Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Introduction a la Cryptologie Chapitre Euclide–Bezout et applications

De
133 pages
Niveau: Supérieur, Master
Introduction a la Cryptologie Chapitre 3 : Euclide–Bezout et applications Michael Eisermann (Institut Fourier, UJF Grenoble) Annee 2008-2009 IF / IMAG, Master 1, S1-S2 document mis a jour le 7 juillet 2009FOURIERINSTITUTfi www-fourier.ujf-grenoble.fr/~eiserm/cours _ crypto

  • ?3 ·

  • methode tres efficace

  • algorithme d'euclide–bezout

  • fourierinstitutfi www-fourier

  • probleme tres

  • algorithme d'euclide

  • theoreme fondamental de l'arithmetique


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Introduction a` la Cryptologie
Chapitre 3 : Euclide–Bez´ out et applications
Michael Eisermann (Institut Fourier, UJF Grenoble)
Annee´ 2008-2009
IF / IMAG, Master 1, S1-S2
document mis a` jour le 7 juillet 2009
INSTITUTi f FOURIER
www-fourier.ujf-grenoble.fr/~eiserm/cours#cryptoDev´ eloppement algorithmique :
´Etablir l’algorithme d’Euclide : correction et complexite.´
´ ´ ´Etablir l’algorithme d’Euclide–Bezout : correction et complexite.
` ´ `Discuter les problemes lies a la factorisation de grands entiers.
Objectifs de ce chapitre
Dev´ eloppement mathematique´ :
Preciser´ le vocabulaire : divisibilite,´ nombres premiers, pgcd.
´Etablir les lemmes de Gauss et d’Euclide, puis illustrer leur utilite.´
´Etablir la decomposition´ en facteurs premiers : existence et unicite.´Objectifs de ce chapitre
Dev´ eloppement mathematique´ :
Preciser´ le vocabulaire : divisibilite,´ nombres premiers, pgcd.
´Etablir les lemmes de Gauss et d’Euclide, puis illustrer leur utilite.´
´Etablir la decomposition´ en facteurs premiers : existence et unicite.´
Dev´ eloppement algorithmique :
´Etablir l’algorithme d’Euclide : correction et complexite.´
´ ´ ´Etablir l’algorithme d’Euclide–Bezout : correction et complexite.
` ´ `Discuter les problemes lies a la factorisation de grands entiers.Sommaire
1 Les algorithmes d’Euclide et d’Euclide–Bez´ out
2 Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´
3 ExercicesY
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p p
´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.
Pour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premier
Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm : il faudrait d’abord factorisera etb. Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.
Pour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premier
Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm : il faudrait d’abord factorisera etb. Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :
Y
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p pPour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premier
Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm : il faudrait d’abord factorisera etb. Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :
Y
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p p
´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm : il faudrait d’abord factorisera etb. Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :
Y
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p p
´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.
Pour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premieril faudrait d’abord factorisera etb. Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :
Y
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p p
´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.
Pour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premier
Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm :Or, pour les grands
` `entiers, la factorisation est un probleme tres dur.
Heureusement il existe une methode´ tres` efficace, l’algorithme d’Euclide, qui
evite´ entierement` le probleme` de factorisation.
Cet algorithme est l’objectif algorithmique de ce chapitre.
Motivation
Le theor´ eme` fondamental de l’arithmetique´ dit que tout entier positifa s’ecr´ it
de maniere` unique comme produit de nombres premiers positifs :
Y
2 3 5 7 pa = 2 3 5 7 = p
p premier
avec des exposants = (a)2N dont tous sauf un nombre fini sont nuls.p p
´ ` ´Ce theoreme est l’objectif mathematique de ce chapitre.
Pour le pgcd et le ppcm on obtient alors les formules
Y
min( (a); (b))p ppgcd(a;b) = p ;
p premier
Y
max( (a); (b))p pppcm(a;b) = p :
p premier
Bien que importantes pour la theor´ ie, elles sont inefficace pour le calcul du
pgcd ou du ppcm : il faudrait d’abord factorisera etb.