Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Rapport d'information déposé par la Délégation de l'Assemblée nationale pour l'Union européenne sur les droits fondamentaux dans l'espace pénal européen

De
56 pages
Le présent rapport examine le contenu des propositions formulées par la Commission européenne pour renforcer la protection des droits fondamentaux dans l'espace pénal européen : proposition de décision-cadre relative aux droits procéduraux accordés dans les procédures pénales ; Livre Vert relatif à la présomption d'innocence ; Livre Vert relatif aux conflits de compétences et au principe ne bis in idem selon lequel nul ne peut être poursuivi, jugé ou puni deux fois pour la même infraction. Le rapport propose de clarifier l'articulation de ces textes avec la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, afin de ne pas être en contradiction avec les droits fondamentaux. Il formule en outre des principes directeurs pour l'action de l'Union européenne en matière de procédure pénale pour respecter le principe de subsidiarité et la diversité des traditions juridiques des pays membres.
Voir plus Voir moins
 N° 3330 _______  
ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE
Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 19 septembre 2006
RAPPORT D'INFORMATION
DÉPOSÉ
PAR LA DÉLÉGATION DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE POUR L'UNION EUROPÉENNE (1),
surles droits fondamentaux dans lespace pénal européen (E 2226, E 2589, E 2694, E 3072, E 3134 et E 3236),
ET PRÉSENTÉ
PARM.IRHCAITSN  PHILIP ,
Député.
________________________________________________________________  (1) La composition de cette Délégation figure au verso de la présente page. 
La Délégation de l'Assemblée nationale pour l'Union européenne est composée de : Lequiller,M. Pierreprésident Abelin, René André,; MM. Jean-Pierre Mme Elisabeth Guigou, M. Christian Philip,vice-présidents François; MM. Guillaume, JeanClaude Lefort,secrétaires Alfred; MM. Almont, François Calvet, Mme Anne-Marie Comparini, MM. Bernard Deflesselles, Michel Delebarre, Bernard Derosier, Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Floch, Pierre Forgues, Mme Arlette Franco, MM. Daniel Garrigue, Michel Herbillon, Marc Laffineur, Jérôme Lambert, Robert Lecou, Pierre Lellouche, Guy Lengagne, Louis-Joseph Manscour, Thierry Mariani, PhilippeArmand Martin, Jacques Myard, Christian Paul, Didier Quentin, André Schneider, Jean-Marie Sermier, Mme Irène Tharin, MM. René-Paul Victoria, Gérard Voisin. 
- 3 -  
 
SOMMAIRE _____  
 
Pages
INTRODUCTION.................................................................... 7 
I. LA PROPOSITION DE DECISION-CADRE RELATIVE A CERTAINS DROITS PROCEDURAUX ACCORDES DANS LE CADRE DES PROCEDURES PENALES..................................... 11 
A. Le contenu de la proposition de la Commission.................12 1) Un champ dapplication étendu à lensemble des procédures pénales .................................................................... 12 2)  ........................................... 12Le droit à lassistance dun avocat 3) Le droit à un interprète et à la traduction............................... 13 4) Le droit à une « pour les » particulière attention personnes vulnérables ............................................................... 14 5) Le droit de communiquer ......................................................... 15 6)  15Linformation des suspects sur leurs droits ............................ 7)  16Evaluation et suivi ..................................................................... 
B. Les difficultés soulevées par cette proposition ...................16 1) Une base juridique contestée .................................................... 17 2) valeur ajoutée discutable par rapport à laUne Convention européenne des droits de lhomme ...................... 20 
 
 
- 4 -   
3)  22Le champ dapplication de la décision-cadre.......................... a) La définition des « procédures pénales » ............................... 22 b) Les mesures spécifiques à certaines formes de criminalité grave..................................................................... 23 4) La définition et la portée des droits garantis .......................... 24 a) Les difficultés rencontrées.................................................. 24 b) ont conduit à un appauvrissement du contenu de la décision-cadre......................................................................... 25 
II. LE LIVRE VERT RELATIF A LA PRESOMPTION DINNOCENCE ................................. 27 
A. Le contenu du Livre vert......................................................28 
B. Quelle valeur ajoutée lUnion européenne pourrait apporter sur ce sujet ? ..........................................................29 
III. LE LIVRE VERT SUR LES CONFLITS DE COMPETENCES ET LE PRINCIPENE BIS IN IDEM DANS LE CADRE DES PROCEDURES PENALES .......................................................................... 33 
 
A. Le principe «ne bis in idem................3....3........... »................ 1) Un principe fondamental dont lapplication entre Etats reste difficile ............................................................................... 34 a)  ........................................................ 34Un principe fondamental b) Une application internationale soumise à de nombreuses exceptions............................................................................... 35 c) Des interprétations divergentes .............................................. 37 2) Léchec des négociations sur le projet de décision-cadre relative au principe « ne bis in idem » déposé par la Grèce........................................................................................... 38 3) Une indispensable clarification ................................................ 40 B. Le règlement des conflits de compétences ..........................41 1) Le mécanisme de détermination de lEtat membre compétent proposé par la Commission.................................... 41 2) Accorder un rôle central à Eurojust ........................................ 43 
- 5 -  
IV. LA PROPOSITION DE DECISION-CADRE SUR LA DECISION EUROPEENNE DE CONTROLE JUDICIAIRE............................................. 45 
A.  .................46contenu de la proposition de décision-cadreLe  
B. Une proposition bienvenue appelant cependant certaines clarifications ..........................................................47 
CONCLUSION....................................................................... 49 
TRAVAUX DE LA DELEGATION .................................... 51 
PROPOSITION DE RESOLUTION ................................... 53 
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin