La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Automne 2011

De
8 pages
cap, Secondaire, CAP
  • redaction
  • cours - matière potentielle : eau
  • cours - matière potentielle : dans leurs municipalités
  • mémoire
Automne 2011 Énergie et développement durable 3, 4, 5 Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) et ICI ON RECYCLE ! 6, 10 La gestion des bassins versants 7, 8 Opémican : cap sur le 25e parc national du Québec 9 Battre froid au Plan Nord 7 Forêts de proximité : loin des attentes 10 Les tables GIRT de la région de l'Abitibi-Témiscamingue à l'œuvre 11
  • abitibi-témiscamingue pour le défi climat
  • environnement de l'abitibi-témiscamingue
  • matières résiduelles
  • recyclages
  • recyclage
  • territoires
  • territoire
  • développements durables
  • développement durable
  • développement durables
  • projets
  • projet
  • québec
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Le DAV, département chargé par le canton de Neuchâtel de la conservation des archives audiovisuelles, présente:
LESLUNDISDU
Printemps 2012
Projection de films d’archivesLes séances ont lieu à 16h30 et 18h30 à la Bibliothèque de la Ville Rue du Progrès 33 La Chaux-de-Fonds e Département audiovisuel 3 étage Entrée libre www.chaux-de-fonds.ch/bibliotheques/DAV Outre les séances des « Lundis », le DAV projette volontiers et gratuitement dans ses locaux les films qu’il conserve.Il vous suffit pour cela de prendre rendez-vous par téléphone (032 967 68 48).
LES LUNDIS DU DAV AGOTA KRISTOF, ÉCRIVAIN (1935-2011) Fuyant sa Hongrie natale suite à la répressionde l’insurrection de Budapest, Agota Kristof arrive, après un bref passage en Autriche, à Neuchâtel. Nous sommes en 1956. Son rapport à cette terre d'adoption est conflictuel; elle y passe cependant le reste de sa vie et choisit le français comme langue d'écriture. Dramaturge d'abord, Agota Kristof se tourne ensuite vers le roman, avec succès: la trilogie ouverte en 1987 parLe grand cahierlui vaut de nombreux prix et une renommée mondiale. Ce portrait nous permet de mieux comprendre une écrivain qui, selon ses propres mots, a "commencé à écrire pour sortir de sa condition de ménagère et d'ouvrière". Agota Kristof Archives pour Demain (2007) Film vidéo, couleur, sonore, 1 heure et 56 minutes Première partieLundi 26 mars 2012, 16h30 Une enfance en Hongrie dans un monde rempli d'animaux, de lectures et, déjà, d'écriture de poèmes, mais également marquée par la crainte de l'occupant; l'exil, les premières années en Suisse, entre l'usine, la vie domestique et l'écriture. Seconde partieLundi 26 mars 2012,18h30 L'apprentissage du français, les débuts d'une écriture en langue française, le théâtre et les romans, la rédaction de la trilogie des jumeaux. A noter: Du fait de la durée de l'entretien filmé, nous ne proposonsqu'une fois la projection de chaque partie dans le cadre de cette séance. Le document sera néanmoins visionnable dans son intégralité dès cette date sur les postes de e consultation libre du DAV (corridor du 3 étage) , ou sur demande. Le DAV conserve la série de portraits filmés Archives pour Demain, à la demande de la Commission Archives pour Demain, nommée par le Conseil d’Etat neuchâtelois.Ce fonds, riche de près de cent-cinquante portraits de personnalités neuchâteloises, est augmenté chaque année de quatre nouvelles productions. Il comprend notamment des interviews de : Antoine de Torrenté, médecin; Etienne Primault, colonel divisionnaire; Frédéric Blaser, politicien; Samuel Arm, pêcheur ; Marie-Lise de Montmollin, cantatrice; Rose-Marie Girard, directrice de l'Ecole professionnelle de jeunes filles à Neuchâtel; Monseigneur Pierre Mamie; Michel Egloff, archéologue; Edmée Montandon, pédagogue.
LES LUNDIS DU DAV IMAGES D'UNE VIE Deux films de nos collections réalisés par des cinéastes amateurs, pour évoquer le quotidien, le travail et sa place dans nos vies, le temps qui passe. Des images tournées ici, qui pourraient l'être tout ailleurs…
Images d'une vie à La Chaux-de-Fonds François Choffat (1957) Film 16 mm, noir/blanc, sonore, 17 minutes Né en 1940 à La Chaux-de-Fonds, François Choffat a étudié la médecine à Neuchâtel et à Lausanne, fait sa thèse à Genève, avant de bifurquer vers les médecines naturelles dont il s'est fait l'ardent promoteur. Un film de la série Plans-fixes lui a été consacré en 1994. Très tôt passionné de cinéma, François Choffat participa, au Gymnase de La Chaux-de-Fonds, à l'animation du ciné-club ainsi qu'à une petite équipe de réalisation qui tourna notamment un film lors d'une manifestation en opposition à l'énergie nucléaire.
Images d'une vie à La Chaux-de-Fonds, qu'il réalisa à dix-sept ans dans le cadre d'un concours de l'Union chrétienne de jeunes gens de La Chaux-de-Fonds, lui valut le premier prix, remis par le cinéaste Henry Brandt. François Choffat tourna deux autres films en couleur lors d'activités de l'UCJG. Images d'une vie à La Chaux-de-Fondsretrace la vie d'un homme, de la naissance à la mort, à partir de neuf photographies collées dans un album. Croire André Montandon [1963?] Film 8 mm, couleur, sonore, 9 minutes Membre du Club des cinéastes amateurs des Montagnes neuchâteloises, André Montandon (1923-1989) filma notamment la construction du nouvel hôpital de la Chaux-de-Fonds dont il fut l'administrateur. A la fin des années 1970, il se tourna vers l'enseignement, travaillant pour le CIFOM (Centre interrégional de formation des Montagnes neuchâteloises), à La Chaux-de-Fonds. En 1984, il publia, à L'Université de Neuchâtel, une thèse de doctorat ès sciences économiques,Politique hospitalière neuchâteloise, sous la direction du professeur Claude Jeanrenaud. Le scénario deCroireest basé sur une nouvelle du même nom qui parut dans le journal syndical ''Solidarité''. Syndicaliste et écrivain, son auteur, Carlo Jeanrenaud, étaitouvrier à l’usine à gaz de La Chaux-de-Fonds. Dès 1945,Solidarité publia régulièrement ses textes dans une rubrique intitulée ''La page de l'ouvrière'', puis ''La page de la famille''. Textes adaptés de: Aude Joseph,Neuchâtel, un canton en images : Filmographie tome 2 (1950 1970), Attinger, Hauterive, à paraître.
«LES LUNDIS DU DAV » Lundi 21 mai 2012 La Chaux-de-Fonds: un été en ville Bella Tchaux un film de Marcel Schüpbach entièrement tourné à 1000 mètres d'altitude Réalisation: Marcel Schüpbach (1994) Production: Ekis (La Chaux-de-Fonds); TSR Beta SP, couleur, sonore, 44 minutes Né en 1950, Marcel Schüpbach est originaire de La Chaux-de-Fonds. Il fit ses études à Lausanne et tourna, dès l'adolescence, des courts-métrages en 8 mm. Son premier long-métrage, L'allègement (1983), tourné dans la vallée de la Brévine, fut présenté au Festival de Locarno où il reçut leGrand Prix du jury des jeunes.Bien avant cela, le cinéaste explora ses racines neuchâteloises avecMurmures(1971), son premier court-métrage professionnel consacré à son grand-père chaux-de-fonnier ou encoreLermite(1979), hommage au peintre jurassien Jean-Pierre Schmid dit Lermite. Bella Tchauxcommence lors de la remise à la ville de La Chaux-de-Fonds en 1994 du prix Wakker, prix remis par Patrimoine suisse à une commune se distinguant par des efforts de mise en valeur de son patrimoine et de développement urbain. Il s'ensuit une promenade dans la ville et ses environs, jalonnée de multiples rencontres: Alain Bringolf, alors responsable des Travaux publics, Roger Tschampion, gérant du café ABC, Nicole Jaquet-Henry, professeur de chant, Jeannette Mauron, ancienne costumière au Théâtre de la Ville ou Claude Lebet, luthier, se succèdent, parmi de nombreuses autres personnalités locales, face à la caméra. AvecBella Tchaux, Marcel Schüpbach (qui a passé plusieurs semaines de préparation dans sa ville d'origine) a souhaité dresser le portrait d'une ville que l'on montre souvent couverte de neige, mais où il peut faire très chaud, une ville dont les liens avec l'Italie sont plus nombreux qu'il n'y paraît au premier abord…
LES LUNDIS DU DAV Lundi 18 juin 2012 DuMuséePORTESCAP aux archivesaudiovisuelles L'entreprise Portescap fut créée en 1931 par le Chaux-de-Fonnier Georges Braunschweig (1892 - 1975) et un autre diplômé de l'EPFZ, Frédéric Marti. L'un des produits-phare de l'entreprise, qui fut un temps la plus importante de La Chaux-de-Fonds, était l'Incabloc, un système anti-choc mondialement connu qui équipa jusqu'à septante pour-cent des montres à ancre suisses. Portescap commanda de nombreux films, qui furent remis au Musée International d'Horlogerie de La Chaux-de-Fonds en 1998, en même temps que l'ensemble du ''Musée Portescap''. Le MIH déposa à son tour les sept films de la collection (un en format 35 mm, les autres en 16 mm) au DAV. Le Département a cette année la chance d'établir une nouvelle copie de sauvegarde du film 35 mm avec l'aide de l'association MEMORIAV.
Savoir choisir Arcady/Les films de Saturne (1959) Film 16 mm, couleur, sonore, 33 secondes Spécialisé en techniques d’animation, producteur de films industriels et documentaires, Arcady (A. Brachlianoff, 1912-2001) avait fondé Les Films de Saturne en septembre 1954, maison de production sise à Montrouge, près de Paris. Le 26 mars 1962, Arcady fut l'invité du Club 44, centre culturel chaux-de-fonnier créé en 1944 par le fondateur de Portescap. En plus des deux spots publicitairesAu cœur du problèmeetSavoir choisir, Arcady réalisa pour Portescap un reportage de 17 minutes,Voyage au cœur de la précision([1965]).
Incabloc Création des établissements «Porte échappement Universel S.A.» La Chaux-de-Fonds, SuisseRéalisation: Ubaldo Magnaghi (1953) Production: Incom (Industria Cortometraggi Milano) Film 35 mm, noir/blanc, sonore, 11 minutes Une jeune femme se réveille et attrape sa montre sur sa table de chevet. La voix off intervient: ''En rêve, tout est permis. Et quand Madame dort, elle rêve que tout devient réalité, même la montre incassable. Madame est fort jolie mais combien maladroite et sa montre en est la victime.'' La montre est tombée, la femme la ramasse et tente en vain de la remonter. ''Eh bien, Madame, votre rêve n'était pas une utopie. La montre incassable est bien une réalité. Sans plus tarder, nous allons vous la présenter.'' Incabloc Création des établissements « Porte échappement Universel S.A. » La Chaux-de-Fonds, Suissefut produit par la société italienne Incom, productrice d'actualités hebdomadaires très populaires, La Settimana Incom. Plusieurs sujets d'actualités internationales furent tirés de ce reportage. Le DAV conserve trois copies de ce film, une version française, une allemande et une américaine. Père et fils Arcady/Les films de Saturne pour Portescap (1959) Film 16 mm, couleur, sonore, 1 minute Portescap Réalisation: Georges Alexath et René Boeninger (A+B-Films S.A., Zurich) (1965) Film 16 mm, couleur, sonore, 11 minutes Un homme, dont on apprendra qu'il est ingénieur électronicien, débarque à l'aéroport de Genève. Il entre dans une bijouterie où le vendeur lui présente quelques montres, le système Incabloc (à l'aide d'un modèle agrandi en plexiglas) et un appareil permettant de contrôler le réglage de la montre, le Vibrograf. Le visiteur est enthousiaste:''…J'aimerais que vous m'indiquiez les noms des fabricants de ces merveilles''. Le bijoutier lui montre sur une carte la ville de La Chaux-de-Fonds, ''Mecque de l'horlogerie suisse'', où se trouvent les usines Portescap. L'ingénieur électronicien se rend sur place. Textes adaptés de: Aude Joseph,Neuchâtel, un canton en images : Filmographie tome 2 (1950 1970), Attinger, Hauterive, à paraître.
Le DAV remercie vivement les donateurs et les déposants des films présentés, ainsi que les institutions et particuliers suivants pour leur aimable collaboration: Monsieur François Choffat,Monsieur Marcel Schüpbach, le comité Archives pour Demain et les collaborateurs de MEMORIAV.
Photogrammes réalisés par le DAV des filmsBella Tchaux,Images d'une vie à La Chaux-de-Fonds,et Portescap. Retrouvez les programmes des Lundis en adhérant à la Lettre d'information de la Bibliothèque de la Ville, ou surwww.chaux-de-fonds.ch/bibliotheques/DAV.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin