Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

.~MM~~ extérieurs du corps humain • des-
i ee" jeunes Chirurgiens des armées dé
té l'Empereur et Roi.
- F H ï. D. GEIGER, D. M. J.
MUSCULUS FRONTALIS. Principe: aux apo-
physes internes des orbites de l'os du iront. Progrès : droit
en haut jusqu'à la suture coronale, où il se divise et se
tourne en dehors. Terminaison : dans la peau du front
en recouvrant le crâne par une expansion aponévroti-
que, qui se termine ensuite dans les muscles occipitaux.
Action: il ride la peau sur le front.
MUSCULUS TEMPORALIS, selt Croiaphites.
Pr. : est demi-circulaire à la partie extérieure de l'os du
front, et à la partie du milieu des os pariétaux, sur la
partie écailleuse de l'os des tempes, et sur l'aile de l'os
sphénoïde. Pgr. : vers le bas, au-dessous du zygoma, dont
il remplit toute la cavité. Term. : par un fort tendon à.
l'apophyse coronale aiguë de la mâchoire inférieure.-
Act. : il attire la mâchoire inférieure vers la supérieure,
et sert particulièrement pendant la mastication.
MUSCULUS ORBICULARIS PALPEBR ARUM.
Pr. : sur l'apophyse nasale de la mâchoire su périearc ;
OUL sur le grand angle intérieur des orbites. Pgr. : sur le
11 1
( 2 )
bord supérieur et inférieur de l'orbite, ou il forme, pout
ainsi dire, deux arcades. Terr/i. : après avoir tourné
autour des orbites, il finit où il a commencé, à la ma-
nière de tous les muscles qui servent de sphincter. Act. :
il étrécit les paupières, ainsi que la peau qui entoure les
yeux , action par laquelle il presse un peu le globe de
l'œil.
MUSCULUS TRIANGULARIS NASI. Pr. : le
même que le précédent. Pgr. : sur les côtés du nez,
vers le bas. Terrn. : sur le cartilage inférieur et mobile i,
du nez , dont quelques fibres se propagent dans d'autres
muscles de la iàce. Act. : il élargit les narines, en tirant
la p.'au en haut. ;,.,
MUSCULUS ORBICULARIS NASI. Pr. : de la
partie extérieure des narines. Pgr. : obliquement passant
sur la pointe du nez. Term. : il se réunit avec son op-
posite. Act. : il comprime les narines.
MUSCULUS LABII SUPERIORIS PROPRIUS.
Pr. : il est difficile à exprimer; on pourrait le regarder
en quelque façon comme faisant partie du muscle trian-
gulaire.
MUSCULUS CONSTRICTOR, seu Sphincter oris.
Pr. : de differens autres muscles qui se trouvent pro-
ches, surtout du buccinateur et du zygomatique majeur.
Pgr. : sur la lèvre supérieure et inférieure. Term.: dans les
angles de la bouche. Act. : il contracte la bouche.
MUSCULUS DEPRIMENS COMMUNIS, seu
triangularis menti. Pr. : au bord inférieur de la mâchoire
jnfërieure, par des fibres minces et larges. Pgr. : vers le
haut où les fibres se rapprochent davantage, et forment,
pour ainsi dire, un triangle. Term. : dans les angles des
lèvres. Act, : il tire les angles des lèvres vers le bas.
MUSCULUS DEPRIMENS PROPRIUS , seu
quadratus menti. Pr. ; le même que le précédent. Pgr. ;
( 3 )
i *
en haut, cependant de manière que ses fibres S CÍltrC"
croisent avec celles de son opposite. Term. : au bord de
la lèvre inférieure. Act. : il déprime la lèvre inférieure.
MUSCULUS MASSETER. Pr. : au bord inférieur
de l'os zygoma , et à l'apophyse zygomatique de l'os des
tempes avec des fibres charnues considérables. Pgr. :
extérieurement sur l'angle de la mâchoire infericure.
lerm. : a l'angte inférieur de la même mâchoire. Act. :
il tire la mâchoire inférieure fortement contre la supé-
rieure.
MUSCULUS BUCCINATOR. Pr. : près les alvéoles
des dents mollaires de la mâchoire inférieure et supé-
rieure. Pgr. : obliquement en avant. Term. ; dans les
angles de la bouche et en-dessous du muscle constricteur
des lèvres. Act. : il tire les angles de la bouche en ar-
rière, et fait agir les toues, surtout pendant la mastica-
tion.
MUSCULUS ZYGOMATICUS MAGNUS. Pr. : à
l'apophyse postérieure de l'os zygoma. Pgr. : ohliquement
descendant d'arrière en avant. lèrm. : aux angles des
lèvres. Act. : il tire la bouche de côté en arrière vers
l'oreille , surtout pendant le rire.
MUSCULUS STERNO-HYOIDEUS. Pr. : en
haut du sternum, où cet os s'articule avec la clavicule.
Pgr. : obliquement ascendant au col et vers l'intérieur.
Term. : au milieu de la base de l'os hyoïde. Act. : il tire
l'os hyoïde en bas.
MUSCULUS STERNOCLEIDMASTOIDEUS.
Pr. : en partie au sternum à la partie supérieure, et en
partie à l'extrémité antérieure de la clavicule. Pgr. : au
col, obliquement ascendant vers le dehors. : à
l'apophyse zygomatique de l'os tempérai. Act. : il tire la
tôte en avant et de côté,
, ( 4 )
MUSCULUS SCÀLENUS. Pr. : ce sont, pouf
ainsi dire , trois ou' quatre muscles ; ils proviennent
du bord supérieur de la première et deuxième ver-
tèbres. Pgr. : à côté du col obliquement ascendant et en
arrière. Term. : aux apophyses transversales des vertèbres
du col. Act, : d'incliner le col en avant et de côté. ,
- MUSCULUS PECTORALIS MINOR, seu denta-
tus. Pr. /'antérieurement à là deuxième, troisième et
quatrième côte. Fgr. : obliquement ascendant en dehors.
Term. : au procès coracoïde de l'omoplate. Act. : il
tire l'omoplate en avant et en bas.
MUSCULUS PECTORALIS MAJOR. Pr. : à la
partie extérieure de la clavicule, et au bord latéral du ster-
num, où s'affermissent les cartilages intercostaux. Pgr. :
obliquement sur les côtes. Term..à la partie supérieure
de l'humérus sur la ligne raboteuse qui se trouve à quatre
travers de doigt à-peu-près au-dessoas de la tête de cet
os. Act. : il approche le bras vers la poitrine , et le porte
un peu en haut.
MUSCULUS SERATUS MAJOR. Pr. : aux huit
ou neuf côtes supérieures, par autant d'extrémités den-
telées. Pgr. : obliquement sur les côtes. Term. : à l'angle
pbtus Inférieur de l'omoplate. Act. : il tire l'omoplate en
ayant.
MUSCULUS RECTUS ABDOMINIS. Pr. : k
la symphyse de l'os pubis. Pgr. : droit en haut ; il y a.
particulièrement à remarquer que la partie de son mi-
lieu est, moyennant trois ou quatre-tendons transver-
saux, pour ainsi dire partagée en autant de muscles dif-
férens, où, entre/les deux muscles de l'abdomen,. on
remarque un tendon blanc , au milieu duquel se
trouve le nombril; et en raison de la blancheur de ce
tendon , on nomme l'endroit qu'il occupe la ligne blan-
che. Term, : aux trois vraies côtes inférieures. Act. ; d'in-
r
-- (5) - .- -1
ckner le corps en avant, de garantir les viscères du
bas-ventre, d'accélérer la digestion, favoriser les éva-
cuations alvines, contribuer à la respiration, et de ren-
forcer la voix et les cris, etc.
MUSCULUS OBLIQUE DESCENDENS AB-
DOMINIS. Pr. : aux huit côtes inférieures. Pgr. ;
obliquement descendant de postérieur en antérieur, où il
se termine par un fort tendon, dans lequel se trouve, au-
dessus de la partie honteuse, une ouverture oblongue -
que l'on a coutume de nommer l'anneau du bas-ventre,
et àr travers lequel passe chez les hommes le corcton
spermatique, et chez les femmes, les ligarnens ronds.
Term. : aux bords supérieurs de l'os des îles et pubis".
Act. : celui - ci et le précédent, ainsi que les autres
muscles de l'abdomen , compriment un peu le bas-ven-
tre, et l'incline en différentes directions.
- MUSCULUS TRAPEZIUS. Pr. : au milieu de l'6s
occipital et de toutes les apophyses des vertèbres du
col , ainsi qu'aux sept premières vertèbres dorsales.
- Pgr. : aussi bien de haut en has , que de bas en haut,
et du milieu latéralement en dehors. Term. : les fibres
descendantes à la clavicule , les fibres ascendantes sur la
crête de l'omoplate , et les fibres transversales sur l'acro-
mium. Act. : moyennant cette triple direction de ses
fibres, il tire l'omoplate en haut,, en-bas et en arrière.
MUSCULUS RHOMBOIDES. Pre : aux apo-
physes de 'la vertèbre inférieure du col, et de quatre
vertèbres supérieures du dos. obi i « en des-
cendant, Term. : à la base de l'omoplate. Act*. : il tire
l'omp.plate en arrière et un peu en haut.
MUSCULUS LEVATOR SCAPULÆ. Pr..- aux
apophyses de quatre vertèbres supérieures du col. Pgr. ;
obliquement descendant et en dehors. Term'.," à l'angle
(6)
supérieur et aiguë de l'omoplate. Act. : il relève l'omo-
plate et fléchit en même tems le cou vers le côté.
MUSCULUS INFRA SPINATUS. Pr. : au-dessous
de la crête transversale à la base de l'omoplate. Pgr. :
obliquement en dehors. Term. : à la partie supérieure
et postérieure de l'humérus au-dessous de sa têrc. Act.
il éloigne le bras de la,poitrine.
MUSCULUS RODUNTUS MAJOR. Pr. : exté-
rieurement à l'angle inférieur et obtus de l'omoplate.
Pgr. : obliquement en haut et en dehors. Tcrm. : sur les
deux tubérosités qui sont immédiatement au dessous de
la tête de l'os de l'humérus. Act. : il porte le bras en
arrière,
MUSCULUS RODUNTUS MINOR. Pr. : un peu
au-dessus du précédent, et se propage jusqu'au col de
l'omoplate. Pgr. , term. et act. : comme le précédent.
MUSCULUS LONGISSIMUS DORSI. Pr. : de la
crête supérieure et postérieure de l'os des îles, de l'os sa-
crum et des apophyses obliques des vertèbres lombaires.
.Pgr.: selon la longueur du dos , vers le haut. Term. :
aux apophyses transversales des vertèbres du dos et des
lombes, et se joint aussi en haut aux aponévroses du
muscle descendant de la nuque. Act. : il étend le dos et
le tire en arrière.
MUSCULUS SACER , seu transçerso - spinosus
lomborum. Pr. i à la partie supérieure et postérieure de
l'os des îles et de l'os sacrum , et aux apophyses trans-
versales des vertèbres lombaires. Pgr. : en haut et ohlr-
x quement en arrière. Term, : aux apophyses postérieures
de la crête des vertèbres lombaires. Act. : il favorise l'ex-
tension du dos et des lombes.
MUSCULUS LAT1SSIMUS DORSI. Pr. : des
apophyses obliquas des sis vertèbres inférieures du dos.