Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

METEO-FRANCE ECOLE NATIONALE DE LA METEOROLOGIE CONCOURS SPECIAL 2005 D’ELEVE-INGENIEUR DES TRAVAUX DE LA METEOROLOGIE - :- :- :- :- :- :- :- :-EPREUVE ECRITE DE METEOROLOGIE - :- :- :- :- :- :- :- :-Durée : 4 heuresCoefficient : 5 P.J. :2 émagrammes (A remettre avec la copie) _______________  Lestrois parties sont indépendantes et doivent être traitées toutes les trois. La clarté des explications et le soin apporté à la rédaction seront pris en compte dans la notation.  ILEST DEMANDE DE REDIGER LES PARTIES I, II et III SUR DES FEUILLESSEPAREES.  Siles candidats sont amenés à rendre des documents annexes à la copie et sur lesquels ils auront travaillé (émagrammes), ils y porteront le NOM DU CENTRE et leur NUMERO de PLACE, à l’exclusion de toute autre information. - :- :- :- :- :- :-- PARTIE I -COUCHE LIMITE On donne l’équation d’évolution à petite échelle de la température potentielleθ d’une atmosphère sèche (on néglige les termes de rayonnement). 2 2 2 dθ ∂θθθν (1) =θ2+ +2 2 dtxyz   dans laquelleνθ désigne le coefficient de conductibilité thermique. -3 En cas de besoin on adoptera les valeurs suivantes :ρ;(masse volumique de l’air) :1,3 kg.m -1 -1 Cp (chaleur spécifique à pression constante) : 1005 J.kg.KOn suppose que l’on dispose d’un opérateur de moyenne vérifiant les axiomes de Reynolds, et on pose :θ=θ+θ’ oùθetθ’ représentent respectivement la moyenne et la fluctuation de la température potentielle. T.S.V.P. 1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin