ «w^
y
^ " ™ ~ ^^^
100 - ^—S
prix en international
95- 1 1 J—-H 1 -1 H 1 1 1 1 \ -H 1 1
88T1 88T3 89T1 89T3 90T1 90T3 91T1 91T3
On a calculé ci-dessous les pourcentages de parcours à vide à partir desLes pourcentages
de distance à vide données issues de l'enquête TRM (un retour à vide correspond à un
sont stables pour pourcentage de distance à vide d'environ 50%).
les transporteurs à Le pourcentage dee à vide baisse en 1991 principalement parce que les
titre principal transporteurs à titre secondaire ont cherché à mieux rentabiliser leurs déplace-
ments. Les transporteurs à titre principal semblent au maximum de leur
possibilité de chargement au retour.
pourcentage de distance à vide selon l'activité principale du transporteur
compte d'autrui - véhicules de moins de 15 ans - sauf circuit
charge utile > 3 tonnes dont charge utile >= 17 tonnes
tout Zone longue Zone courte Zone courteautre tput;; Zone longue autre
secteur 6911 6912 APE secteur 6911 6912 APE
27% 27%1990 23% 18% 30% : 22%: 17% 27%
1991 21% 18% 26% 25% '•2i%\V 17% 26% 24%
Trois facteurs (qui sont en fait corrélés) expliquent ces différents pourcentages:
la capacité du véhicule, l'activité principale de l'exploitant, et la carrosserie du
véhicule.
En zone courte, le rayon d'activité limite les possibilités de rechargement (les
bennes qui sont surtout exploitées en zone courte ont un pourcentage proche
de celui d'un retour à vide).
En zone longue (par exemple, les véhicules frigorifiques), les rechargements
sont plus fréquents, même si la marchandise transportée ne nécessite pas une
carrosserie spécifique. •
pourcentage de distance à vide selon la carrosserie
compte d'autrui - véhicules de moins de 15 ans - sauf circuit
charge utile > 3 tonnes dont charge utile >= 17 tonnes
citerne porte-cont frigo benne autre citerne porte-cont friqo benne autre
©OEST 23% 18% 40%1990 36% 18% 35% 28% 15% 38% 15%
Synthèse. Avril 1992 1991 34% 20% 16% 40% 17% 34% 22% 13% 38% 15%

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin