La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accÚs à la bibliothÚque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
                                                        
 2010   2011                     
Responsable du Parcours : Mme D. GROUX
Campus de Schoelcher BP 7207 97275 SCHOELCHER CEDEX Martinique TĂ©l : 0596 72 74 60 Fax :0596 61 18 69
    
          
 
Responsable du domaine Arts, Lettres et Langues  Corinne MENCE-CASTER, PR, Coordonnées : 05 96 72 74 73 cmence-caster@wanadoo.fr 
 
2
   Mention «  »
 PRESENTATION  La mention de master « Arts, Lettres, Civilisations » a pour ambition de proposer des enseignements innovants en matiĂšre de culture et dĂ©veloppement. C’est pourquoi cette mention se dĂ©cline en trois spĂ©cialitĂ©s distinctes, elles-mĂȘmes rĂ©parties en parcours pour mieux apprĂ©hender les multiples dimensions de l’éducation et de la culture (au sens large) comme vecteurs de dĂ©veloppement. Cette mention de master vise donc Ă  confĂ©rer aux Ă©tudiants des compĂ©tences scientifiques croisĂ©es, centrĂ©es sur des problĂ©matiques linguistiques, littĂ©raires, historiques, gĂ©o-politiques, anthropologiques, didactiques et culturelles liĂ©es aux mondes des CaraĂŻbes et des AmĂ©riques dans leur relation souvent problĂ©matique avec les mondes dits « anciens ». Ces orientations s’expliquent aisĂ©ment par la situation gĂ©ographique de notre UniversitĂ©, au carrefour des cultures europĂ©ennes, caribĂ©ennes et amĂ©ricaines.  Conditions d’accĂšs et articulation avec le niveau L  Cette mention de master est accessible Ă  tout Ă©tudiant titulaire d’une licence gĂ©nĂ©rale ou d’un diplĂŽme Ă©tranger reconnu Ă©quivalent (3 annĂ©es universitaires) d’Anglais, d’Espagnol, de Lettres Modernes, de LEA, de LCR, de Sciences du langage, de Communication ou d’autres licences, avec ou sans orientation FLE. Pour les Ă©tudiants titulaires d’une licence dĂ©livrĂ©e par l’U.A.G, cette mention de master s’appuie bien Ă©videmment sur les formations dispensĂ©es au niveau Licence du Domaine « Lettres, Sciences de l’homme et de la sociĂ©tĂ© », d’autant qu’en troisiĂšme annĂ©e de licence, un parcours ou choix «Recherche » a Ă©tĂ© prĂ©vu pour les Ă©tudiants souhaitant s’orienter vers le master. NĂ©anmoins, il est bien entendu que tous les Ă©tudiants ont leur place en premiĂšre annĂ©e de master. PrĂ©cisons Ă©galement que toutes les mentions de licence intĂšgrent dĂ©jĂ  des enseignements sur la CaraĂŻbe et l’AmĂ©rique, dans des proportions importantes. Par exemple, une Ă©troite articulation entre « monde europĂ©en » et « monde amĂ©ricain », à hauteur de 50% des enseignements pour chaque monde, a Ă©tĂ© retenue pour la structuration des licences d’Espagnol et d’Anglais. Il en va de mĂȘme de la licence de Lettres Modernes oĂč les enseignements en littĂ©rature francophone sont bien reprĂ©sentĂ©s. Par ailleurs, par le jeu du tronc commun en L1 et par la mutualisation des enseignements de mentions ou parcours, les Ă©tudiants ont, dĂšs le niveau Licence, une rĂ©elle expĂ©rience de l’interdisciplinaritĂ©.
 
3
 
 
4
 
    Conditions d’admissibilitĂ© en M1:  Tous les Ă©tudiants titulaires d’une licence s’insĂ©rant dans le cadre des Lettres et des Sciences de l’Homme et de la SociĂ©té auront un accĂšs de plein droit Ă  la premiĂšre annĂ©e de master dans la mention «Lan ues, Lettres, Civilisations et Communication». Toutefois, les modalitĂ©s de leur inscri tion restent soumises Ă  leur adé uation avec le arcours-t e envisa é.  Les Ă©tudiants issus d’autres formations, ou dĂ©sirant valider un arcours rofessionnel, devront soumettre leur candidature Ă  la commission éda o i ue com étente.  Les Ă©tudiants Ă©tran ers titulaires du nombre requis de crĂ©dits ECTS correspondant Ă  la Licence ourront s’inscrire a rĂšs avis de la commission com Ă©tente ui estimera le arcours de l’im Ă©trant au re ard du cursus offert.  La premiĂšre annĂ©e du Master sera consacrĂ©e Ă  une initiation Ă  la recherche mĂ©thodolo ie, Ă© istĂ©molo ie, heuristi ue, conce tualisation, mise en roblĂ©mati ue , ainsi u’à un com lĂ©ment de formation énĂ©rale et d’a rofondissement de fondamentaux devant ermettre Ă  l’étudiant d’acquĂ©rir le niveau de connaissance et le savoir-faire nĂ©cessaires Ă  son insertion rofessionnelle dans les milieux de la recherche et de l’ensei nement, mais aussi dans ceux des medias, de la communication, de l’édition.      Conditions d’admissibilitĂ© en M2:  La commission com Ă©tente autorise l’inscri tion de l’étudiant en deuxiĂšme annĂ©e de master recherche ou rofessionnel) au regard des rĂ©sultats obtenus (semestres 1 & 2) et du projet personnel du candidat.  Les demandes d’admission par Ă©quivalence étudiant venant d’un autre master ou d’une autre formation fran aise ou Ă©trangĂšre, validation d’acquis professionnels, etc.) sont examinĂ©es par la dite commission.  MÉMOIRELa seconde annĂ©e est davantage orientĂ©e vers la formation Ă la DE M2 recherche. Outre les enseignements spĂ©cifiques devant amener l’étudiant  à une vĂ©ritable autonomie en matiĂšre de recherche, l’écriture d’un 30 ECTSmĂ©moire devra permettre Ă  l’étudiant de faire ses preuves en tant que chercheur (mĂ©thodologie, problĂ©matique, recherche documentaire et de terrain, insertion dans une Ă©quipe) et d’amorcer un Ă©ventuel futur doctorat. Il est aussi possible que les Ă©tudiants prĂ©sentent un mĂ©moire professionnel, ancrĂ© dans la pratique d’un stage.  Le mĂ©moire de M2 -- en français -- constitue un marchepied vers une Ă©ventuelle thĂšse de doctorat. Il constitue Ă©galement un banc d'essai pour un objet d'Ă©tude, une problĂ©matique, une mĂ©thodologie. A l'issue de sa soutenance, le jury atteste de la capacitĂ© de l'Ă©tudiant Ă  poursuivre vers des Ă©tudes doctorales (thĂšse Ă©ventuelle).  Le mĂ©moire, d’une cinquante de pages sera donc soutenu devant un jury composĂ© d’au moins deux enseignants-chercheurs, parmi lesquels au moins un HDR.  
 
 
5
      MODALITES DES CONTROLES DE CONNAISSANCES
   Toutes les UEO de chaque semestre du master (M1 et M2) seront validĂ©es en CC (et jamais en ET pour le PPR) et feront impĂ©rativement l’objet d’une Ă©preuve Ă  la deuxiĂšme session (sauf pour MĂ©tiers des Arts, des Langues, des Lettres et de la culture).  L’UEC sera validĂ©e en CC et ne fera pas l’objet d’une 2Ăšme session.  Les autres UE seront Ă©valuĂ©es selon les choix de spĂ©cialitĂ©s.                   
 
 
6
1,5 ContrÎle 2h  continu   ContrÎle 2 h 1,5 continu    0,5 ContrÎle 1h  continu    0,5 ContrÎle 2h
7
 84  84  84   84
 ContrÎle 2h  1,5 continu    1,5 ContrÎle 2 h continu
16 8 24 16 16     16 16
 
   16 8 24    16 8 24    24  24    12 12 24
   16 16   16 16   
84 60   60
1,5 ContrÎle 2 h continu 1,5 ContrÎle 2h  continu  Cont Île 2 h r 1,5 continu
a) MĂ©thodologie de la X 4.5   recherche UEO1 b) Le systĂšme Ă©ducatif et son M. Tondellier4.5 environnement  a) La sociĂ©tĂ© de plantation et M. g L’Et 4 an d’hab tation i   ou   UEO2Politiques linguistiques M. 4 Dispagne comparĂ©es b) DiversitĂ© culturelle,  dĂ©veloppement durable et M. L’Etang 4  poĂ©tique du Divers ou M. Silpa4 es effets des politiques L linguistiques dans  l’enseignement secondaire   nouveauxa) Les « M. et » publics Tondellier  la lutte contre l’échec des4 UEP1Ă©lĂšves au collĂšge et au lycĂ©e (2SUEP)b) Les pĂ©dagogies alternatives Mme Wen  4   X  Langue vivante Ă©trangĂšre 2.5 UEC1Anglais ou Espagnol    Psychologie de l’adolescent X 2.5
16 8 24
non 2h no n non 2h no  n non 2h  no n non 2h no  n    non 2h  no n non non no n non non no n    non non no n    non non no
 60  60  
crit l’él Du Oraed  ér eir t’lcé dlerĂŽntainncoe  secnassed eĂ©ruD étudiant  Coef.M dolatisĂ©d  uoceu hs reha Ce rgatoted lart liav SC E TCtn sevan desotalD  TM  TITSNOC STNEMELE ernt IC  EFSTITU2 mÚ eess seisnoCODE UE ssion   liruugnieililp u   1re1ĂšMAe ERSTĂ©icoS tem ne sĂ©t, esagsss uengLaSR :CRUOneitpArpurilu ple PAinguĂ©ico sĂ©tm neeili Cs,tuuls re SetAIILET: L naageg   SPECon non 2h nni u 2 hlΠeoctn rOlatron C,5 184
 continu n Total MS1 30 108 68 176 624 10                     Semestre 2  MASTER 1    ModalitĂ©s du 1Ăšresession 2Ăšmesession    Oral DurĂ©e Oral DurĂ©e de contrĂŽle de Charge Coef. TP Total CM TD Intervenants ECTSCODE ELEMENTS CONSTITUTIFS EC UE des total de connaissances l’écrit de heures travail l’écrit Ă©tudiant  3= ContrĂŽle continu 2h non 2h non 24 841.5 +     non 2h non 2h continu1.5 ContrĂŽle 24 84   ContrĂŽle 2 h non 2h non 16 603= continu  1.5 ContrĂŽle continu dossier non non non 16 60 +  1.5  3= ContrĂŽle continu 2h non non non 1.5 + ContrĂŽle 2 h non non non 1.5 continu 3= 1.5 ContrĂŽle continu 1h non non non  +      1.5 ContrĂŽle continu 2h non non non  10
    
 
        a) L’enseignement secondaire, en Mme Groux 4.5 16 8 UEO3France et dans le monde b) Evaluation des Ă©tablissements et Mme Jouy des Ă©lĂšves : l’apport des enquĂȘtes 4.5 16 8 internationales  a) Violence dans les collĂšges et M. Tondellier     cĂ©es, en France et ailleurs 4 16 l UEO4 b) MĂ©tiers des arts, des langues, des X lettres et de la culture 4 8 8   a) DĂ©ontologie du mĂ©tier Mme Jouy     d’enseignant 4 16 8 UEP2b) Le « M. Tondellier mĂ©tier de collĂ©gien et de    (2SUEP)lycĂ©en » 4 16 8  X UEC2 Langue vivante Ă©trangĂšre 2.5 24  Mme Wen    Utilisation du multimĂ©dia dans le 2.5 12 12 secondaire Total MS2 108 30 68  
8
 24  24  24  24 176 
 84  84  84  84 624 
  Master 1Úreannée semestre 1  
UEO1    UEO1a Méthodologie de la recherche
 Intervenant: M. Gilbert ELBAZ, Pr  Objectif Ce cours de MĂ©thodologie de la Recherche vise Ă  donner aux étudiants de M1 les compĂ©tences de base pour conduire, Ă©crire et Ă©valuer une recherche en sciences sociales. Le contenu de cours suivra le plan d’un projet de recherche, c’est-Ă -dire : 1) DĂ©finir une thĂ©matique de recherche. 2) Dresser un Ă©tat des lieux en identifiant le cadre thĂ©orique le plus appropriĂ© Ă  sa thĂ©matique. 3) Formuler une ou plusieurs hypothĂšses. 4) pour recueillir les donnĂ©es et conduire sa recherche.Formuler une ou plusieurs mĂ©thodes qualitatives ou quantitatives 5) DĂ©velopper son argumentation majeure. 6) hypothĂšses de dĂ©part et Ă©valuer les implications du rĂ©sultat.Conclure sur la vĂ©rification ou la rĂ©futation de ses 7) Envisager de nouvelles pistes de recherche.
 Bibliographie ANTOINE, JacquesHistoire des sondages, Odile Jacob, 2005. BOUDON, Raymond,Les MĂ©thodes en sociologie, Paris (Coll. Que Sais-je ?), PUF, 9eĂ©dition, 1993. GUITTET, AndrĂ©,L’entretien: techniques et pratiques, Paris: A. Colin, 2003. MENDRAS, Henri, OBETI, Marco,Le sociologue et son terrain, Trente recherches exemplaires, Paris : Armand Colin, 2000. QUIVY, Raymond, Van Campenhoudt, Luc,Manuel de recherche en Sciences sociales, Paris: Dunod, 1995. Evaluation ContrĂŽle continu : dossier.  
9
UEO1b Le systĂšme Ă©ducatif et son environnement
2Ăšmesession : Ă©crit de 2h    Intervenant:Michel TONDELLIER  Cours assurĂ© par Max ORVILLE, chargĂ© de cours, enseignant.  Objectif Dans ce cours, il s’agit de replacer l’établissement secondaire dans son environnement. L’établissement scolaire et l’équipe Ă©ducative qui l’anime n’existent pas en apesanteur sociale, ils entretiennent des relations d’interdĂ©pendance – plus ou moins fortes ou contraignantes – avec les tutelles (collectivitĂ©s locales, administration dĂ©concentrĂ©e) mais Ă©galement avec le quartier d’appartenance et les populations qui alimentent le bassin de recrutement de l’EPLE. Enfin, l’établissement scolaire s’inscrit dans un systĂšme d’interdĂ©pendance avec les autres Ă©tablissements du secteur, qu’ils soient privĂ©s ou publics, dans des relations de collaborations et/ou de concurrence. Ces relations contribuent Ă  faire de l’établissement scolaire un espace de relations sociales particuliĂšrement complexe qu’il convient d’éclairer.  Bibliographie  -Batal Christian,gestion des ressources humaines dans le secteur publicLa , 2 tomes, Editions de l’organisation, 1998.   Auduc Jean-Louis,Le systĂšme Ă©ducatif français, CRDP CrĂ©teil, 2006. - Broch Marc-Henry,Travailler en Ă©quipe Ă  un projet pĂ©dagogique, Chronique sociale, 2004. -- Fotinos Georges, Testu François,AmĂ©nager le temps scolaire, Hachette Education, 1996. - Camana Christiane,La crise professionnelle des enseignants : des outils pour agir, Delagrave, 2002. - AndrĂ© Bernard,Motiver pour enseigner, Hachette Education, 1998.  Evaluation ContrĂŽle continu. Ecrit (2h). Pas de rattrapage.     Intervenant: M. Gerry L’ETANG, MCF  Objectifs:  L’objectif de ce cours est d’analyser la SociĂ©tĂ© d’habitation et d’étudier le contexte plus large qu’elle prĂ©figure (ou dans lequel elle s’insĂšre), la SociĂ©tĂ© de plantation. Les processus historiques et anthropologiques ayant produit lesdites sociĂ©tĂ©s seront prĂ©sentĂ©s, et leur distribution gĂ©ographique sera mise en perspective.    
UEO2 UEO2a La sociĂ©tĂ© d’habitation et de plantation
10
NORIASNTTNOTTNERUS
 Plan de cours et calendrier: - DĂ©finition de la sociĂ©tĂ© d’habitation - DĂ©finition de la sociĂ©tĂ© de plantation - des plantations L’AmĂ©rique - dans les Petites Antilles : L’habitation - 1) le cadre physique - le cadre anthropologique 2) -l’ocĂ©an Indien : les cas de Maurice et de la RĂ©union Les sociĂ©tĂ©s d’habitation et de plantation de  Travail personnel demandĂ© Ă  l’étudiant: lecture des ouvrages de la bibliographie  Evaluation: CC Ecrit 2h 1Ăšreet 2Ăšmesession  Permanence de l’enseignant au bĂ©nĂ©fice de l’étudiant: jeudi 17h-18h  Bibliographie succincte:  - BE, Jean, 1984,Paysans de la RĂ©union, PUAM/CNRS, Aix/Paris   - DU J. David (ed), 1999, ,J. Thomas, KPlantation Society and Race Relations. The Origins of Inequality, Praeger Publishers, Westport, Connecticut  - PETITJEANROGET, Jacques, 1978,Ă  la Martinique : un demi-siĂšcle de formationLa sociĂ©tĂ© d’habitation , 1635-1685, thĂšse pour le doctorat d’Etat en histoire, UniversitĂ© Paris VII, Atelier de reproduction des thĂšses, Lille, 2 vol.  - M Sydney, 1968, “Caribbean Society”, in Stills, Davdi ed,loianetnItanr encyclopedia of the social science, vol. 2 The Macmillan Company and The Free Press, New-York, pp. 306-319  - G , Moses, 1977,Le rĂ©cit de Grandy Moses, esclave en Caroline du nord, Centre de recherches CaraĂŻbes, MontrĂ©al  - WAGLEY(Charles), « Une aire culturelle : l’AmĂ©rique des plantations »,Les sociĂ©tĂ©s antillaises(J. Benoist Ă©d.), CRC / UniversitĂ© de MontrĂ©al, Sainte-Marie / MontrĂ©al, 1975, pp. 31-45 [4eme Ă©dition]   Intervenant: M. Michel DISPAGNE, MCF (HDR)  Objectif   
 INRZNAYD
OU UEO2b Politiques linguistiques comparées
11