Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Homélie de Mgr Christophe DUFOUR Ordination presbytérale de Benoît ...

De
2 pages

Homélie de Mgr Christophe DUFOUR Ordination presbytérale de Benoît ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 188
Signaler un abus
Homélie de Mgr Christophe DUFOUR Ordination presbytérale de Benoît COPPEAUX sj Eglise du Saint Esprit à Aix en Provence Le samedi 19 juin 2010 Etes-vous heureux dêtre jésuite ? Ce fut la question de Charles Ehlinger au père Jacques Sommet dans des entretiens déjà anciens et publiés sous le titre  lhonneur de la liberté ». Je suppose, Benoît, que votre provincial vous a posé cette même question dans le  compte de conscience » et le discernement de lappel du Christ à le servir comme prêtre dans son Eglise : Avez-vous plaisir et joie fondamentalement à être dans la Compagnie ? »Quel est donc ce bonheur, ce plaisir et cette joie dêtre prêtre jésuite aujourdhui ? Le bonheur dêtre appelé Vous mavez raconté lhistoire de votre vocation. Une histoire unique, comme toute vocation. Une histoire dans laquelle vous avez discerné la trace de Dieu, dans laquelle vous avez fait lexpérience de Dieu dans la rencontre du Christ. Et vous avez entendu lappel. Nous croyons en un Dieu qui appelle, qui nous attire et nous aimante. Et puis – cest sa manière - il nous pro-jette, il nous jette en avant. Il se manifeste et se donne à voir, il fait signe, et puis il vous pousse sur la route. Va Pars Viens et suis-moi, viens derrière moi Va en avant de moi Et nous reconnaissons en Abraham notre père dans la foi en lappel de Dieu. Son histoire est devenue notre histoire. Ne crains pas, lève les yeux vers le ciel, compte les étoiles ».Abraham a entendu lappel et la promesse. Alors il fit lexpérience fulgurante de la rencontre de Dieu, dans la foi. Alors il fut témoin de lalliance damour de Dieu avec lui. Dieu avec nous. Avec vous, Benoît, nous connaissons ce bonheur dêtre appelé. Et cette joie profonde, ce plaisir de répondre à lappel, de savoir quen répondant à lappel nous accomplissons la très sainte volonté de Dieu, et quen accomplissant sa volonté, nous accomplissons notre vie, notre projet de vie, unique, chacun le sien, le mien, le tien, le vôtre. Alors cette joie profonde dêtre compagnon de Jésus, en communion profonde avec lui, joie dêtre appelé jusque dans son intimité, et de répondre comme lui : Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ».Le bonheur dêtre envoyé Moine ? Non. Vie apostolique ? Oui. Vous avez discerné lappel à une vie dapôtre –  apôtre » signifie  envoyé ». Prêtre diocésain ? Non, parce que vous avez discerné le désir davoir des compagnons, dans une vie communautaire. Prêtre jésuite, vous serez apôtre du Christ Jésus. Le bonheur dêtre jésuite est un bonheur apostolique »disait le père Jacques Sommet à Charles Ehlinger. Quest-ce que une vie apostolique pour un jésuite ? Etre compagnon de Jésus, cest être compagnon de Dieu en son humanité. Et être compagnon de Dieu en son humanité, cest être compagnon des humains. Cest être envoyé auprès des gens pour être messager du Christ. Le père Sommet a encore cette belle formule : Le bonheur dêtre jésuite, cest la joie dêtre à la disposition de Jésus, Fils du Père, auprès des hommes». Faire entendre la voix du Christ. Donner à voir les gestes du Christ. Aujourdhui, sur la route de nos contemporains. Vous me partagiez ce questionnement :  Comment le Christ peut-il être entendu et reçu dans notre société ? » Le défi est humain, profondément humain. Jai prié pour toi,dit le Christ à lapôtre Pierre. Affermis tes frères». Le Christ lannonce, le défi est un combat. Dans la crise de la foi que nous vivons aujourdhui dans notre société sécularisée, devant les assauts de Satan, le diabolos, le diviseur, le casseur, semeur dune violence qui blesse et tue lhomme, pour relever le défi de lEvangile et vivre le combat spirituel auquel les chrétiens sont appelés, quel sera le charisme jésuite ? Je cite lun de vos maîtres, Karl Rahner, dans un discours quil met sur les lèvres dIgnace de Loyola aux jésuites daujourdhui : Il reste ceci : lhomme peut expérimenter Dieu de façon immédiate. Et cest le but que vous devriez avoir impitoyablement devant les yeux à chaque pas de votre travail pastoral. Si vous remplissez les granges de la conscience des hommes uniquement de votre théologie, si érudite et moderne soit-elle, ne provoquant finalement que déluges de paroles, si vous dressez uniquement les hommes dans vos cadres ecclésiatiques, si dans lEglise vous ne faites deux que les sujets obéissants dun Dieu lointain qui serait
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin