Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

1EMBOLIE PULMONAIRE E Ferrari

14 pages
Niveau: Secondaire, Lycée, Première
1EMBOLIE PULMONAIRE E Ferrari. Service de cardiologie. CHU Nice. GENERALITES 1) Définition. L'Embolie pulmonaire (EP) est la conséquence de l'obstruction des artères pulmonaires ou de leurs branches par des embols le plus souvent cruoriques. 2) Incidence de l'EP L'EP est une maladie très fréquente. Les données épidémiologiques actuelles estiment à plus de 100 000 l'incidence annuelle de l'EP en France. Ce chiffre est fort probablement très sous-estimée. Plusieurs arguments vont dans ce sens. - Bien que strictement asymptomatique sur le plan pulmonaire, prés d'1 patient sur 2 qui présente une thrombose veineuse profonde proximale (TVP) (au dessus du genou) présente aussi une EP. - 15% des patients qui décèdent de cause inconnue à l'hôpital présentaient, en fait, une EP - L'EP est la principale cause non carcinologique de mortalité des patients atteints d'un cancer. - C'est aussi la première cause extra obstétricale de décès des parturientes. 3) Est ce une maladie Grave? L'EP est une maladie grave qui nécessite une prise en charge rapide et rigoureuse. La mortalité de l'EP non traitée est de l'ordre de 30 à 40% alors qu'elle sera inférieure à 15 voire 8% lorsqu'une prise en charge thérapeutique adéquate est entreprise. Cette prise en charge thérapeutique a été parfaitement étudiée et validée et il importe que les mesures thérapeutiques efficaces soient effectivement utilisées.

  • prise en charge thérapeutique

  • répercussions cardiaques

  • mauvaise prise en charge thérapeutique de la tvp

  • pulmonaire

  • amputation vasculaire

  • examen clinique

  • prise

  • artère pulmonaire

  • période post opératoire


Voir plus Voir moins
GENERALITES
EMBOLIE PULMONAIRE
E Ferrari. Service de cardiologie. CHU Nice.
1) Définition. L’Embolie pulmonaire (EP) est la conséquence de l’obstruction des artères pulmonaires ou de leurs branches par des embols le plus souvent cruoriques.
2) Incidence de l’EP L’EP est une maladie très fréquente. Les données épidémiologiques actuelles estiment à plus de 100 000 l’incidence annuelle de l’EP en France. Ce chiffre est fort probablement très sous-estimée. Plusieurs arguments vont dans ce sens. - Bien que strictement asymptomatique sur le plan pulmonaire, prés d’1 patient sur 2 qui présente une thrombose veineuse profonde proximale (TVP) (au dessus du genou) présente aussi une EP. - 15% des patients qui décèdent de cause inconnue à l’hôpital présentaient, en fait, une EP - L’EP est la principale cause non carcinologique de mortalité des patients atteints d’un cancer. - C’est aussi la première cause extra obstétricale de décès des parturientes.
3) Est ce une maladie Grave ? L’EP est une maladie grave qui nécessite une prise en charge rapide et rigoureuse. La mortalité de l’EP non traitée est de l’ordre de 30 à 40% alors qu’elle sera inférieure à 15 voire 8% lorsqu’une prise en charge thérapeutique adéquate est entreprise. Cette prise en charge thérapeutique a été parfaitement étudiée et validée et il importe que les mesu  retshérapeutiques efficaces soient effectivement utilisées.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin