Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Division des Élèves et de la Scolarité

De
4 pages
Niveau: Secondaire, Lycée
Division des Élèves et de la Scolarité Note d'information n° 189 - Janvier 2010 ? Page 1 En 2008, 74 % des bacheliers de l'académie se sont inscrits dans un établissement d'enseigne- ment supérieur dès la rentrée suivant l'obtention du baccalau- réat. C'est deux points de plus qu'en 2007. Cette progression provient des filières sélectives (CPGE, STS, IUT) tandis que les filières générales de l'université marquent le pas, et ce depuis 2006. Si la grande majorité des bacheliers généraux (88,5 %) et des bacheliers technologiques (75,2 %) accèdent aux études supérieures, seulement 30 % des bacheliers professionnels entre- prennent un tel cursus. Au total, 1 087 bacheliers (soit 14,1 % des bacheliers 2008) ont choisi la carte de la mobilité avec comme destinations les plus prisées les régions situées dans la partie sud de la France. Cependant, parmi les 22 régions de France métropolitaine, c'est l'Île de France qui concentre le plus de bacheliers réunionnais. Huit migrants sur dix sont des bacheliers généraux. Si les filles réussissent mieux que les garçons à l'examen du baccalauréat, elles sont aussi un peu plus nombreuses qu'eux à poursuivre des études supérieu- res (74,7 % versus 69 %). Parmi les 7 709 bacheliers que compte l'académie de la Réunion à la session 2008, 5 700 d'entre eux se sont inscrits dès la rentrée suivante en formation initiale dans un établissement d'ensei- gnement supérieur (à La Réunion ou dans une académie de la France métropolitaine).

  • enquête n°26 sur les établissements d'enseignement privés de l'académie

  • filière sélective

  • bachelier

  • orientation davan- tage

  • taux d'accès immédiat des bacheliers

  • établissement de l'enseignement supérieur


Voir plus Voir moins
Division des Élèves et de la Scolarité Note d’information En 2008, 74 % des bacheliers de l’académie se sont inscrits dansLes poursuites d’études des bache-un établissement d’enseigne-liers 2008 de l’académie de La Ré-ment supérieur dès la rentrée suivant l’obtention du baccalau-union dans les différentes filières réat. C’est deux points de plus qu’en 2007. Cette progression de l’enseignement supérieur.provient des filières sélectives (CPGE, STS, IUT) tandis que les filières générales de l’université marquent le pas, et ce depuisParmi les 7 709 bacheliers queparamédical et social) . 2006. Si la grande majorité descompte l’académie de la Réunion bacheliers généraux (88,5 %) età la session 2008, 5 700 d’entreUn taux global de poursuites des bacheliers technologiqueseux se sont inscrits dès la rentréed’études en hausse de 2 points (75,2 %) accèdent aux études suivante en formation initialeen 2008 supérieures, seulement 30 % des dans un établissement d’ensei-bacheliers professionnels entre-gnement supérieur (à La RéunionAprès avoir reculé de 5 points en prennent un tel cursus. ou dans une académie de la2006, puis de 0,6 point en 2007, Au total, 1 087 bacheliers (soit France métropolitaine). Ils consti-le taux de poursuites d’études 14,1 % des bacheliers 2008) ont tuent un peu moins des troisdes néo-bacheliers de l’académie choisi la carte de la mobilité quarts des bacheliers réunionnaisdans les différentes filières de avec commedestinations les (74 %).Les filières générales del’enseignement supérieur pro-plus prisées les régions situées l’université rassemblent 40,3 %gresse de deux points en 2008 et dans la partie sud de la France. de l’ensemble des bachelierss’établit à 74 %. Bien qu’en pro-Cependant, parmi les 22 régions 2008 de l’académie, les forma-grès, il reste très en deçà du pic de France métropolitaine, c’est tions sélectives (IUT, CPGE,de 2005 où il avait atteint 77,7 %. l’Île de France qui concentre le STS, qui sont contingentées)Dans l’hexagone, le taux d’accès plus de bacheliers réunionnais. 30,9%, et les autres formationsimmédiat des bacheliers 2008 Huit migrants sur dix sont des 2,7 % (écoles d’ingénieurs indé-dans l’enseignement supérieur bacheliers généraux. pendantes des universités, ENSs’élève à 78 %. Cependant ce Si les filles réussissent mieux et grands établissements, établis-taux serapporte à des inscrip-que les garçons à l’examen du baccalauréat, elles sont aussi unsements privés ou relevant d’au-tions administratives (il comprend peu plus nombreuses qu’eux àtres ministères que celui de l’EN -donc les doubles inscriptions poursuivre des études supérieu-CPGE-université qui concernentcommerce, architecture, culture, res (74,7 %versus69 %). Graphique 1:Evolution des taux d'inscription immédiate des bacheliers de La Réunion dans l'enseignement supérieur 90 77 77,773,9 Autres 8072,6 72,1établissements 70 25,3 25,1 60 Lycée(STS, 25,3 27 25,2 CPGE, DCG) 50 3,3 3,5 3,5 3,5 3,9 40 IUT 30 45,8 46,3 41,1 40,6 40,3 20 Université 10 0 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 Source : Rectorat de La Réunion - DES3 Statistiques Note d’information n° 189 -Janvier 2010Page 1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin