La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

L'aigle de la liberté

De
10 pages
Une guerre éclate sur l’île bleue. La vie d’Esteban est alors bouleversée car il est vendu comme esclave aux riches maîtres de l’île rouge qui ont gagné le conflit. Un jour, cependant, le jeune garçon fait une rencontre qui va changer le cours de son existence… Cette nouvelle qui traite de l’esclavage a été écrite en groupe pendant le cours de français. Les visuels ont été élaborés avec le professeur d’arts plastiques en employant la technique de collage de feuilles colorées. Le récit a ensuite été édité en version numérique avec l’aide des professeurs-documentalistes qui ont guidé les auteurs pour les choix de mise en page. Ce livre numérique est le fruit d’un projet interdisciplinaire mené avec une classe de 6e. Cinq groupes ont rédigé 5 nouvelles sur le thème du concours : la liberté. La liberté de chaque groupe s’est jouée en cours de français sur la rédaction du texte, le choix de l’histoire et des personnages. Ils ont également rédigé leur quatrième de couverture relatant l’histoire et le rendu et choisi quelques passages à mettre en exergue. La liberté a également été mise en œuvre dans le choix des techniques de réalisation des visuels en cours d’arts plastiques (ici, le collage). Enfin, les élèves ont été libres de choisir la police d’écriture du titre de leur nouvelle et la disposition des visuels dans le livre avec les professeurs-documentalistes. La classe a décidé à l’unanimité de choisir la licence Creative Commons BY-SC-ND pour les 5 nouvelles numériques réalisées par les différents groupes d’écriture. Il est apparu important aux élèves que les utilisateurs sachent qui étaient les auteurs et qu’il faille les citer en tant que créateurs. Les élèves n’ont pas souhaité que des marques éventuelles fassent un bénéfice avec leurs créations. Ils ont trouvé aussi intéressant de pouvoir partager leurs œuvres sur Internet pour que des lecteurs puissent découvrir les histoires écrites. Les élèves ne veulent pas qu’on modifie leurs textes et qu’il y ait plagiat ou appropriation. Les élèves veulent pouvoir reconnaitre leurs textes et qu’ils ne soient pas dénaturés. L’œuvre originale doit rester originale. Groupe « Eagle », classe de 6e5
Voir plus Voir moins
 Guillaume C.  Djieguy S.  Samuel V.
L’aigle de la  Liberté Collège Jean VilarLa Courneuve
Nombre total de mots : 926
 2016, Licence: BYNCND
EsteďaŶ vivait heuƌeudž suƌ uŶe île ďleue peƌdue au ŵilieu l’oĐĠaŶ iŶdieŶ. SoŶ île Ġtait ŵagŶifiƋue, ƌeĐouveƌte d’aƌďƌes veƌts et peuplĠe d’aŶiŵaux extraordinaires. Il adorait jouer dehors avec les autres enfants mais il aimait aussi rester à la maison pour aider sa maman à la cuisine.
Sa petite sœuƌ, Chƌistğle, Ġtait uŶe petite fille joLJeuse et tous deudž s’eŶteŶdaieŶt ďieŶ ŵġŵe si paƌfois, EsteďaŶƌâlait paƌĐe Ƌu’elle voulait toujours tout faire comme lui.
Leuƌ pğƌe tƌavaillait tƌğs duƌ pouƌ ƌaŵeŶeƌ peu d’aƌgeŶt ŵais jaŵais personne ne se plaignait.
UŶ jouƌ, uŶe gueƌƌe ĠĐlata eŶtƌe l’île ďleue et l’île ƌouge, uŶe île voisiŶe.
3
Tout fut bouleversé.EsteďaŶ et sa sœuƌ vivaieŶt dĠsoƌŵais daŶs la peur.
Les affrontements furent terribles et des milliers de personnes furent grièvement blessées lors des affrontements. Au bout de longues semaines de Đoŵďat, l’île ƌouge gagŶa la gueƌƌe et le pƌĠsideŶt pƌitles commandes des deux îles réunies.
Cependant, il ne traitait pas du tout de la même manière les habitants de l’île ďleue et Đeudž de l’île ƌouge. Il iŵposait audž uŶs des lois aďsuƌdes aloƌs Ƌue les autres étaient parfaitement libres de vivre comme ils le souhaitaient.
4
Désoƌŵais, EsteďaŶ Ŷ’avait plus le dƌoit de joueƌ, il devait rester chez lui et ne plus sortir.
Suƌ l’île ďleue, il Ŷ’LJ avait pas ďeauĐoup à ŵaŶgeƌ. De l’autƌe ĐôtĠ, Đ’Ġtait l’aďoŶdaŶĐe. Les ƌiĐhes haďitaŶts de l’île ƌouge deviŶƌeŶt les Ŷouveaux maîtres de l’île. Ils ĐhassğƌeŶt les geŶs de Đhez eudž et pƌiƌeŶt possessioŶ de leuƌs demeures, ils prirent même des enfants comme esclaves. Ensuite, ils passèrent leur temps à chasser des animaux sauvages.
BieŶtôt, les paƌeŶts du jeuŶe gaƌçoŶ Ŷ’euƌent plus de quoi vivre car les nouveaux maîtres étaient exigeants et voulaient toujours plus. Ils prirent alors une décision terrible : ils vendirent Esteban à une riche famille rouge pour oďteŶiƌ uŶ peu d’aƌgeŶt.
5
Le jeune garçon fut enlevé dans son sommeil, sans avoir pu dire au revoir Ŷi à ses paƌeŶts, Ŷi à Chƌistğle. QuaŶd il se ƌĠveilla suƌ le sol d’uŶe ŵaisoŶ Ƌu’il Ŷe ĐoŶŶaissait pas, il fut tout d’aďoƌd Ġtouƌdi. Il Ŷ’Ġtait pas seul daŶs la piğĐe et très vite, les nouveaux esclaves comprirent les nouvelles ƌğgles Ƌu’ils devaieŶt respecter.
Toute la journée, Esteban devait faire le ménage et travailler dans les Đhaŵps. Les ŵaîtƌes pouvaieŶt l’eŵďġteƌ à toutes heuƌes de la jouƌŶĠe et de la nuit :pas de répit pour lui !
Au bout de quelques mois, une routiŶe s’Ġtait iŶstallĠe. EstaďaŶ s’Ġtait habitué à ne manger que du pain sec à tous les repas et à ne boire que ƋuelƋues goƌgĠes d’eau daŶs la jouƌŶĠe. Le soiƌ, il Ġtait eŶfeƌŵĠ daŶs uŶe piğĐe
6
qui ressemblait à un cachot. Il était très triste.La liberté lui manquait.Mais pas ses parents. Dans sa tête, il leur faisait plein de reproches. Ils avaient ĠtĠ tƌğs Ġgoïstes. LoƌsƋu’il Ġtait seul, il ƌġvait de liďĠƌatioŶ.
UŶ jouƌ, aloƌs Ƌu’EsteďaŶ tƌavaillait à l’edžtĠƌieuƌ, il vit uŶ aigle. Il lui fit des signesŵais l’aigle Ŷe le vit pas. Il Ġtait ŵagŶifiƋue: il avait des ailes marron et ďlaŶĐhes. LoƌsƋu’il les dĠploLJait, il ŵesuƌait au ŵoiŶs Ƌuatƌe ŵğtƌes! Son bec était jaune doré et ses serres étaient puissantes et pointues comme des poignards. Le jeune garçon creusa et trouva des vers de terre. Il les prit et les jeta eŶ l’aiƌ. L’aigle foŶdit aloƌs suƌ les loŵďƌiĐs pouƌ les attƌapeƌ eŶ pleiŶ vol. Ce petit manège se répéta plusieurs fois et devint même un petit rituel pour l’eŶfaŶt Ƌui pƌit l’haďitude de sĐƌuter le ciel pour voir apparaître le rapace. Au ďout de ƋuelƋues teŵps, l’aigle osa se poseƌ au sol. EsteďaŶ Ŷe voulait pas 7
l’effƌaLJeƌ et ƌestait à ďoŶŶe distaŶĐe. De jouƌ eŶ jouƌ, l’aigle se ƌappƌoĐhait uŶ peu plus d’EsteďaŶ.
UŶ ŵatiŶ, il fut si pƌğs Ƌu’ilsur son dos et celui- sauta Đi s’eŶvola. AiŶsi iŶstallĠ, EsteďaŶ vit les esĐlaves tƌavailleƌ, d’aďoƌd gƌaŶds, puis de plus eŶ plus petits au fuƌ et à ŵesuƌe où ils s’ĠlevaieŶt. Il vit eŶsuite les Ŷuages,il pouvait les toucher de sa main.
L’aigle le dĠposa délicatement dans son nid, aux côtés de ces aiglons. Esteban déchira alors ses vieux vêtements et il cria :
«Je suis libre !»
8
SoŶ Đœuƌ fut ƌeŵpli de soulagement. Grâce au seĐouƌs de l’aigle, il put apprendre à survivre et à se débrouiller seul dans cette Ŷatuƌe Ƌu’il aiŵait taŶt. Jamais il ne revit ses parents.
Suƌ l’île ďleue Đoŵŵe suƌ l’île ƌouge, Ŷe ƌestait de lui Ƌu’uŶe vieille lĠgeŶde Ƌui ƌaĐoŶtait Ƌue des geŶs l’avaieŶt vu s’eŶvoleƌ suƌ le dos d’uŶ aigle. Mais, cela pouvait-il être vrai? De l’avenir des deux îles, on ne racontera rien. Il Ŷ’LJ a ƌieŶ à diƌesur un malheur aussi grand.
9
UŶe gueƌƌe éĐlate suƌ l’île ďleue.
La vie d’EsteďaŶ est aloƌs ďouleveƌsée Đaƌ il est vendu comme esclave aux riches maîtres de l’île ƌouge Ƌui oŶt gagŶé le ĐoŶflit.
Un jour, cependant, le jeune garçon fait une rencontre qui va ĐhaŶgeƌ le Đouƌs de soŶ existeŶĐe…
Cette Ŷouvelle Ƌui tƌaite de l’esĐlavage a ĠtĠ ĠĐƌiteen groupe pendant le cours de FƌaŶçais. Les visuels oŶt ĠtĠ ĠlaďoƌĠs aveĐ le pƌofesseuƌ d’Aƌts Plastiques en employant la technique de collage de feuilles colorées. Le récit a ensuite été édité eŶ veƌsioŶ ŶuŵĠƌiƋue aveĐ l’aide des pƌofesseuƌs-documentalistes qui ont guidé les auteurs pour les choix de mise en page et de licence.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin