La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Meilleurs voeux de bonheur et de réussite pour l'année 2011!

5 pages
  • cours - matière potentielle : des céréales
  • prépa - matière potentielle : et d' ecole
Numéro 34Janvier 2011 Meilleurs voeux de bonheur et de réussite pour l'année 2011! Je profite de ce premier Croq'Infos de l'année pour vous souhaiter à tous une très belle année 2011, pleine de projets et de réussite tant sur le plan familial que professionnel. Je prends la plume également dans le cadre de ce Croq'Infos de janvier pour vous inviter à aider notre Ecole dans le cadre de la campagne de taxe d'apprentissage 2011.
  • emballage-tv
  • année en defi
  • années de prépa et d'ecole
  • ecole de gestion
  • plan de performance energétique
  • plan de performance énergétique
  • station de recherche tropicale de cape tribulation
  • marge brute potentielle par hectare cultivé
  • chef du projet
  • chefs de projets
  • chef de projet
  • chefs de projet
  • emballages
  • emballage
  • stage
  • stages
Voir plus Voir moins
Meilleurs voeux de bonheur et de réussite pour l'année 2011!
Je profite de ce premier Croq'Infos de l'année pour vous souhaiter à tous une très belle année 2011, pleine de projets et de réussite tant sur le plan familial que professionnel.
Je prends la plume également dans le cadre de ce Croq’Infos de janvier pour vous inviter à aider notre Ecole dans le cadre de la campagne de taxe d’apprentissage 2011. Cette taxe est prélevée de façon obligatoire sur toutes les activités industrielles et commerciales liées à un emploi salarié et elle constitue un apport essentiel dans le budget de notre Ecole puisque plus de 215 k€ ont été collectés en 2010, ce qui correspond à plus de 15% de nos recettes de fonctionnement. Elle représente un peu moins de la somme dédiée aux frais de personnel sur budget propre que nous dépenserons en 2011. Vous pouvez nous aider en incitant vos sièges sociaux ou directions à orienter une partie de cette taxe vers l’Ensaia. A titre d’illustration, une augmentation de 30k€ de cette taxe nous permettrait de rénover entièrement une salle de PC ou d’installer un appareil analytique de pointe dans une salle de travaux pratiques.
Je vous remercie par avance de vos efforts pour améliorer le quotidien de nos étudiants.
Pour toute information sur la procédure de versement de la taxe d’apprentissage à l’Ensaia, contactez Emeline IHRY (03.83.59.61.93 /emeline.ihry@ensaia.inpl-nancy.fr)
Michel FICK Directeur de l'Ensaia
Décès de Jean-Louis Goergen
Jean-Louis Goergen, enseignant-chercheur à l'Ensaia (laboratoire LRGP et co-responsable de la spécialisation Biotechnologies) est décédé jeudi 16 décembre à l’âge de 45 ans, après avoir lutté contre le cancer, nous laissant dans une peine immense.
Collaboration avec l'Université de Louvain - Belgique
Frank Jannsen est Professeur à l'Ecole de Gestion de l'Université Catholique de Louvain (Belgique) et responsable d'un module de formation à la création d'entreprise. Dans le cadre d'une collaboration de recherche avec Christophe Schmitt, il était présent à l'Ensaia du 13 au 17 décembre et est intervenu auprès des étudiants de 3A, spécialisation Gain. Pour sa 1re intervention dans notre établissement, il a notamment abordé la problématique de l'entrepreneuriat.
Journée au Salon de l'Emballage Des étudiants de l'Ensaia (3A Pack et Master MSA), accompagnés de plusieurs enseignants-chercheurs et de leur professeur d'anglais Martine Faure se sont rendus au Salon de l'Emballage le 25 novembre pour découvrir, au contact des professionnels, les dernières innovations en matière de conditionnement des denrées alimentaires (machines de conditionnement, matériaux, solutions packaging). Un thème important du salon : EMBALLAGE IN GREEN : L'emballage "juste" et le juste emballage Plus que jamais la notion de développement durable et/ou de respect de l’environnement est au coeur des préoccupations des industriels de l’emballage. A noter qu'Annette Freidinger et Stéphane Desobry sont intervenus sur Emballage-TV, dans le cadre d'une émission dédiée aux opportunités de carrière dans la filière emballage. Enseignants et professionnels du secteur ont ainsi pu échanger sur l'offre de formation dans ce domaine et sur les profils recherchés par les industriels. Découvrez la vidéoici.
Les DEFI découvrent la méthanisation chez nos voisins ...
Un groupe d’étudiants de la spécialisation DEFI s’est déplacé en Belgique et au Luxembourg le 3 décembre afin de découvrir trois installations de méthanisation. Ce déplacement organisé par Stéphane Pacaud (et Benoît Toussaint, du projet Optibiogaz - Interreg IV-A) s’intègre dans le parcours «Energie »créé cette année en DEFI. Il est destiné à faciliter l’insertion professionnelle des élèves sur un sujet porté par le Plan de Performance Energétique (ou PPE qui court de 2009 à 2013) issu du Grenelle de l’environnement.
Les trois installations d’origine agricole* visitées sont frappantes par leur principal point commun :la puissance installée (toutes supérieures à 500 kWél). En dehors d’aspects techniques pointus, elles diffèrent par leur stratégie de mise en place (individuelle vs collective) et par leur stratégie de valorisation de la chaleur. Leur capacité à valoriser la chaleur est apparue comme incontournable sur le plan économique. En effet le prix de rachat de l’électricité issue de la biométhanisation est dépendant de cette valorisation qui doit dépasser 50% (l’acquisition de subventions à l’investissement en dépend également). Deux des installations visitées ont un réseau de chaleur fournissant soit une maison de repos (150 résidents plus cuisine centrale à 4000 repas/jour), soit deux hameaux (bâtiments collectifs et environ 200 ménages). Le corollaire insoupçonné de cette livraison de chaleur est la partie contractuelle, le fournisseur s’engage en effet à éviter toute rupture (ou baisse significative) de l’approvisionnement énergétique, ce qui est loin d’être évident car de nombreux incidents (bourrage en amont des fermenteurs, rendement méthanogène, panne/entretien des moteurs…) peuvent affecter la production. Le livreur doit dans ce cas développer des stratégies de compensation qui ont un coût (chaudière dual-fuel, bois plaquettes… ).
Les deux installations non collectives du fait de la puissance installée dépendent d’approvisionnements externes, c'est-à-dire de déchets de l’industrie agro-alimentaire. Ce point est apparu comme source potentielle de tension, d’une part le déchet prenant de la valeur, son prix a tendance à s’indexer sur sa capacité méthanogène (changement par rapport à une gratuité il y a 10 ans), d’autre part un nombre grandissant d’installations pourrait stimuler la demande et faire grimper les prix. Le recours à des cultures énergétiques est possible dans ce cas (ensilage de maïs pratiqué) mais là encore, la validation économique dépend d’une marge brute potentielle par hectare cultivé, difficile à anticiper du fait de la volatilité du cours des céréales ; sans oublier l’aspect éthique.
Au mois de janvier, ces mêmes élèves seront sensibilisés à l’outil de référence du tout nouveau diagnostic énergétique en exploitation agricole : DIA’TERRE.
*Ferme du Faascht àAttert - Belgique Biogas Biekerich Meimerich à Hovelange - Luxembourg Ferme Weis à Colpach - Luxembourg
Parole à … Hélène Potokar (Promo 99), R&D chez Unilever Australie
Mon parcours en quelques dates … 1998 :stage en Australie de 2.5 mois 1999 : Diplômée ENSAIA, spécialisation Packaging puis integration au sein deBestfoods France(usine de Banania Benco), en tant qu'Ingenieur Qualité et Packaging France 2001 :Chef de Projetsoupes & Supply Chain Transfer chez Unilever, successivement pour Knorr R&D France et Europe 2004 :Chef de Projet Mondial- Unilever Allemagne 2007 :Chef de Category SavouryR&D ANZ –Unilever Australie et Nouvelle Zélande
Il est important pour moi de pouvoir contribuer au progrès social d'une façon ou d'une autre. Plus jeune, j'avais toujours rêvé d'un rôle combinant Business et Science. Travailler en équipe avec Marketing, Supply Chain, Finance etc… est très motivant car cela permet d'appliquer son savoir-faire dans différentes disciplines et d'apprendre de ces autres disciplines . Faire partie de la Leadership Team me permet d'influencer les choix effectués. Mon rôle actuel me permet de combiner les expertises acquises au long de mes différents jobs au sein d'Unilever, de coacher des équipes et d'aider les gens à progresser et à donner le meillleur d'eux-mêmes. Proches à la fois de la stratégie, des produits et des gens, les résultats sont tangibles et l'on peut créer la différence. Unilever est un groupe où les opportunités de développement sont multiples, et qui permet d'avoir une carrière a l'international. 3 mots pour décrire l'Ensaia :Diversité, Fondations, Talent
Mon meilleur souvenir à l'Ensaia :Sans aucun doute les amitiés liées au sein des 3 années, mais aussi le stage de 2ème année.
Mon conseil aux étudiants d'aujourd'hui ... Les années de Prépa et d'Ecole vous apportent un solide bagage, sachez le vendre. Elles vont vous aider à faire les bons choix dans votre vie professionnelle. N'hésitez pas à gagner en expertise dans plusieurs domaines, qui vont vous enrichir et vous donner de la crédibilité au long de votre carrière. Et enfin, il faut se dire que rien n'est impossible, avec patience et persévérance !Créez votre propre vision, soyez ambitieux!
Le métier d'ingénieur dans les années à venir ... Il n y a pas un seul métier d'ingénieur mais une multiplicité de choix de carrières. Sans aucun doute, l'ingénieur de demain est avant tout un business-man (woman !). Dans un univers ultra-compétitif et en perpétuel changement, l'ingénieur, pour faire les bons choix au niveau scientifique, doit intégrer les bons choix stratégiques. Il doit ressentir les tendances du marché, des consommateurs, de la concurrence, dans des contextes de plus en plus challenging au niveau environnemental. Demain, l'ingénieur sera un business partner créatif et entrepreneur, essentiel à la croissance de l'industrie.
A noter que Marie Robin, étudiante à l'Ensaia, effectue actuellement son stage de césure dans l'équipe d'Hélène Potokar à Sydney.
Parole à … Hubert MESSIANT, étudiant en 3A - Pack, de retour de césure
La césure est souvent illégitimement associée à une année sabbatique alors que c’est une opportunité, qu’offre l’Ensaia,de s’épanouir autour d’un projet personnel, une chance de se construire une expérience et incontestablement une valeur ajoutée pour les futures recherches de stage et d’emploi.
Déroulé de ma césure : - Stage à Danone Eaux France : Responsable des activités promotionnelles et innovations de la marque Volvic (nature et fruit) durant 9 mois - Stage / volontariat à la station de recherche tropicale de Cape Tribulation et roadtrip en Australie durant 5 mois
Pourquoi la césure ? J’ai effectué une césure pour monter en compétence en anglais, pour acquérir une expérience professionnelle de manager significative, pour découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et pour grandir humainement. Mes meilleurs souvenirs ... - Une expédition de recherche dans la savane sur la Péninsule du Cap York (Australie), avec toute une équipe de chercheurs reconnus, afin de recenser toutes les espèces présentes sur un territoire aborigène jamais sondé auparavant. J’étais l’assistant du spécialiste des chauves-souris et nous devions travailler à des heures complètement démentes, placer des pièges, faire des sessions d’enregistrement, tuer certaines espèces avec l’aide des rangers… - Un concert d’un groupe de musique pop-rock dans une réserve aborigène près de Monkey Mia avec spots et enceintes branchés surun générateur, un feu, un ciel étoilé et une ambiance magique! - Faire du snorkeling sur la barrière de corail 4 fois par jour et simplement apprécier le spectacle (Manta ray, tortues, poissons et coraux de toutes les couleurs…) - Le départ de Volvic après mon stage, où toute l’équipe de mon service, du football de l’entreprise et des expéditions étaient présentes pour discuter des 9 mois passés ensemble. Mon manager qui me félicite, mon discours pour les remercier, des cadeaux, le pincement au cœur lorsqu’on quitte son bureau pour la dernière fois...
L'après-césure ... Le retour fût extrêmement difficile: 36 heures de vol, arrivée le 2 septembre pour reprendre les cours le 6… Une envie persistante de repartir même si l’on est ravi de revoir tous les camarades de promo. Il faut maintenant essayer de profiter au maximum de ces derniers 6 mois en tant qu’étudiant !
Ma devise Comme la plupart des ensaiens plus ou moins scrupuleux: «Il faut savoir nager pour éviter de se mouiller et de couler » !
Rédactrice: Emeline IHRY (16193) / Directeur de la publication: Michel FICK . Merci à tous les correspondants des différents services et laboratoires.
Numéro 34 – Janvier 2011
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin