Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Pratiques de réduction de la pauvreté : application des technologies ...

20 pages

Pratiques de réduction de la pauvreté : application des technologies ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 73
Signaler un abus
 
Distr. GÉNÉRALE  E/ESCAP/CPR/4 1 er août 2003    FRANÇAIS ORIGINAL: ANGLAIS  
NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL   COMMISSION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE POUR LASIE ET LE PACIFIQUE  Comité de la réduction de la pauvreté  Première session 8-10 octobre 2003 Bangkok   PRATIQUES DE RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ: APPLICATION DES TECHNOLOGIES DE LINFORMATION ET DE LA COMMUNICATION À LA RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ RURALE  (Point 6 b) de lordre du jour provisoire)  Note du secrétariat  
 RÉSUMÉ Linégalité daccès à lInternet dans le monde a créé une fracture numérique entre ceux qui ont accès à un ordinateur et donc à lInternet, et ceux qui ny ont pas accès. En 2002, le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré que les nouvelles technologies de linformation et de la communication (TIC) étaient des éléments moteurs de la mondialisation. Elles rapprochaient les hommes et constituaient pour les décideurs des outils entièrement nouveaux pour le développement. Toutefois, dans le même temps, lécart entre les populations «nanties» et les populations «démunies» dans le domaine de linformation se creusait et il y avait un risque réel de voir les pauvres du monde exclus de léconomie mondiale émergente fondée sur le savoir. La CESAP entend mettre en place des mécanismes déchange, notamment pour faciliter laccès aux ressources régionales par lInternet, afin que les gouvernements et autres organismes puissent obtenir aisément linformation relative aux questions de dépaupérisation urbaine et rurale. Dans sa nouvelle structure programmatique, la CESAP accorde une importance plus grande à lutilisation des TIC dans la réduction de la pauvreté. La Réunion de groupe spécial dexperts sur le rôle des technologies de linformation et de la communication aux fins de la réduction de la pauvreté rurale: élaboration de politiques nationales en matière de TIC, réuni par la CESAP en janvier 2003, a été chargé délaborer des directives pour faciliter la formulation de politiques et stratégies nationales de TIC en vue de la dépaupérisation rurale. Le présent document résume les principaux points de la discussion figurant dans le rapport et en reprend les conclusions et recommandations. On y trouve des directives relatives à lapplication des TIC dans la réduction de la pauvreté rurale destinées à la CESAP pour ses activités futures et aux pays participant aux programmes.
E/ESCAP/CPR/4 Page 1
INTRODUCTION 1. Selon le Secrétaire général des Nations Unies, les nouvelles technologies de linformation et de la communication sont des éléments moteurs de la mondialisation. Elles rapprochent les hommes et constituent pour les décideurs des outils entièrement nouveaux pour le développement. Toutefois, dans le même temps, lécart entre les populations «nanties» et les populations «démunies» en matière dinformation se creuse et il y a un risque réel de voir les pauvres du monde exclus de léconomie mondiale émergente fondée sur le savoir (Kofi Annan, 2002). 2. Environ 85% de la population des pays les moins avancés de la région et 75% de la population de lAsie en développement vivent dans les régions rurales. Laccès aux réseaux de communication dans ces régions des pays en développement est beaucoup plus rare que dans les régions urbaines. En effet, lhabitat rural est dispersé et les villages et petites localités se trouvent parfois à des centaines de kilomètres de la principale agglomération urbaine la plus proche. Les régions rurales éloignées ont en commun plusieurs des caractéristiques suivantes, voire toutes:  Pénurie ou absence de services publics, notamment dans les secteurs de la santé et de léducation   Manque de personnel technique qualifié   Géographie ou topologie empêchant la mise en place dun réseau de télécommunications à un coût abordable   Conditions climatiques difficiles mettant les équipements à rude épreuve   Activité économique limitée, centrée essentiellement sur lagriculture, la pêche et les industries familiales   Revenus par habitant peu élevés, généralement bien inférieurs à ceux des régions urbaines   Faible densité de population   Encombrement des lignes téléphoniques en raison de linsuffisance des services de télécommunications et du grand nombre dutilisateurs par ligne.  3. Dans la majorité des pays en développement, la télédensité (exprimée en nombre de lignes téléphoniques pour 100 habitants) est faible ou très faible dans les régions rurales reculées. Lune des principales causes est le coût élevé de linstallation de léquipement compte tenu du petit nombre dutilisateurs. Toutefois, il existe déjà de nouvelles technologies ou des technologies à un stade avancé de mise au point qui permettent despérer une amélioration sensible. Lamélioration de la télédensité rurale offre les avantages suivants:  Intégration des populations rurales à la vie économique, sociale et politique nationale  Décentralisation régionale  Efficacité accrue des programmes gouvernementaux  Amélioration de la protection sociale.  
/...
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin