Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

De l'Amérique Latine aux Amériques Latines

14 pages

De l'Amérique Latine aux Amériques Latines

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 467
Signaler un abus
CHAPITRE 10 : LES AMERIQUES. UNITE ET DIVERSITES DU CONTINENT AMERICAIN  I/ UNE ORGANISATION ORIGINALE DE L’ESPACE  La Découverte a interrompu l’histoire : ce fait unique a laissé des traces jusqu’à aujourd’hui :   - La Découverte est plus qu’une invasion : - certes les cultures précolombiennes ont laissé leur marque, dans la répartition des densités ou les traditions agricoles. - mais les formes et les dynamiques actuelles de l’organisation de l’espace ne doivent finalement pas grand-chose aux organisations précolombiennes et à leurs populations, à elles qui se trouvent reléguées dans des positions marginales, en périphérie – exemple du Mexique.  - En Amérique du Nord : - la confrontation entre le monde nomade des grandes plaines et les populations agricoles des forêts qui, ailleurs, a défini des sociétés et organisé des territoires, n’a pas eu lieu. - tout a été balayé par les nouveaux arrivants qui ont organisé à leur manière l’espace qu’ils avaient accaparé. - c’est un homme « libéré de ses préjugés et détaché des habitudes du passé », un homme peu soucieux des contraintes du milieu, et qui finalement voit dans l’espace des opportunités à saisir plus que des patrimoines à construire.  - Du nord au sud le changement d’échelle impose de nouvelles perceptions et de nouveaux comportements : - les distances n’ont plus le même sens, la mobilité non plus - la notion de région et de « pays » perd son sens en Amérique au profit de semis géométriques et rationnels : celui des villes, des champs, des tracés frontaliers.  II/ FRONTIERES ET PARTITIONS  Les clivages sont plus des lieux de contact que d’affrontements  1/ A l’est des Grands Lacs, la frontière nord des Etats-Unis ne suit que très peu la marque naturelle de la vallée du Saint-Laurent  La frontière nord : -- à l’ouest des Grands Lacs, la convention de 1918 entre les Etats-Unis et l’Angleterre a fixé la frontière sur le 49 e parallèle, sur plusieurs milliers des kilomètres, sans que rien ne vienne concrétiser l’artifice du tracé. - les échanges sont intenses : le Canada est le premier partenaire commercial des Etats-Unis.  - La frontière sud a une tout autre ampleur : frontière de compromis entre : - ceux qui voulaient absorber tout le Mexique. les Etats du Nord, peu soucieux de voir se renforcer les Etats sudistes. - 2/ En Amérique Latine, seul le Brésil a connu une logique comparable à celle des Etats-Unis dans la construction du territoire  - Il n’y a pas de frontière naturelle mais une frontier  dans le sens turnerien du terme, une frontière dont la  caractéristique fut d’ignorer les limites naturelles ou ethniques.  - Dans des économies marquées par le sous-développement, le contrôle de l’Etat sur les marges frontalières sous-peuplées est réduit : - dans les années 1960 et 1970 lorsque les militaires étaient au pouvoir au Brésil, se sont développées des stratégies « d’intégration nationale » et d’aménagement des espaces frontaliers - la composante géographique de l’intégration est étroitement associée au développement économique appuyé sur l’offre de terres neuves aux paysans sans terres, ce qui fait l’économie d’une réforme agraire et garantit la sécurité nationale.  - Perçue avec inquiétude par le Etats voisins, cette stratégie a été imitée pour répondre au dynamisme brésilien ; au Pérou, dans la partie nord proche de la Colombie et de l’Equateur, un programme d’intégration a été mis en place pour ces régions frontières que l’éloignement de la capitale rendait fragiles.  - Conclusion :
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin