La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Sociologie des Médias. - Cercle de Journalisme et Communication ...

De
5 pages
  • cours - matière potentielle : oral
  • cours - matière potentielle : oral et du syllabus
1 Résumé CJC 2011-12 COMM – B200 Sociologie des Médias. M. F. Heinderyckx
  • ingénieur mathématicien dans les laboratoires de recherche des entreprises bell
  • b200 sociologie des médias
  • champ des infrastructures de communication
  • système général de la communication - shannon
  • médias
  • communications
  • communication
  • comportement
  • comportements
  • recherches
  • recherche
Voir plus Voir moins
Résumé CJCCOMMB200 Sociologie des Médias. M. F. Heinderyckx
AVERTISSEMENT
Le résumé est un document réalisé par unétudiant àpartir du contenu des cours d’une annéeprécédente. Même si le cercle tente de fournir la version la plus récente, le contenu du résumé ne correspond pas toujoursexactement avec le cours donné cette année. De plus, l’étudiant qui l’a rédigé perçoit le coursà sa propre manière etnote les informations que LUI-MEME juge pertinentes (la dénomination «résumé» recouvre d’ailleurs des réalités différentes). Cela va du simple résumé d’un syllabus existant à une compilation des notes du cours oral (à manipuler avec précaution), en passant par un mix du cours oral et du syllabus réalisé par un étudiant ultra motivé et très altruiste ! Bref, laqualitéet l’intérêtd’un résumé peuvent fortement varier.A toi de l’utiliser à bon escient, en ayant à l’esprit que peu de résumés sontvérifiéspar les titulaires de cours et qu’ils contiennent peut-être deserreurs. Le résumé est UNE AIDE / UN COMPLEMENT à l’étude.LeCercle du CJC setrouve dans le bâtiment U (UD1.226). N’hésitez pas à nous rendre visite lors des permanences organisées du lundi au vendredi de 12h à 14h ou lors de nos nombreuses activités. Rendez-vous aussi sur les deuxsitesCercle : du http://www.cjculb.be (site général) et http://cjculb.be/preview (aperçus des résumés imprimés). Vos dévoués délégués ! 2
SOCIOLOGIE DES MEDIASI. Introduction1.Les Médias comme objet d’étude-Approche pluridisciplinaire ou transdisciplinaire La sociologie des médias déborde largement du champ théorique de la sociologie pour se nourrir de concepts, méthodes et théories empruntés à l’ensemble dessciences humaines.-Médias = secteur d’activité économiqueévolution rapide et imprévisible -Objetd’étude familieravantages et inconvénients de cette intimité Cette intimité présente certains avantages (bonne connaissance à travers l’expérience personnelle), mais également des inconvénients (manque de distance critique, nombreuses prénotions et préjugés).-Approche critique des Médias L’approche critique procède par l’examen desgrands repères théoriqueset des recherches qui ont jalonné l’étude de la communication en général, de la communication de masse en particulier.-Théories dispersées et contradictoires Depuis les années 1930, la recherche a engendré une diversité de perspectives et de théories souvent contradictoires, marquées par lesintérêts divergents del’industrie médiatique, du public, de groupes de pression.2.Terminologie -Information (au sens restrictifau sens journalistique) Au sens restrictif: l’information est un élément qui peut être transmis par un signal. La cybernétique parle de «mesure de la réduction de l’incertitude». Au sens journalistique: l’information est «nouvelleactualité», «», c’est-à-dire un renseignement ou un événement qu’on porte à la connaissance d’une personne, d’un public. 3
-Communication La communication s’applique à tout phénomène comportant untransfert d’informationdonc (et pas nécessairement «à double sens»).L’information constitue en quelque sorte la substance (la matière) et la communication représente l’action.Communication médiatiséeCette communication recourt à desintermédiaires techniquespour l’acheminement desmessages, par opposition à la communicationnaturelle(conversation face à face).-Diffusion Action derépandre des informations aumoyen de messages à partir d’un émetteur et de relais éventuels, à l’intention d’un ou plusieurs groupes de destinataires.-Médias L’élaboration d’une liste exhaustive des supports de diffusion considérés comme relevant des médias est fastidieuse. On en dénombre traditionnellement5: l’affichage, la presse, le cinéma, la radio et la télévision.McQuail les regroupe en5 ensembles: les médias imprimés, le film, la radiodiffusion, la musique enregistrée et les nouveaux médias électroniques.
4
II. Les courants théoriques1.Le Behaviorisme Prônant un retour à une approche plusrationnellede la psychologie, le Behaviorisme préconise le recours systématique à l’observation rigoureusedes comportements (tangibles).Il émerge dans les années 1910, époque à laquelle le succès grandissant de la psychanalyse n’était pas approuvé par tout le monde, certains la jugeant plus spéculative que scientifique.-Positivisme Au plan méthodologique, les behavioristes rejoignent la philosophie positive d’Auguste Comte (17981857). Adversaire de l’introspection et du finalisme, cette philosophie limite l’activité scientifique à l’observation des faits d’expérience et de leurs relations régulières (lois). Positivistes, les behavioristes visent à établir les lois du comportement.-Pavlov et le conditionnement opérant Ses expériences sur le conditionnement des chiens ont démontré la façon dont on peut induire une «réponse»en associant un «renforcement» (positif ou négatif) à un stimulus.Dans la foulée de ce «conditionnement classique», le béhaviorisme a développé une théorie du «conditionnement opérant» qui permetl’apprentissage des comportements: le sujet apprend la séquence liant une certaine action à un certain effet (Skinner).-Théorie de la seringue hypodermique Cette théorie s’inscrit dans ce contexte de démonstration de la facilité avec laquelle des stimuli bien choisis peuvent provoquer un conditionnement et des apprentissages.Cette théorie deseffets directspose que les médias nous imposeraient des valeurs, comportements et attitudes comme par injection d’une seringue.Cette optique a rapidement nourri de vives inquiétudes quand aux effets produits par les médias et l’instrumentalisation qui peut en être faite.-Public faible / Médias manipulateurs Le public est envisagé comme unemasse passive etvulnérablesubit des messages (stimuli) qui construits par des médias puissants et manipulateurs afin de susciter des attitudes et comportements (réponses).2.Les modèles linéaires: Le système général de la Communication -Shannon (TECHNIQUE) C’est dans le champ desinfrastructures de communicationse situent les travaux de Shannon, que ingénieur mathématicien dans les laboratoires de recherche des entreprises Bell5
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin