//img.uscri.be/pth/5f538f90f5b5d2a73ac3fe31128b213553ebb157
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Dictionnaire de Jean Antoine Fenice ou le charme discret des ...

De
16 pages

Le Dictionnaire de Jean Antoine Fenice ou le charme discret des ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 211
Signaler un abus
Le Dictionnaire de Jean Antoine Fenice ou le charme discret des débuts en lexicographie bilingue  
M ARIA C OLOMBO T IMELLI  Università degli Studi di Milano
    La lexicographie français-italien est un phénomène relativement tar-dif à légard de la tradition bilingue mettant en rapport une langue ro-mane et une langue germanique, souvent elle-même à lorigine dune le-xicographie plurilingue où italien et français ne sont pas systématique-ment présents 1 . En effet, le premier dictionnaire français-italien connu, ou tout au moins conservé 2 , fut imprimé à Morges, en Suisse, en 1584, à une date donc où la courbe de litalianisme en France était déjà nettement descendante (Hope 1971, I: 234). Malgré lintérêt qui lui revient en raison même de son ancienneté, le Dictionnaire françois et italien  recueilli par Jean Antoine Fenice  na jamais fait jusquici  à ma connaissance  lobjet dune étude spéciale. Présent bien entendu dans la liste de Beaulieux sans autre précision (1904: 387), il nest que cité par Ferdinand Brunot parmi les ouvrages ayant précédé les travaux lexicographiques dAntoine Oudin (1966: 84), et par Bernard Quemada (1967: 570). Une contribution sérieuse et approfondie dAnne-Marie van Passen (1981), reprenant pour Fenice les résultats dune tesi di laurea discutée à Padoue en 1951 (Venuti 1950-51), réserve des remar- 1  Dans les premiers dictionnaires bilingues, imprimés dès la fin du XV e  siècle, les deux langues mises en regard sont litalien et lallemand pour le Solenissimo Vochabu-lista (cf. Rossebastiano-Bart 1984), le flamand et le français pour le Berlaimont (Ver-deyen 1925-1935). Le cas est quelque peu différent pour le Calepino, dictionnaire latin à lo 2 riJgiene insérant dans larticle quelques traductions en grec (Labarre 1975). e et ita- fais évidemment abstraction du Petit vocabulaire en langue françois lienne , anonyme, publié à Lyon en 1578, qui apparaît dans toutes les listes de diction-naires à partir de La Croix du Maine et Du Verdier, mais dont aucun exemplaire ne serait parvenu jusquà nous (Beaulieux 1904: 395; Quemada 1967: 570). Par ailleurs, le Vocabulaire en langue françoise et italienne (Lyon, Benoist Rigaud, 1583), récem-ment découvert par Nadia Minerva, sest révélé un énième avatar du Solenissimo Vo-chabulista (Minerva 2006).   Quaderni del CIRSIL  5 (2006)  www.lingue.unibo.it/cirsil