Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Lire la suite - Mise en page 1

3 pages

Lire la suite - Mise en page 1

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 64
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

ÉCONOMIE CHINE -AFRIQUE
ENFIN, LÊAFRIQUENOIRE
Au milieu des années 1990, la Chine n’aurait pu continuer à faire croître son économie de façon explosive sans ouvrir les portes et gagner l’étranger. La République populaire enclenchait alors un processus qui, à peine quinze ans plus tard, montre qui sont les gagnants et qui sont les perdants. Les gagnants : la Chine et l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie. Le grand perdant : les États-Unis. En 1991, quand le mur de Berlin tombe et que l’URSS se désintègre, les USA affirment que le ème 21 sièclesera “le nouveau siècle américain”. Mais il s’est mué en désillusion, et sur tous les continents, leur influence régresse.
54 ÉCONOMIE
ébut novembre 2009, à Sharm D el-Sheikh (Egypte), se tenait une conférence ministérielle sino-africaine. Le premier ministre chi-nois Wen Jiabao y déclarait : “Les autorités et le peuple chinois ont toujours estimé que les pays afri-cains avaient le droit de choisir leur propre système social et de définir eux-mêmes, la voie de développe-ment qui leur semblait la plus ap-propriée. Nous sommes fermement convaincus que les pays africains peuvent résoudre eux-mêmes leurs propres problèmes. Notre collabo-ration économique et notre commer-ce s’appuient sur l’avantage réci-proque, sur un résultat gagnant des deux côtés. Sur l’ouverture et la transparence. Nous n’avons jamais posé de conditions politiques à l’Afrique et nous ne le ferons jamais non plus dans le futur.” Lors de la conférence, la Chine promettait 10 milliards de dollars de prêts bon marché pour la période 2010-2012. Dans les trois années à
venir, cet argent financera des pro-jets d’infrastructures et des program-mes sociaux. La Chine a également l’intention d’aider à réaliser une cen-taine de nouveaux projets d’énergie non polluante. Elle supprimera les taxes à l’importation sur les produits africains. L’an prochain, cette me-sure concernerait soixante pour cent (60%) des marchandises africaines et d’ici à trois ans, quatre vingt quinze pour cent (95%). La Chine enverra en Afrique 50 équipes agri-coles supplémentaires accompagnées, au total 2000 ingénieurs et tech-niciens agronomes. En outre, la Chine est disposée à annuler les dettes des pays africains les plus pauvres, Beijing enverra par ail-leurs, un soutien encore plus im-portant aux hôpitaux africains. L’aide dans le secteur médical acquiert petit à petit un volume impressionnant : jusqu’à présent, la Chine a envoyé 15 000 médecins dans 47 pays africains : à eux tous, ils ont déjà traité 180 millions de
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin