//img.uscri.be/pth/45b80970faa55c4e9eca19985ced6c93ab7c293d
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

JOURNAL DE RIVESALTES 1941­1942

De
21 pages
Extrait de la publication rivesaltes 3.qxp:delachaux poche 5.0  11.05.10  12:19  Page1 Friedel  Reiter  est  née  en  1912  à  Vienne,  alors capitale   de   l’empire   austro­hongrois.   Son   père meurt  au  front,  elle  l’aura  à  peine  connu.  En  1919, face   à   la   misère   dont   sont   victimes   les   enfants   viennois,  la  Croix­Rouge  organise  des  «trains  d’en­ fants »  pour  la  Suisse.  C’est  ainsi  qu’en  1920,  elle  est accueillie  près  de  Zurich  dans  une  famille  chez  qui elle  restera  jusqu’à  l’âge  de  vingt­quatre  ans.  Elle fait  des  études  d’infirmière  en  pédiatrie  à  Zurich  et  part  exercer  à  Florence  un  an  et  demi  dans  un  orphelinat.  De  retour  en  Suisse,  elle  s’engage auprès  du  Secours  suisse  aux  enfants  qui  l’envoie au  camp  de  Rivesaltes  où  elle  arrive  en  novembre 1941.  Pendant  une  année  entière,  elle  se  donnera corps  et  âme  aux  enfants  internés.  Friedel  Bohny­ Reiter  est  morte  en  2001  à  Bâle  où  elle  vivait  avec son  mari  et  peignait. Entre  novembre  1941  et  novembre  1942,  entre son  arrivée  et  son  départ  du  camp  de  Rivesaltes dans  les  Pyrénées  orientales,  Friedel  Reiter  tient un  journal  presque  tous  les  jours.  Elle  y  consigne ce  qu’elle  voit  et  son  travail.  Le  camp  compte  de 17 000 à  18 000  détenus  espagnols,  tsiganes  et  juifs.
Voir plus Voir moins

Extrait de la publication

FriedelReiterestnéeen1912àVienne,alors
capitaledel’empireaustro-hongrois.Sonpère
meurtaufront,ellel’auraàpeineconnu.En1919,
faceàlamisèredontsontvictimeslesenfants
viennois,laCroix-Rougeorganisedes« trainsd’en-
fants»pourlaSuisse.C’estainsiqu’en1920,elleest
accueillieprèsdeZurichdansunefamillechezqui
elleresterajusqu’àl’âgedevingt-quatreans.Elle
faitdesétudesd’infirmièreenpédiatrieàZurich
etpartexerceràFlorenceunanetdemidans
unorphelinat.DeretourenSuisse,elles’engage
auprèsduSecourssuisseauxenfantsquil’envoie
aucampdeRivesaltesoùellearriveenerbmevon
1941.Pendantuneannéeentière,ellesedonnera
corpsetâmeauxenfantsinternés.FriedelBohny-
Reiterestmorteen2001àBâleoùellevivaitavec
sonmarietpeignait.

Entrenovembre1941etonevbmer1942,entre
sonarrivéeetsondépartducampdeRivesaltes
danslesPyrénéesorientales,FriedelReitertient
unjournalpresquetouslesjours.Elleyconsigne
cequ’ellevoitetsontravail.Lecampcomptede
17000à18000détenuslsnoagspe,tsiganesetjuifs.
Lesconditionsd’internement,déjàtrèscritiques,
sedétériorentgravementàpartird’août1942
quandleemrnveougtendeVichydonneson
accordpourlanédportatiodesJuifsgnrestéardes
deuxzones.FriedelReiters’occupedesenfantsdu

Extrait de la publication

camp.Elleleurdistribuedurizetdesresus,cahsu
tenteilémrero’adl’hygiènelb,enaatopvuécherche
desmoyensdelesprotégerdufroidglacialde
l’hiver,tâchedefaireoublierlapromiscuitéet
essaiedelesoccuper.Etellesoignecommeelle
peutlesmalades…Elleréussitàenfreindreles
règlesicietlà,àconvaincreàforced’audacede
fairesortircelui-cietcelui-là.
Saonassicompetsoneuovtnemédforcentl’ad-
miration.Sonhumilitéetsasimplicitéfontdece
journal,sobreetuxie,mutinunesourcesihirotque
rare,ainsiqu’unrécitpresque.nttaleha
Elleobserveaveceffroicombienl’hommeest
capablede’sudnericretlamanièrequechacuna
devoirenl’autreunrivalquiluivolelanourri-
ture,elledécritlesvisagessxeanguesetgris,tirés
defatigue,maiselleparvientaussiàtrouverle
calmedanslesilencelanuitouàremarquerla
naturevivantequisemetàverdoyeraupmetnirp.s
Elles’astreintàl’exercicedudiaristecommeon
s'agrippeàunebouée:«Lebesoind’écrireest
commeuneniartnocte,enmêmetempsqu’une
délivrance.»

C’estl’historienneMichèlelerelruFmelu-yeS
quiadécouvertettraduitcejournal.Spécialiste
desannées1930-1940,ellenousoffreuneintro-
ductionquipermetdecomprendrelecontexte
danslequelcejournalaétéécrit.

Extrait de la publication

FRIEDELBOHNY-REITER

JOURNAL 
DERIVESALTES 
1941-1942 

Éditionpréparéepar
MichèleFleury-Seemuller

Extrait de la publication

Celivreabénéficiédel’aidedeProHelvetia,
Fondationsuissepourlaculture

NousremercionslaVilledeGenève,
DépartementdesAffairesculturelles,
pourlaboursed’édition2009-2010

Éditionoriginale:ÉditionsZoé,1993

©ÉditionsZoé,11ruedesMoraines
CH–1227Carouge-Genève,2010
www.editionszoe.ch
Maquettedecouverture:EvelyneDecroux 
Illustration :FriedelBohny-Reiter, 
LeCampdeRivesaltes(gouache)
ISBN978-2-88182-677-1 

Extrait de la publication

Introduction

Pendantprèsdecinquanteans,leJournalde
FriedeloBnh-yeRtireestrestéenfermédansun
tiroir.Àl’idéequ’ilpourrait,îtreapardsiquejamais
ontpa’niardnerpcequ’unejeunefemmesuisse
avaitvécuen1942commeinfirmièredansun
campd’internésdanslesuddelaFrance,j’ai
éprouvéledésirdelarencontrer.Jesuisalléela
voiràBâleoùellevitdepuisdenombreuses
annéesavecsonmariqu’elleaconnupendantson
séjourenFrance.Elleats-ertgnivauqansetfait
delapeinture,beaucoupdepaysages,lesdéserts
d’Algérie,laCug,emaradesssruoevindesesnom-
breuxvoyages,etojuaiuh’druencoredesimages
ducampdeRivesaltes.Ellecontinueàtenirson
Journalqu’elleacommencéàécriredanssajeu-
nesse.
Ellem’aconfiédeuxgroscahiersd’école,un
bleuetunbrun.Lepremiers’ouvresurunenotice
du6juillet1940àFlorenceoùFriedeltravaillait
commenursedansunefamilleitalienneetseter-
minele13décembre1941aucampd’internésde

5
Extrait de la publication

Rivesaltes.L’autre,beaucoupplusépais,estconsa-
crépresquetièremtenenàsonséjourcommeinfir-
mièrerésidenteaucamp,jusqu’àsadissolutionàla
finde1942.
Lalecturedecescahiers,écritsenallemand,a
ététrèsémouvante.Jetenaisenmainundocu-
menttémoignantd’unepériodeterrible.Jour
aprèsjourlesrsfencaosfudesinternésysontconsi-
gnées–laluttecontrelamaladie,lasaleté,lasous-
alimentationet,àpartird’août1942,ledépartdes
Juifs,hommes,femmesetenfants,verslescamps
delamort.J’aiaussiocvuédretunejeunefemme
quidanscettemisèrenecessedechercherdes
signesd’espoir,quiseréjouitd’unbouquetde
fleursenpapieroffertparunenfant,dusoleilqui
selève,dechiotsnésdanslecamp.Enpleinetour-
menteelletombeamoureusedesonfuturmari,
AugustBohny,alorserpsnoaslebduSecourssuisse
auxenfantsauruL-nos-ahbmCn.ignoBref,ils’agit
d’unvraiJournaloùtoutestnoté,d’unJournal
d’unefemmeétonnantequisetrouvedansune
situationnoitpecx.ellene
Plusj’avançaisdansmalecture,plusilmesem-
blaitimpératifdefaireconnaîtrecettehistoireà
d’autres.Friedelteei-RnyorhBaocpuebuahésitéà
donnersonaccordàla.bupcaliontiElledoutaitde
l’intérêtdesesécrits,ellelestrouvaittropperson-
nels,tropntse.xuatnemiFinalementelleya
consenti,avecquelquesocrupu.seJel’en.mereierc
Bienquel’originalsoitécritenallemand,je
n’aipastrouvégênantdeletraduireetdele
publierd’abordenfrançaisvuquelesnevéntmesé

6
Extrait de la publication

sedtrnéeuloenFrance.Parailleursl’intérêthisto-
riquedecedocumentdépassetoutesfrontières
linguistiquesetes.graphiqugoé
Qu’est-cequiapousséFriedelen1941àpartir
enFrance?SonJournalnousenfournituneexpli-
cation.Elleécritle24octobre1941:«J’étaisà
1
BernechezM.Olgiati (…).Ilm’aparlédeson
travailetdetoutelamisère,etdepuisjenepense
plusqu’àunechose–aider.»Nousverronsquele
désird’aider,desoulagerlessouffrancesestune
desionsivatmotmajsueerdeFriedeldontl’origine
setrouveenemtnceairtdanssapropreenfance.
FriedelReiterestnéeen1912àVienne,capi-
taledel’Empiregrois.staruo-honEn1914,au
débutdelaPremièreGuerreidno,elamellefait
partiedesenfantsquisontévacuésdelacapitale,
etellepasselesannéesdeguerreprèsdeMelkau
bordduDanube.Sonpère,qu’elleconnaîtà
peine,esttuéaufront.En1919elleretourneà
Vienne,devenuelacapitaleydrohlaeéchpd’un
empireperdu,enproieauxconvulsionsrévolu-
tionnairesetàlafamine.Devantlaterriblemisère
quiaccablelesenfantsviennois,laCroix-Rouge

1

RodolfoOlgiati,1905-1986,professeurdemathématiques,
dirigedepuis1935lesecrétariatduServicecivilinternatio-
nal.Partien1937enEspagneavecl’« AyudaSuiza ».
SecrétairecentralduCartelsuissedusecoursauxenfants
victimesdelaguerreàpartirde1940.Ilresteenfonction
lorsqueleCartelfusionneaveclaCroix-Rougesuisse,mais
donnesadémissionen1943àlasuitedemultiplesconflits

aveclaCroix-Rouge.IlestappeléparleConseilfédéralà
dirigerleDonsuissefin1944.

7

organisedes«trains’dneafnts»pourlaSuisse.En
1920FriedelpartpourKilchbergprèsdulacde
Zurichoùelleestllieeicuacdansunefamillechez
quielleresterajusqu’àl’âgedevtre-quaingtans.
Elleapprendlemétierd’infirmièreenpédia-
trieàZurich,partpourunanetdemiàFlorence
ets’engageàsonretourenSuisseauCartelsuisse
desecoursauxenfantsquil’envoieaucampde
Rivesaltes.

LaFranceen1941

QuelleestlasituationdelaFranceàl’arrivée
deFriedelle12mevonerb1941?
Aprèslaterribledéfaitesubieenjuin1940,les
troiscinquièmesdesonterritoiresontoccupéspar
leReich,appelészonenordouzoneoccupée.La
zonesudoùsetrouveRivesaltesrestelibrejusqu’à
l’occupationcomplèteduterritoirele11novembre
1942.Lesdeuxzonessontséparéesparlalignede
démarcationquivadeGenève–Dôle–Tours–
Mont-de-Marsanjusqu’àlafrontièreespagnole.Le
passaged’unezoneàl’autrenesefaitqu’avecune
autorisationspéciale.
e
LeParlementdelaIII Républiqueremetles
pleinspouvoirsàPhilippePétain.Trèsvite,dèsle
mêmemois,leGentrnemouveadoptedesloisser-
vantàexclurelessregénartdelasociétéfrançiaes.
ÀtraverseuxonviseavanttoutlesJuifs,accusés
d’avoircausélapertedelaFrance.
Danslesannées1920-1930,laFranceavait
accueillitrèslibéralementdesmilliersd’étrangers.

8
Extrait de la publication

Destravailleurscherchantunemploi,maisaussides
réfugiés.DesRussesfuyantlestroublesdelaRévo-
lution ;àpartirde1933desAllemands,opposants
durégimetsilenaonti-saliaocetdesJuifschasséspar
cemêmerégime;en1933,aprèsl’Anschluss,des
Autrichiens;unpeuplustard,aprèsl’occupation
deleurpays,desques,césoolavThcsansoublierles
Polonaisquiontfuilespogroms,lamisère,les
régimesautoritaires.Enfévrier-mars1939s’yajou-
tentles200000Espagnolsvictimesdelaguerre
civile.
Déjàinternéspourdesraisonsdesécuritéavant
l’invasiondelaFrance,ilslesontmaintenantparce
qu’ilssontétrangers,Juifs,Tsiganes,apatrides.On
revientmêmesurlesnaturalisationsobtenuesà
partirde1927etonretirelanationalitéfrançaiseà
2
plusde15000personnesdont6307Juifs .Cesont
cesgensquiformerontlapopulationdescamps
d’internementdelazonesudcommeGurs,Rive-
saltes,Récébédou,LesMilles,etc.Leurnombreest
trèsfluctuant.Enfévrier1941ilestestiméà47000
personnes,ennovembre,époquedel’arrivéede
3
Friedel,ilsnesontplusque15000 .Beaucoup
d’entreeuxontétélibérésetassignésàrésecdine
dansunvillage,ouilsontpuémigreruotre-mer,
d’autresencoreontétéenrôlésdanslesGroupes
deelruavliratsersargnté(GTE),brigadesdetravail

2

3

Cf.RobertPaxton,LaFrancedeVichy,1940-1944,Paris,
1973,p.169.
AnneGrynberg,LesCampsdelahonte,lesinternésjuifsdes
campsfrançais,1939-1944,Paris,1991,p.12.

9