Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Efficacité relative des écoles publiques et privées à Madagascar ...

De
28 pages

Efficacité relative des écoles publiques et privées à Madagascar ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Efficacité relative des écoles publiques et privées à Madagascar : étude dune période de restriction budgétaire.
Florence Arestoff.Rattachée au centre de recherche EURISCO et ATER à lUniversité Paris IX-Dauphine (Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75775 Paris Cedex 16). Antoine Bommier.Chercheur à lINED (133 Boulevard Davout, 75980 Paris Cedex 20), professeur associé à lIEP-Paris et chercheur associé au LEA-INRA·.
Résumé : Cet article étudie les différences defficacité entre écoles primaires publiques et privées de la capitale malgache. Nous cherchons à voir si la baisse relative des inscriptions dans les écoles publiques sest accompagnée dune perte de qualité relative de lenseignement public à Madagascar. Nous développons une procédure destimation correspondant à une variation de la procédure dHeckman. Une première équation de type probit rend compte de la sélection des élèves qui choisissent une école privée. Simultanément, une seconde équation analyse les déterminants de la réussite scolaire, la réussite scolaire étant mesurée par le nombre dannées détudes réussies, lobtention du diplôme ou le taux de redoublement. Il apparaît quau niveau des écoles primaires, les parents accroissent significativement les chances de réussite de leurs enfants en les inscrivant dans des écoles privées. Lexamen des résultats de ces dernières années indique en outre que lécart entre écoles privées et écoles publiques est allé en saccroissant.
Title : The Relative Effectiveness of Private and Public Schools in Madagascar Abstract : In this paper we attempt to analyze whether the apparent decline of the public system in terms of frequentation has gone along with a relative decline in the quality of public school education, in Madagascar. We develop an estimation method which is a variation of Heckmans procedure. A probit is estimated to account for the selection of children that enroll in private schools, jointly with a second equation that analyzes the determinants of school success assessed through the number of years of schooling completed, the obtaining of diploma, or the repetition grade. It appears that as far as primary schools are concerned, Malagasy parents seems to significantly enhance their childrens chances to succeed in school when favoring the private system. Moreover comparing school results of different cohorts                                                 Les auteurs tiennent à remercier Marc Gurgand pour ses commentaires avisés.
shows that the effectiveness of public schools declined compared to the effectiveness of private schools.
Mots clés : scolarisation, capital humain, politique déducation (codes JEL : I20, I21, I28).
1. Introduction
Léducation est un élément essentiel du développement économique et social constituant un moyen daccroître directement le bien-être de la population et de favoriser la croissance économique de long terme. De fait, léducation a toujours occupé une place de
choix dans les domaines dintervention de lEtat. Pourtant, en raison des contraintes
financières fortes auxquelles ils font face, de nombreux pays en développement ont connu ces dernières années un désengagement de lEtat en matière déducation, laissant craindre une
dégradation de lenseignement public. Madagascar constitue lexemple même du pays qui, en raison de la récession économique, ne peut plus assurer ni le développement ni le maintien dun système éducatif public de qualité. A la fin des années 70, le pays jouissait encore dun avantage comparatif en matière déducation par rapport aux autres pays africains, résultat dune longue tradition
historique favorable à lécole. Puis, au cours de la décennie 80, les indicateurs se dégradent.
2