Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Provence-Alpes-Côte d'Azur : six départements qui se ressemblent assez peu

De
4 pages
Pour quatre départements de la région sur six, le département de France qui ressemble le plus par son profil socio-économique ne se trouve pas en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Tous se situent de ce point de vue à proximité de l'ensemble des départements du Midi méditerranéen, auxquels s'ajoutent l'Ariège, les Landes et la Charente-Maritime. Les six départements de la région sont assez atypiques en France, le Vaucluse l'est le moins. Mais c'est le Var qui ressemble le plus aux cinq autres, en moyenne.
Voir plus Voir moins
SUD INSEE N° 51  juin 2002 l'essentiel ProvenceAlpesCôte dAzur : six départements qui se ressemblent assez peu
Pour quatre départements de la région sur six, le département de France qui lui ressemble le plus par son profil socioéconomique ne se trouve pas en ProvenceAlpesCôte dAzur. Tous se situent de ce point de vueàproximitéde lensemble des départements du Midi méditer ranéen, auxquels sajoutent lAriège, les Landes et la CharenteMaritime. Les six départements de la région sont assez atypiques en France, le Vaucluse lest le moins. Mais cest le Var qui ressemble le plus aux cinq autres, en moyenne.
Comme les personnes, les collectivités territoriales sont toutes uniques. Cest le cas surtout, pour les communes, si di verses par la superficie, la population, les activités. Le département, crééen 1790 par la Constituante pour laminer les particularismes, présentait initiale ment une certaine homogénéité, de su perficie pour la totalitédes départe ments, de population et dactivités pour limmense majorité. A la différence des régions, le département na pasété conçu pour développer une dynamique qui lui soit propre, mais simplement pourêtre un démembrement de la France. Cest le mouvement, inégal se lon les départements, dindustrialisation
C INSEE2002
e et durbanisation qui a opéré, au 20 siècle surtout, la différenciation ob servée aujourdhui.
Il en résulte un ensemble de départe ments que leurs caractéristiques so cioéconomiques (cf. encadréméthodo logique) permettent de comparer entre eux. Le département le plus ressemblant nest pas toujours, loin sen faut, le proche voisin géographique.
Les départements français : uncontinuum sans clivage net
Une analyse de ces données met enévi dence au niveau national trois opposi tions, mais sans clivages, de cet en semble :entre départements très peuplés et peu peupléentre ds ;épartements du Sud et du Nord ; entre les départements de montagne et les autres. Elle ne per met toutefois pas d’élaborer une typo logie, suffisamment robuste pour sim poser, de lensemble, assez compact, des départements métropolitains, met tant plutôt enévidence un continuum.
Si donc il est difficile de former objecti vement des classes auxquelles pourrait être rattachéchaque département, on peut définir par une distance (cf. enca dréméthodologique) les départements les plus proches (1) entre eux par leurs caractéristiques socioéconomiques.
(1) Dans le corps du texte, les motsproche,voisin, utilisés sans autre précision désignent cette proximité des données de deux départements et non la proximité géographique.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin