La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La Montagne - 5 février 2016

1 page

0 !®jÍ j ÁjWÍjÖÁ Í ?¬¬Ák j ak jÄ Ák? ÍkÄ aÖ j Ü Wj ¬ÁkÄ aj ÍW ?Á~k aj ¾kaÖW?Í E ?

Publié par :
Ajouté le : 08 février 2016
Lecture(s) : 106
Signaler un abus
FELLETINet le recteur ont appréhendé les réalités du LMBLe vice­président chargé de l’éducation à la Région Première visite hautement symbolique création d’une classe prépara­ toire aux grandes écoles du gé­ nie civil et d’un brevet profes­ s i o n n e l d e s m é t i e r s d e l a piscine conservaient leur pleine actualité mais qu’elles deman­ daient des études complémen­ taires. Des moyens à débloquer L’EN et la Région semblent prêts à débloquer des moyens nouveaux pour bâtir un avenir au LMB, un avenir qui sera pré­ cisé au printemps lors de la ta­ ble ronde, après une concerta­ tion approfondie, notamment auprès de la profession. « Nous bâtirons un projet au long court sur lequel nous bran­ cherons un projet de rénovation de l’établissement », a assuré Jean­Louis Nembr ini qui se donne deux bons mois avant la tenue de la table ronde. Pour lui, aucun doute « Le LMB a pleinement sa place au sein de la nouvelle région ». Et le recteur d’ajouter : « Notre objectif est d’offrir des parcours complets et sécurisés au sein des différentes filières ». Des propos qui ont ramené le souri­ re sur le visage des élus et des personnels.Robert Guinot (*) Le recteur et le vice­président, ac­ cueillis bien sûr par la direction du LMB, étaient accompagnés, lors de la visite, d’importantes délégations de la Région et du Rectorat, mais aussi de plusieurs élus dont Éric Correia et Cyril Victor (conseillers régionaux), Jeanine Perru­ chet et Wilfried Célérien (commune de Felletin). Ils ont été rejoints, pour le dé­ jeuner de travail, par Geneviève Barat (vice­présidente du conseil régional) et Jérôme Orwain (conseil régional), Jean­ Luc Léger et Agnès Guillemot (conseil départemental), Michel Moine (prési­ dent de la Com­com Creuse Grand sud). David Daroussin représentait les 3 parle­ mentaires creusois.
La venue du vice-président du Conseil régional chargé de l’éducation et du recteur donne des raisons de croire en l’avenir du LMB de Felletin. ean­Louis Nembrini, vice­ président du Conseil régio­ gaeJécseéresvrslépeadesèrmireurestior nal Aquitaine­Limousin­ Poitou­Charentes, en char­ éducation et des ly , le terrain au LMB de Felletin. Lui et Pierre­Yves Duwoye, le VISITEPierre-Yves recteur de l’Académie de Limo­ Duwoye (en bas, ges, se sont attardés, hier, dans penché sur le tra-l’école du bâtiment, prenant le vail des tailleurs de temps d’échanger avec les per­ pierre) et J-Louis sonnels et les apprenants. Ils Nembrini (en haut, ont ensuite dialogué avec les aux côtés d’Éric élus lors d’un déjeuner de tra­ Correia) se sont at-vail (*). tardés dans les ate-Démarche pragmatique liers du LMB aux-Cette visite est survenue dansquels ils ont promis un contexte délicat pour le LMBun avenir en souli-qui, ces dernières années, a per­gnant la valeur des du des formations et des élèves.enseignements et Avec seulement 500 apprenants,des équipes. il est en quête d’avenir. Depuis plusieurs mois, des travail » conduit avec les diffé­ et comprendre. Ils se sont attar­ et de nouveaux moyens. élus et les personnels réunis en rents partenaires et en premier dés dans des ateliers (certains « Nous avons vu des pratiques collectif demandent la tenue lieu la profession « qui est à remarquablement équipés) et qui peuvent être exemplaires en d’une table ronde en présence ont visité des structures en at­ l’origine de l’école et qui en sera matière de formation », ont af­ des organisations de tutelles et tente d’investissement (dont la le futur », selon les mots de firmé les deux hommes en sou­ de la profession. La date en salle de cinéma). Jean­Louis Nembrini. lignant, notamment, la manière avait été arrêtée au 16 novem­ Ce dernier était venu au LMB d’associer formation initiale/ bre mais elle a été reportée en Des lettres de noblesse à l’époque où il était inspecteur formation continue. raison des attentats survenus à Le LMB, comme ils l’ont souli­ Paris. Le temps a passé et la fi­ de l’Éducation nationale (EN). Il Ils ont confirmé, hier, l’ouver­ gné, a eu ses lettres de noblesse. ture pour la rentrée 2016, d’une nalité de cette table ronde a, a donc retrouvé l’établissement Aujourd’hui, il conserve une tra­ mention complémentaire pein­ comme on a pu le constater avec une certaine émotion. dition forte, des savoir­faire et hier, évolué. Le recteur et le vi­ Pierre­Yves Duwoye, lui, le dé­ une réputation nationale. Il ture­décoration et d’une secon­ ce­président de Région ont as­ couvrait. s’agit, à leurs yeux, de dévelop­ de Bac professionnel Interven­ suré qu’elle se tiendrait au prin­ Les deux hommes étaient là per son potentiel en profitant tion du patrimoine bâti. Ils ont t e m p s , a p r è s u n « i n t e n s e d’abord pour écouter, identifier de l’élargissement de la région assuré que les demandes de