Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Corrigé Bac L 2017 - Littérature

De
5 pages
Question 1 (8 points)
Quelle place les œuvres de Sophocle et Pasolini inscrites au programme accordent-elles au
personnage de Tirésias ?
Introduction : présenter le personnage de Tirésias dans le récit et son rôle commun dans les
deux œuvres. Il permet l’avènement de la vérité.
[Pb et annonce du plan]
I-Il accompagne Œdipe dans la révélation de la vérité
a- Tirésias résiste et refuse d’abord de parler. Il savait avant qu’on ne l’appelle : « Hélas !
qu’il est terrible de savoir quand le savoir ne sert de rien à celui qui le possède ! », « va
laisse-moi rentrer chez moi » demande-t-il à Œdipe lors de leur 1ère rencontre, « n’attends
pas de moi que je révèle mon malheur –pour le pas dire le tien »
b- Il révèle ensuite la vérité sous la contrainte
C- Il laisse Œdipe seul dans son enquête
Dans la pièce Tirésias abandonne Œdipe après la révélation. C’est ensuite au roi de prendre le
relais par une enquête qui confirmera les paroles de Tirésias. Le devin a mis le roi sur la
piste mais laisse Œdipe faire son propre chemin
II- par sa puissance, il peut rappeler à Œdipe qu’il n’est pas tout puissant
a- Il détient la vérité ce qui lui donne un pouvoir sur Œdipe et sur toute la cité Thébaine.
Dans le film de Pasolini, il arrive jouant de la flûte et observe avec distance la misère du
peuple thébain souffrant de la peste
Œdipe semble fasciné par le devin : il ne le quitte pas des yeux et reste muet en le regardant. Il
marque un profond respect dans son attitude en s’agenouillant, réaction particulièrement
surprenante de la part d’un roi.
De même dans la pièce de Sophcle, Œdipe doit le supplier pour qu’il parle.
b- il s’oppose au roi
par son refus de parler, il s’oppose au roi ce qu’Œdipe n’accepte pas longtps.
Après avoir avoué ce qu’il sait, il est à son tour attaqué par le roi mais « demeure hors
d’atteinte : en [lui] vit la force du vrai »
La force de la vérité qu’il connaît lui permet d’affronter les forces d’un roi.
Voir plus Voir moins
BaccalauréatL
Session 2017
Épreuve :Littérature
Durée de l’épreuve : 2 heures
Coefficient : 4
PROPOSITION DE CORRIGÉ
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
1
Question 1 (8 points)Quelle place les œuvres de Sophocle et Pasolini inscrites au programme accordent-elles au personnage de Tirésias ? Introduction : présenter le personnage de Tirésias dans le récit et son rôle commun dans les deux œuvres. Il permet l’avènement de la vérité : rôle majeur dans le cadre de l’intrigue. [Pb et annonce du plan] I-Il accompagne Œdipe dans la révélation de la vérité a- Tirésias résiste et refuse d’abord de parler. Il savait avant qu’on ne l’appelle : « Hélas ! qu’il est terrible de savoir quand le savoir ne sert de rien à celui qui le possède ! », « va ère laisse-moi rentrer chez moi » demande-t-il à Œdipe lors de leur 1 rencontre, « n’attends pas de moi que je révèle mon malheur –pour le pas dire le tien » b- Il révèle ensuite la vérité sous la contrainte dès l’épisode initial del’Oedipe roide Sophocle. Dans la pièce, contrairement au film, son rôle est limité à cette révélation. C- Il laisse Œdipe seul dans son enquête Dans la pièce Tirésias abandonne Œdipe après la révélation. C’est ensuite au roi de prendre le relais par une enquête qui confirmera les paroles de Tirésias. Le devin a mis le roi sur la piste mais laisse Œdipe faire son propre chemin Au contraire, le film place le devin aux côtés du roi. Il deviendra son guide après la révélation complète de la vérité. II- par sa puissance, il peut rappeler à Œdipe qu’il n’est pas tout puissant a- Il détient la vérité ce qui lui donne un pouvoir sur Œdipe et sur toute la cité Thébaine. Dans le film de Pasolini, il arrive jouant de la flûte et observe avec distance la misère du peuple thébain souffrant de la peste Œdipe semble fasciné par le devin : il ne le quitte pas des yeux et reste muet en le regardant. Il marque un profond respect dans son attitude en s’agenouillant, réaction particulièrement surprenante de la part d’un roi. De même dans la pièce de Sophocle, Œdipe doit le supplier pour qu’il parle. Cependant, Œdipe se montre, dans la pièce, bien plus rude avec le devin qui refuse d’abord de parler. b- il s’oppose au roi par son refus de parler, il s’oppose au roi ce qu’Œdipe n’accepte pas longtemps. 2 Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
Après avoir avoué ce qu’il sait, il est à son tour attaqué par le roi mais « demeure hors d’atteinte : en [lui] vit la force du vrai » La force de la vérité qu’il connaît lui permet d’affronter les forces d’un roi. Dans le film de Pasolini cette opposition est plus que verbale puisqu’Œdipe va jusqu’à violenter le devin. III- L’aveugle voyant : il permettra à Œdipe de voir et ce faisant le rendra aveugle. a-un double inversé d’Œdipe Quand le jeune roi refuse de voir la vérité, Tirésias la lui impose. En devenant clairvoyant, Œdipe se crève les yeux et devient lui aussi un aveugle voyant. b-Dans l’épilogue du film, Œdipe joue à son tour de la flûte, solitaire comme l’était Tirésias, comme pour faire écho à l’apparition du devin dans le film. Grâce à Tirésias, Œdipe est devenu clairvoyant. c- Dans le film, Tirésias reste un guide pour Œdipe dans le contexte de l’Italie des années 1920.
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
3
Question 2 (12 points)Pourquoi peut-on dire que la question de l'identité est placée au centre des œuvres de Sophocle et Pasolini inscrites à votre programme ? Introduction : L’identité d’un individu est la reconnaissance de ce qu’il est, par lui-même et par les autres. « » « connais-toi toi-même » : invitation sur le fronton du temple de gnwqi seauton , Delphes, une exigence philosophique dans la Grèce antique, une invitation qui s’impose à Œdipe. Question de l’identité au cœur des deux œuvres dans le cadre de l’intrigue. [Pb et annonce du plan] I – Identité construite et identité révélée a- Identité cachée Dans le film, Œdipe est d’abord chez Polybe et Mérope. On lui cache son identité. Il est détrompé par accident. b- Œdipe se construit alors une nouvelle identité de roi, il mène une nouvelle vie. Il cherche à reconstruire sa vie à Thèbes en fuyant sa première identité à Corinthe. c- C’est Tirésias qui impose à Œdipe une nouvelle identité plus conforme à la vérité en lui révélant son rôle meurtrier. Il est mis sur la voie de son identité. Le destin s’impose à Œdipe, contraint d’accepter son identité : « C’est la réponse que je ne peux entendre, Mais il ne faut » déclare-t-il daisEdipo re.II – Qui est Œdipe ? Toute la pièce est une enquête sur l’identité du personnage Si l’identité meurtrière d’Œdipe est révélée par Tirésias dès la scène initiale de la pièce de Sophocle, Œdipe ne l’accepte pas et mène sa propre enquête, espérant se soustraire à cette identité inacceptable a- Œdipe est acteur de sa propre enquête « je saurai tout » déclare Œdipe dansEdipo re Il dirige les opérations en véritable enquêteur dans la pièce de Sophocle, convoque les témoins et mène les interrogatoires. b- une acceptation des éléments de l’enquête qui s’imposent à lui Dans la pièce, Œdipe a la volonté de découvrir la vérité toute obscure qu’elle soit : « Qu’éclatent donc tous les malheurs qui voudront ! Mais mon origine, humble, soit-elle, j’entends, moi la saisir ». Dans le film de Pasolini, Œdipe est moins volontaire face à la vérité. Sa volonté s’exprime par la violence et non par l’enquête.
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
4
III- accepter l’identité. Toute la difficulté de l’histoire d’Œdipe a- révéler l’identité de l’autre C’est le rôle de Tirésias et des témoins qui interviennent dans l’enquête menée par Oedipe b- accepter l’identité de l’autre Jocaste, ou le refus de son identité Dans la pièce Jocaste s’adresse ainsi à Œdipe « Puisses-tu n’apprendre jamais qui tu es ! ». Elle craint la vérité et continue de se voiler la face. Elle cherche à éloigner Œdipe de la vérité. Pour Jocaste, l’acceptation de l’identité de l’autre est impossible au point que cette identité la mène au suicide. c- accepter sa propre identité Œdipe en acceptant de voir son identité en face devient aveugle. Il faut paradoxalement perdre la vue pour voir. La fatalité s’opère puisque Œdipe Conclusion : [bilan] L’identité du personnage d’Œdipe était visible dès le début dans son nom pour tout spectateur grec qui comprenait son histoire dans cet « pieds enflés ». L’attente ne repose Oidipouj donc pas sur l’identité du personnage qui n’est en rien un mystère pour les spectateurs mais plutôt sur la manière dont le personnage accueillera cette fatalité.
Propriété exclusivedeStudyrama.Toutereproductionoudiffusioninterditesans autorisation.
5
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin