Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Waterloo - Les secrets de la Bataille

De
354 pages
Les auteurs de la reconstitution en BD de la Bataillede Waterloo ont accumulé informations, anecdotes,recherches, esquisses et documents afi n que cellecisoit la plus authentique possible.Savez-vous...perdre la Bataille de Waterloo ?Qu’un offi cier français fut coupéen deux par un boulet alors qu’ilse trouvait à côté de l’Empereur ?Que le terrain était tellement détrempéque des soldats anglaisont dû abandonner leurs chaussures,collées dans la boue ? Cequ’on a appelé « Les dents de Waterloo» ? Ce que sont devenus lesmilliers de cadavres du champ debataille ?Au fi l des pages de ce livre de 352pages, revivez la bataille, mais enmême temps découvrez toutes lesétapes de la création de la bande dessinée: scénario annoté par PatriceCourcelle, storyboard, crayonnés, recherches...et nombreuses informationshistoriques inconnues.
Voir plus Voir moins
Les secrets de la Bataille
1
Nous tenons à remercier pour leur participation à cette reconstitution historique en bande dessinée Patrice Courcelle, Étienne Claude, Laurence Nelis, MarieIsa belle Legrand, l’ASBL “Bataille de Waterloo 1815”, les équipes de reconstitueurs, et plus particulièrement Arnaud Olbrechts, Franky Simon et Franck Samson, Tanguy de Ghellinck, ainsi que Josette Champt et la “Maison du Tourisme des Ardennes Brabançonnes”.
Textes de Patrice Courcelle, Philippe Nihoul et Patrick Pinchart. Scénario de TemPoe  Dessins de Mor  Couleurs de Florent Daniel. Les photographies “Waterloo 2015” figurant dans les portraits des personnages sym boles sont de VOCommunication. À l’exception des dessins clairement crédités “Patrice Courcelle”, ceux figurant ici sont des recherches et des documents non définitifs, qui n’ont pas été validés par lui. Ils sont donc à prendre comme des illustrations de tout le travail préliminaire à la réalisation de l’album définitif, et non comme des références historiques. Les notes de Patrice Courcelle ont été reprises telles quelles, afin d’en conserver l’expertise immédiate.
https://www.facebook.com/BatailleWaterloo2015 L’actualité de la BD Waterloo est sur : http://goo.gl/xYy2rw L’actualité de Patrice Courcelle est sur http://www.patricecourcelle.com/
Dépôt légal : mai 2015  D/2015/12.351/15 ISBN 9782390140023
Droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays. Il est strictement inter dit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire partiellement ou totalement le présent ouvrage, par quelque procédé que ce soit (et notamment par photocopie ou numérisation), de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public. Une copie ou reproduction constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur.
© Sandawe, 2015. Éditeur responsable : Editions Sandawe, 431, Chaussée de Louvain, bât F, bte 1, B1380 Lasne, Belgique. info@sandawe.com  www.sandawe.com https://www.facebook.com/sandawe
2
La genèse de l’album
Été 2014, à quelques kîlomètres de la Butte du Lîon de Waterloo. Grâce au crowdundîng (“Inancement partîcîpatî ”), l’édîteur de bande dessînée Sandawe.com permet à des auteurs du monde entîer d’être édîtés. ïl choîsît de se dîversîIer en lançant des projets régîonaux ou événementîels. Et le premîer est d’envergure : dans moîns d’un an aura lîeu en “lîve” la plus gîgantesque reconstîtutîon hîstorîque de tous les temps de la Bataîlle de Waterloo. ïl décîde de aîre de même... en bande dessînée. Deux auteurs acceptent de relever le déI. Le premîer est le dessînateur Mor, quî a déjà réalîsé la BD “Le Chevalîer mécanîque”. Le second est un scéna-rîste avec quî îl a réalîsé la BD “Demba Dîop, la orce des rochers”, TemPoe. ïls sont rejoînts par leur colorîste Florent Danîel. Pour que l’album devîenne “la” BD oicîelle, les garants hîstorîques de la commémoratîon, l’ASBL “Bataîlle de Waterloo 1815”, exîgent une précîsîon hîstorîque rîgoureuse et conseîllent un expert înternatîonalement reconnu, Patrîce Courcelle. Celuî-cî entre dans l’aventure. D’une rîgueur et d’une érudîtîon extrêmes, îl sera împîtoyable. Maîs îl aut aller vîte. Les prépara-tîs ont prîs du temps. L’album de 32 pages devra être termîné... en troîs moîs. Une course contre la montre pour un projet extrêmement complexe. Vous allez en suîvre toutes les étapes dans les pages quî suîvent... et, en même temps, découvrîr, grâce aux notes, îndîcatîons et documents ournîs par Patrîce Courcelle, tous les secrets peu connus ou înconnus de la Bataîlle.
3
L’album Waterloo
Ce lîvre se dégustera pleînement avec, à ses côtés, l’album “Waterloo”, la bande dessînée oicîelle du Bîcentenaîre de la Bataîlle de Waterloo.
ïl exîste en deux édîtîons:
Une édîtîon standard comprenant la bande dessînée, complétée d’un dos-sîer spécîal sur la dernîère campagne de Napoléon, la vîe d’un soldat et une întervîew de Patrîce Courcelle, plus de nombreuses îllustratîons.
Une édîtîon “collector” reprenant tout cela, complété d’un dossîer de 16 pages sur le phénomène des reconstîtueurs de bataîlles, sur les dîférentes personnalîtés quî ont joué le rôle de Napoléon, plus de nombreuses photos.
L’édîtîon standard est dîsponîble en anglaîs, en néerlandaîs et en allemand.
Ces lîvres sont dîsponîbles dans les lîbraîrîes et musées de la régîon de Wa-terloo, et dans la boutîque en lîgne Waterloo : http://shop.sandawe.com/31-waterloo
4
Croquîs de Mor
Humaniser la bataille
Lorsqu’on raconte l’Hîstoîre, la Bataîlle de Waterloo se résume à des nom-bres. Des dîzaînes de mîllîers de combattants. Des mîllîers de morts. Autant de chîfres roîds et déshumanîsés. Car toute guerre est avant tout un drame humaîn terrîble. Pour parler de la reconstîtutîon du Bîcentenaîre en juîn 2015, les organîsa-teurs ont choîsî des personnages symboles aIn de l’humanîser. Les ches de guerre, bîen entendu. Maîs aussî quelques autres, un médecîn, une can-tînîère, un tambour... L’une des contraîntes de la reconstîtutîon en bande dessînée a été de les întégrer dans le récît. Les pages quî suîvent, sîgnées Phîlîppe Nîhoul, ont servî d’outîl de travaîl prélîmînaîre au scénarîste.
5
L’Empereur Napoléon - Nom : NAPOLEON BUONAPARTE
- Surnom : le Capitaine Canon, le Général Vendémiaire, le Tondu, le Petit Caporal, le Père la Violette…
- Né : le 15 août 1769
- À : Ajaccio, Corse
- Mort : le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène.
- Âge au moment de la bataille : 46 ans
6
 Langue parlée : sa langue maternelle est le dialecte corse. Il parle le français avec un fort accent.  Grade : général, Empereur, roi d’Italie…  Décoration(s) : la Légion d’honneur…  Unité et supérieur : il est le commandant en chef de l’armée française et ne doit rendre de compte à personne. Background Quelle carrière ! Quelques jalons : siège de Toulon en 1793, où il devient général à 24 ans, 1re campagne d’Italie en 17981799, campagne d’Égypte 179899. Premier Consul en 1799. 2e campagne d’Italie en 1800. Empereur des Français en 1804. Roi d’Italie en 1805. Campagne d’Autriche en 1805. De Prusse en 1806. De Pologne en 1807. D’Autriche, à nouveau, en 1809. En 1811, Napoléon est à son apogée, après son mariage avec MarieLouise, fille de l’Empereur d’Autriche, et la naissance de son fils, le Roi de Rome  Habitat : Château de Malmaison, Fontainebleau, Palais des Tuileries… À la veille de la bataille de Waterloo, il loge à son Quartier Général : la ferme du Caillou à Vieux Genappe.  Nourriture : Il adore le « Poulet Marengo » (poulet, échalotes, champignons, purée de tomates, vin blanc, beurre, persil…) arrosé d’un Chambertin. Il a la très mauvaise habitude de prendre ses repas précipitamment, ce qui lui cause des maux de ventre.  État civil : Il a épousé en premières noces Joséphine de Beauharnais. Marié en 2des noces avec MarieLouise d’Autriche, fille de l’Empereur François 1er, dont il a un fils : l’Aiglon.  Famille : Napoléon a une famille difficilement gérable. Ses frères et sœurs se jalou sent concernant la succession et ont tous des prétentions dynastiques. On perd son temps en querelles et en jalousies dérisoires.  Relation amoureuse : En dehors de Joséphine, son grand amour a été la comtesse Waleska. Il eut de nombreuses maîtresses : Mademoiselle Georges, la cantatrice Crassini (qui sera aussi la maîtresse de Wellington).  Divertissement et centre d’intérêt : s’intéresse à tout, réforme et régente tout.  Passions : l’art de la guerre, son fils « l’Aiglon »
Aspect physique  Couleur des yeux : gris bleu  Cheveux : châtain foncé qui commencent à se clairsemer  Taille : 1,67 m  Corpulence : a pris de l’embonpoint pendant son séjour à l’île d’Elbe.  Morphologie : court sur jambes.  Couleur de la peau : blanche  Forme du visage : rond avec des traits réguliers.  Particularités : Il a des dents blanches et saines, ce qui est exceptionnel à l’époque. Il a une véritable passion pour la propreté corporelle, il apprécie les bains et l’Eau de Cologne.  Vêtements et équipement : En général, il porte des vêtements sobres. À Waterloo, il porte sa redingote grise et son uniforme vert de colonel des chasseurs à cheval de la garde impériale avec son fameux bicorne.
7
Recherches înîtîales de Mor
8
Caractère :  Qualités : Il peut se montrer aimable et généreux. Intelligent, il a une très grande capacité de travail doublé d’une excellente mémoire.  Défauts : Quand il est contrarié, il peut avoir de violentes colères. Très égocentrique.  Motivation(s) : Toujours insatisfait de sa situation. Il est constamment à la poursuite de victoires et de gloire.  Craintes : « La mort n’est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c’est mourir un peu tous les jours ».  Philosophie : il décide et agit de manière rationnelle.  Religion : Il règle la crise religieuse, conséquence de la Révolution, en signant en 1801, après de longues négociations, le Concordat avec Pie VII, mais son but final est que le pape devienne son vassal.
Psychologie :  État général : Le matin du 18 juin 1815, l’Empereur n’est pas en grande forme. Il est fatigué et souffre d’hémorroïdes.  Nervosité : Il a l’habitude des batailles et est confiant (« Messieurs, cette bataille est l’affaire d’un déjeuner » conférence d’ÉtatMajor le matin du 18 juin 1815).  Comportement : Très statique, ses soldats ne l’ont pratiquement pas vu pendant la bataille (à l’inverse de Wellington)
Rôle dans la bataille : Napoléon n’est plus l’homme d’Austerlitz et sa stratégie est bien connue de ses adver saires. Pendant la bataille, il semble ne pas totalement contrôler la situation :  Son frère Jérôme s’acharne sur Hougoumont. La communication avec Grouchy n’est pas bonne. L’attaque de cavalerie de Ney est prématurée.  Situation initiale : Assis sur une chaise entre Belle Alliance et Rossomme avec des cartes déployées sur une table et donnant ses ordres.  Événement personnel : Napoléon est tellement convaincu qu’il gagnera cette bataille que le menu de victoire, prévu le soir même au château de Laeken, a déjà été discuté le matin du 18 avec son cuisinier.  Déroulement : L’arrivée des Prussiens sur le champ de bataille fait basculer l’issue de celleci.  Situation finale : Après avoir envoyé près de 12.000 hommes pour contenir les Prussiens qui menacent Plancenoit, Napoléon lance 5 bataillons de la Garde impéri ale dans une ultime tentative pour briser la défense alliée. C’est un échec, « la Garde recule ! ». Les troupes françaises refluent. Seuls, trois carrés de la vieille Garde restent en bon ordre et protègent la fuite de l’Empereur.
Citations : « Je n’ai qu’une passion, qu’une maîtresse, c’est la France. Je couche avec elle, elle ne m’a jamais manqué. Elle me prodigue son sang, ses trésors ; si j’ai besoin de 500.000 hommes, elle me les donne ». (Napoléon, 1809)
9