La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Du même publieur

BOUTEFLIKA, BENSALAH, ZIARI, BESSAIEH,
OUYAHIA ET BELKHADEM
SECONDE
RÉUNION SECRÈTE
PAGE 3
L’entretien du mois
WILLIAM QUANDT,
PROFESSEUR AMÉRICAIN :
«Je ne suis pas
si sûr qu’il existe
une exception
algérienne…»
PAGES 7, 8, 9 et 10
Entretien réalisé par
Mohamed-Chafik Mesbah
MERCREDI 16 MARS 2011 - 11 RABIE ETHANI 1432 - N° 6207 - PRIX 10 DA - FAX : RÉDACTION : 021 67 06 76 - PUBLICITÉ : 021 67 06 75 - TÉL : 021 67 06 51 - 021 67 06 58
Edition d’Alger - ISSN IIII - 0074Les locaux
de la ERISCOOPP Soirperiscoop@yahoo.frdiscorde
Mercredi 16 mars 2011 - Page 2
Le projet de réalisa-
tion de 100 locaux par
commune serait-il en Nouveau DGtrain de se retourner
contre ses initiateurs ?
C’est visiblement le
cas, puisque les béné-
ficiaires de ces locaux pour l’Ansej
sont en phase de s'or-
e nouveau directeur général de l’Ansej estganiser en association
pour dénoncer l’état connu depuis quelques jours. Ce dernier, qui
de délabrement de ces Loccupait le poste de secrétaire général, a été
locaux dans de nom- promu directeur général, huit mois après le limogea-
breuses wilayas. Ils
ge de l’ex-directrice désignée, à l’époque, par l’ex-
comptent tenir un ras-
ministre de la Solidarité nationale.semblement face au
Palais du gouverne-
ment, en avril, pour
dire leur mécontente- Appel d’offres de «marque» L’ex-inspecteurment.
En matière d’appel d’offres pour l’acquisition de matériel généralinformatique, nos entreprises et autres orga-
nismes publics procèdent d’une manière de la justiceassez étrange, et ce, depuis un certain
temps déjà. Par exemple, pour les ordina- «repêché»teurs portables ou non, les appels
d’offres mentionnent une marque. Du L’inspecteur général du
coup, l’on se demande pourquoi ce n’est ministère de la Justice, qui
pas un bon de commande qui est adressé vient d’être relevé de ses
directement au représentant de la fonctions pour fautes
marque. graves, s’en sort finalement
à bon compte. Alors que
tout le monde pensait qu’il
allait subir les foudres deLa police vide les postesMalgré l’IGF
sa tutelle, on apprend qu’il
Les bureaux de poste au niveauAprès le passage vient d’être nommé
de l’IGF à la Pharma- d’Alger et ailleurs revivent ces der- conseiller à
niers jours l’épineux problème decie centrale des hôpi- la
manque de liquidités.taux (PCH), les vieilles chambre
Ce problème survient auhabitudes reprennent criminel-
moment des versements des rap-leur place naturelle. Il le de la
en est ainsi de cette pels au profit des policiers qui ont, Cour
rappelons-le, été augmentés depersonne qui, n’ayant suprême.
l’ordre de 50 % avec effet rétroactif.pourtant aucune délé-
A vous d’établir la relationgation de signature, a
de cause à effet !largement contribué
au phénomène de la
rupture de médica-
ments et qui tente, ces
Un jour, un sondagederniers jours, d’écar-
ter certains fournis-
Pensez-vous que l’opposition libyenneseurs au profit
a des chances de reprendre des villesd’autres.
qu’elle a perdues ?
OUI
NON
sans opinion
Résultats d’hier
Vous attendez-vous à une participation
importante aux marches et manifestations
prévues le 19 mars prochain ?
OUI : 46,53%
NON : 49,77%
Déposez votre réponse sur le site du Soir d’AlgérieSANS OPINION : 3,69%
www.lesoirdalgerie.comLe Soir
d’Algérie Actualité Mercredi 16 mars 2011 - PAGE 3
BOUTEFLIKA, BENSALAH, ZIARI, BESSAÏEH, OUYAHIA ET BELKHADEM
Seconde réunion secrète
populaire nationale. Mais tions», nous confie-t-on de celle d’aujourd’hui. «Ce Report de la réunion Abdelaziz Bouteflika a présidé une autre ren-
ceci dépendra de l’évolution bonne source. «Comme le texte, qui prévoit une hégé- du gouvernementcontre avec les plus hauts responsables de
de la situation.» veut le protocole, c’est Ziari, monie certaine de l’adminis- Ahmed Ouyahia a finale-l’Etat au niveau de la présidence. Elle a eu lieu,
président de l’Assemblée et tration sur les élus, ne ment reporté la réunion duavant-hier, lundi, dans l’après-midi, et dans le
Ziari, Ouyahia et troisième personnage de cadre plus avec le nouveau gouvernement qui devait se
plus grand secret, avons-nous appris de source Belkhadem en conclave l’Etat, qui reçoit. Il s’agit contexte national et interna- tenir en deux jours, hier et
bien informée. nocturne à l’APN donc d’une séance de tra- tional et doit être impérative- aujourd’hui «à une date
Kamel Amarni - Alger bables concerneraient un Avant-hier lundi, égale- vail officielle au sujet de ment revu et de façon sub- ultérieure», selon une sour-
(Le Soir) - Y ont pris part le renforcement des préroga- ment, une autre réunion res- textes législatifs. stantielle.» ce proche du Premier minis-
président du Sénat, tives du Parlement et du treinte et secrète s’est tenue Ce qui suffit pour com- Selon notre interlocuteur, tère.
Abdelkader Bensalah, le Premier ministre.» Le retour dans le bureau du président prendre le caractère urgent «les trois hommes se sont, «La visite du Premier
président de l’Assemblée également à la limitation de l’APN, Abdelaziz Ziari, de la chose», commente entre autres, penchés sur la ministre tunisien, hier à
populaire nationale, des mandats présidentiels ? qui a reçu, jusqu’à une encore notre source, qui meilleure manière de rattra- Alger, et qui n’était pas pro-
Abdelaziz Ziari, le Premier «Seul le président le sait, heure tardive, le Premier croit savoir qu’il «s’agit per le coup». Retrait du grammée de longue date, a
ministre, Ahmed Ouyahia, le pour le moment», se ministre Ahmed Ouyahia et essentiellement du code texte ? Rectificatifs à travers tout chamboulé.
président du Conseil consti-
contente de répondre notre Abdelaziz Belkhadem, le communal». Le texte en la procédure des amende- Mais ce n’est pas tout. Iltutionnel, Boualem
source. Une autre question ministre d’Etat représentant question, actuellement en ments ? Une chose est y a d’autres priorités en ceBessaïeh, ainsi que le
aurait été évoquée lors de personnel du président. Une débat au niveau de sûre, en tout cas, le code moment, particulièrement leministre d’Etat, représentant
ces réunions autour de longue séance de travail a l’Assemblée, a été préparé communal, tel qu’envoyé à code communale à rattra-personnel du président de
Bouteflika : «Une éventuelle regroupé ces trois hommes dans une conjoncture qui l’APN, est une copie à per.» la République, Abdelaziz
dissolution de l’Assemblée «autour de plusieurs ques- n’a plus rien à voir avec revoir. K. A.Belkhadem. Ce sommet de
la haute hiérarchie institu- MEHRI PROPOSE UN LARGE DÉBAT POUR UNtionnelle intervient après
celui tenu dans les mêmes CHANGEMENT RADICAL DU POUVOIRconditions entre les mêmes
responsables, mercredi puis
jeudi dernier. Et, bien enten- «Exiger le départ de Bouteflika du, rien n’a filtré publique-
ment de ce conclave.
Mais leur nature, de
même que la proximité dans ne réglera rien»
le temps de ces réunion ne
Abdelhamid Mehri a animé, hier, une conférence de Mehri tient le rôle du sau- locales et nationales. De concrets. «Il y a différenteslaissent plus de doute quant
veur de Bouteflika. Je m’op- véritables institutions qui appréciations de cette notionpresse au siège national du Front des forces socia-à l’importance des décisions
pose à cette thèse. Elle est seraient le résultat de véri- de changement. Il estlistes afin d’expliciter le contenu de la lettre ouverteque s’apprête à prendre
fausse pour la simple raison tables élections. Mais au nécessaire d’écouter toutesqu’il a adressée récemment au président de laBouteflika. Comme nous
que personne, ni Aït Ahmed, sein du comité central, cer- les parties dans le cadreRépublique. L’ancien secrétaire général du FLN, quil’annoncions dans l’une de
ni moi-même n’avons le tains frères disaient que cela d’un dialogue national sansappelle à un large débat pour un changement radicalnos précédentes éditions,
pouvoir de sauver le régime. ne serait que pure perte de aucune exclusion.»du pouvoir, explique que le départ de AbdelazizBouteflika prépare une révi-
D’ailleurs, nous sommes temps et qu’il suffirait que Interrogé sur le rôle deBouteflika ne réglera rien à la situation politique.sion constitutionnelle. «Le
sûrs de couler si nous nous Chadli parte pour que tout l’institution militaire, notam-Tarek Hafid - Alger (Le Mais sachez que lorsqu’ilprésident prend ainsi l’avis
mettons du côté du régime», s’arrange. Aujourd’hui, cer- ment de celui du départe-Soir) - Un mois après l’avoir y aura une réponse, je medes principaux respon-
lancera-t-il sur un ton iro- tains veulent nous imposer ment du renseignement etrendue publique, chargerai de la rendresables sur la situation géné-
nique. Pour lui, le départ de la même thèse en disant que de la sécurité au sein duAbdelhamid Mehri a rencon- publique car cette questionrale du pays, et les implica-
Abdelaziz Bouteflika ne tout s’arrangera si Bouteflika régime, Mehri aura la répon-tré, hier, la presse pour ne peut être traitée dans destions induites par la nouvel-
réglera rien à la situation. part. Je me base sur mon se suivante : «Le DRS, ouexpliciter le contenu de la cercles restreints, ni dans unle conjoncture internationa-
Mehri cite en exemple le cas expérience personnelle pour ce qui est appelé la policelettre ouverte qu’il a adres- cadre fermé», a-t-il indiquéle», nous confie notre sour-
sée au président de la lors d’une conférence ani- de Chadli Bendjedid. «Au affirmer que le départ de politique, n’est qu’une partiece. Avant de préciser :
début des années 1990, au Bouteflika ne changera du pouvoir. Je préfère neRépublique. mée au siège national du«Pour sûr, une révision de
Selon l’ancien secrétaire FFS. Mehri, qui affirme ne plus fort des violences poli- rien.» Mehri se dit persuadé pas entrer dans le détail dela Constitution est à l’ordre
tiques, des voix s’élevaient que la volonté de change- la nature du pouvoir car lesgénéral du Front de libéra- pas avoir été reçu par le pré-du jour. Mais pas dans les
tion nationale, la lettre n’a, sident de la République, a pour dire que le changement ment est aujourd’hui percep- parties sont multiples. Moiformes spectaculaires sur
passait nécessairement par tible au sein même du régi- j’aborde le régime commejusqu’à présent, donné lieu à rejeté la thèse selon laquellelesquelles on spécule ici ou
aucune réaction «apparen- il sous-traiterait pour le le départ du président Chadli me. Les récentes annonces une entité globale, avec lelà. Il s’agira de la révision de
te». «Pour l’instant, il n’y a compte de Abdelaziz Bendjedid. Au comité central de Abdelaziz Belkhadem et président, l’armée et les par-quelques articles seule-
du Front de libération natio- de Aboudjerra Soltani, deux tis politiques (de l’Alliance).ment.» D’ailleurs, cette eu aucun signe apparent qui Bouteflika afin de lui per-
même révision était annon- démontre la volonté de mettre de rester au pouvoir. nale, nous estimions que le responsables de l’Alliance C’est le régime dans sa glo-
changement politique signi- présidentielle, sur une révi- balité qui n’est plus apte àcée par Bouteflika en 2008 prendre en compte le conte- «Certains disent que cette
puis en 2009, déjà. «Les nu de cette lettre dans sa initiative est en fait une pièce fiait l’édification d’institutions sion de la Constitution sont, gérer les affaires du pays.»
changements les plus pro- globalité. de théâtre dans laquelle fortes à travers des élections d’après lui, des indices T. H.
NUIT DE BARRICADES À SALEMBIER
Le réveil douloureux du casseur de marches
Samedi 5 mars, des groupes de jeunes, recru- le changement et la démo- solutionner leur problème… obstrués par les barricades. dans l’ombre. Car il est éta-
tés pour casser du marcheur, montrent les cratie ? Une histoire de à faire peu de cas de leurs Cela étant, la protestation bli à travers ce qui vient de
revendications. La police, des citoyens de Salembier survenir à Salembier querelogement. biceps et jouent du couteau à El-Madania (ex-
envoyée en renfort sur contre la précarité de leur ce n’est pas de la quiétude«Cela fait 20 jours queSalembier). Lundi 14 mars, dans la même com-
nous avons sollicité une place, n’est pas intervenue. existence apporte incidem- de leur quartier que lesmune, des barricades sont érigées et des pneus
Elle s’est contentée d’ob- ment le démenti de ce que jeunes sont jaloux. Ils neentrevue avec le wali délé-brûlés par des centaines de résidants réclamant
server. les jeunes qu’on rameute et sont pas les privilégiés dugué de Sidi M’hamed pour
un toit. Dure est la réalité quand, passé l’excita- Certainement pour ne dresse en rangs de bataille système que les marcheurslui faire part de nos préoc-
tion d’un samedi de marche, elle vous rappelle à pas envenimer la situation. les samedis de marche de la CNCD dénoncent etcupations mais en vain»,
votre condition de citoyen laissé-pour-compte. Mais toujours est-il que les pour aider à réprimer les combattent mais que, eux,ont affirmé les locataires de
Sofiane Aït-Iflis - Alger de. On ne les penserait pas forces de sécurité ne sont manifestations pacifiques ont cru bon faire de soute-l’immeuble «El Bahia», les
(Le Soir)- A les voir si exci- si mal dans leur existence pas intervenues pour déga- de la CNCD sont agités par nir.principaux instigateurs et
tés ce fameux samedi 5 qu’ils éructeront de colères ger des espaces publics des mains qui se tapent S. A. I.meneurs de la protestation.
mars, usant de l’invective sourdes dix jours plus tard, Pour eux, il est inconce-
raciste et de la lame pour dressant, à la nuit tombée, vable que les autorités pro- Précisions de la DGSNchasser des manifestants des barricades et brûlant cèdent au relogement des
ayant répondu à l’appel de Suite à l’article paru le 13 mars 2011 dans le quotidien Le Soir d’Algérie page 5, inti-des pneus à couvrir de noir occupants des bidonvilles
la CNCD, on penserait que tulé «Le véhicule de Saïd Sadi et Ali Yahia filé et percuté», faisant état qu’un véhicule defumée la cité. tout en les ignorant, eux
les jeunes de Salembier police de marque Polo a percuté le véhicule transportant Saïd Sadi et Ali Yahia
Raison de cette colère, qui, au demeurant, se
étaient si bien lotis et si Abdennour, à hauteur de la rue Khelifa-Boukhalfa, la DGSN tient à préciser que cet acci-
cette fois dirigée contre le disent légitimement éli-bien logés qu’ils se sont dent matériel a eu lieu, en effet, le 12 mars 2011 à 10h34, à hauteur de la rue Azil-Ali
pouvoir auquel ils ont prêté gibles au relogement. Ils entre le véhicule transportant les deux personnes susnommées et un véhicule de marquesentis le devoir de veiller à
main-forte lors de la ont accusé le président dece que personne ne vien- Polo appartenant à un particulier. Par conséquent, la DGSN dément catégoriquement l’in-
marche réprimée de la l’Assemblée communale de formation rapportée par votre quotidien.nent perturber leur quiétu-
Coordination nationale pour Salembier de tergiverser àLe Soir
d’Algérie Actualité Mercredi 16 mars 2011 - PAGE 4
CONTESTATIONSSANTÉ
POPULAIRES EN
HAUTE-KABYLIEMédecins résidents, étudiants en pharmacie
Les citoyens ferment
les sièges de l'APC d'Akbilet chirurgiens dentistes en grève
et de la daïra de Beni Yenni
dent également l'amélioration de revalorisation de la prime deLes médecins résidents, les étudiants en pharmacie
La vague de colère et de contestation populairela situation et des conditions de garde, qui est de 600 DA, à 10 %ainsi que les résidents en chirurgie dentaire sont, depuis
qui secoue la wilaya de Tizi-Ouzou dans tous lestravail de la corporation, une for- du salaire de base. Ils exigent lahier, en grève de deux jours. Les étudiants en chirurgie secteurs, comme partout ailleurs dans le pays,
mation de qualité, la suppression suppression des examens interca-dentaire, pour leur part, sont en grève illimitée. Un moyen depuis le début de l'année en cours, gagne de plus
du service militaire ainsi que laires. «Ces examens ont été
pour faire aboutir leurs revendications socioprofession- en plus de communes de la Haute-Kabylie où les
l'abrogation du décret portant ser- ajoutés en décembre 2010.
citoyens, déjà épuisés par le poids de la précariténelles.
vice civil. «C’est une prise d’otage Auparavant, nous avions deux et les conditions de vie difficiles, doivent aussi subir
Salima Akkouche - Alger (Le apportée à leurs revendications. car après 14 années d’études, examens par an, mais actuelle- les excès et les abus d'une administration locale
Soir) - Les étudiants en médecine Selon le Collectif autonome des nous sommes obligés d’effectuer ment, pendant toute l’année nous «lourde, bureaucratique et sourde», qui les main-
et pharmacie ne décollèrent pas. médecins résidents algériens, ini- le service militaire et de 2 à 4 ans ne focalisons sur les examens au tient en retard ou carrément à l'écart du «dévelop-
La contestation a touché plusieurs tiateur de ce mouvement de de service civil», dénoncent-ils. détriment de la formation», dénon- pement, alors que des milliards de dinars ont été
spécialités. Médecins résidents, grève, «la protestation ne prendra Ils proposent également la cent-il. D’ailleurs, selon ces gré- alloués par le pouvoir central», ne cessent-ils de
étudiants en pharmacie, résidents fin qu’après un engagement crier à chaque fois. Et pour faire entendre leursmise à la disposition des méde- vistes, certaines spécialités
voix, il ne reste à ces citoyens que la rue et leset étudiants en chirurgie dentaire sérieux de la part des deux cins spécialistes affectés dans les comme la pédiatrie, la psychiatrie
actions bruyantes pour faire bouger les choses etse sont mobilisés pour faire abou- tutelles de prendre en charge les régions du Sud et des Hauts- ou la chirurgie dentaire sont pas-
«casser» tous les blocages dressés par des res-tir leurs plates-formes de revendi- préoccupations soulevées par ces Plateaux d'un plateau technique sées subitement de 3 à 4 ans
ponsables insoucieux de leurs problèmes et de leurcations. médecins». Avec un bac +13 ou en adéquation avec leur qualifica- d’études sans que les étudiants
détresse. Et c'est ce à quoi ont recouru les citoyens
Pour faire pression sur leurs 14, les médecins résidents tou- tion, des logements de fonction, la aient été avertis. Par ailleurs, le
du village Darna, dans la commune d’Iboudrarène,
deux tutelles, à savoir le ministère chent un salaire de base de 30 gratuité du transport entre le lieu doyen de la Faculté centrale ainsi
las d'attendre une solution à leurs problèmes, et
de la Santé et celui de 000 DA. «C’est aberrant !» dénon- de résidence d'origine et le lieu de que des cadres du ministère de la
devant les multiples blocages de cette administra-
l’Enseignement supérieur, ces cent-ils. Les protestataires reven- travail des postulants, la majora- Santé ont reçu, chacun de son tion, ont fermé le siège de la daïra de Beni Yenni
étudiants ont opté pour le diquent un statut particulier digne tion des salaires en fonction de la côté, les délégués des étudiants durant toute la journée de lundi. Les contestataires
débrayage et des sit-in. Les étu- qui inclut, en outre, le droit à zone de travail et de bénéficiaire pour discuter de leurs préoccupa- ont recouru à cette action musclée pour dénoncer
diants en chirurgie dentaire sont l’exercice syndical. «Le gouverne- de primes «légitimes», telles que tions. «Nous les avons informés les services de la daïra, son chef en tête, et la
en grève illimitée alors que les ment a copié, dans son intégralité, la prime de risque, de contagion, de nos revendications, mais pour Subdivision du logement et des équipements
autres ont opté pour une grève le statut des internes en France d'accidents du travail, d'encadre- le moment, nous n’avons reçu publics (SLEP), accusés d'être «responsables des
renouvelable de deux jours par pour l’appliquer aux médecins retards et de tous les problèmes qu’ils endurentment et enfin la revalorisation de aucune promesse pour une prise
dans l'habitat rural, alors que certains de nos dos-semaine. Ces derniers prévoient résidents algériens, mais en sup- l’allocation de recherche qui est en charge», ont rapporté ces délé-
siers remontent à l'année 2009 et même 2008», ontde radicaliser leur action de pro- primant les libertés syndicales», a actuellement de 4000 DA. Les gués.
crié ces citoyens en colère.testation si aucune réponse n’était souligné un délégué. Ils deman- résidents proposent aussi une S. A.
Pour les contestataires, cette démonstration de
force fait suite surtout à la non-concrétisation desSALON DU MÉDICAMENT GÉNÉRIQUE promesses faites par le wali de Tizi-Ouzou lors de
sa visite dans la commune, le 9 février dernier, de
«régulariser tous les dossiers de l'habitat rural res-Le ministre de la Santé appelle les importateurs
tés bloqués à cause de la surélévation».
Malheureusement, plus d'un mois après, la situa-
tion est restée inchangée à Iboudrarène, commeà passer à la production
dans toute la daïra de Beni Yenni. Et en l'absence
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hos- laboratoires italiens, allemands et responsables du laboratoire émira- du SLEP — les contestataires ont exigé sa présen-
pitalière a appelé, encore une fois, hier, à la promotion de l’utilisa- émiratis et des producteurs natio- ti Gulphar dans le cadre d’un par- ce —, le chef de la daïra a dû surseoir à «sa»
tenariat pour la fabrication de l’in-tion des médicaments génériques. Intervenant en marge du Salon naux dont le groupe Saidal. réunion de travail pour «céder» à cette furie popu-
S’agissant de la production de l’in- suline. Les Emiratis visiteront deinternational du médicament générique alGeneric, organisé à la laire qui scandait toute sa colère par des slogans
suline par Saidal, le ministre a ce fait l’usine de Saidal. La produc-Safex, Djamel Ould-Abbès, a rappelé qu’à l’horizon 2014, 70% des hostiles et qui menaçait de tout saccager.
tion nationale est passée, selon lesreproché aux responsables du La rencontre avec ces citoyens, même si elle abesoins en médicaments seront couverts par la production natio-
groupe que la dynamique de fabri- responsables du secteur, de 28% connu des moments de grandes tensions et desnale.
en 2009 à 38% en 2010 des propos souvent acerbes, surtout à l'égard du SLEP,cation de ce médicament accusaitF.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - cette situation par les difficultés
s'est néanmoins déroulée dans le calme et sansdes lacunes. Il donnera instruction besoins nationaux. Pour ce qui est«Les importateurs du médicament minant la filière de distribution. dérapages notoires, surtout après que le chef dedu Salon du médicament géné-pour que la production puisse sesont les bienvenus, mais ils doi- Le ministre a aussi annoncé le daïra ait accepté de fermer lui-même tous les ser-rique, il enregistre la participationbaser sur les stylos, moyens plusvent respecter la loi et investir
lancement de projets de partena- vices de son institution. De l'habitat rural avec lesde 36 exposants contre 23, l’annéecommodes pour l’injection de l’in-dans la production», a déclaré,
multiples péripéties qui mènent des services tech-riat pour la réalisation d’unités de passée. suline. Djamel Ould-Abbès annon-hier, le ministre de la Santé. Il
niques aux Domaines puis à la wilaya et à la CNL,F.-Z. B.production, notamment, entre des cera aussi la visite prochaine deassurera aussi que la sensibilisa-
les problèmes innombrables ont été exposés par
tion et la promotion du générique
les citoyens et les blocages cités, avec à la clé desGRÈVE DES RÉSIDENTSsont une urgence en vue, notam- preuves à l'appui. Les coupures intempestives de
ment, de réduire la facture de l’im- l'électricité, l'entretien du réseau routier par les tra-«Nous prendrons en charge les primes et indemnités»portation qui a atteint, l’année pas- vaux publics, la situation du centre médico-social
sée, deux milliards et demi de Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a déclaré, hier, que la plupart des ont été aussi les problèmes, relevant des services,
dinars. revendications des médecins résidents, entrés en grève de deux jours le même jour, ne concernaient pas son dépassant les prérogatives des élus locaux, qui ont
La campagne de sensibilisation secteur.«Nous avons reçus les médecins résidents au siège du ministère et leur avons assuré que leurs reven- remis au goût du jour par les protestataires. Le
devrait être axée, selon le ministre, dications concernant les primes de garde et de contagion seront prises en charge. D’autres secteurs sont, chef de la daïra, en présence du vice-président de
sur l’efficacité et la qualité de fabri- l’APC d’Iboudrarène a promis de faire le nécessai-cependant, concernés par leurs autres revendications», a annoncé le ministre.Il renverra ainsi les résidents
cation du générique. Le salon du re pour faire parvenir en «urgence» ces revendica-mécontents vers le ministère de la Défense pour la suppression du service national et vers le ministère de
médicament générique intervient, tions à qui de droit. Vers 15 h, la situation est reve-l’Enseignement supérieur pour les questions pédagogiques. Il dira, cependant, que le service civil que les rési-
faut-`il le rappeler, dans une pério- nue au calme et les protestataires ont consenti à
dents veulent faire annuler «est nécessaire à la prise en charge et à la couverture des régions isolées du ter-
de de forte tension sur le médica- libérer les lieux non sans avoir «assuré de revenir
ritoire national». Djamel Ould-Abbès refusera aussi la proposition faite par les résidents et qui concerne l’an-
ment et de pénuries perturbant le dans quelques jours et plus nombreux encore si
nulation des évaluations régulières. Il justifiera sa décision par l’importance de la qualité de la formation enmarché et pénalisant les malades. rien de sérieux n'est fait». De leur côté, les habi-
sciences médicales. F.-Z. B.Djamel Ould-Abbès expliquera tants du village Aït Laziz de la commune d’Akbil,
relevant de la daïra d’Aïn El Hammam, se considé-
EDUCATION NATIONALE rant «marginalisés et exclus» du développement,
s'en sont pris au siège de leur APC qu'ils ont fermé
et occupé durant deux jours, dimanche et lundi,Rassemblement des économes devant la présidence pour exiger notamment le règlement des pro-
blèmes du village relatifs à l'électrification, l'alimen-un porte-parole de cette coordina- la prime de responsabilité desLes fonctionnaires des services économiques de l’éducation
tation en eau potable, le ramassage des ordures ettion, M. Boubaha, le ministre denationale, qui ont tenu hier un sit-in à quelques encablures de la comptables publics, des indemni-
l’amélioration urbaine. Le maire, avec son exécutif,tutelle, a exprimé «une disponibili-présidence en colère, ont trouvé, ouverte, la porte du dialogue tés de gestion par intérim des éta-
tout en reconnaissant la légitimité des revendica-
té à nous écouter, à prendre nosavec le ministre de tutelle. blissements annexes et d’encadre-
tions de ces concitoyens, avec lesquels il a
doléances en considération». ment des concours et examens. IlChérif Bennaceur - Alger (Le de la République. d'ailleurs engagé des discussions durant les deux
En ce sens, une commission est aussi question de revoir le clas-Soir) - Habituellement dense sur A l’aide de banderoles décriant jours, estime, cependant, que «certains problèmes
regroupant des représentants du sement des auxiliaires des ser-l’avenue Pékin qui mène à El- la hogra, la différenciation dans dépassent les prérogatives de l'APC et relèvent de
ministère, la Centrale syndicale etMouradia, la circulation routière et l’octroi des primes, voire la discri- vices économiques de la catégorie la compétence des directions de la wilaya», s'est-il
de la coordination protestatairemême piétonne l’était davantage mination qu’ils subissent par rap- 7 à la catégorie 9, le versement de défendu. Ni le chef de la daïra d’Aïn-El-Hammam ni
devrait entamer aujourd’hui seshier à cause du sit-in organisé par port à d’autres catégories profes- aucun représentant des services de la wilaya dela prime de scolarité et de libérer
travaux. Au menu, l’examen de 14une quarantaine de coordinations sionnelles, ces travailleurs en colè- Tizi-Ouzou ne s'est manifesté malgré l'exigenceles économes de la vente et distri-
revendications visant l’améliora- des contestataires. «Tant que les citoyens s'ende wilaya des fonctionnaires des re ont, après une journée de pro- bution des livres scolaires.
tion des conditions socioprofes- prennent à leurs élus locaux, l'administration resteservices économiques de l’éduca- testation, trouvé la porte du dia-
Tout en prenant acte de cette
sionnelles de cette corporation, qui indifférente et ne réagit que quand ce sont ses ser-tion nationale. Affiliés à l’Union logue ouverte avec la tutelle.
avancée, en levant leur sit-in encomptent 20 000 travailleurs à tra- vices qui sont ciblés», a expliqué un citoyen sur lesnationale des personnels de l’édu- Alors qu’aucun responsable
milieu d’après-midi, les protesta- lieux. Un message qui semble avoir été bienvers le territoire national. Parmication (UNPEF-UGTA), entre 2 n’avait voulu les recevoir lors de
taires ne comptent pas cependant décrypté par les représentants des contestatairesces revendications, l’élargisse-000 et 3 000 travailleurs – dont les leur premier regroupement, c’est le
en rester là. En cas de non-satis- qui ont tenu un conclave-marathon avec leurs élusment du bénéfice des primes d’ex-économes – se sont rassemblés ministre de l’Education nationale,
faction de leurs revendications, ils pour aboutir, tard dans la soirée, à des solutionspérience pédagogique et de docu-dès 9h du matin, pour la seconde Boubekeur Benbouzid, qui a lui-
dans le cadre des PCD pour certains problèmesenvisagent d’en référer au Premiermentation aux personnels des ser-fois en quelques semaines, au même reçu les dix membres de la
«légers» et convenir d’un déplacement à la daïraministère, sinon à la présidence delycée Cheikh-Bouamama (ex- commission de suivi et de gestion vices économiques, en vertu du
pour soumettre les autres problèmes. la République. Descartes) et à quelques enca- de la coordination nationale, pen- décret exécutif 08/315 du 11
Sadek Aït-Salem
blures du siège de la présidence dant plus de deux heures. Selon octobre 2008, ainsi que l’octroi de C. BLe Soir
d’Algérie Actualité Mercredi 16 mars 2011 - PAGE 5
RASSEMBLEMENT DES ÉTUDIANTS AUTONOMES DEVANT LE MINISTÈRE
La démonstration de force
La Coordination nationale autonome des étudiants a
réussi, hier, une véritable démonstration de force. Ils
étaient des centaines d’étudiants issus de différentes uni-
versités et écoles supérieures du pays à manifester
devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur
et de la Recherche scientifique.
Mehdi Mehenni - Alger (Le émeute était disposé non loin
Soir) - Plus que jamais unis, des lieux. Du côté des étu-
des centaines d’étudiants ont diants, aucun dépassement n’a
répondu, hier, à l’appel de la été enregistré, bien au contrai-
Coordination nationale autono- re. Brandissant des banderoles
me des étudiants, pour un ras- sur lesquelles on pouvait lire
semblement devant le siège de «Libérez la science et elle fera
la tutelle qui n’avait rien à le reste», «l’Université n’est pas
envier aux manifestations orga- une entreprise, le savoir n’est
nisées dans les pays dévelop- pas une marchandise», «vive la
pés, tant sur le plan de l’organi- lutte car seule la lutte paye»,
sation que celui du comporte- les étudiants ont invité leurs
ment ou encore du choix des délégués, qui représentent les
slogans. différentes universités et écoles
Venus de différentes univer- supérieures du pays, à s’expri-
sités, instituts ou écoles supé- mer à tour de rôle sur la situa-
rieures du pays (Annaba, tion. Ces derniers étaient una-
Constantine, Sétif, Béjaïa, nimes à dénoncer «la pression
Bouira, Tizi Ouzou, Boumerdès, et les menaces de l’administra-
Alger, Blida, Mostaganem et tion ainsi que la manipulation
Les étudiants ne décolèrent pas.Oran), les étudiants et étu- des organisations estudiantines
comme seuls et uniques repré- de postes, l’accès au master I l’étudiant en commençant pardiantes «autonomes» ont réus- satellites et non représentatives
sentants légitimes des étu- et II sans condition pour tous l’augmentation de la boursesi à boucler le siège du ministè- qui visent à diviser leurs
re de l’Enseignement supérieur rangs». Dans la plateforme de diants ainsi que la dissolution les titulaires du diplôme de d’études qui passera à 15 000
dès 9h du matin, accrochant revendications qu’ils ont rendu des organisations estudiantines licence, la valorisation des DA le trimestre, l’amélioration
leurs pancartes et leurs bande- publique, les étudiants auto- satellites». diplômes universitaires et des du service de transport univer-
roles sur le portail principal nomes exigent «la démocrati- Les étudiants autonomes instituts et leur reconnaissance sitaire et la réduction des tarifs
appellent également à «l’élabo- par la Fonction publique ainsi du transport en commun pourd’accès à ce département. sation de l’université à travers
ration de textes régissant les que la réhabilitation du CAPA les étudiants, la constructionPour cette fois-ci, les poli- l’élection de ses recteurs,
ciers, qui avaient sévèrement doyens et chefs de départe- deux systèmes, classique et conformément aux anciennes d’infrastructures conséquentes
réprimé le précédent rassem- ment, la concertation entre ses LMD, et laisser libre choix aux dispositions. et la dotation de toutes les uni-
blement, ont plutôt assisté en différents acteurs dans la prise étudiants d’opter pour l’un ou Sur le plan social, ces der- versités de différents moyens
spectateurs, bien qu’un impor- de décisions, la reconnaissan- pour l’autre, la réouverture des niers revendiquent «une de loisirs et divertissement».
concours du magister avec plus meilleure prise en charge de M. M. tant dispositif de police anti- ce des comités autonomes
ILS EXIGENT L’APPLICATION DU RÉGIME INDEMNITAIRE
Les chercheurs du centre nucléaire
dénoncent le mépris de leur tutelle
La mobilisation ne faiblit pas aux Centres de tion du décret exécutif
recherche nucléaire sous tutelle du n°10-250 du 20 octobre
Commissariat à l’énergie atomique. Les cher- 2010 instituant le régime
cheurs y ont organisé hier un rassemblement indemnitaire du cher-
cheur permanent, nouspour réitérer leurs revendications sans pour
avons usé de toutes lesautant que le commissaire les reçoive.
voies de recours légales
Nawal Imès - Alger leurs revendications. Les
pour faire parvenir nos
(Le Soir) - Ambiance chercheurs se plaignent
doléances» et dénoncent
contestataire hier aux du flou qui entoure le sta-
le fait que leurs requêtes
abords du centre de tut juridique du centre de
envoyées au commissai-
recherche nucléaire fai- recherche qui fait qu’ils
re à l’énergie atomique le
sant face à l’hôtel El- ne peuvent être considé-
25 novembre 2010 et
Aurassi. rés ni comme fonction-
celles adressées au
Des chercheurs s’y naires ni comme cher-
ministre de l’Energie etsont donné rendez-vous cheurs permanents
des Mines le 19 janvierpour dire toute leur colè- Un argument dont use
2011 et le 2 mars 2011re du traitement que leur leur tutelle pour ne pas
pour l’application duditréserve leur tutelle. Le répondre positivement à
décret se sont avéréesdispositif policier discret leurs doléances et en les
vaines, à ce jour. mis en place n’a pas dis- renvoyant au statut du
Le bras de fer continue. Ils dénoncent «solen-suadé les chercheurs. Ils centre non encore finali-
nellement l’interprétationont mis en place des sé. de dialogue», commente A l’origine du mouve- logue sur la question
sélective et insidieusebanderoles résumant Le commissaire leur en colère un chercheur ment de colère des cher- importante du statut par-
des textes réglemen-leurs revendications. avait pourtant assuré qui explique que les cheurs, des revendica- ticulier des personnels
taires ainsi que la mau-En colère, ils n’ont que la mouture avait été revendications des cher- tions liées à leur statut. des centres de
vaise volonté manifestepas perdu pour autant finalisée en décembre. cheurs sont loin d’être Ils s’insurgent «contre recherche du Comena».
de la part de l’administra-leur sens de l’humour. Ils Une finalisation qui anecdotiques, elles la non-application, par Dans leur communiqué
tion centrale du Comena,ont créé une page sur s’est faite sans concerta- engagent au contrairel’administration du rendu public, les cher-
concernant la prise enFacebook dans laquelle tion avec les concernés l’avenir du centre, indi- Comena, des disposi- cheurs déplorent «le
charge de nos préoccu-non seulement, ils réper- qui ont dû se contenter quent les chercheurs qui tions réglementaires manque de considéra-
pations».torient leurs actions mais d’une rapide présenta- craignent que la politique relatives au régime tion manifeste de la part
postent des caricatures tion de quelques volets actuelle menée par le indemnitaire du cher- de notre hiérarchie au Les chercheurs pro-
commissaire ne mène à cheur permanent et l’ab- sujet de nos préoccupa- mettent de rester mobili-tournant en dérision leur dudit statut sans pouvoir
situation. Ils ne perdent émettre des réserves ou la fuite massive de la sence d’un canal de tions les plus légitimes. sés.
matière grise. concertation et de dia- En effet, suite à la paru-cependant pas de vue l’enrichir. «Un simulacre N. I.
Photo : DR
Photo : Samir SidLe Soir
d’Algérie Actualité Mercredi 16 mars 2011 - PAGE 6
MÉGAPROJET DE TRANSFERT DE L’EAU
Le précieux liquide arrive à Tamanrasset
Quant à la qualité deL’eau potable coulera très prochainement
l’eau, le ministre a assurédans les robinets à Tamanrasset. Selon ministre
qu’elle est en voie d’amélio-des Ressources en eau, c’est une question de
ration. «Le taux de turbiditédeux ou trois jours.
(clarté de l’eau) est en train
partir d’In Salah, le ministreDe notre envoyée spéciale de diminuer de jour en jour.a annoncé que «la ville deà Tamanrasset, Rym Nasri Nous sommes parvenus àTamanrasset sera très pro-
passer de 400% à 65%. UneLe défi lancé par chainement desservie, au
fois atteint, l’eau sera prêteAbdelmalek Sellal, ministre plus tard dans deux ou trois
pour la consommation». des Ressources en eau, de jours». Il expliquera que
Aussi, la désinfectionvoir de l’eau couler des robi- dans un premier stade, la
des canalisations reliant lesnets des foyers à ville sera alimentée à hau-
3 réservoirs et les châteauxTamanrasset, a été appa- teur de 50000m /j, avant
3 d’eau qui desservent la villeremment relevé. d’atteindre les 100 000 m /j
s’impose. «Cinq équipes deHier, lors de la mise en dans six mois. «C’est l’équi-
l’Algérienne des eaux sontservice du mégaprojet d’ali- valent des besoins des habi-
installées au niveau des sta-mentation en eau potable de tants de Tamanrasset à l’ho-
tions de traitement pourla ville de Tamanrasset à rizon 2050», précise-t-il
assurer la javellisation des
conduites ainsi que leur rin-DE LA FIBRE OPTIQUE
çage», a-t-il dit.
S’agissant du réseau de Attendue avec impatience, l’eau coulera enfin dans les robinets à Tamanrasset.EN PLACE À TAMANRASSET
canalisation de la ville de Il sera alors relié au réseau 197 milliards de dinars, soit des retards dans le lance-
Tamanrasset, le ministre aD’une pierre, deux coups actuel dont les travaux de «un coût nettement inférieur ment des projets. «Pour
indiqué que celui-ci «n’a réhabilitation sont en à celui d’un projet d’un pays qu’une opération passe parLa réalisation du mégaprojet d’alimentation de la ville
pratiquement jamais été uti- cours». Etalé sur une dis- voisin», a-t-il dit. la commission des marchésde Tamanrasset à partir d’In Salah a permis la mise en
lisé à cause de la rareté de tance de 750 km en double, M. Sellal a également publics, il faut au moinsplace de trois câbles de fibre optique.
l’eau dans la région». le projet a duré 38 mois. Un évoqué la réalisation de la deux années», a-t-il souli-Le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek
D’ailleurs, poursuit-il, «une délai «légèrement» dépassé station de déminéralisation gné. Il est à rappeler que ceSellal, nous précisera que le premier câble servira à la
étude pour la modernisation à cause de travaux supplé- à In Salah, qui permettra de mégaprojet comprend, entretélégestion de ce projet, le second à Algérie Télécom afin
définitive de ce réseau a été mentaires «non prévus» réduire le taux de salinité autres, 24 forages, 6 sta-de relier l’Algérie au continent africain et le troisième des-
lancée par un bureau dans l’étude du projet. Selon dans l’eau potable. Il a tou- tions de pompage, ainsi quetiné pour les besoins des transmissions.
d’études étranger. Elle sera Abdelmalek Sellal, la réali- tefois reconnu que la 1 258 km de conduites.Rym N.
sation du projet aura coûté bureaucratie est à l’origine R. N.finalisée fin de l’année 2011.
DISPOSITIFS D’AIDE AUX JEUNES PROMOTEURS
Les nouveaux textes explicités par la Cnac
Les décisions prises par le président de la ment et mécanique automo- bureaux d'études et de suivi non rémunéré supplémen- comités de sélection et de
bile. Cette liste peut être relevant des secteurs du taire de 500 000 dinars pourRépublique lors du dernier Conseil des ministres, validation de projets de la
complétée par arrêté inter- bâtiment, des travaux la prise en charge du loyerportant sur l'aide à la création de l'emploi, étaient hier wilaya.
ministériel. publics et de l'hydraulique. du local destiné à la créationau centre de l’intervention du représentant du direc- Les dossiers validés par
Selon la même source, il Cette liste de métiers est d'activités de production deteur général de la Caisse nationale de chômage la commission nationale de
est proposé si nécessaire notamment destinée aux biens et services.(Cnac) sur les ondes de la Radio Chaîne trois. Le recours donnent lieu à l'éta-
aux jeunes diplômés univer- jeunes dont l’âge varie entre Sur un autre plan, onreprésentant de la Cnan, M. Zanoun, a longuement blissement d'une attestation
sitaires un prêt non rémuné- 35 et 55 ans, soit ceux pris indique qu’il est accordé unévoqué les nouveaux textes d’application portant d'éligibilité.
ré supplémentaire pour la en charge dans le cadre de différé de 3 ans pour le rem-création des micro-entreprises. Lorsque le projet est réa-prise en charge du loyer du la Cnac. boursement du principal duAbder Bettache - Alger dinars, destiné à l'acquisi- lisé dans le cadre de cabi-local destiné à la création de La liste des activités éli- crédit bancaire. (Le Soir) - Le premier texte tion de véhicules ateliers nets groupés, le seuil de l'in-cabinets groupés médicaux, gibles au prêt non rémunéré En outre, il est créé, aumodifie le décret du 6 sep- pour l'exercice des activités vestissement est cumulé end'auxiliaires de justice, d'ex- peut être complétée par niveau central de la Cnac,tembre 2003, fixant les de plomberie, électricité- fonction du nombre depertise comptable, de com- arrêté interministériel. Par une commission de recoursconditions et le niveau d'ai-
bâtiment, chauffage, climati- jeunes promoteurs.missariat aux comptes, de ailleurs, il est accordé aux pour les jeunes dont les pro-de apportés aux jeunes pro-
sation, vitrerie, peinture-bâti- comptables agréés, de jeunes promoteurs un prêt jets ont été rejetés par les A. B.moteurs dans le cadre de
l'ANSEJ. Le deuxième texte PIERRE, FILS DE MAURICE AUDIN :modifie le décret du 3 janvier
2004, fixant les conditions et
le niveau des aides accor-
dées aux chômeurs promo- «Mon père était un Algérien qui se battait
teurs, âgés de 30 à 50 ans
(dispositif Cnac).
Principale nouveauté pour la cause de son pays»pour les deux, le seuil mini-
mum des fonds propres est a seulement reçu des témoignages L’enquête judiciaire diligentéeLe prix de mathématiques Maurice-Audin est décerné cette
fixé à 1% du montant de l'in- sur son père ainsi que des marques sur la base de la plainte déposéeannée à Boumediène Abdellaoui, maître de conférences à
vestissement lorsque celui- de sympathie : «Beaucoup de gens par son épouse pour assassinat n’al’Université Boubakeur-Belkaïd, et à Emmanuel Trélat, professeur à
ci est inférieur ou égal à 5 en France m’ont dit qu’ils sont venus jamais abouti. Mais son génie del’Université d’Orléans. Le lauréat algérien est récompensé pour ses
millions de dinars et à 2% du au monde de la politique à cause de mathématicien lui a valu les élogestravaux sur les «équations aux dérivées partielles de type elliptique
montant de l'investissement cette affaire de mon père». Fier de du rapporteur de sa thèse, leet parabolique», publiés durant les trois dernières années sous
lorsque celui-ci est compris ses origines, Pierre Audin insiste Pr. Laurent Schwartz, lequel a parléforme d’articles de revue.
entre 5 et 10 millions de plutôt sur l’appartenance de ses d’«idées originales» du chercheur.Lyas Hallas - Alger (Le Soir) - Farid Mokrane, Brahim Mezerdi,
dinars. parents : «Mon père comme ma La soutenance de sa thèse a provo-Le prix étant cofinancé, depuis Mme Maria J. Esteban, présidente
Le montant des prêts non mère d’ailleurs étaient des qué un grand mouvement en France2008, par la Direction générale de la de la SMAI et Christian Kassel,
rémunérés, prévus par le Algériens. Et ils se battaient à leur au sein de la communauté scienti-recherche et du développement représentant du SMF. Etait égale-décret du 2 juillet 1996, est façon pour la cause de leur pays au
fique, et ce, avant d’atteindre latechnologique (DGRDT) du ministè- ment présent, le fils du martyr
fixé à 29% du coût global de sein du journal du parti communiste
sphère politique, et on s’était alorsre de l’Enseignement supérieur et Maurice, Pierre Audin en l’occurren-l'investissement lorsque algérien de l’époque, qui diffusait
élevé contre la torture en Algérie.de la Recherche scientifique et par ce, lequel travaille actuellementcelui-ci est inférieur ou égal des idées politiques et c’était-là leur
l’association Maurice-Audin, une comme médiateur scientifique au Aujourd’hui, les membres de l’as-à 5 millions de dinars et à façon de se battre».
sociation portant son nom aspirent àcérémonie de remise de prix a été Palais de la découverte à Paris, acti-28 % du coût de l'investisse- Il convient, enfin, de rappeler que
ce que le prix de mathématiquesorganisée, hier, à la Faculté de vant dans le domaine de la vulgari-ment lorsque celui-ci est Maurice Audin fut «arraché» à sa
Maurice Audin soit décerné par unemathématiques de l’Université des sation scientifique pour les écolierscompris entre 5 et 10 mil- petite famille, à l’âge de 25 ans, six
sciences et techniques Houari- et autre public profane. institution plus «officielle» et pluslions de dinars. mois avant la soutenance, à la
«solide» que l’association actuelle.Boumediène de Bab-Ezzouar En tous cas, Pierre n’a jamaisIl est accordé aussi, si Sorbonne, de son doctorat en
Mais pour cela, les négociations(USTHB), après celle tenue le 8 connu son père pour qu’il l’évoquenécessaire, aux jeunes mathématiques. Il est mort sous la
février dernier à la Mairie de Paris. aujourd’hui. Il avait à peine un mois butent sur des problèmes dediplômés de la formation torture et son corps n’a jamais été
Le jury est composé de M. Hafid et demi, a-t-il précisé, au moment de «mémoire» que pose en France laprofessionnelle, un prêt non retrouvé. Officiellement, selon l’ar-
r nature du prix. A bon entendeur… rémunéré supplémentaire, Aoureg, DGRDT, P Benali son arrestation par les parachutistes mée française, il se serait évadé au
Benzaghou, recteur de l’USTHB, du général Massu, le 11 juin 1957. Il cours d’un transfert des prisonniers. L. H.d'un montant de 500000
Photo : DRMecredi 15 mars 2011 - PAGE 7
«Il faudrait pour le bonheur des Etats que les philosophes fussent rois et que les rois fussent philosophes.» Platon in La République
Supplément numéro 13
WILLIAM QUANDT A PROPOS DES PROCESSUS POLITIQUES EN COURS DANS LE MONDE ARABE :
“ Je ne suis pas si sur qu’il existe
une exception algérienne…”
Entretien avec le Professeur William Quandt
Bio-expressPourquoi une exception du Professeur William Quandt
algérienne ne peut exister…
Après une interruption de plus d’une ancrée en moi que le peuple algérien - de ce qui a pu apparaitre comme un déterminant. Au demeurant, le
année durant laquelle je n’ai cessé qui n’est pas le «tube digestif» que se atout indiscutable. Il cite, en effet, un Professeur William Quandt recadre bien
d’être interpellé par de nombreux plaisent à décrire d’obscurs commis de ami égyptien, parfait connaisseur de la le contexte de l’analyse en précisant que
lecteurs, je reprends, non sans émotion, l’Etat propulsés par accident aux avant- réalité algérienne, qui lui aurait assuré l’Algérie qui n’est pas un Etat-pivot de la
la publication du supplément «l’Entretien postes de la République- finira par qu’il fallait «travailler, vraiment, dur» stratégie américaine, ne revêt pas pour
du Mois». Un supplément lequel m’a imposer ses choix palpitants qui se pour arriver à dilapider un potentiel aussi les Etats Unis la même importance que
procuré, il est vrai, la possibilité de rapportent à la prospérité sociale et important que celui de l‘Algérie ! De l’Egypte ou l’Arabie Saoudite. Peut-être
rencontrer des personnalités nationales économique mais, surtout, à la justice et même lorsqu’il constate que
notre éminent académicien est-il là
et internationales de premier plan pour à la dignité, bref à la démocratie. Le l’exaspération populaire en Algérie ne
dans son rôle.
débattre de problématiques des plus choix du système démocratique comme s’est pas, encore cristallisée et qu’elle
Ce fut, au total, un moment de
captivantes. alternative au régime autoritariste et n’est pas dirigée contre la seule
grande satisfaction que le déroulement
Je remercie mes amis du «Soir débridé actuel, en somme. personne du Président de la République
de cet entretien avec le Professeurd’Algérie», à commencer par Fouad Laissons, donc, des responsables mais contre l’ensemble du «régime»,il
William Quandt. Je suis envieux-Boughanem, égal à lui-même dans la publics déconnectés de la réalité sociale n’en précise pas moins que notre pays
pourquoi le cacher ?-du cadre de travailconstance de son comportement tout ergoter sur l’exception algérienne ! C’est est confrontée à une obligation
de cet éminent académicien américainempreint de bonhomie, ces amis qui bien pour m’assurer que cette exception impérieuse de passage de relais entre
et jaloux de la considération que luim’ont toujours ouvert les colonnes de ne pouvait exister que je me suis générations, celle en place étant en
leur journal, sans jamais interférer sur la engagé à conduire, avec le professeur décalage manifeste par rapport à la témoignent les autorités de son pays.
Le Professeur William Quandt est né en 1941 à Lossubstance ou la forme de mes américain William Quandt, cet entretien moyenne d’âge de la population Tous ces facteurs lui permettent de
Angeles, en Californie. Marié à l’écrivaine Helena Cobban,
interventions. Ce geste de solidarité ne pointilleux, destiné à convaincre ceux algérienne mais en déphasage, surtout, produire des réflexions de haute qualité
avec qui il a une fille et deux petits enfants, il vit à
peut être oublié. qui refusent de l’être, que l’Algérie n’est par rapport aux dispositions d’ouverture qui font référence, aux Etats-Unis Charlottesville, en Virginie.
J’avais cessé la publication de ce pas amarrée à la planète Mars mais à d’esprit qu’exige la bonne gouvernance, comme au plan international. C’est à Le Professeur William Quandt a obtenu son BA en
supplément dans le souci de prendre du l’Univers vivant. Cet entretien est sensé selon les canons du monde moderne. dessein que j’ai cité le cadre de travail Relations Internationales à l'Université de Stanford en 1963
recul par rapport à l’actualité immédiate. pouvoir dégager une appréciation plus Lorsqu’il envisage les contraintes au du Professeur William Quandt et de et son doctorat de Sciences Politiques du MIT
Le silence observé- pourquoi le nier ? - objective, car plus distanciée, de la défi démocratique en Algérie, le (Massachusetts Institute of Technology) en 1968. Lel’intérêt que porte à ses travaux
était du, aussi, à un certain sentiment situation en Algérie tout en offrant la Professeur William Quandt énumère la Professeur William Quandt qui a travaillé dans lel’administration américaine. Par
de lassitude. Le monde, dans son possibilité d’accéder à la qualité de la gouvernance - qu’il évalue, Département de Sciences Humaines de la Rand Corporation
comparaison, comment ne pas déplorer
ensemble, évoluait à une vitesse compréhension réelle par les Etats-Unis pour l’heure, déplorable-, le rôle de de 1968 à 1972 a enseigné, successivement, à l’UCLA de
le dédain dans lequel experts et 1970 à 1971, au MIT (Massachusetts Institute of Technology)presque frénétique tandis que l’état des du cours des choses dans le monde l’armée-affirmant, clairement, que les
universitaires algériens sont tenus par de 1973 à 1974 et de Maître Assistant en Sciences Politiqueschoses dans mon cher pays demeurait, arabe en général, en Algérie militaires se sont trop ,longtemps,
les pouvoirs publics dans notre pas, les à l'Université de Pennsylvanie de 1974 à 1976. Le Professeurinvariablement, le même, si tant est qu’il singulièrement. accaparés du pouvoir-, le comportement
institutions supposées produire de la William Quandt a rejoint, de nouveau, en 1994, l'Universiténe s’aggravait pas chaque jour Le professeur William Quandt, du mouvement islamiste -estimant que
de Virginie, où il dirige, à ce jour, la chaire Edward R.réflexion stratégique étant elles mêmesdavantage. Comment, dans ces rétorqueront d’aucuns, n’est pas la voix le modèle c’est l’AKP turc qui accepte de
Stettinius au Département de Politique.condamnées à dormir de leur belle mort.conditions, ne pas céder à une dose, officielle des Etats-Unis. Sans doute. se soumettre aux règles démocratiques-
Le Professeur William Quandt a bénéficié de nombreuses
même infime, de désespérance ? Comment, cependant, ne pas avoir et la capacité d’agir de la société civile- Ce n’est pas là une offre de services
bourses de recherche, notamment auprés du National
Contre toute attente, c’est le présent à l’esprit les caractéristiques du soulignant que son influence serait comme pourraient l’imaginer des esprits Defense Education Act Fellowship, de 1963 à 1965, du Social
«printemps arabe», volontiers raillé par processus de prise de décision majeures si elle pouvait mieux malveillants. Je suis trop regardant à ma Science Research Council International Fellowship, de 1966
certains de nos responsables stratégique aux Etats-Unis qui se fonde, s’organiser- . Son pronostic sur les liberté et à mon amour propre. Ce n’est à 1968 et du Council on Foreign Relations International
institutionnels et autres de leurs en premier ressort, sur l’expertise chances d’une transition pacifique, sans pas non plus une digression par rapport Affairs Fellowship de 1972 à 1973.
thuriféraires qui m’a redonné la force de académique disponible à profusion dans heurts, en Algérie, parait, au total, À deux reprises, de 1972 à1974 puis de 1977 à 1979, leà la problématique centrale de cet
retourner à cette revivifiante activité ce pays. Au niveau théorique, par réservé du moins mesuré. Professeur William Quandt a été membre du Conseil deentretien. Comment imaginer, en effet,
intellectuelle. Ce «printemps arabe» a conséquent, les traits saillants de la Le Professeur William Quandt Sécurité Nationale et s’est, activement, impliqué dans les
une exception algérienne alors que le
réveillé en moi l’espoir de voir mon pays démarche américaine se retrouvent, semble se dérober, toutefois, lorsqu’il en négociations qui ont débouché sur, respectivement, les
régime actuel veut se mettre à l’abri du
accords de Camp David et le traité de paix égypto-israélien. renouer, finalement, avec le parfaitement, dans le corps des vient à l’importance de l’influence
mouvement de l’histoire tandis qu’il De 2000 à 2003, le Professeur William Quandt a occupémouvement impétueux de l’histoire et de réponses du Professeur William Quandt, américaine sur la conjoncture politique
confine à une vie dérisoire, marginale, la charge de Vice Provost for International Affairs àprendre pied, avantageusement, dans le par ailleurs, personnalité éminente s’il actuelle dans le monde arabe. Le projet
les meilleurs parmi l’élite nationale? Ce l’Université de Virginie et celle de Senior Fellow au titre dunouveau contexte de la mondialisation. en fut et témoin autorisé d’épisodes de démocratisation du Grand Moyen
Programme d’Etude des Politiques étrangères au sein de larégime, croit-il pouvoir affronter le coursSe peut-il, en effet, que le peuple historiques déterminants de l’histoire Orient du Président Bush lui semble
Brooking Institution ou il a conduit, notamment, une étudeinexorable de l’histoire, croit-il pouvoiralgérien continue de rester en marge de des Etats-Unis. Quel est, alors, le avoir constitué une manœuvre dilatoire
sur la politique américaine au Moyen-Orient.
échapper au sort commun de tous lesl’histoire alors que renouent avec elle premier enseignement qui se dégage de pour détourner l’attention de l‘échec du
Le Professeur William Quandt qui a présidé, de 1987à
régimes arabes autoritaristes etdes peuples considérés comme dociles la lecture attentive de l’entretien que j’ai processus de paix israélo-arabe. Il 1988, the Middle East Studies Association (Association pour
et soumis -quelle appréciation erronée ! eu le plaisir de conduire avec le élude, totalement, l’aspect opérationnel obsolescents, en détournant le regard les Etudes sur le Moyen-Orient) a été, aussi, membre du
– du peuple yéménite souvent méconnu Professeur William Quandt? Evoquant de cette influence américaine, jugeant, de la foi et l’intelligence qui animent Council on Foreign Relations (Conseil de Relations
jusqu’au grand peuple égyptien qui, les processus politiques en cours au notamment, insignifiante l’action de la l’élite du pays pour s’arque bouter, sans Etrangères), membre du Conseil d'Administration de
selon le belle formule du Président Maghreb et dans le monde arabe, il constellation d’ONG qui constituent, l'Université Américaine du Caire et de la Foundation forpeur du ridicule, sur «diseuses de bonne
Djamel Abdenasser, a décidé de affirme sans détours qu’ «il ne saurait pourtant, le bras armé la diplomatie. Middle East Peace (Fondation pour la Paix au Moyen-Orient). aventure» et autres «joueurs de flûte»
Elu membre de l'Académie américaine des Arts et des«relever la tête». Voilà, donc, que la exister une exception algérienne». Sur C’est à peine s’il concède que sur les ?! Dieu, Grand Dieu qui êtes aux cieux,
Sciences, en 2004, le Professeur William Quandt a recu, envolonté populaire afflue comme un quoi se fonde l’affirmation du Professeur militaires égyptiens l Etas Unis ont pu jetez votre voile protecteur sur notre
2005, la distinction dite « All-University Teaching Award » detorrent intrépide pour chasser, les uns William Quandt ? Sur le tableau exercer une influence directe relative. Il
patrie blessée, notre patrie si malmenée l'Université de Virginie.après les autres, ces dictateurs arabes commun à tous les pays maghrébins, souligne, avec une forme de contrariété
…D’ici là, attelons nous, sans trop Le Professeur William Quandt a écrit de nombreux livrespatentés qui ont cru pouvoir braver la d’abord, mauvaise gouvernance face à l’insistance, que les peuples
tarder, à prendre connaissance des ,en particulier, Peace Process: American Diplomacy and thevolonté de Dieu et les lois de la nature… publique et régimes autoritaristes. arabes se sont rendus à l’évidence, ce
Arab-Israeli Conflict Since 1967, (Brookings, 2005) ; :réponses concises mais percutantes du
C’est en ce moment précis que nos Evoquant, plus particulièrement, l’état sont moins les Etats Unis et le Président
Between Ballots and Bullets: Algeria's Transition fromProfesseur William Quandt. Ces
responsables officiels imaginent que le des lieux en Algérie, il livre un diagnostic Obama qui leur posent problème que Authoritarianism, (Brookings,1998); Camp David:réponses sont les bienvenues car ellespeuple algérien pourrait assister, sans complaisance : «mauvaise leurs propres dirigeants. D’ailleurs, Peacemaking and Politics, (Brookings, 1986); Decade of
agissent comme un signal d’alarme quiimpassible et sans frémir, à ces gouvernance publique, corruption et conclut-il, si la conjonction des deux, le Decisions: American Foreign Policy Toward the Arab-Israeli
nous renvoie à une réalité que nousmoments intenses de l’histoire du système éducatif médiocre». Il admet potentiel de mobilisation populaire et le Conflict, 1967-1976 ; The Middle East: Ten Years After Camp
nous échinons à vouloir méconnaître. monde ! que l’Algérie dispose de ressources support extérieur, peuvent se combiner, David, (Brookings, 1988) et,enfin, Revolution and Political
N’y allons pas par quatre chemins ! financières imposantes mais, aussitôt, c’est, indubitablement, le rapport de Alger, le 13 mars 2011 Leadership: Algeria, 1954-1968, (MIT Press, 1969).
La conviction est, désormais, solidement usant de métaphore, il réduit la portée forces en situation interne qui reste Mohamed Chafik MesbahLe Soir
d’Algérie L’Entretien du mois Mercredi 15 mars 2011 - PAGE 8
efficacement, en place. MCM : Examinons, par exemple, le poids de
Itinéraire personnel: la croissance démographique dans les pays du
MCM: Les Etats Unis, ont lancé, en 1988, Maghreb. S’agit-il d’un handicap ou d’un atout
l’initiative Eisenstadt qui visait à la création ?
Mohamed Chafik Mesbah: Merci,
d’un marché commun maghrébin. Dans ce WQ : Un handicap, étant donné le niveauProfesseur, d’avoir accepté cet entretien
contexte, l’unité maghrébine est apparue élevé de chômage et l’exode migratoire. malgré une conjoncture particulière ou il peut
comme une nécessité. Cet objectif vousêtre difficile, en effet, pour une personnalité
semble être un préalable pour le MCM : Finalement, ces pays du Maghreb-américaine- même impliquée, seulement, dans
développement économique harmonieux des pris séparément ou ensemble- disposent-ils de
la recherche académique- de s’exprimer
pays concernés ? ressources naturelles suffisantes pour sortir dulibrement…
WQ : L’unité maghrébine est loin d’être sous-développement ?William Quandt : Je n’ai aucune
réalisée. Elle est nécessaire, cependant, et WQ : Assurément.appréhension à parler ouvertement…
elle doit commencer par une amélioration des
relations entre l’Algérie et le Maroc. Ce MCM : La précarité sociale sévit, de manière
MCM : C’est par choix fortuit ou par vocation
préalable ne semble pas prêt d’être satisfait à plus ou moins marquée, dans chacun des paysque vous avez embrassé la carrière
moins qu’un accord ne soit conclu à propos du du Maghreb. C’est un obstacle infranchissableacadémique ?
conflit du Sahara Occidental. La politique pour sortir du sous-développement ?WQ : J'ai voulu étudier les affaires
entrave, en effet, des projets qui pourraient WQ : Si vous accédez à vos droitsinternationales et j’ai obtenu mon diplôme de
apporter une certaine efficacité économique. politiques, vous pouvez régler vos problèmes
doctorat dans cette discipline au
sociaux.Massachussetts Institute of Technology en
MCM : Le conflit du Sahara Occidental1968. J'ai passé environ la moitié de ma
constituerait le principal obstacle à la MCM : Quel est le terreau dont se nourrit,carrière d’enseignant à faire de la recherche
W.Q en visite à lUniversité de Tlemcen réalisation de l’unité maghrébine. Ce conflit dans les sociétés maghrébines, l’extrémismeuniversitaire, et l’autre moitié au sein de "think en Avril 2007. régional représente une cause majeure de politique, tous les extrémismes pas seulement
tank". J’ai consacré environ cinq ans de ma vie
WQ : Oui, jusqu’a un certain point. Mais la décolonisation ou refléte-t-il, simplement, l’extrémisme radical islamiste ?au service public, au sein de structures
question n’est pas de grande importance. Il d’une rivalité accessoire entre l’Algérie et le WQ : La trop grande concentration dugouvernementales.
est, vraiment, difficile de trouver des fonds de Maroc ? pouvoir chez un nombre réduit de personnes
recherche pour travailler au Maghreb. Il y, WQ : Les origines du conflit sont liées au avec une corruption ,excessivement,MCM : C’est, donc, une vocation ? C’est bien
relativement, peu d’étudiants maghrébins dans processus de décolonisation. Ce conflit est répandue.
par passion pour le métier d’enseignant et
les universités américaines. Peu d’étudiants aggravé, cependant, par des rivalités entre lescelui de chercheur que vous avez emprunté ce
américains, par ailleurs, étudient au Maghreb, régimes des deux pays. MCM : C’est dans la mauvaise gouvernancechemin professionnel?
à l’exception du Maroc. publique qu’il faut rechercher, par conséquent,WQ : Mes parents étaient, tous deux, des
MCM : La zone sahélienne, importante les causes de cet état des lieux des plusenseignants. Je pense avoir grandi avec l'idée
MCM : Comment s’imbrique la production pour le monde occidental, serait appelée à dégradés ?
que l'enseignement était important. Je me suis
intellectuelle des universités et des think être érigée en «espace-tampon», un mur de WQ : Certainement. intéressé aux affaires internationales après
thanks dans les processus de prise de protection pour le vieux continent contre lesmon premier voyage au Japon alors que j’étais
décision aux Etats Unis ? incursions des populations de l’Afrique MCM : Vous êtes connu, toutâgé de 16 ans.
WQ : Parfois cette production produit un profonde. C’est là que réside l’intérêt des particulièrement, pour vos travaux sur les
certain impact, mais la plupart du temps l’effet Etats Unis pour cette région particulière ? élites maghrébines. Alors qu’un profond
MCM : Comment se présente, en règle
reste marginal dans le processus de décision WQ : Je pense que l’Europe a plus intérêt mouvement de transformation des systèmesgénérale, aux USA, le parcours d’un
gouvernemental. Mais beaucoup de que les Etats Unis à limiter l’immigration. politiques maghrébins se profile, que diriez-universitaire qui se consacre à la recherche
personnes passent des «think thank» au L’intérêt des Etats-Unis semble être, plutôt,vous de ladans les sciences politiques et sociales ?
gouvernement et, en ce sens, ils peuvent d’empêcher l’AQMI de se fortifier. pertinence du rôle de ces élites aujourd’hui ?WQ : Ce qui distingue le système
exercer une influence directe. WQ : C’est l’heure du changement, comme
universitaire américain, c’est sa flexibilité. J’ai
MCM : Globalement, les Etats-Unis sont-ils nous pouvons le voir en ce moment en Tunisie. pu passer de l’université aux "think tank" aux
MCM : Pardonnez-moi cette impertinence en compétition avec l’Union Européenne et,structures gouvernementales de manière
mais je ne pouvais éluder la question. Est-ilaisée.
exact que les services de renseignement
américains s’appuient sur l’expertise des
MCM: Comment, vous personnellement, en
universitaires pour une exploitation optimale
êtes-vous venu à vous intéresser au Maghreb.
des informations accumulées ? Cela peut
C’est un choix accidentel ou un choix
constituer, en effet, un gage de rigueurémotionnel?
méthodologique mais n’y a-t-il pas un risqueWQ : J’étudiais, en 1960-61, en France
de confusion des genres ?
lorsque je me suis intéressé à la guerre de
WQ : Selon mon expérience, cela n’est pas
libération algérienne. Je suivais les
une chose commune. Cela arrive de temps en
événements quotidiennement. Plusieurs
temps. Il y a un risque minime de confusionannées plus tard, j’ai décidé de retourner en
des rôles entre les analystes académiciens etAlgérie pour étudier ce qui s’était passé dans
les analystes du renseignement. Je pense qu’il
ce pays après son indépendance. J’ai passé
est préférable de maintenir séparées les deux
l’année 1966-67 a Alger pour les recherches
activités.
nécessaires à ma thèse de doctorat.
MCM : Quelle est, actuellement, la place du Le Maghreb,
Maghreb dans l’enseignement académique au nouvel espace stratégique : niveau des universités dans la réflexion
appliquée au niveau des think thanks ?
Quelles sont les principales universités ou
MCM : La situation actuelle au Maghreb nethink thanks de notoriété qui s’intéressent au
peut être examinée hors son contexteMaghreb ?
méditerranéen. A propos de démocratisationWQ : L’université du Michigan, UCLA et,
justement, dans ce contexte géopolitiquedans une certaine mesure, l’université de
méditerranéen, le partenariat euro-Virginie, montrent un certain intérêt pour le
méditerranéen entamé par l’UnionMaghreb. Il existe une association dénommée W.Q avec un groupe d’Algériens à la Qalaa des Ben Salama,
Européenne à la faveur de la réunion deIAEM – l’Institut Américain pour les Etudes sur lieu ou Ibn Khaldoun a écrit la Muqaddima.
Barcelone en 1995 était sensé œuvrer àle Maghreb- il existe également de petits
l’émergence des sociétés civiles dans le Sudcentres de recherches américain a Tunis, Oran
plus particulièrement la France, dans les deux MCM : Ce renouvellement des élites, vousde la Méditerranée. Cet objectif vous sembleet Tanger. Au titre des «think tank» connus, il
espaces méditerranéen et maghrébin? l’envisagez par rapport à l’âge, à laavoir été atteint?existe Carnegie qui développe le meilleur
WQ : A mon avis, ce n’est pas le cas. Je qualification intellectuelle ou à l’efficacitéWQ : Il n’est pas aisé pour moi de juger deprogramme à propos des réformes dans le
pense que les Etats Unis acceptent, en règle politique ?cet aspect. Il existe des éléments de la sociétémonde arabe, Maghreb inclus. Le Groupe de
générale, que l’Europe et la France exercent WQ : Les trois facteurs, en même tempscivile dans tous les pays du Maghreb. Mais ilsCrise International «CRISIS group» est
un rôle majeur dans la région. réunis, ce serait parfait. semblent, relativement, de faible importance.également très bon par sa production.
Ce ne sont pas ces groupes qui on mené la
MCM : Les processus en cours dans leprotestation en Tunisie, même s’ils s’y sontMCM : Quelle influence exerce l’expertise Etat des lieux dans les pays monde arabe ont mis en relief le rôleralliés. Les régimes semblent continuer afrançaise sur les recherches académiques
déterminant joué par la jeunesse nondu Maghreb :essayer d’empêcher l’émergence de groupesaméricaines ? Quelle importance occupe cette
embrigadée dans les partis classiques, nonréellement indépendants et issus de la sociétéexpertise dans le processus de décision officiel
encadrés par les leaders politiquescivile. aux Etats-Unis ? MCM: Comment les Etats Unis observent-ils traditionnels, c’est un enseignement important
WQ : Je dirais que la majorité des experts les pays du Maghreb ? à méditer?MCM : Toujours dans cet environnementaméricains ne sont pas réellement influencés WQ : Globalement, le gouvernement WQ : La génération «Faceook» a montré unegéopolitique, le dialogue méditerranéen initié,par l’expertise française. Ceux, néanmoins, américain est satisfait de ses relations avec les remarquable habilité à pouvoir se mobiliser eten 1994, par l’OTAN, par delà les aspectsqui travaillant sur l’Afrique du Nord – un petit pays du Maghreb. Avec le Maroc, les relations à faire descendre les gens dans la rue ; maisopérationnels de la coopération militaire, senombre- dépendent, grandement, de son bonnes. Les récents développements en pour devenir une réelle force sur le long terme,proposait de contribuer à «civiliser» lel’expertise française. Tunisie ont été accueillis avec beaucoup cette génération doit affronter le défi quipositionnement institutionnel de l’armée. C’est
d’enthousiasme. L’Algérie est toujours une consiste à organiser des partis politiques avecun objectif qui vous semble atteint ?MCM : Il semblerait, cependant, que les sorte d’énigme, elle semble avoir un énorme des programmes cohérents. Sinon le régimeWQ : Je n’ai pas beaucoup d’information, deEtats Unis veulent, désormais, disposer, à potentiel inaccompli, mais, les relations entre déchu réussira à diviser cette génération et àpremier ordre, sur ce sujet. Mais il me semblepropos du Maghreb, de leur propre Etats américain et algérien sont bonnes. incorporer certains de ses représentants sinonque la coopération anti-terroriste se met,expertise …
d’en marginaliser d’autres. Le Soir
d’Algérie L’Entretien du mois Mercredi 15 mars 2011 - PAGE 9
MCM: Les moyens d’action politique ont constellation d’organisations non
changé eux aussi. Le recours aux réseaux gouvernementales qui évoluent dans le sillage
sociaux (face book, twitter…), par rapport aux de ce projet de démocratisation de l’univers
sociétés arabes, c’est, désormais, un fait de du monde ? C’est, comme il est souvent
civilisation indiscutable, un mode de vie affirmé, le bras armé de la diplomatie
incontournable ou cela aura été un simple américaine ?
effet de mode ? WQ : un rôle infime.
WQ : Ce qui a clairement changé dans les
moyens d’action, c’est la possibilité qui s’offre MCM: Rappelez- vous, cependant, que
aux peuples des différentes parties du monde c’est en s’inspirant de ce modèle de
arabe -et au-delà- de suivre, en direct, les «Révolution pacifique» et en s’appuyant sur la
événements extérieurs à leur propre pays. Ils constellation d’ONG évoluant autour de la
sont, forcément, inspirés par ces problématique de la démocratie, que les Etats
événements. Quand la situation en Tunisie à Unis ont joué un rôle essentiel dans la
explosé, un ami algérien qui était a Dubaï m’a destitution du dictateur serbe Milosevic.
envoyé ce message on ne peut plus L’opinion publique arabe n’en croira pas un
symbolique : «aujourd’hui nous sommes tous mot si vous voulez affirmer que les Etats Unis
tunisiens». Il convient de relever qu’«Al suivent en spectateurs les processus
Jazeera», sur ce plan, a le même mérite que politiques en cours au Maghreb…
facebook. WQ : Je ne dis pas qu’il n’y a aucun intérêt
pour les Etats Unis par rapport aux processus
qui se déroulent, mais je ne pense pas que les
La démocratie, une panacée ? Etats Unis soient en train de jouer un rôle
majeur. En Egypte, l’implication a été plus
significative particulièrement avec lesW.Q son épouse Helena Cobban et sa fille Lorna.MCM : Au plan théorique, sous quel angle
militaires Egyptiens sur lesquels lespourrait-on, envisager la problématique de la du rôle de l’institution militaire ? La propension était de présenter une nouvelle image sur la Américains disposaient, dans une certainedémocratisation du Maghreb ? des militaires à vouloir s’ingérer dans la vie manière dont les Etats Unis s’engageaient vis- mesure, d’une influence directe. WQ : Ce n’est pas une panacée mais une politique vous parait une donnée persistante à-vis du monde arabe et musulman, un
garantie contre les régimes autoritaristes ou une réalité dépassée? engagement basé sur «les intérêts communs MCM: Quels enseignements tirer descomme ceux de Ben Ali et d’El-Kadhafi. WQ : Le rôle des militaires peut constituer un et le respect mutuel». Un engagement récents processus démocratiques de Tunisie
grave problème. Habitués à dominer la scène envisagé en termes diplomatiques pas et d’Egypte. Faut-il s’attendre, pour tout leMCM : Attardons-nous sur le lien éventuel politique en en tirant dividendes économiques, militaires. Le principe est de procurer un monde arabe, à un rapide «effet domino» ?entre démocratie et développement il ne sera pas aisé de les pousser dehors support aux reformes, mais sans intervention WQ : Une question bien trop vaste pour qu’iléconomique. Amartya Sen, le prix Nobel comme nous avons à le voir en Egypte. extérieure directe sur le processus. L’objectif y soit répondu brièvement. J’espère que lad’économie indien, avait estimé, s’appuyant, pour le Président Obama consistait à délivrer Lybie suivra, et il pourrait y avoir desen particulier, sur le cas de l’Inde, que le MCM: Les Etats Unis seraient intéressées à un message pour signifier une nouvelle pressions pour des reformes ailleurs. Lesystème démocratique favorisait le favoriser un processus politique ou le attitude après celle connue durant les années message délivré par les précédents tunisiendéveloppement économique. Ce lien de mouvement islamiste et l’armée, cote à cote, Bush. J’étais a Damas quand le Président et égyptien c’est que les peuples en ont marrecausalité vous parait évident ? constitueraient le socle d’un processus Obama a prononcé son discours ; j’avais de la mauvaise gouvernance ! WQ : Pas nécessairement. Mais cela à démocratique pragmatique et assimilable par rencontré, alors, un ami syrien et des officiels
d’autre vertes, et, comme le démontre la les sociétés concernées. Une démarche du Hamas qui m’avaient, tous, affirmé : «ce MCM: La situation en Libye semble,Turquie aujourd’hui, les deux peuvent très bien inspirée par le modèle turc. Cela vous parait sont de bons mots mais nous attendrons de néanmoins, évoluer, différemment, desaller ensemble. une approche vérifiée ? voir ce qu’il en adviendra». ils attendent scénarios tunisien et égyptien. Cela tient plusWQ : C’est un modèle possible, pas l’unique toujours, me semble-t-il… aux particularités de la société libyenne ou àMCM : Comme en témoignent, les discours modèle. Si les laïcs était mieux encadrés et
la nature du régime libyen que personnaliserespectifs des Présidents Bush et Obama, la mieux organisés, ils pourraient jouer un rôle MCM: Il est remarquable que les Etats Unis, Mouammar El Kadhafi ?doctrine diplomatique des Etats-Unis stipule, national majeur. habituellement, vilipendés par l’opinion WQ : Société différente, leader différent etexplicitement, que la démocratie constitue le
publique arabe en des moments d’intense rentes pétrolières… meilleur rempart contre la violence. Ce
émotion comme ceux que vit la région soient
principe vous semble vérifié ? La politique américaine
ainsi épargnés. C’est le résultat de l’mage MCM: Avec ce souffle démocratiqueWQ : Sur le long terme, oui ce principe est face aux défis de la personnelle du Président Obama -noir, ayant puissant qui, l’un après l’autre, fait tomber lesfondé. Mais le processus de démocratisation
une ascendance musulmane-ou le résultatdémocratisation dansprend du temps et peut produire un certain dictateurs arabes, quelle sera, demain, la
d’une adaptation de la politique américaine ?niveau de tension sociale. Mais une fois établi, physionomie géopolitique de cette région dules pays du Maghreb : WQ : Je pense que beaucoup de personnesle système démocratique est, relativement, monde ? Quelles incidences sur la paix et la
dans le monde arabe restent frustrés par sécurité dans le monde ?paisible.
rapport à la politique américaine en général etMCM: L’annonce, en 2003, du projet de WQ : Question trop large, qui fait appel à
par rapport a Obama lui-même. Mais ils ontdémocratisation du monde arabe "GreatMCM : Les contraintes liées au trop de spéculation. Il n’en reste pas moins,
compris que leur problème principal ,Middle East Initiative" -étendu, aussitôt, àcomportement des forces armées et à celui du tout compte fait, que la région du Maghreb et
aujourd’hui, n’est pas en Amérique mais,l’Afrique du Nord- a constitué, de toutemouvement islamiste sont évoquées, dans le monde gagneront à l’enracinement de la
plutôt, au niveau de leurs propres dirigeants. certaines analyses, comme un obstacle évidence, un tournant dans la politique démocratie au Moyen Orient.
MCM: Quels sont les objectifs cachés, je dis MCM: Les changements substantiels qui
bien cachés, de cette politique volontariste affectent les régimes du monde arabe ne
des Etats-Unis ? Par delà la démocratisation, vont-ils pas contraindre Israël à revoir sa
quels objectifs visent-ils en rapport avec leurs doctrine de sécurité pour s'adapter à ce
intérêts stratégiques ? nouveau contexte qui peut autant faciliter que
WQ : Si les objectifs sont cachés, je n’en compromettre la paix ?
sais donc rien. Il peut effectivement y avoir WQ : Face aux changements spectaculaires
des tensions entre intérêts stratégiques et qui se se déroulent autour d’Israël, les leaders
démocratie, comme au Bahreïn et en Arabie de ce pays semblent paralysés. Cela pourra
Saoudite. Mais, ailleurs, en Tunisie, et en changer avec le temps, mais les divisions
Egypte, c’est au vrai sens que la démocratie internes au sein de la classe politique
apportera aux deux peuples des israélienne, la faiblesse du «camp pour la
améliorationssubstantielles. paix» dans ce pays et la faiblesse de
Netanyahu dans son leadership ne semblent
MCM : Les Etats-Unis disposeraient d’un pas indiquer qu’il existe, pour le moment, plus
modèle théorique qu’ils appliqueraient, de chance pour l’émergence d’une «nouvelle
chaque fois que de besoin, pour faire déloger pensée» en Israël.
les dictateurs. Un modèle déjà expérimenté
avec succès en Serbie, en Géorgie et en MCM: Dans ce sillage, faut-il partager l'avis
Ukraine et qui reposerait sur un bréviaire, le selon lequel les processus politiques en cours
livre détonnant de Gene Sharpe, "From dans le monde arabe ont,d'ores et déjà,
dictatorship to democracy". Quel crédit disqualifié autant l'islamisme radical que le
accorder à cette version des faits? nationalisme émotionnel ,deux principalesW.Q et sa fille Lorna au Grand Canyon.
WQ : C’est, vraiment, sans importance. causes d'inquiétude pour Israël ?
potentiel à un éventuel processus de étrangère américaine. Brièvement, quels sont WQ : Je pense qu’il est trop tôt pour tirer des
démocratisation. Commençons par le MCM: Vous voulez dire que c’est la volontéles fondements théoriques et pratiques de conclusions. Une Egypte plus démocratique
mouvement islamiste, c’est un simple des peuples qui façonne l’histoire nationale,cette initiative ? sera moins encline à coopérer avec Israël
épouvantail brandi par les pouvoirs publics ou pas les interférences étrangères ?WQ : Un questionnement sans importance. réprimant les Palestiniens. Une Egypte ou les
une menace sérieuse pour le processus WQ : Les deux, influence étrangère etC’est, pour l’essentiel, un effet de propagande frères musulmans gagneraient plus de voix
démocratique ? volonté populaire, sont importants. Mais jedestiné à détourner l’attention de l’impasse soutiendra, probablement, plus Hamas. Israël
WQ : Cela dépend beaucoup de la nature du suis frappé par la propensions des régimesarabo-israélienne. a des raisons pour s’inquiéter même si elle
mouvement Islamiste. Ali Belhadj, le leader du impopulaires, comme ceux de Moubarak, de reste, militairement, plus forte par rapport à
FIS, ne croyait pas en la démocratie .Le Ben Ali et d’El Kadhafi à blâmer lesMCM: Le discours du Caire que le Président n’importe quelle combinaison de forces,
problème résidait là. Par contre, l’AKP en interventions étrangères dans les troublesObama a prononcé en 2009 semble être, alentour. Peut être que le bon sens prévaudra
Turquie a foi en la démocratie et permet de intervenus, alors que le vrai problème c’estpourtant, une reprise, en plus adapté, du et Israël réalisera que le moment est venu
vérifier, que les deux, parti islamiste et qu’ils ont perdu le soutien de leurs peuples. projet républicain (the "Great Middle East pour faire une offre généreuse à la fois pour la
démocratie, peuvent coexister. Initiative") … Syrie et pour les Palestiniens. Mais j’en doute.
MCM: Quels rapports entretiennent avec lesWQ : Le but principal du discours du Caire
MCM : Dans le même esprit, quid du statut et instances officielles américaines, laLe Soir
d’Algérie L’Entretien du mois Mercredi 15 mars 2011 - PAGE 10
A propos du cas particulier
de l’Algérie :
MCM : Dans le cas particulier de l’Algérie,
voilà un pays, dirions-nous, qui dispose de
richesses naturelles exceptionnelles et d’un
potentiel humain de qualité, même d’un
positionnement géographique des plus
favorables. Comment expliquer que le pays
ne décolle pas?
WQ : Mauvaise gouvernance, corruption,
système d’éducation médiocre.
MCM : Vous ne trouvez pas que c’est là un
jugement sévère, presque sans appel…
WQ : Non, toutes ces choses peuvent
changer. Pour faire avancer les choses,
l’Algérie dispose des ressources matérielles
nécessaires et du capital humain
indispensable. Mais il y a, tellement, eu de
gaspillage. Un ami égyptien ayant une
grande expérience de l’Algérie m’a affirmé,
tout récemment : «il faut vraiment travailler
W.Q avec un groupe de professeurs de l’Université de Virgine don Muhammad Sahli, ancien président du Centre Islamique de Virgine.dur pour gâcher les choses dans un pays
comme l’Algérie qui a tellement de potentiel pour des considérations d’intérêt stratégique évidement l’Algérie est un pays important,
!» il y a quelque vérité dans cette se montrent plutôt complaisants avec les mais les Etats Unis ne le traitent pas comme MCM: L’Algérie souffre d’un manque
autorités du pays. Assurément, le ton, au un allié. A quand remonte la dernière visite chronique, le vide politique illustré parobservation de bon sens.
moins, est moins sévère que celui utilisé du président Bouteflika à Washington DC ? l’absence d’élite politique efficiente. La
MCM : Par rapport aux intérêts avec Les anciens Présidents Ben Ali et Au début des années Bush si j’ai bonne responsabilité en revient aux obstructions
stratégiques des Etats-Unis, quelle Moubarak. Comment comprendre cette mémoire. J’imagine aisément le président posées par un régime on ne peut plus
importance peut revêtir l’avenir de l’Algérie ? inflexion -qui peut etre, en effet, purement Obama visiter le Maroc et la Tunisie avant autoritariste ou à la démission des acteurs
WQ : Un pays important, mais pas parmi tactique- dans la démarche des Etats Unis? qu’il ne s’arrête en l’Algérie. J’aurais aimé politiques et sociaux eux-mêmes ?
les plus importants qui restent, pour les Etat WQ : Vous avez raison d’affirmer que les que les deux nations américaine et WQ : C’est le régime avec les dividendes
Etats Unis n’ont pas autant algérienne soient plus proches, mais elles qu’il collecte de la rente pétrolière qui est
mis l’accent sur les ne le sont pas. devenu le problème.
manquements des leaders
algériens par rapport à MCM : Par rapport à trois questions MCM : Au regard de l’état des lieux en
leurs mises en garde dans essentielles, le règlement du conflit du Algérie, sous-développement structurel mais
les de Ben Ali et de Sahara Occidental, la normalisation des réserves financières imposantes, vous diriez
Moubarak. Je pense qu’il rapports avec Israël et la définition d’un que l’Algérie, dans le contexte arabe actuel,
existe plusieurs raisons à statut juridique des hydrocarbures, est à l’abri d’un «effet domino» ? Vous
cela.Premiérement, le avantageux pour les compagnies pétrolières pensez qu’il pourrait se vérifier une
peuple algérien n’a pas américaines, la démarche de l’Algérie, sous exception algérienne ?
encore manifesté son la présidence de M. Abdelaziz Bouteflika, a- WQ : Je ne suis pas si sure qu’il y ait une
mécontentement de t-elle été favorable aux intérêts américains? exception algérienne. Cela dépendra
manière claire ; WQ : La meilleure chose qu'il ait faite c’est énormément de la manière dont se
deuxièmement, il existe bien d’avoir clos l’ère de la violence interne. déroulera la succession du Président
des soupapes de sécurité Bouteflika. Selon qu’elle sera, strictement,
en Algérie – telle la presse- MCM: Vous pensez, vraiment, que le contrôlée par les militaires, selon qu’elle
qui favorisent l’expression spectre de la violence est dépassé en s’accompagne de divisions ou selon qu’elle
du mécontentement, à Algérie ? donne lieu à une compétition sincère.
l’opposé, par exemple, de WQ : Je suis sur que les gens sont toujours Autrement, toutes les frustrations qui
la Tunisie sous Ben Ali ; inquiets du retour éventuel de la violence existaient en Tunisie et en Egypte sont
troisièmement, le président politique. La situation actuelle semble présentes en Algérie.
Bouteflika garde un certain nettement meilleure par rapport à celle qui
crédit pour avoir clos le prévalait au milieu des années 90.Lorsque je MCM : A court et moyen terme, quel serait
«chapitre noir» des années visitais, en ce temps, l’Algérie j’étais votre pronostic sur l’évolution de la situation
90. Enfin, derrière le accompagné de gardes armés. Lors de ma en Algérie ?
président en Algérie il dernière visite qui remonte à 2007, j’avais WQ : Un changement lent concernant pour
existe «le pouvoir», il n’est senti que j’étais dans un pays quasiment le futur immédiat, mais la possibilité d’un
pas aisé de concentrer les normal. Quel progrès… changement plus rapide pour la période
tirs sur une seule post-Bouteflika. Il y a un facteur favorisant
personne comme en MCM : La gestion algérienne du pour un changement générationnel dans le
Egypte, en Tunisie ou en phénomène islamiste, précisément, vous leadership algérien au sein duquel l’âge
Libye. parait avoir été une expérience probante ? moyen des dirigeants est très avancé,
WQ : Les circonstances en Algérie sont majoritairement autour de 70 ans. Donc le
MCM: L’Algérie, très particulières, il n’est pas certain que ce pouvoir pourra passer, éventuellement, à
d’importance secondaire, soit un cas d’école. Rétrospectivement, la une nouvelle génération de dirigeants qu’il
n’a pas vocation, donc, à décennie des années 90 semble constituer faut espérer seront plus éclairées que leurs
être un «Etat-pivot» dans une énorme tragédie avec une perte prédécesseurs.Livre de référence de W.Q :
la stratégie américaine ? incommensurable de vies humaines et de«Camp David, Peacemaking and politics»
WQ : Par le passé, ayant ressources. MCM : Merci beaucoup Professeur d’avoir
Unis, l’Egypte, Israël, l’Arabie Saoudite, la eu à écrire un article sur l’Algérie «Etat- consacré à l’opinion publique de mon pays
pivot» d’un point de vue américain, j’avais MCM: Et que diriez vous du rôle joué par de votre temps précieux…Turquie et l’Iran…
conclu que l’Algérie n’était pas comparable l’institution militaire depuis la révolte WQ : Je vous en prie. Transmettez, je vous
MCM : L’opinion publique en Algérie n’est aux autres pays classés dans la liste des populaire du 5 octobre 1988? prie, tous mes meilleurs sentiments à vos
«Etats pivots» comme l’Inde, le Pakistan, le WQ : L’institution militaire a joui de trop de lecteurs, les sentiments d’un ami de longuepas loin de considérer que les Etats Unis
Brésil, l’Egypte, la Turquie et l’Iran. Bien pouvoir pendant trop longtemps… date de l’Algérie.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin