Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

EML 2003 mathematiques classe prepa hec (ece)

2 pages
\\\\\\\\\\\\\\\Programme ESC de l’E.M.Lyon Concours d’entrée 2003 EXERCICE 1 On note M ( ) l’ensemble des matrices réelles d’ordre 3 et on considère les matrices suivantes de 3M ( ) : 3100 111I= 0 1 0 et A= 1 0 0 . 001 100Première partie 3 31. Calculer A² et A , puis vérifier : A =A²+2A. 2. Montrer que la famille (A, A²) est libre dans M ( ) . 33. Montrer que, pour tout entier n supérieur ou égal à 1, il existe un couple unique (a ,b ) de n nnnombres réels tel que : A =a A+b A², et exprimer a et b en fonction de a et b . n n n+1 n+1 n n4. Ecrire un programme, en Pascal, qui calcule et affiche a et b pour un entier n donné supérieur n nou égal à 1. 5. a. Montrer, pour tout entier n supérieur ou égal à 1 : a =a +2a . n+2 n+1 n b. En déduire a et b en fonction de n, pour tout entier n supérieur ou égal à 1. n nn c. Donner l’expression de A en fonction de A, A², n, pour tout entier n supérieur ou égal à 1. Seconde partie 3 3On note f l’endomorphisme de , dont la matrice, relativement à la base canonique (e , e , e ) de , 1 2 3est A. 1. Déterminer une base de Im(f) et donner la dimension de Im(f). 2. a. Est-ce que f est diagonalisable ? b. Est-ce que f est bijectif ? 3. Déterminer les valeurs propres de f, et donner, pour chaque sous-espace propre de f, une base de ce sous-espace propre. 4. Déterminer une matrice diagonale D, dont les termes diagonaux sont dans l’ordre réel croissant, et une ...
Voir plus Voir moins
Programme ESC de l’E.M.Lyon Concours d’entrée 2003 EXERCICE 1 On noteM3(\) l’ensemble des matrices réelles d’ordre 3 et on considère les matrices suivantes de M3(\) : 1 0 0 11 1   I= 01 0 etA= 10 0.       0 0 11 0 0    Première partie 3 3 1.Calculer A² et A , puis vérifier : A =A²+2A. 2.Montrer que la famille (A, A²) est libre dansM3(\) . 3.Montrer que, pour tout entier n supérieur ou égal à 1, il existe un couple unique (an,bn) de n nombres réels tel que : A =anA+bnA², et exprimer an+1et bn+1en fonction de anet bn. 4.Ecrire un programme, en Pascal, qui calcule et affiche anet bnpour un entier n donné supérieur ou égal à 1. 5.a. Montrer, pour tout entier n supérieur ou égal à 1 : a =a+2a . n+2 n+1n  b.En déduire anet bnen fonction de n, pour tout entier n supérieur ou égal à 1. n  c.Donner l’expression de Aen fonction de A, A², n, pour tout entier n supérieur ou égal à 1. Seconde partie 3 3 On note f l’endomorphisme de\, dont la matrice, relativement à la base canonique (e1, e2, e3) de\, est A. 1.Déterminer une base de Im(f) et donner la dimension de Im(f). 2.a. Est-ce que f est diagonalisable ? b. Est-ce que f est bijectif ?  3.Déterminer les valeurs propres de f, et donner, pour chaque sous-espace propre de f, une base  dece sous-espace propre. 4.Déterminer une matrice diagonale D, dont les termes diagonaux sont dans l’ordre réel croissant, et une matrice inversible P dont la troisième ligne est formée de termes tous égaux à -1 -1 1, telle que A=PDP, et calculer P. 5.Déterminer l’ensemble des matrices M deM3(\) telles que : AM +MA = 0 . Exercice 2 * On note e=exp(1) et\+=]0,+[. * * On note, pour tout nombre réel a non nul, l’application fa:\x\+—>\définie par : -x xe * * (x,y)\x\,f (x,y)=-. + +a a Les deux parties de l’exercice sont indépendantes entre elles. Première partie Dans cette partie, on prend a=-e et on note g à la place de f-e. * * Ainsi, l’application g\+x\+—>\est définie par : -x xe * * (x,y)\+x\+,fa(x,y)=+. e * * 1.Montrer que g est de classe C² sur\+x\+.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin