Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

1 Les Alpes, au cœur de l'histoire : Lundi 25 octobre 2010 Mardi ...

De
8 pages

1 Les Alpes, au cœur de l'histoire : Lundi 25 octobre 2010 Mardi ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 106
Signaler un abus
Les Alpes, au cœur de l’histoire : défis de la montagne et pari de l’innovation IXèmes AGORAS
Grenoble : du 25 au 28 octobre 2010
Lundi 25 octobre 2010
15h: accueil au Stade des Alpes Photographie du centenaire Discours d'ouverture Conférence inaugurale par Monsieur le Recteur Philippe JOUTARD : « L'imaginaire des Alpes » Buffet offert par la ville de Grenoble
MATIN:
Mardi 26 octobre 2010
ALACITE DESTERRITOIRES, 14AVMARIEREYNOARD
8h30 : accueil
Salon des éditeurs, stand MAIF (toute la matinée)
9h9h45 : 7 conférences au choix
C1  Mémoire et histoire : la Résistance dans tous ses états par JeanMarie GUILLON, Professeur d'Histoire contemporaine, Université de Provence Comment la mémoire de la Résistance s’estelle transmise de la Libération à nos jours ? Quels ont été les atouts et les écueils de cette transmission ?
C2  Enseigner la Révolution française en 2010 : enjeux nationaux et régionaux, l’exemple du Dauphiné par Serge BIANCHI, Professeur émérite d'Histoire moderne, Université Rennes 2, viceprésident de la société des études robespierristes A partir d'un survol de l'historiographie et des thèmes qui font débat aujourd'hui, quelle est la place de la Révolution française dans les réformes et les nouveaux programmes ? L'exemple du Dauphiné, une région pionnière par bien des aspects, événements déclencheurs, grandes figures, pratiques politiques et sociales, musées, colloques, thèses, viendra en contrepoint et en illustration de la problématique d’ensemble.
C3 Grenoble, au cœur de l’innovation : université, recherche, sciences sociales par Michel IDA, Directeur d’Ideaslab, CEA Toute innovation se situe au croisement d’approches à la fois technologiques, sociales et culturelles. C’est dans cette perspective, qu’en 2003, le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), France Telecom et ST Microelectronics ont créé MINATEC IDEAs Laboratory. Le laboratoire s’est agrandi avec de nouveaux partenaires : Essilor, l’Université Pierre MendèsFrance, Rossignol, Teamlog, l’Université Stendhal., EDF… Les missions du laboratoire :  Imaginer les produits et services du futur intégrant les micro et nanotechnologies.  Créer une dynamique fertile grâce à la pluridisciplinarité des approches « techno push » et « usage pull ».  Intégrer les ruptures induites par ces technologies et les intérêts des utilisateurs pour mieux répondre aux attentes du marché.
C4  Industrie et recherche, moteur de la croissance urbaine par Bernard PECQUEUR, Professeur d'économie, Université Joseph Fourier La ville n’est pas seulement caractérisée comme « un lieu de dépense supplémentaire » comme le suggérait Richard Cantillon (1755), mais elle est aussi devenue le cadre de la production post industrielle. Elle est le creuset de l’innovation et prend la forme de « clusters », parfois même de « pôle de compétitivité ». Pour cela, le paysage, l’histoire comme la culture du lieu entrent comme variable fondamentale de la croissance urbaine. On essaiera donc de comprendre le mécanisme émergent de la ville productive
C5  Les sociétés d’ancien régime face aux risques par René FAVIER, Professeur d'Histoire moderne, Université Pierre MendèsFrance A la lumière des travaux développés ces dernières années, la présentation entend proposer une relecture de la soidisant passivité et du soi disant fatalisme des sociétés traditionnelles face aux catastrophes naturelles
C6  Les enjeux du changement climatique révélateurs des contraintes issues de la construction des stations de sports d’hiver par Hugues FRANCOIS, Chercheur associé PACTETerritoires L’annonce du changement climatique constitue aujourd’hui la source principale de renouvellement du discours critique envers les stations de sports d'hiver. L’impact de ce « mal du siècle » semble évident de par sa sensibilité aux événements météorologiques et par les fragilités que les stations ont montrées face aux hivers sans neige. De plus, forme d’aménagement et d’équipement, elles constituent un symbole des impacts des activités humaines sur les écosystèmes, ces mêmes activités mises en cause dans les émissions de GES, sources du réchauffement global attendu. Comment les stations se situentelles face à cette critique ? Ces dernières ne risquentelles pas, à court ou
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin