Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'étude - new conso

De
46 pages

L'étude - new conso

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
   
Les nouvelles formes de consommation des images :
TNT, TVIP, VOD, sites de partage, piraterie…
Analyse qualitative
Novembre 2007
                                       
 
Cette étude a été réalisée par :
Daniel Bô, Claire-Marie Lévêque, Alexandra Marsiglia 12bis, rue Desaix 75015 PARIS Tél : 01.45.67.62.06 Fax : 01.56.58.03.66 www.qualiquanti.com 
 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective  Benoît Danard, Caroline Jeanneau, Clément Malherbe 12 rue de Lübeck 75784 Paris Cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55 www.cnc.fr 
Les nouvelles formes de consommation des images : TNT, TVIP, VOD, sites de partage, piraterie etc.
2
   Sommaire    Avertissement.............................................................................................................................4 Objectifs......................................................................................................................................5 Méthodologie .............................................................................................................................. 6 Synthèse.....................................................................................................................................7 Montée en puissance de la technologie ..................................................................................... 9 I. ............................................................Nouveaux moyens d’accès et multiplication des écrans 9 II. La mise en réseau des appareils ............................................................................................. 10 III. La montée en puissance du stockage numérique.................................................................... 13 IV. La prise de contrôle sur la vidéo .............................................................................................. 14 V. Un effet immédiat sur la publicité ............................................................................................. 17 Élargissement de l’offre ............................................................................................................ 19 I. L’offre gratuite est abondante, accessible et de qualité ........................................................... 19 II. Une attitude plus sélective vis-à-vis de l’offre payante ............................................................ 21 III. Les atouts de l’offre payante à la carte .................................................................................... 22 La VOD..................................................................................................................................... 24 I. Un service novateur au potentiel important.............................................................................. 24 II. Un mode de visionnage très motivant ...................................................................................... 24 III. Pratiques de consommation actuelles de la VOD .................................................................... 26 IV. VOD via la télévision et VOD sur le Web ................................................................................. 27 V. Attentes et tendances vis-à-vis de la VOD payante ................................................................. 31 VI. La télévision à la demande gratuite ou « catch-up TV » .......................................................... 33 Les sites de partage de vidéos................................................................................................. 34 I. Motivations à l’usage des sites communautaires de vidéos .................................................... 34 II. Usages et perception des leaders YouTube et Dailymotion .................................................... 35 III. Le streaming illégal : la piraterie « douce ».............................................................................. 37 La Piraterie ............................................................................................................................... 38 I. Durcissement et banalisation de la piraterie ............................................................................ 38 II. Maturité et généralisation de la piraterie « classique » ............................................................ 38 III. Le streaming contre le téléchargement .................................................................................... 43 IV. Le développement de la piraterie nomade ............................................................................... 44 V. La pression de l’illégalité et les moyens de lutte.............................................................................. 44   
Les nouvelles formes de consommation des images : TNT, TVIP, VOD, sites de partage, piraterie etc.
3
  Avertissement   Cette étude ne constitue en aucun cas une présentation de la position du Centre national de la cinématographie sur les questions de piraterie audiovisuelle. Elle ne constitue pas non plus une analyse juridique de la législation en vigueur et de ce qui est autorisé ou interdit par les textes. Cette étude donne simplement un éclairage sur le comportement de certains spectateurs et de certaines pratiques de piraterie. Elle est, à ce titre, un outil de réflexion pour tous ceux qui font de la lutte contre la piraterie une priorité afin de développer les outils non seulement juridiques mais aussi économiques et pédagogiques nécessaires à cette lutte.  Il est rappelé les dispositions des articles suivants du Code de la Propriété Intellectuelle :   Article L122-4 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.  Article L335-2 Toute édition d'écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute autre production, imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon et toute contrefaçon est un délit. La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende. Seront punis des mêmes peines le débit, l'exportation et l'importation des ouvrages contrefaits. Lorsque les délits prévus par le présent article ont été commis en bande organisée, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 500 000 euros d'amende.  Article L335-3 Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une œuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi. Est également un délit de contrefaçon la violation de l'un des droits de l'auteur d'un logiciel définis à l'article L. 122-6.  Article L335-4 Est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende toute fixation, reproduction, communication ou mise à disposition du public, à titre onéreux ou gratuit, ou toute télédiffusion d'une prestation, d'un phonogramme, d'un vidéogramme ou d'un programme, réalisée sans l'autorisation, lorsqu'elle est exigée, de l'artiste-interprète, du producteur de phonogrammes ou de vidéogrammes ou de l'entreprise de communication audiovisuelle. Est punie des mêmes peines toute importation ou exportation de phonogrammes ou de vidéogrammes réalisée sans l'autorisation du producteur ou de l'artiste-interprète, lorsqu'elle est exigée. Est puni de la peine d'amende prévue au premier alinéa le défaut de versement de la rémunération due à l'auteur, à l'artiste-interprète ou au producteur de phonogrammes ou de vidéogrammes au titre de la copie privée ou de la communication publique ainsi que de la télédiffusion des phonogrammes. Est puni de la peine d'amende prévue au premier alinéa le défaut de versement du prélèvement mentionné au troisième alinéa de l'article L. 133-3. Lorsque les délits prévus au présent article ont été commis en bande organisée, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 500 000 euros d'amende.
Les nouvelles formes de consommation des images : TNT, TVIP, VOD, sites de partage, piraterie etc.
4