Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU  DÉVELOPPEMENT  DURABLE      °  n33   N br ovem e   2009                                             
Vers une prospective territoriale post Grenelle de l’environnement     
Construire des visions à long terme, locales, régionales et inter-régionales, du devenir des territoires pour faire face aux effets du changement climatique et des pénuries de ressources et d’énergie est un élément incontournable pour s'enga er dans les voies d'un développement soutenable, sobre et respectueux des ressources. Il s'agit de comprendre e de simuler ce qui peut advenir afin de prendre en compte dans les territoires les exigences des stratégies européennes et nationales de développement durable. Tel est le message rincipal de ce « Le point sur… ». L’ouvrage du même titre paru dans la collection « Études et documents » présente la démarche de prospective territoriale : enjeux et questions, organisation, modalités de mise leonc aœuux vdree ,l rÉetsasto iumrcpelis qeuté sa pdpauniss .l..a  C«e tt eorruitvorraigaeli ssaatidorne sdsue  Garveannetl lteo dute  lauexn vsierrovnicnees mreéngti o»n eatu, xa eu- delà, aux collectivités territoriales. Les menaces énergétiques et climatiques ; laComment en effet concilier l'action d'un territoire sur gestion des ressources : un appel à anticiperle développement et l'urbanisation pour capter des  activités à forte valeur ajoutée et des populations à Une grave crise climatique conjuguée à une pénurie haut revenu, lutter contre la pauvreté, préserver la de certaines ressources non renouvelables risque de biodiversité, développer le tourisme, rechercher des survenir et d'induire des effets géopolitiques, sociaux aménités et une économie du confort, inciter à et économiques importants. Elle interviendrait avec davantage de sobriété et d’éco-responsabilité, avec une quasi-certitude, dans les 30 à 50 ans à venir, si les impératifs des stratégies européenne et française rien n'est entrepris pour « décarboner » les modes de de développement durable et avec les opportunités, production, de consommation, de déplacement, pour les menaces et les profondes mutations qui se limiter les prélèvements de ressources fossiles dont dessinent et qui vont accompagner les transitions l'accès à faible coût contribue actuellement à la vers un « monde post-carbone » et « post-pétrole » à croissance, l'activité et l'emploi, et pour préserver les horizon de 20 à 50 ans ? De multiples incompatibilités ressources naturelles et la biodiversité. L'inaction, risquent de se développer entre les modes actuels et selon certains experts, pourrait conduire à un futurs de développement, d'occupation de l'espace et réchauffement mondial moyen de plus 5 degrés d'ici de fonctionnement territorial. 2100, alors que plus 2 degrés serait déjà source d'un dérèglement de conséquence grave.Des transitions vers des villes et des  territoires « durables plus Le défi de la » .  A l'image de la notion de « catastrophisme éclairé1»,territorialisation du Grenelle de il est nécessaire d'anticiper une « crise systémique »l'environnement introduit un besoin de vision de grande ampleur pour arriver à mettre en oeuvreà long terme des dispositifs d'action et de mobilisation « soutenables » capables de la prévenir et d'en Les transitions énergétiques et écologiques pour minimiser les effets. Cette perspective touche tous les déboucher sur des territoires et des villes plus secteurs d'activité, transforme les conditions sociales « durables » sont capitales pour repenser les modes et d'emploi, engage des mutations dans les modes de de développement et d'aménagement des territoires. vie et de déplacement, oriente la recherche scientifique et technologique, exige des efforts publics Entre une « économisation des enjeux écologiques » considérables pour  des enjeux économiques » une « écologisation », et l'économie vertedévelopper «2, modifier les transports et adapter le parc immobilier. l'action a besoin d'être réorientée dans le sens de Les régions et les territoires sont à leurs échelles comportements énergétiques plus sobres, de modes confrontés à cette perspective; il leur est nécessaire de production, de consommation et de déplacement d'interroger l'avenir pour à la fois, mieux comprendre plus économes en émissions de GES, de l'adaptation ce qui peut arriver, se prémunir des effets négatifs et aux menaces et aux conséquences du réchauffement cadrer le mode de développement et les stratégies climatique, de programmes de travaux pour réduire la d'action en conséquence. consommation énergétique dans le bâtiment,       1 », un catastrophisme éclairéJean-Pierre Dupuis, « Pour2Horizons 2030-2050, veille de la Mission prospective, n°1, Seuil 2002. septembre-octobre 2009.
Délégation au développement durable
www.developpement-durable.gouv.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin