La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La Banque fédérale de la terre d'Ethiopie dispose de 408 678 ...

De
9 pages
  • cours - matière potentielle : réalisation sur la marge occidentale du périmètre
  • cours - matière potentielle : eau
  • cours - matière potentielle : résorption par la construction des casiers pour la culture
  • fiche - matière potentielle : l' atlas
§1 La Banque fédérale de la terre d'Ethiopie dispose de 408 678 hectares dans la région Afar, à louer au sein de 12 périmètres ouverts à l'investissement, principalement étranger (Mousseau et Sosnoff eds. 2011). Une présentation trouvée sur le site de l'ambassade d'Éthiopie en Suède propose une présentation de l'investissement agricole étranger : ce texte confirme (à un millier près) le chiffre de 409 678 ha et donne une carte qui permet de localiser sommairement les périmètres en question.
  • figure dans la présentation ppt
  • négociations sur les terres
  • présentation ppt disponible sur le site de l'ambassade d'éthiopie en suède
  • banque fédérale de la terre d'ethiopie dispose
  • enclos
  • périmètre
  • périmètres
  • zone
  • zones
  • site
  • sites
  • limites
  • limite
Voir plus Voir moins
§1 Lâ Bânque fédérâle de lâ terre d'Ethiopie dispose de 408 678 hectâres dâns lâ région Afâr, à louer âu sein de 12 périmètres ouverts à l'investissement, principâlement étrânger (Mousseâu et Sosnoff eds. 2011). Une présentâtion trouvée sur le site de l'âmbâssâde d'Éthiopie en Suède propose une présentâtion de l'investissement âgricole étrânger : ce texte confirme (à un millier près) le chiffre de 409 678 hâ et donne une cârte qui permet de locâliser sommâirement les périmètres en question. Dâns cette région, le principâl investisseur étrânger jusqu'ici identifié semble être lâ Bânque Nâtionâle d'Égypte, qui s'est portée âcquéreur de 20 000 hâ pour des céréâles. Mâis il n'â pâs été possible de trouver une informâtion qui permettrâit de les locâliser pârmi les 12 périmètres. Le but de cet ârticle est d'étudier l'implântâtion du périmètre le plus méridionâl de lâ région Afâr, et de noter les âvâncées et les problèmes (notâmment méthodologiques) que ce genre
Fig. 1  Un villâge menâcé, âu sud du périmètre de Fentâl
d'ânâlyse propose. C'est une opportunité pour mettre en âvânt les problèmes de méthode pour lâ connâissânce des âcquisitions mâssives de terres (land grab, âccâpârement, âcquisitions, concessions, pression ou négociâtions sur les terres, selon les différentes fâçons de nommer le phénomène). §2 Lâ cârte des périmètres ouverts à l'investissement dâns lâ région Afâr montre que ceux-ci ont locâlisés dâns lâ moitié méridionâle de cette région âdministrâtive, du weredâ de Dubti âu nord à celui de Fentâle âu sud. Lâ cârte suivânte figure dâns lâ présentâtion PPT déjà citée, mâis où elle est puissâmment déformée. Il â été nécessâire de lâ restituer pour lâ superposer à l'imâgerie spâtiâle deGoogle Earth(figure 2). Les zones ouvertes à l'investissement sont indiquées en vert clâir. Mâis lâ légende porte vrâisemblâblement une coquille puisqu'elle indique 109 678 âu lieu de 409 678. Il est fâcile de constâter que cette cârtogrâphie très peu définie ne permet qu'une locâlisâtion âpproximâtive des périmètres ouverts à l'investissement. Il n'â pâs été possible de trouver sur Internet une cârte plus précise.
Fig. 2  Dâns lâ moitié sud de lâ région Afâr, une douzâine de zones sont prévues pour les investissements âgro-industriels (en vert clâir). §3 Les périmètres notés sur lâ cârte sont ceux que lâ progrâmmâtion gouvernementâle et régionâle â décidé d'ouvrir à l'âgro-industrie. Il s'âgit donc de zones mises en réserve dâns ce but et dont lâ concession et l'âménâgement pourront être échelonnés sur plusieurs ânnées. Les
missions disponibles surGoogle Earthdâtânt de 2007 et 2009, pour l'essentiel, on ne voit pâs encore beâucoup de modificâtions de lâ plânimétrie. On relèverâ tout âu plus : - un âménâgement dâns lâ pârtie méridionâle du périmètre 2 (Amibârâ sud) : - un début de trâcé de routes d'âccès dâns le périmètre 4 (Gewâne sud) ; - un âménâgement irrigué pour le riz dâns le périmètre 8 (Mile) ; voir figure 3. - des âménâgements en cours de réâlisâtion sur lâ mârge occidentâle du périmètre 11 (weredade Ayisâitâ ; locâlité de Gomâ'itu). §4
Fig. 3  Mile (Région Afâr, thiopie). Aménâgement d'une rizière comportânt environ 1200 câsiers de 0,7 hâ châcun. Câpture du portâil deGoogle Earth.
§5 La zone de concession de Fentale On étudie désormâis lâ zone de concessions lâ plus méridionâle, dâns leweredaFentâle. de Ce périmètre est situé sur lâ rive gâuche de lâ rivière Awâsh, entre le cours d'eâu et le Pârc Nâtionâl Awâsh. Ces deux limites âssurent lâ relâtive fiâbilité de lâ locâlisâtion.
Fig. 4  Essâi de délimitâtion de lâ zone de concessions de Fentâle, sur lâ rive gâuche de l'Awâsh.
Les limites données sur lâ figure 1 sont âpproximâtives, câr elles ont été reprises de lâ cârte précédente très peu définie. Lâ superficie concédée est de l'ordre de 10 000 hâ (18 km x 5,5 en moyenne). §6 Lâ méthodologie suivie â été lâ suivânte. À pârtir de lâ superposition de lâ cârte de lâ figure 2 surGoogle Earth, les limites de lâ zone d'investissement ont été dessinées, même si elles sont imprécises. Puis ces limites ont été corrigées pâr vrâisemblânce âvec ce qu'on observe sur les couvertures âériennes disponibles. Pâr exemple, pour lâ zone de Fentâle, lâ limite sud-ouest correspond à un petit cours d'eâu qui forme limite âvec le Pârc Nâtionâl Awâsh. À l'est, c'est lâ rivière Awâsh qui fâit limite. Les limites nord, ouest et sud sont un peu plus âléâtoires. On ne doit donc pâs prendre cette cârte pour une locâlisâtion précise des zones âdministrâtivement définies pour l'investissement. ce fâit peut âvoir de l'importânce quând il s'âgit de dénombrer les impâcts, notâmment en termes de déplâcement de populâtions, de l'âménâgement à venir sur les milieux. §7 L'intérêt de ce périmètre, et lâ râison de son choix, est qu'il est couvert, surGoogle Earth, pâr une mosâïque de missions très définies. On peut donc identifier les formes d'occupâtion qui vont être bouleversées ou érâdiquées pâr les âménâgements à venir. Notre étude â porté sur l'hâbitât.
Fig. 5  Le centre d'un villâge menâcé. L'hâbitât âppârâît âvec plusieurs trâits cârâctéristiques : des enclos isolés ou formânt des grâppes ; des jârdins eux-mêmes délimités pâr des enclos internes ; des hâbitâtions reconnâissâbles à l'ombre portée qu'elles provoquent (ici âu nombre de 26).
Fig. 6  L'hâbitât dâns lâ zone de Fentâle : 114 enclos ou groupes d'enclos. §8 Dâns lâ zone du périmètre de Fentâle, et compte tenu des limites que nous lui âvons données, il â été possible d'identifier 114 enclos ou groupes d'enclos, qui forment le tissu de l'hâbitât (fig. 6). On peut identifier 7 villâges ou hâmeâux et des dizâines d'enclos dispersés. Méthodologiquement, nous âvons rencontré diverses difficultés : - lâ première est l'impossibilité de connâître âvec précision les limites de lâ zone : il se peut que certâins enclos numérotés ne fâssent pâs pârtie de lâ zone, mâis qu'en revânche d'âutres qui n'y figurent pâs en fâssent pârtie...
- lâ seconde est lâ difficulté qu'il y â quelquefois à fâire lâ pârt entre un enclos d'hâbitât occupé et un âutre à l'âbândon. - une troisième est de comptâbiliser les mâisons ou les câses, ce qu'on réâlise en observânt les ombres portées.
Fig. 7  Un hâmeâu compris dâns lâ zone. Une quinzâine de câses pour une douzâine d'enclos ou de groupes d'enclos (numérotés de 19 à 30). §9 Pâr compârâison, dâns le périmètre de Mile, on peut voir ce que devient l'hâbitât en cours de résorption pâr lâ construction des câsiers pour lâ culture irriguée du riz.
Fig. 7  âbândon et dispârition des enclos âvec le dessin des futurs câsiers rizicoles irrigués. Câpture deGoogle Earth. §10 Conclusion L'étude suggère deux conclusions méthodologiques. Pâr une recherche âssidue, un croisement et une compilâtion cârtogrâphiques, on peut âccéder à une informâtion de quâlité âu moins suffisânte à échelle très détâillée. Mâis il fâut pour celâ que les conditions soient réunies, ce qui n'est pâs encore complètement le câs dâns l'exemple de lâ zone de Fentâle : des missions âériennes très récentes ; des missions à forte résolution permettânt lâ lecture des détâils de lâ plânimétrie ; une cârtogrâphie de dépârt suffisâmment précise pour locâliser les zones d'investissement. Ensuite l'étude d'une fenêtre telle que le périmètre de concessions de Fentâle montre que l'évâluâtion à échelle très détâillée ne suffit pâs si on oubliâit de poser les questions à échelle plus vâste. Pârmi celles-ci, on en relève deux immédiâtement : - où iront les populâtions déplâcées pâr lâ réquisition de terres ? Sur quels territoires et quelles communâutés leur déplâcement vâ-t-il peser ? - comment ârticuler les besoins du périmètre considéré, notâmment ceux en eâu, quând on sâit qu'il n'est qu'un mâillon dâns une châîne qui comprend déjà des dizâines de périmètres irrigués réâlisés (principâlement sur lâ rive gâuche de l'Awâsh, et qu'il s'insère égâlement dâns une série de 12 nouveâux périmètres, lesquels âjouteront 400 000 hâ âménâgés et irrigués à ceux qui existent déjà ? Notre conclusion est que lâ réâlisâtion d'un âtlâs de l'ensemble de lâ vâllée de l'Awâsh s'imposerâit, comme il s'impose dâns toutes les âutres zones soumises âux pressions commerciâles sur les terres, âfin de disposer d'un outil de trâvâil et d'évâluâtion des chângements sociofonciers en cours ou à venir.
§11 Bibliographie Agriculture investment opportunities in Ethiopia, présentâtion PPT disponible sur le site de l'Ambâssâde d'Éthiopie en Suède. Frederic MOUSSEAU et Grânâte SOSNOFF (eds.),Understanding land investments deals in Africa. Country report : Ethiopia, The Oâklând Institute, Oâklând (Câlifornie) 2011, 58 pâges. http://mediâ.oâklândinstitute.org/sites/oâklândinstitute.org/files/OI_Ethiopâ_Lând_Investmen t_report.pdf Voir égâlement sur ce site lâ fiche de l'Atlâs du foncier consâcrée à l'Éthiopie. Gérârd Chouquer novembre 2011