Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 : 2006

De
44 pages
La Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) 2011-2020 est la déclinaison française des engagements internationaux de la conférence de Nagoya d'octobre 2010. En vingt objectifs, elle a vocation à modifier en profondeur le rapport à la nature en proposant des modèles de développement qui prennent systématiquement en compte le volet diversité.
Le document d'étape présente la démarche développée pour doter la SNB d'indicateurs robustes, élaborés en concertation, compréhensibles par le plus grand nombre et utilisés pour orienter l'action en faveur de la biodiversité. Ces indicateurs constituent une première liste pour la métropole et une étape pour l'Observatoire national de la biodiversité en charge de leur élaboration.
Bilan 2004-2010
La France adopte en 2004 sa stratégie nationale pour la biodiversité, un volet de la stratégie nationale de développement durable, pour faire entrer la biodiversité dans toutes les politiques publiques. Structurée en quatre orientations - mobiliser tous les acteurs, reconnaître sa valeur au vivant, développer l'observation scientifique, agir dans les territoires - la SNB se décline en dix plans d'actions sectoriels. Ils ont été révisés en 2009 pour intégrer les engagements du Grenelle.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068106
Voir plus Voir moins
MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
Stratégie nationale de la biodiversité
Rapport d’activité 2006
A lire : « La biodiversité à travers des exemples »
La biodiversit n’est pas qu’un concept thorique. En effet, la biodiversit est concrète, immdiate et omniprsente autour de nous et en nous : nos ali-ments, le papier sur lequel nous crivons, l’air que nous respirons, jusqu’à no-tre flore intestinale, toute notre vie dpend de la biodiversit ! Il ne s’agit donc pas seulement d’une question de « petites fleurs » et de « petits oiseaux ». Le Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversit (CSPNB) a choisi de vous prsenter une soixantaine d’exemples plus ou moins connus mais qui tous, à leur façon, illustrent le thème de la biodiversit. Ce document (102 pages) est tlchargeable en ligne à l’adresse suivante : www.ecologie.gouv.fr (les publications du MEDD).
Sommaire
p. 4 Résumé
p. 6 Introduction  
 
 
  
 
 
 
 
 
p. 7 Iconservation et le bon fonctionnement des habitats – Assurer la  naturels, des écosystèmes et des milieux naturels et semi-naturels
p. 7 A- Les actions ralises en 2006 p. 11 B- Rappel : quelques lments sur la situation des espaces natu-rels en France p. 14 Les C- priorits pour 2007
p. 15II – Assurer la conservation des espèces sauvages
p. 15A- Les actions ralises en 2006 p. 16 : la situation des espèces sauvages en FranceB- Rappel p. 20 priorits pour 2007C- Les
p. 21III – Assurer la conservation de la diversité génétique
p. 21 actions ralises en 2006A- Les  p. 23l’volution tendantielle de la diversit gntique en Fran- : B- Rappel ce p. 24C- Les priorits pour 2007
p. 25I V – Mobiliser, valoriser, intégrer et connaître : les actions  transversales de la SNB
p. 25 actions ralises en 2006A- Les p. 29 priorits pour 2007B- Les
p. 31Annexe : Etat d’avancement des plans d’action sectoriels de la SNB
Stratégie nationale de la biodiversité
3
4
Résumé
La mise en œuvre de la Stratgie nationale pour la biodiversit (SNB) a t marque en 2006 par des actions de protection des espaces naturels, de conservation des espèces sauvages, de sauvegarde des ressources gntiques et de mobilisation.Dix plans d’ac-tion sectoriels ont été lancés(23 novembre 2005 et 27 septembre 2006)par huit dé-partements ministériels, associant les partenaires associatifs, privs, scientifiques et territoriaux, sous la coordination du ministère de l’Ecologie et du Dveloppement durable. Les actions pour le maintien et le dveloppement des espaces naturels ont concern à la fois la protection d’espaces exceptionnels, terrestres et marins, et la conservation d’espaces naturels ordinaires. Concernant les premiers,une nouvelle loi sur les parcs nationaux, les parcs naturels marins et parc naturels régionaux a été adoptée le 14 avril 2006 les deux projets de parcs nationaux et de la Runion et de la Guyane ont t mis à l’enquête publique et les dcrets de cration sont en cours de publication au moment de la sortie de ce rapport. Le parc naturel marin en mer d’Iroise a galement t mis à l’enquête publique et sera cr prochainement.Les réserves des terres australes françaises, totalisant plus de 22 700 km², ainsi que celles de l’Ilot M’bouzi (Mayotte), et du Grand Matouri (Guyane) ont vu le jour. La dési-gnation du réseau Natura 2000 terrestre est achevée à l’heure de publication de ce rapport, totalisant 12 % du territoire mé-tropolitain. Ilot M’bouzi (Mayotte).Concernant les autres espaces natu-rels, la notion d’infrastructure naturelle nationale a t propose dans les nouveaux contrats de projet Etat-rgions, et des formations ont t mises en place pour les amnageurs, afin que la biodiversit soit mieux inscrite dans les documents d’urbanisme et de planification.La loi sur l’eau et les milieux aquati-ques, promulguée le 30 décembre 2006, et les IXesprogrammes d’intervention des agences de l’eau, adopts pour la priode 2007-2012, offrent des outils nouveaux pour amliorer la prservation des milieux aquatiques et des zones humides et permettre ainsid’atteindre le bon état des eaux, demand par la directive-cadre europenne sur l’eau. La rdaction d’un guide destin aux agriculteurs et à leurs partenaires pourla prise en compte des enjeux de biodiversité à l’échelle territoriale a été lancée. Enfin,la connaissance de l’évolution des espaces naturels s’est affinée, grâce notamment à la production d’une carte de la fragmentation des espaces naturels et d’une carte des zones rurales à haute valeur naturelle. La rflexion mthodologique sur l’identification des lments d’un rseau cologique na-tional a t poursuivie.Le système d’information sur la nature et les paysagespropose dsormais en ligne un accès à la cartographie de l’ensemble des espaces protgs ainsi qu’aux zones d’inventaire faunistique et floristique. Les actions concernant la conservation des espèces sauvages ont port surla restauration de popula-tions en état critique (population ursine des Pyrénées), la rénovation du cadre technique des plans de restauration des espèces menacées, notamment des critères de slection des espèces, le renouvellement des plans de conservation des chiroptères et du Vison d’Europe, ainsi que la prparation d’un nouveau plan de conservation de la Vipère d’Orsini. Le travail d’identification d’espèces prioritaires à l’outre-mer pour des actions de restauration a t pour -suivi.Un guide sur les corridors biologiques et passages à faune a été diffusé aux maîtres d’œuvre des infrastructures routières. Le renforcement dans les collectivits d’outre-mer des mesures d’application de la convention sur le commerce international des espèces menaces (CITES) a t engag. En matière delutte contre les espèces allochtones invasives, des mesures rglementaires ont t
Stratégie nationale pour la biodiversité
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin