Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les fondements des Etats-Unis

22 pages

Les fondements des Etats-Unis

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 2 766
Signaler un abus
D'OR ET D'ACIER, LES FONDEMENTS DE LA PUISSANCE AMERICAINE  Malgré la guerre civile de 1861, les Etats-Unis jettent les bases de leur puissance au début du XIXe siècle.  I/ LE TERRITOIRE  Avec une superficie de 9,38 millions de kilomètres carrés, les Etats-Unis sont le quatrième plus grand pays du monde.  1/ La mise en valeur de l'espace s'est faite au cours du XIXe siècle  De l'indépendance à 1950, les Etats-Unis ont accueilli environ 50 millions d'immigrants  - Arrivés surtout par Elis Island, ils s’entassent dans les tenements misérables de New York, même si certains migrent vers l’Ouest (exemple : Allemands près des Grands Lacs ou Grandes Plaines) - Les descendants des premiers colons s’aventurent en Californie. - Ce glissement vers l’Ouest du centre de gravité des Etats-Unis est favorisé par les découvertes successives d’or à l’Ouest et la distribution quasi-gratuite des terres du Home Stead Act (1962). On peut noter le déplacement du centre de gravité : Baltimore en 1800, St. Louis en 1980, au sud-ouest de Saint-Louis en 2007.  Cette mise en valeur dépend étroitement des moyens de transport  - Les voies d’eau, les pistes et le chemin de fer ont contribué à l’émergence des centres urbains autour desquels s’organise le territoire. Les compagnies de chemin de fer, qui possèdent 10% du territoire américain autour de leurs 400 000 km de voies (1914), participent au développement de ces terrains. - Des villes-ponts (exemple : Omaha City) s’affirment dans les Grandes Plaines, ainsi que de nouveaux nœuds (exemple : Chicago, Los Angeles). Les axes Est-Ouest se développent au détriment des axes Nord-Sud : la Manufacturing Belt progresse, le Mississippi périclite. - A partir de la Seconde Guerre mondiale, le développement de l’automobile et des tubes (oléoducs ou gazoducs), puis de l’avion, entraîne une nouvelle évolution : les grandes aires métropolitaines du pays sont reliées par des autoroutes (Interstate Highway System, 1956), les voies fluviales sont redynamisées par des innovations, permettant aux marchandises d’être transbordées vers le Canada ou la Nouvelle Orléans par l’aménagement du Mississippi et des Grands Lacs. Aujourd'hui, les métropoles majeures sont dotées d'un hub aéroportuaire.  Les transports jouent ainsi un rôle important dans l'économie des Etats-Unis  - Le réseau est exceptionnel : 320 000 km de chemins de fer, 630 000 km d’autoroutes, 40 000 km de voies navigables autour du Mississippi ou des Grands Lacs et du Saint-Laurent, 260 000 km d’oléoducs, un trafic aérien considérable représentant 45% du trafic mondial, et un trafic maritime important. - Ce réseau souffre cependant de certaines faiblesses : déséquilibres entre l’Ouest et l’Est, difficultés des compagnies aériennes et ferroviaires… Si les compagnies d’Etat peinent à atteindre la rentabilité, les compagnies privées se portent mieux grâce à de nombreuses innovations (exemple : trains compacts, wagons à huche), qui, par leur coût élevé, favorisent la concentration.  Les Américains ont intensifié la mise en valeur de leur espace  - La mise en valeur du territoire reste extensive au XIXe siècle, ère de la bonanza (où les ressources paraissent  inépuisables et où il suffit de les puiser sans compter). - Ce raisonnement connaît bientôt des limites : épuisement des sols et érosion dans le dust bowl du Sud et des Hautes Plaines, faible rendement de l’exploitation d’hydrocarbures, avec un risque d’épuisement. La frontière étant fermée, il faut passer à une mise en valeur plus intensive de l’espace. - L’Etat intervient alors au début du XXème siècle: T. Roosevelt crée, le Bureau of Reclamation pour répartir l’eau à l’Ouest et le Forest Service ; F. Roosevelt encourage le reboisement, diffuse le dry farming … etc. L’Etat restreint les prospections sur les terrains qui lui appartiennent (10% du territoire) pour préserver ceux-ci. Agriculteurs et entreprises adoptent également de nouvelles techniques. - Cependant, le bilan de la mise en valeur intensive est nuancé : dans l’agriculture, si la productivité est élevée, les rendements sont inégaux, d’autant qu’agricultures intensive et extensive coexistent. - exemple: contraste entre l'élevage intensif des feed lots où les bovins sont engraissés avant l'abattage, et les
ranches voisins, où le bétail parcourt les Hauts Plateaux de l'Ouest.  2/ L'espace contribue à la puissance des Etats-Unis  Il fonde l'identité des Américains  - Les édifices anciens étant rares aux Etats-Unis, les sites naturels (parcs nationaux) attirent les touristes et prennent pour l’opinion américaine une valeur inestimable, de telle sorte que Matsushita doit revendre MCA, dont certaines installations se situent à Yosemite Park, célèbre pour ses séquoias géants. - La légende de l’Ouest revêt de l’importance pour les Américains, qui prêtent des vertus à la nature sauvage. - Des personnes tels Henry David Thoreau, pacifiste s’étant retiré dans la Nature pour se rapprocher de Dieu et se réaliser vraiment, ou Frederick Olmstead, qui voulait implanter des espaces « naturels » dans les villes ont ainsi eu une grande influence sur le comportement quotidien des Américains.  Il garantit leur sécurité et contribue à leur expansion mondiale  - Les Etats-Unis, presque insulaires, ont été épargnés par les guerres des XIXe et XXe siècles. - L’ouverture géographique du territoire (interfaces) permet d’autre part au pays de projeter son influence jusqu’aux portes de l’Amérique du Sud et du Moyen-Orient. - La richesse du sol et du sous-sol américain a permis une autosuffisance pendant les guerres mondiales, avec un rationnement limité. Aujourd’hui, l’Etat est soucieux de préserver certaines ressources pour des raisons stratégiques, ayant dû constituer des stocks en prévision d’un éventuel conflit.  Il a soutenu la croissance et l'affirmation économique des Etats-Unis  - Les Etats-Unis sont d’abord de grands producteurs de matières premières. Ils exportent coton et tabac au XIXe siècle, puis céréales, minerais et charbon. - Ces ressources contribuent aussi à l’affirmation de leur industrie manufacturière : la sidérurgie et la métallurgie se développent au Nord, près des gisements de fer et de charbon, d’autant que le cours de ces matières premières est bas au début du XXe siècle, d’où leur compétitivité. - Aujourd’hui, les Etats-Unis doivent cependant importer une bonne part de leurs besoins, notamment en pétrole, mais l’ampleur de leur production intérieure permet d’atténuer leur dépendance.  II/ LES HOMMES  1/ Les Etats-Unis conservent une démographie dynamique   L'évolution de la population américaine est bien connue, grâce aux recensements décennaux exigés par la Constitution  - 3 millions d'Américains en 1770, 106 en 1920, 135 en 1945 et l’on prévoit plus de 300 millions pour 2007. La mortalité (8,5 pour mille en 2001) ne diminuant que peu, la natalité joue un rôle essentiel dans ce dynamisme. Elle -a suivi les mêmes évolutions que celles des autres pays développés depuis 1925 : - de 25 pour mille en 1925, elle baisse au cours des années 1930 - elle remonte ensuite au même niveau en 1957, lors du baby boom - elle entame alors une forte chute, pour de nombreuses raisons : coût élevé de l’enfant, travail des femmes, multiplication des divorces, incertitudes sur l’avenir, comportements individualistes et hédonistes, contraception (pilule du docteur Pincus en 1953, généralisation de l’avortement en 1973, stérilisation volontaire… - La natalité s’est stabilisée à la fin des années 1970 (14,1 pour mille en 2001). Le taux de fécondité des Etats-Unis s'est fortement redressé (2,01 pour mille en 2003, mais 1,4 pour mille au Japon et dans l’Union Européenne) et la population reste relativement jeune, contrairement à la situation européenne.  Cette relative jeunesse constitue un atout décisif pour les Etats-Unis  - Le taux d'accroissement naturel dépasse 0,5% (contre 0,2 au Japon et 0,1 dans l'Union Européenne) - La part des plus âgés dans la population est moins élevée que dans les autres pays de la Triade. - Les conséquences économiques sont considérables :
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin