Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

UNE COURTE INTRODUCTION AUX INVARIANTS DE DIJKGRAAF–WITTEN ´ ¨ GWENAEL MASSUYEAU
R´esum´e. Cettenote,informelleetimpr´ecise,accompagneunexpose´donne´durant la « JourneeG´eome´trie,TopologieetPhysique » `aStrasbourg,le28F´evrier2008. ´ Nous introduisons les invariants de Dijkgraaf–Witten et nous donnons leur formule parsommed´etats.
Tabledesmati`eres 1. Introduction 2. Quelques rappels de cohomologie des groupes 3. Invariants de DW en petite dimension 4.Formuleparsommede´tatspourlesinvariantsdeDW 5. Quelques propri´t´s des invariants de DW e e 6. Des invariants quantiques de Witten aux invariants de DW 7. Pour aller plus loin . . . R´ef´erences
1 2 5 7 10 11 14 15
1. Introduction Soit G un groupe fini et soit K( G 1) un espace d’Eilenberg–MacLane. Ainsi, K( G 1) estlespacetopologiquepointe´(uniquea`e´quivalencedhomotopiepre`s)satisfaisant π 1 (K( G 1) ) = G et π i (K( G 1) ) = 0 pour i > 1 . On choisit aussi α H d ( G ; U(1)) = H d (K( G 1); U(1)) . De´nition 1.1 . Soit M une d -varie´te´ferm´ee,oriente´eetconnexe.Linvariant de Dijkgraaf– Witten de M ,relatifa`laclassedecohomologie α , est Z α ( M ) := | G | 1 Xα ( f γ ) ([ M ]) C . γ Hom( π 1 ( M, ) ,G ) Ici, M est un point base et f γ : M K( G 1)estlapplicationpointe´e(unique`a homotopiepre`s)telleque( f γ ) = γ au niveau du π 1 ( ) : ces choix ne comptent pas. Malgre´leurd´enitiontre`ssimple,lesinvariantsdeDijkgraafWittennont´ete´for-mule´squer´ecemment.Ilssemblenteˆtreapparuspourlapremie`refoisen1990dans l’article [7], pour servir de « toy examples » aux invariants quantiques de Witten [20].
Date : 26 F´ rier 2008. ev
1