Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bicentenaire de la Révolution française : La guerre civile n'a ...

De
10 pages

Bicentenaire de la Révolution française : La guerre civile n'a ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 210
Signaler un abus
1 Bicentenaire de la Révolution française : La guerre civile na jamais eu lieu . par Patrick Garcia Quel a été lusage de la notion de la guerre civile, et au-delà le statut assigné à la violence, lors de la commémoration du Bicentenaire de la Révolution française? Avant de tenter de répondre à cette double interrogation, il faut, au préalable, de sintéresser à la notion de guerre civile elle-même. Il sagit, de fait, dune notion assez peu répandue dans lhistoriographie révolutionnaire classique pour qualifier lépisode révolutionnaire. Albert Mathiez sen sert dans son parallèle entre jacobinisme et 2 bolchevisme . Georges Lefebvre lutilise en citant Saint-Just qui “conseillait le 8 juillet 1793 de ne frapper 3 que ceux qui parmi les Girondins fomentaient la guerre civile ”. Albert Soboul la mentionne au chapitre consacré à la Vendée comme conséquence de linsurrection vendéenne : “la guerre civile exaspéra les 4 républicains ”. On en retrouve, de même, la mention associée à la Vendée dans de nombreux manuels scolaires. Cependant il ne sagit jamais – sous réserve dun inventaire exhaustif – de têtes de chapitre dont les dénominations sont plus euphémisées et utilisent les qualificatifs de “révoltes” ou “guerres intérieures”. Comment expliquer le faible recours à cette notion? Cela tient à ce que lemploi de la notion de guerre civile nest pas neutre. Il est, en lui-même, interprétation de lévénement. Evoquer, à propos de la Révolution française, la notion de guerre civile revient à se livrer à une opération historiographique qui réintègre les opposants à la Révolution et les désignent, non plus en fonction dun projet unifié ou supposé tel : la Contre-Révolution, mais leur accordent un statut didentité, les inclut au sein de la nation. Cela équivaut à la reconnaissance, à parité, dune diversité de réactions possibles non subsumables par lantagonisme entre Révolution et Contre-Révolution. Cette opération 5 historiographique sinscrit en continuité dune première substitution, celle de la notion “résistances” à la Révolution à celle de “bloc contre-révolutionnaire”. Elle constitue un élément de réponse à loffensive de lextrême-droite autour du thème du “génocide franco-français”. A lopposé des notions de génocides, de Révolution ou de Contre-révolution, articulées autour dun projet, celle de guerre civile se veut descriptive des conflits armés qui divisèrent les Français pendant la période révolutionnaire. Force est, cependant, de constater quelle nest pas seulement cela. Alors que la Révolution est une fondation, lemploi de la notion de guerre civile met laccent sur les divisions violentes qui ont affecté la France en révolution. Cest pourquoi, lun des traits de lactivité de lextrême-droite, et dune droite moins extrême, est de lutiliser conjointement à la celle de “génocide franco-français”.
1 Article publiéinJean-Clément Martin (dir.),La Guerre civile entre histoire et mémoire, Nantes, Ouest éditions, 1995, p. 233-243. 2  “Jacobinisme et bolchevisme sont au même titre deux dictatures, nées de la guerre civile et de la guerre étrangère, deux dictatures de classe, opérant par les mêmes moyens, la terreur, la réquisition et les taxes, et se proposant en dernier ressort un but semblable, la transformation de la société, et non pas seulement de la société russe ou de la société française, mais de la société universelle.” Albert Mathiez,Jacobinisme et bolchevisme, Librairie du Parti socialiste et de lHumanité, 1920. 3 Georges Lefebvre,La Révolution française, Paris, P.U.F, 1963, p.355. 4 Albert Soboul,La Révolution française, Paris, Editions Sociales, 1983, p.288. 5 Au sens que Michel de Certeau donne à cette notion.Lécriture de lhistoire, Paris, Gallimard, 1975.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin