//img.uscri.be/pth/b6daa2ae9600e02bf161b21601f2cf362063f346
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Elévation générale du niveau scolaire.

De
1 page

L'enseignement de 1900 à nos jours. Evolution des effectifs, du nombre d'écoles primaires, de l'enseignement secondaire et universitaire. Rappel de quelques dates importantes concernant l'enseignement.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Signaler un abus

enseignement
Élévation générale
du niveau scolaire
en Limousin à la rentrée 1967 l’environnement, deu début du siècle à
1968. Progressivement, le taux l’électronique, desnos jours, le Limousin,
d’accès en classe de sixième communications, desDcomme les autres
passe de 50 % à près de 95 %. À céramiques ou de l’économierégions françaises, a perdu de
partir de la période 1985 1990, du sport, attire les étudiantsnombreuses écoles primaires
dans le secondaire, l’adaptation au delà du Limousin. Enélémentaires. La répartition
des multiples filières, la montée troisième cycle, par exemple,territoriale de plus de 2 000
en puissance de l’enseignement un tiers des effectifsécoles pour 757 communes en
professionnel et technologique, universitaires est originaire1900 se modifie sensiblement à
favorisent la volonté de d’autres régions.partir des années 50 avec la
conduire une part croissantediminution du nombre
des générations en classe ded’établissements scolaires. À la 16 juin 1881 : école gratuite dans
terminale. Depuis 1990, larentrée 1999 2000, ce sont 582 les écoles primaires publiques.
28 mars 1882 : école laïqueproportion de bacheliers parécoles qui accueillent les
gratuite et obligatoire pour lesgénération a ainsi gagné près37 521 élèves du primaire. La
enfants des deux sexes, âgés de
de 23 points et atteint 68,7 % enmise en place de 6 ans révolus.
1998. De ce point de vue,regroupements pédagogiques 9 août 1936 : obligation scolaire
jusqu’à 14 ans.l’académie de Limoges occupeintercommunaux, de réseaux
ème 6 janvier 1959 : prolongement dela 3 place juste après cellesd’écoles ainsi que de pôles
la durée de la scolarité
de Rennes et de Paris.éducatifs, dresse aujourd’hui la obligatoire à 16 ans (mesure
De plus en plus nombreux, lesnouvelle carte du maillage applicable aux enfants ayant
atteint l’âge de 6 ans à partir dubacheliers poursuivent souventscolaire pour les petits
er1 janvier 1959).leurs études. TousLimousins.
1963 : réforme Fouchet, création
établissements d’enseignementLes effets notoires de des collèges d’enseignement
supérieur confondus, lel’allongement de la scolarité par général et des collèges
Limousin accueille plus de d’enseignement secondaire.la loi de 1959 se concrétisent
Fondement de l’architecture21 000 étudiants lors de
actuelle, primaire collèges lycées.ces dernières rentrées,
1975 : réforme Haby, instauration
soit près de cinq fois plus du collège unique.
qu’à la création de 1989 : loi d’orientation qui
confirme l’objectif d’amener 80 %l’université en 1968. IUT,
d’une classe d’âge au niveauécoles d’ingénieurs et de
baccalauréat.
commerce confirment la
Les transformations relatives àqualité et la notoriété de
chaque cycle d’enseignement,
l’enseignement l’orientation des élèves,
supérieur. Plus l’élaboration de la carte scolaire
caractérisent les mutations fortesrécemment, l’émergence
engagées dans le système éducatif.de pôles de compétence,
dans les domaines du
traitement des eaux, de Arielle Leroux
9insee limousin r 9