7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Vous aimerez aussi

Examen Final Cryptographie

de profil-urra-2012

Corrigé de l'exercice

de profil-urra-2012

suivant


IML

RAPPORT D'ACTIVITÉ
2003-2006

Institut de Mathématiques de Luminy
UMR 6206




Direction : Gilles LACHAUD






Marseille-Luminy, décembre 2006

SOMMAIRE
Pages

Présentation de l’institut 1

I – Structuration et moyens de l’unité 5

I.1 - Caractéristiques 6
I.2 - Moyens matériels et financiers (non communiqués) 8
I.3 - Ressources humaines 11
I.4 - Etat des surfaces recherche occupées par l'unité 22
I.5 - Liste des thèmes et des équipes internes de l’unité 23
Annexes : Mobilité des chercheurs depuis 1996 25
Tranches d’âges 26
Composition du Conseil de Laboratoire 27
Organigramme des ITA 28

II – Dossier scientifique 29
Rappel : Tableau des personnels permanents par thématiques 30

II.1 - Rapports scientifiques : table des matières 32
- Logique de la Programmation (LDP) 34
- Arithmétique et Théorie de l’Information (ATI) 46
- Dynamique, Arithmétique et Combinatoire (DAC) 60
- Singularités en Géométrie et Topologie (SGT) 78
- Représentations des Groupes Réductifs (RGR) 82
- Algèbres d’Opérateurs et Géométrie (AOG) 87
- Méthodes Mathématiques pour la Génomique (MMG) 92

II.2 - Bilan sur les quatre dernières années concernant : 105

II.2.1 - Articles dans des revues avec comité de lecture 106
II.2.3 - Conférences invitées 128
II.2.6 - Ouvrages scientifiques 132
II.2.7 - Ouvrages de vulgarisation 134
II.2.8 - Activités scientifiques : colloques, séminaires,… 135
II.2.9 – Formation par la recherche :
Master MDFI 143
Master Mathématique 145
École doctorale 146
Thèses et Habilitations 147
II.2.10 - Autres activités internationales (coopérations, invités,…) 149
II.2.11 - Information et culture scientifique et technique 159
II.2.12 - Valorisation : contrats, partenariat industriel, logiciels,… 163

II.3 - Déclaration de politique scientifique : période 2008-2011 168

III – La formation permanente 170

IV – L’hygiène et la sécurité 170

Annexe : Appréciations et Recommandations de la section 01 172
lors de sa session de Printemps 2003


1


Présentation de l’IML
HISTOIRE
Il y a une quinzaine d’années, les pouvoirs publics ont constaté que les conditions pour la
création d’un centre de recherches en mathématiques étaient réunies à Luminy, dans le cadre
des opérations de délocalisation mises en place à l’époque (jusqu’en 1992 les mathématiciens
de Marseille étaient regroupés dans une unique unité de recherche associée).
Il s’agissait de développer un centre thématique principalement orienté sur les
mathématiques et leurs « nouvelles » interactions : informatique, théorie de l’information,
biomathématique, etc. Les contacts avec la recherche internationale devaient y jouer un rôle
prépondérant. Ce projet devait s’appuyer très majoritairement sur le CNRS, avec un soutien
effectif du Ministère. Lorsque j’étais directeur du CIRM, j’avais présenté cette idée à la
Direction Générale du CNRS, qui l’avait favorablement reçue, et Gérard Rauzy s’y est très
vite associé.
Le projet consistait plus généralement à développer un « site mathématique », réunissant,
outre le laboratoire en question, le centre de colloques, une bibliothèque de référence, et une
annexe de la Société Mathématique de France. Il s’agissait d’offrir aux chercheurs et aux
administratifs venant à Marseille des conditions de travail convenables, et un environnement
scientifique de qualité, dans le site des Calanques.
Le temps a montré que ce projet était viable.
Le Laboratoire de Mathématiques Discrètes a vu le jour en 1992, et Gérard Rauzy fut le
premier directeur de cette UPR. Sous sa direction et grâce à ses efforts, le laboratoire s’est
développé. Il se composait au départ de trois équipes : Arithmétique et Théorie de
l’Information, Logique de la Programmation, Systèmes dynamiques discrets.
Le laboratoire ne regroupait ni les géomètres, ni les statisticiens de Luminy. Il est alors
apparu qu’il convenait d’élargir le spectre des thèmes scientifiques abordés à des domaines
plus fondamentaux. C’est ce qui a conduit à la création en 1996 de l’Institut de
Mathématiques de Luminy, avec l’entrée de l’équipe de Géométrie Non Commutative. Jean-
Paul Brasselet a été le premier directeur de cette unité transformée. Il a travaillé à la mise en
place de l’administration de l’institut, à son installation dans les locaux actuels, et il a créé une
petite équipe de Singularités. 2
François Blanchard a été le deuxième directeur de l’IML. L’équipe de Méthodes
Mathématiques du Génome a été créée sous son mandat. En liaison avec la FRUMAM et le
CIRM, Il a développé les « périodes thématiques » de l’IML où un certain nombre
d’évènements (colloques, ateliers, invitations, séjours) sont dévolus à un thème particulier.
Durant cette période, le site Web du laboratoire a été mis en place, réalisé et maintenu par
Éric Lozingot. François Blanchard a également préparé le changement de statut d’UPR en
UMR, ce qui a permis d’officialiser les liens de l’Institut avec l’Université de la Méditerranée.
La direction de l’UMR m’a été confiée en janvier 2004. L’Institut, conçu comme une unité
de site, a aussi vocation à regrouper tous les mathématiciens de Luminy. En nouant des liens
fructueux avec l’Université de la Méditerranée, et plus particulièrement la Faculté des
Sciences de Luminy, l’Institut a maintenant toute sa place dans la communauté scientifique de
Marseille.
LE CONTRAT D’ASSOCIATION DE 2004
Pour la création de l’UMR, advenue le premier janvier 2004, les deux parties ont cosigné
un document dont nous donnons ici quelques extraits.
« L’Université de la Méditerranée et le département SPM du CNRS ont leur volonté
commune de développer les mathématiques et plus généralement les sciences exactes, et ce
particulièrement sur le site de Luminy. »
« Dans cet esprit, le but de la transformation de l’IML en UMR a été d’assurer le
développement des mathématiques à Luminy, dans le souci de favoriser leurs interactions
avec les disciplines scientifiques représentées sur le campus et dans l’université, notamment
l’informatique, la physique théorique et la biologie. Ce projet est grandement facilité par la
présence et les ressources du CIRM. »
« Le point central du dispositif proposé est le suivant : les deux parties affirment leur plein
accord pour pourvoir les postes libérés par départ à la retraite de membres du département de
mathématiques de Luminy en élaborant des opérations de recrutement concertées, dans le
cadre du BQE ou en-dehors. »
« Les profils de postes seront systématiquement définis de façon à satisfaire les besoins du
département de mathématiques en matière d’enseignement. »
« Par ailleurs, l’université de la Méditerranée et le département SPM affirment leur volonté
conjointe de maintenir au moins au niveau actuel la dotation financière de l’IML. »
« L’université de la Méditerranée affirme sa volonté de favoriser la récupération
progressive par les mathématiques des postes utilisés pour l’enseignement des mathématiques
sur le campus mais affectés à d’autres disciplines pour la recherche ; l’université et le
département SPM estiment en effet souhaitable qu’à long terme ce soient des mathématiciens
qui assurent l’enseignement des mathématiques sur le site. »
« Un haut niveau de recherche devra se maintenir dans l’ensemble des équipes. »
BUDGET
Les ressources de l’unité étaient en 2006 de 425 K€, dont 270 K€ en provenance du CNRS
et 110 K€ du Ministère, les 45 K€ restant provenant de contrats ACI, ANR, UE, etc.
L’équilibre financier du laboratoire est perturbé par l’augmentation de l’infrastructure de 16
% en deux ans, pour un montant de 165 K€ (61 % de la dotation CNRS). 3
EFFECTIFS
L’IML compte 46 membres permanents dont 18 chercheurs au CNRS (10 DR et 8 CR) et
28 enseignants-chercheurs (15 PR et 13 MCF). La PEDR est attribuée à 80 % des professeurs.
Nous avons accueilli 27 doctorants durant la même période, et 9 post-doc.
Le rajeunissement des effectifs est à l’ordre du jour, et il n’est pas certain que les postes
universitaires qui se libéreront suffisent à le réaliser. Toutefois, la mobilité est très forte :
durant la dernière période quadriennale, il y a eu 2 départs et 7 arrivées (voir le tableau plus
loin). Le renouvellement des personnels s’est effectué de la manière suivante :
• 4 postes vacants ;
• 2 créations de poste en 2005 (un des 4 postes redéployés par l’Université, et un
poste créé lors de la campagne spéciale de 2005)
• 1 affectation CNRS
• 2 départs CNRS
• 1 suppression de poste en 2005
Trois postes sont vacants pour la campagne 2007, dont l’un a été redéployé. Au cours des six
dernières années, trois de nos étudiants en thèse sont entrés au CNRS. Par contre, aucun
chercheur recruté n'a été affecté à l'unité.
L’administration compte 5 ITA CNRS, dont un IR, ce qui donne un total de 23 agents
CNRS. L’organigramme (voir plus loin) détaille les responsabilités de chacun.
THEMATIQUES
Les activités de recherches sont réparties en sept équipes, chacune d’elles portant sur une
thématique propre :
• Logique de la programmation (LDP)
• Arithmétique et théorie de l’information (ATI)
• Dynamique, arithmétique et combinatoire (DAC)
• Singularités en géométrie et topologie (SGT)
• Représentations des groupes réductifs (RGR)
• Algèbres d’opérateurs et Géométrie non commutative (AOG)
• Méthodes mathématiques pour la génomique (MMG)
Le rapport scientifique permet d’observer deux tendances :
• Dans les axes de recherches classiques du laboratoire, une évolution des thèmes de
recherches vers de nouvelles problématiques.
• L’apparition de plusieurs thèmes transversaux (logique et génomique, logique et
géométrie non commutative, analyse diophantienne et systèmes dynamiques, etc.)
ACTIVITES
Sept Séminaires hebdomadaires se tiennent à l’Institut, correspondant en gros aux
thématiques du laboratoire. Mais l’Institut organise régulièrement des manifestations : chaque 4
année, en moyenne, sont organisés une « période thématique » (1 mois en hiver), un congrès
international de 250 personnes, 5 colloques internationaux et 4 ou 5 ateliers.
Au cours des quatre dernières années, 16 thèses et 7 habilitations ont été soutenues à
l’IML.
Lors des quatre dernières années, le laboratoire a publié 13 ouvrages et environ 300
articles. Les chercheurs du laboratoire publient notamment dans les journaux suivants :
Advances in Mathematics Annals of Mathematics
Annals of Pure and Applied Logic Compositio Mathematicae
Inventiones Mathematicae Journal of Algebra
Journal of Algebraic Geometry Journal d’Analyse Mathématique
Journal of Functional Analysis Journal of Number Theory
Journal de Crelle Moscow Mathematical Journal
Proc. American Math. Soc. Trans. American Math. Soc.
LIENS EXTERNES
L’Institut est membre fondateur de la Fédération de Recherche des Unités de
Mathématiques de Marseille (Frumam, FR 2291) regroupant l’Université de Provence,
l’Université de la Méditerranée, l’Université Paul Cézanne, l’Université du Sud (Toulon).
L’institut développe des projets de recherche conjoints avec les institutions suivantes :
Au sein de la Frumam : le CPT (Luminy), le LATP (Château-Gombert), plusieurs équipes
de l’Université de Toulon.
Et aussi : le LGPD (Laboratoire de Génétique et Physiologie du Développement, UMR
6545, Luminy), et l’ESIL (Ecole Supérieure d’Informatique de Luminy)
Last but not least, l'Institut maintient des liens structurels étroits avec les UMI de Santiago
et de Moscou.
Il est associé à l’École Doctorale de Mathématiques et Informatique de Marseille (ED
184), et participe à 2 Mastères Recherche et 1 Mastère Professionnel.
La bibliothèque du CIRM (UMS 822 CNRS/SMF) joue le rôle de centre de documentation
de l’Institut.
EN GUISE DE CONCLUSION
Prévoir l’orientation des découvertes en mathématiques à l’horizon 2011 est un exercice
dont la pertinence peut être discutée (voir toutefois la section II.3 qu’il a bien fallu remplir).
Mais c’est en recrutant de jeunes mathématiciens de qualité participant au sens large aux
grands courants de pensée du laboratoire qu’on assurera le développement de l’Institut : ce
sont eux qui apporteront le changement et les idées nouvelles.
Le projet de création d’un institut accueillant des chercheurs étrangers au CIRM pour des
séjours de moyenne durée permettrait de développer les échanges in situ avec des chercheurs
extérieurs, une autre condition pour maintenir la recherche effectuée à un niveau international.


Gilles LACHAUD 5
I – STRUCTURATION ET MOYENS6
I - Structuration et moyens de l’unité faisant l’objet d’une demande de reconnaissance
I.1 - Caractéristiques de la demande de reconnaissance
Établissement demandant le rattachement de l’unité à titre principal : Université de la Méditerranée
Etablissement(s) demandant le rattachement de l’unité à titre secondaire : ………………………
……………………….
Label demandé
Demande de reconnaissance  EA équipe d'accueil *
auprès du ministère  JE jeune équipe *
 Equipe de recherche technologique :
 ERT autonome
 ERT interne (préciser le label demandé et l’intitulé de
l’unité de recherche de rattachement) : ………………………
.
Demande d’association à un Label demandé : …UMR………………. *
EPST ou EPIC * (préciser) :
(cf. nomenclature des labels) …CNRS…………
Autre EPST/EPIC concerné : …
…………
* Cocher ici si l’unité présente également une demande de reconnaissance d’une ERT interne.
Type de demande
nouvelle unité (création « ex-nihilo »)
 unité issue d'unité(s) contractualisée(s) (souligner le type de restructuration) : renouvellement de l’unité de
recherche ; unité issue de l’éclatement d’une ancienne unité reconnue ; fusion de plusieurs unités reconnues ;
éclatement-fusion.
Situation antérieure de l’unité
Nom du Date de la dernière
Etablissement Label responsable Intitulé de l’unité reconnaissance
principal et n°
précédent
CNRS UMR 6206 LACHAUD Institut de Mathématiques de janvier 2004
Luminy
erIntitulé complet de l’unité (au 1 janvier 2008)
.................... Institut de Mathématiques de Luminy.(IML)..............................................................................
erResponsable (au 1 janvier 2008)
Organisme Section du C.N.U. ou
Corps-GradeM./Mme Nom Prénom (le cas échéant) de l’organisme
…M.… …LACHAUD……… …Gilles…………… …DR1………… …CNRS…… …………01………..
 J’autorise la diffusion de mon nom sur internet (annuaire des unités de recherche).
Coordonnées officielles de l’unité
- Localisation et établissement : Campus de Luminy, CNRS
- Numéro, voie : 163, avenue de Luminy
- Boîte postale : case 907
- Code Postal et ville : 13288 Marseille cedex 09
- Téléphone : 04 91 26 96 30 Télécopie : 04 91 26 96 55
- Adresse électronique : umr6206@iml.univ-mrs.fr7
Partenaire(s) concerné(s) par la demande (cf. nomenclature)
Départements Scientifiques MSTP * Secteurs disciplinaires MSTP ** Préciser le DS et le secteur
disciplinaire principaux et
éventuellement secondaires. principal secondaire(s) principal secondaire(s)
01Ministère
Départements Scientifiques CNRS * Sections du comité national
MPPU Ingénierie 01 07
CNRS
Mots-clefs MSTP (cf. nomenclature)
Mathématiques et leurs interactions : algèbre, mathématiques discrètes, théorie des groupes, théorie des
nombres, logique, analyse fonctionnelle, calcul scientifique, modélisation mathématique et simulation,
physique mathématique, biomathématique, probabilités, statistique, géométrie, topologie, dynamique des
populations et des peuplements.
Mots-clefs libres
(2 au maximum)
…………… ……………
Ecole Doctorale de rattachement (établissement, n°, intitulé)
…Université de la Méditerranée, 184, École Doctorale Mathématiques et Informatique de Marseille…………
Participation à une structure fédérative (label et n° éventuels, intitulé , responsable)
……FR 2291 ……Fédération de Recherche des Unités de Mathématiques de Marseille (FRUMAM),
Sandro VAIENTI…………………………………
Participation à un Réseau de recherche financé par l'UE (PCRDT) (préciser)
Financement Pays Période Responsable Partenaire(s) Thème
CE - TMR UK., 1998 L. Regnier Univ. de Bologne, Linear Logic in
Site coordinateur Italie, à (LDP) Cambridge, Theoretical
4ème PCRDT Portugal, 2004 Edimbourg, Computer
France Lisbonne, Rome, Science
Paris VII.
CE - TMR Italie, France, 1999 J.-P. Brasselet Univ. d'Ancona Géométrie
Site associé Allemagne, à (SGT) Coordinateur : analytique
4ème PCRDT Danemark, 2004 Nicolas Teleman
Pologne,
Roumanie
CE – INTAS Hollande, 1998 J.-P. Brasselet Univ. Utrech Singularités,
Site associé Allemagne, à (SGT) Coordinateur : Bifurcations et
4, 5, 6èmes France 2006 Dirk Siersma Monodromie
PCRDT Espagne,
Pologne, UK,
Russie, Géorgie