Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Adresse de M. Mesnard, curé de Nogent-sur-Seine à ses paroissiens : sur la déclaration de la guerre, décrétée par l'Assemblée nationale et sanctionnée par le roi ([Reprod.])

De
10 pages
[de l'impr. de Michelin] (Provins). 1792. 1 microfiche ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

AD RE S S E
DE M. MESN A R D,
CUR ÉDENOG ENT-SU R-S EINE
A SES paroissiens;
SUR '.LÀ DÉCLARATION DE LA GUERRE, DÉ»
CRÉTËE PAR l'Assemblée Nationale
KT SAN'CTiONNf.E PAR LE ROr,
FAn lVme. de la Liberté.
A
ADRESSE
D E M. MES N A R D,
CURÉ D E NOGENT-SUR-SEl NE
A SES paroissiens;
Sir la Déclaration de la GUERRE, DÉ-
CRfcTK K PAR L'ASSAMBLÉE NATIONALE
î-T sanctîonnï:e tar le Roi.
Astirerunt rtges terrx et ptîncipe* convcnerunt
in ur.urn. Piojiciamus à nobis jugum ipsorum.
Les Kois de la terre se sotit élèves; les Princes
ont forme un complot r jette ns loin de nous la joug
qu'ils veulent nous imposer. Pscaume i, j>. i.
FRERES, AMIS Et CHERS PAROISSIENS,
X-Iéclarer la guerre, c'est demander ven»
geance d'une insulte qu'on a reçue; cette
iasulte n'est plus particulière à la majesté
d'un seul homme, mais h la d'une
nation Entière, non plus d'une nation es-
clave, mais d'une nation libre et qui veut
l'être ou s'cnséyelir sous les ruines de sa
liberté.
-(i )
D ttn seul mot autrefois un defpotc, du haut
(T'jn trône, dont le sanctuaire ctoit inipe-
verice, vous dictoitdcs lois- rrt
me des troupeaux de mou.
toiu j on voui arracSioit de vos foyers: peur*
cjuci> Pour al'er poiter k fer et la (brunie
C0Hç.c''dcs lion.ir.es comme vous, avec les-
cjuc»o vous à à dJiv.ôîcr qu'une que-
î-Gxk'. pci^Oiincllc ce> hommes couronnes.
une quoiqu'a force
de vicnniCs un fc De -m tonneaux
devins rcpa:.dii,, dti pnms et des cervelas
pro
qi:'»ticz-voiis alors ?dc vils
animaux, ceux d'AJïriquc,
qu'on promeîic enchaînes dans nos rues,
pour servir dVtnui.cmcnt aux paysans oisifs..
les grands jettoient ^ur vOu> des :«c;ard>
de comme sur eux. Qu'é«
lev-vous, iinintenan:? Souvenez-vous-en
et ne l'oubliez jamais des hommes libres.
tcics:iv.
rcdtmpùo ùstni. RespN
rc/ Pair. doue ou voi!>~di»putou meme la

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin