//img.uscri.be/pth/4bdd06c39c9065c188eca5edbcdd12e986772ada
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Quelques propositions de travail pour l'orthographe en cycle2

De
4 pages
Niveau: Elémentaire, Maternelle, PS, MS, GS

  • leçon - matière potentielle : référencées

  • fiche - matière potentielle : références pour les mots invariables


Quelques propositions de travail pour l'orthographe en cycle2 Les signes du code de l'écrit … 1 ? Faire repérer, connaître, nommer et utiliser les signes du code de l'écrit. 2 ? Dresser un répertoire des signes du code de l'écrit (correspondances oral / écrit ; signes de ponctuation, marques des accords ; majuscules ; marques des temps …). 3 ? Constituer des référents évolutifs : exemple pour les fiches «relations phonies / graphies » : oOo ( s) / image du mot référent une salle des salles un sac des sacs Casser ? il casse un verre. Sagement sur ? Varier les mots référents selon leur nature... inscrire quelques phrases en référence. Marquer les différences entre l'oral et l'écrit : 4 ? Passer toujours par une observation à l'écrit et une observation à l'oral des aspects de la langue qui varient : exemple : « marquer par un point ce qui varie à l'oral et à l'écrit quand on passe du singulier au pluriel » : Les tempêtes soufflent fort sur les berges et les murs des maisons. Oral : . . . . écrit : . . . . . . . . .

  • reconstitution de texte

  • dictée

  • marques des temps …

  • salle des salles

  • grille d'auto-correction

  • orthographe des mots


Voir plus Voir moins
Quelques propositions de travail pour l'orthographe en cycle2
Les signes du code de l'écrit …
1
Faire repérer, connaître, nommer et utiliser les signes du code de l'écrit.
2
Dresser un répertoire des signes du code de l'écrit (correspondances oral / écrit ; signes de
ponctuation, marques des accords ; majuscules ; marques des temps …).
3
Constituer des référents évolutifs : exemple pour les fiches «relations phonies / graphies » :
oOo
(
s
) /
image du mot référent
une
s
alle
des
s
alles
un
s
ac
des
s
acs
Ca
ss
er
il ca
ss
e un verre.
S
agement
s
ur
Varier les mots référents selon leur nature... inscrire quelques phrases en référence.
Marquer les différences entre l'oral et l'écrit :
4
Passer toujours par une observation à l'écrit et une observation à l'oral des aspects de la langue
qui varient : exemple :
« marquer par un point ce qui varie à l'oral et à l'écrit quand on passe du singulier au pluriel » :
Les
tempêtes
soufflent
fort
sur
les
berges
et
les
murs
des
maisons.
Oral :
.
.
.
.
écrit :
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Hiérarchiser les notions à aborder :
dans le temps ;
selon la fréquences de leurs
occurrences.
5
Zoomer pendant un temps donné sur des notions apprises (une semaine par exemple...) en
demandant aux élèves d'être particulièrement vigilants sur un aspect du code de l'écrit (par exemple,
les marques du pluriel dans les groupes nominaux...). Tous les écrits produits dans tous les
domaines disciplinaires seront alors corrigés sous cet aspect en particulier (c'est le principe de
l'opération « orthogramm » initiée au collège dans l'académie de Toulouse).
6
Constituer des fiches de références pour les mots invariables.
7
Travailler avec une échelle orthographique pour l'orthographe lexicale.
8
Etablir des typologies d'erreurs après analyse des écrits des élèves et construire avec eux des
grilles d'auto correction. Les items de cette grille d'auto-correction peuvent avoir un code cohérent
avec les intitulés des leçons référencées dans un cahier, classeur, affichages...
9
pour les verbes conjugués : le verbe est le mot qui se transforme lorsque l'on change de temps
et de personne (je vois, j'entends...) ; faire distinguer les trois éléments constituant la forme du verbe
conjuguée : le radical du verbe ; les terminaisons relatives aux temps et les terminaisons relatives
aux personnes.
10
construire une droite du temps :
passé
présent
futur
>
et écrire des exemples de phrases en les classant selon ces critères afin d'illustrer des temps du passé
du présente et du futur.
Structurer les apprentissages au travers de situations problèmes impliquant l'écrit
11
travailler à partir de productions écrites ; d'abord courtes mais fréquentes... par exemple la
phrase du jour : en faire une situation problème. Faire ré-écrire des phrases/ faire des
transformations de phrases, aller vers des reconstitutions de textes.
12
entraîner les élèves à la copie en prenant appui sur des séances de graphisme et en leur faisant
repérer les levers de crayon justes utiles et nécessaires. Leur faire acquérir des stratégies de copie.
Dresser un répertoire de situations pouvant être ritualisées pour favoriser la construction des
automatismes et la mémorisation des acquis.
1.
Dictée sélective : copie de phrases ou de liste de mots au tableau. Demander aux élèves
d’écrire le ou les mots lus par le maître. Le texte peut être effacé ou laissé au tableau.
2. Dictée de mots sur l’ardoise ou sur le cahier : retour sur les mots de la semaine découverts
dans toutes les disciplines ou domaines enseignés.
3.
Dictée dirigée : écrire une phrase au tableau. Après l’avoir lue collectivement, la faire
découper en groupes grammaticaux qui seront analysés puis copiés d’un seul bloc
. (Le petit
chat boit du lait : qui boit ? que fait le chat ? Pourquoi y a-t-il un T à petit ? et à chat?
Maintenant copiez le petit chat.…)
4. Dictée semaine : tous les jours on prépare la dictée qui aura lieu à la fin de la semaine (1°
jour Ecriture des mots avec déterminants et des verbes ; 2° jour déballage phonologique :
comment les mots sont construits, association avec les mots référence ; 3° jour déballage
orthographique, relevé des particularités des mots ; 4° jour travail de mémorisation sous
forme de devinettes et d’images mentales des mots : 5° jour contrôle orthographique, les
mots sont intégrés dans de courtes phrases, on lit 2 fois les phrases avant de demander aux
élèves d’écrire le mot dicté.)
5. Dictée chiffon : un texte écrit au tableau est observé (en lien avec ce qui est travaillé dans
d’autres disciplines). Il est analysé (selon une cible grammaticale ou lexicale). On efface les
cibles. Le texte est recopié, le maître dicte les cibles.
6. Dictée dialoguée, commentée, accompagnée, assistée (par le maître, par les élèves : règle, ne
pas prononcer les lettres de l’alphabet)
7.
Dictée avec liste de vocabulaire donné à l’avance (10 points pour le vocabulaire, 10 points
pour les règles appliquées).
8. Dictée à trous.
9. Dictée à choix multiples.
Le texte est dicté et le professeur propose au tableau plusieurs
possibilités. Une seule est valide. L’élève choisit.
10. Dictée évaluée uniquement sur un point étudié (lexique, accords, conjugaison).
11.
Dictée négociée par groupes d’élèves, un seul travail rendu. Cf : CRDP Montpellier
(Banque de données, banque de séquences, la dictée négociée)
12.
Dictée préparée tout seul ou en groupe.
13.
Dictée auto-dictée
14.
Dictée aidée des référentiels de la classe. Texte dicté puis temps donné pour toutes
les recherches visant à corriger
15.
Dictée copiée une fois puis différée (de quelques minutes à une semaine).
16.
Dictée mangée par les rats. Une variante du texte à trous.
17.
Dictée à la page fendue.
Page pliée en deux par la verticale : des mots écrits sur l des
lignes dans la partie de gauche, des mots à ré écrire dans la partie de droite en retournant la
feuille (mémorisation des mots … auto correction, … ce travail peut se faire à deux...).
18.
Dictée avec erreurs à retrouver. La dictée présente 10 fautes à retrouver. Ces fautes
portent sur une cible travaillée en classe : accords du GN, S+V, ….
19.
Dictée à transformer
(un ours, une ourse)
20. La dictée sans faute : sur une page recto verso, au verso, les problèmes orthographiques sont
posés phrases après phrases et commentés par tous avec l’aide des outils de la classe, on
note les problèmes, on les verbalise, on trouve et on note les solutions, les règles
éventuelles. Au recto, le professeur donne le texte
sous la dictée, l’élève doit tenir compte
des remarques qui ont été faites. Seule la page recto est évaluée. La page verso est un bon
indicateur des difficultés des élèves et de leur aptitude à construire le savoir orthographier.
21. La dictée des hésitations : l’élève hésite sur l’orthographe des mots et propose dans sa dictée
des versions acceptables du mot mal connu (
La pomme tombait, tombée, tombé..)
. Il met
entre parenthèses ce qui lui semble éloigné de la vérité et dans le texte ce sur quoi il serait
plutôt d’accord. Le professeur souligne la bonne réponse et barre les autres. Il peut
considérer que l’élève par son tâtonnement a trouvé la réponse. C’est un encouragement à
chercher.
22.
Le duel des mots les élèves deux par deux et tour à tour,
se jettent le défi d’écrire un
mot sur une ardoise, ils peuvent se servir des mots à apprendre, d’une boite à mots, du carnet
de mots, ou de tout autre référentiel des mots de la classe. Autre version duel avec le
Professeur le lundi puis duels entre élèves autres jours. Mots puisés dans le carnet de mots
23.
Ping pong des mots/ carnet de mots. Variante de la 22
24.
L’imagier express : le professeur montre la photo ou le dessin d’un objet.
L’élève
écrit le mot sur l’ardoise. Niveau CP/CE1. Variante, le professeur peut montrer un dessin
d’arbre puis travailler par thème, dicter : écorce, feuille, sève, racine, branche…. Les dictées
rejoignent le travail sur le lexique et donnent des banques de mots pour l’écrit
.
25.
Contre la montre : le professeur pose une devinette : qu’est ce qui flotte ? les élèves
en un temps donné (sablier) écrivent un nombre maximum de réponses. Correction en
commun immédiate.
Pour les plus jeunes, qu’est ce qui fait du miel, du lait… ? Une réponse
à écrire sur l’ardoise. Travail sur thème conseillé pour construire un lexique complet.
Exemple, vache veau, boeuf, élevage, étable, lait, laiterie, laitage, beurre…
26.
Dictée étiquettes le professeur
donne un mot-étiquette à un élève (ou à un groupe de
2) L’élève doit donner, 3,4 ou 5 mots associés au mot donné et justifier son choix.
Exemple de mots-étiquettes : meubles mais aussi sièges, ou bien végétaux mais aussi arbres,
animaux mais aussi mammifères….
27.
Dictée Histoire le texte dicté est un feuilleton, tous les jours, deux ou trois phrases et
à la fin une courte histoire racontée. Succès garanti si c’est une histoire drôle ou une histoire
inventée avec les personnages élèves de la classe
28. Un pour tous un élève écrit un texte derrière un tableau. Les autres élèves l’écrivent sur un
cahier de brouillon. Puis correction en commun. Possibilité de donner le texte à recopier
pour les plus faibles des élèves qui écriraient au tableau.
29.
Tous pour un
la classe fait une dictée qui est une leçon apprise en Histoire, Géo,
SVT….on corrige et totalise les erreurs non par individus mais sur l’ensemble des élèves.
On garde le score et la fois suivante on tente de faire mieux comme score. Les plus forts
peuvent aider ceux qui se posent des questions (type dictée dialoguée N°6)
30. La dictée oui la dictée non les élèves font une dictée liée à leur travail en cours puis ils ont le
droit de poser des questions au professeur qui ne peut leur répondre que par oui ou non. Pour
corser la réflexion, on peut se fixer un quota de questions. «
Vous n’avez droit qu’à 10
questions » Les élèves peuvent alors avoir un temps pour débattre et choisir les endroits du
texte prioritaires.
31.
Une dictée traditionnelle par mois, une toutes les 7 semaines au collège mais de
l’orthographe tout le temps. Les élèves dans ce cas découvrent le texte lorsqu’il est dicté.
Inculquer la vigilance orthographique :
J’ai le droit de me tromper mais j’ai le devoir de
toujours faire attention.
Références bibliographiques :
-
« J'entends- je vois - j'écris », des outils pour la maîtrise de l'orthographe au cycle2
Claude
PICOT coll. Scéren.
-
Les phonèmes et leurs graphies / Pratique pédagogique Exercices de reconnaissance et
d'écriture auteurs : Huguette Serri et Laure Siméon Armand Colin, Bordas.
-
L'écho des mots MDI niveau2
-
La lecture et l'orthographe pour les mots croisés au cycle2 Jules Famin, édition SED.
-
Pour la partie relative aux dictées : travaux de Madame Brumont en stage de formateurs.