Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Almanach d'éducation ou Abrégé de toutes les sciences à l'usage des enfans de six ans jusqu'à douze et au dessus ([Reprod.])

298 pages
[s.n.] (Paris). 1791. 3 microfiches ; 105*148 mm.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

MiCROCOPY RESOLUTION TEST ÇHART
'NBS 10>Oo
iANSi and ?0 TEST (HART No.
THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE
15 BffiBGESTB^TSfiLL • BIIBGE STKEET
WTTN1Y • GXFOBBSHIEE OXS 6ÏH
Teiei*aEe: (Oi93) 716396 Fax:
^D'EDUCATION^
de toutes
[ les Sciences
(X dM Sg
./»'# S ïiinieuti
/,V2 fi
•)
Ji -ifcr Il.
t^/ l S- l'rtiil Ji«-r
t5 S îjil.»i»«e
"| Lim 6 S Fuit
Jter d\
far i't S JjJèfimfp
Jeu 2<i STaoli-
S «,1'ihen
M ̃ ..Kir t S<*
FKVHIKiî
i S i-'i.».
-Jea ->
Sam S Hnlea*
J)im
f,u/i l"<
7 IiAwe
Jeu S' Ap|»oliar
,fe,- 1 1 & Sevepa
J)an
f.tm \h
«y- S j«? (^,
,•{/ ib
7ÎW 1'" S Marias
Sitôt 1
Disu
lu>f :1 â Eatlirr
_•«//̃ i S VitaaiK
2J
f t<w :3 S Pierre
I /('w j+ S
yPlu/i
I .«&• 28. S BoiMin0
t'en 2
Sam h
Wer ̃>
V?« rt
l-en
îa Maçiite
Mer ) i Lubîa
H.r" i^ ¡Un:
Zun
.tf.v -n S
Jeu, 22 Vidfran A'
l.un
ï~
JSfer S OonTi-iin
ifef
.film, S Riful
̃AVRIL
Ihtn i
J.im 2
S. Rirhani
Mer 4r oS
Jeu
fm fi
Ihm 8
Zaw .5 Marie ïig
j^&r 1
Mer i i S PMRp
Din» 1 j
6 Â)M<^c(
-S.I'aterwc
Met-
'Jeu! q q S Parfait
/&?
Sam -i 1 A'. L,
Dim
Mer zS
Jeu 26 S ÀwfUiif
Vm 2- S \ltal
Bim P.Q.
Mb- x
2
Jeu 3
6
-*fer q S Grégoire
Jeu
^2
l)im
Liât t
Mr if
Mer S Honore
Jeu
Pierre oies
Jîsw, S Fciix
Lan 21
Afar 2-z S Aulbn-i
a5 S Bosnien
Fen S Uixiicr
./2ew S Iïildcwrt
Dim 27 P£^rncosT£
Lan S Germain
Z*
.ifer T»o
Jeu Ouadraf
JUÏ-X
fin
Jam 8 Pofinn
Bim a
Jfer r P, £.
Jeu 7
Un 8 S Meâard
a
Huât 1 o S laiwirv
Jjtm t S Birnabe A
J&r 12 Onurihre
<Av/
Fin t
i/k« S ^yr
lA
}¡'Il;!
Jifut 2
Dim
27 g.
Jim 1 3o J
Dm ï
9 S
4fc7* iô 8'
Jeu tu
fin i5 3 EnfPne
S Benayeiit
JJnn "iS S Henri
Z»i j6
Mer
K
Un io S >Lwn;aPiut<-
4&» -il S Victor
l>im
• a S Apolinairr j
Mr
Jeu
Dîm
jJ//« 3o 5 Ladusias
-*Br- 3ti S Gennain
AO-UT
Mtr 1 S Picr. es ] if»
Jeu. 2 S Ï.ti«-Bnc P. L.
Sam. i S ̃ ÏÏomiitiqap
Dtoi S Ton
Lim 6
Jfer S Sévère
Jeu 8 Spire J). g,
tèn is S l.<i»t»"t»Ht
toim s
Liai 1 5 Se Hvpolitc
.̃#&r
1 S Ciirloin.ni
Dîtn r Q S î.oins Ei«
/.un. 20 S Bei-i»iii'<l
^sr S Priait
ln'
S Sitloinf
S Bartlu-leni
Sam 23 /»̃ Q.
]>im 6 FUt Jon/yf ttt"
Lun 2 S iVfairf
Jfcr
i/e« 3o S Fia oie
SKPTEMMiH
Jkm i $ Le a
Oim
Lun 3
y&7/- 4. S Ritfaiiif
J
Jeu 6
Fe/i. S Clo-Hd
£/tff/i 8
Dim 9 S Ouiw
L un .S
Mit Il
Mer 12 & RapliaM
t^w x3 S .Urne
/îw
Dim 16 S Cyprien /Ki.
Lun 17 S Laptlwrt
y«& S Cornei!
Mer
Jeu 20
21 5 Moâùeu
Jirm & Maorice
Dim 23 S Therle /*̃
Lan 24. S Andorbr
vSSet 3o* S îirmin
26
Jeu 5 Oomf
2 S Venoeilrt*
J\m 5 Rickeî
Dim î 3o S Jérôme
OCTOBRE
£un t S Reiu\
4KÙ 2
.«v 5 S i efer
Dim 7 S
^&« 1 i S tfoiufr
Bim I
Mr i- S H^rmi
feu i«j S Sa» mien
t4»« S O.tplMlS
Dirn J
̃>•! S Met!.»»
j* u3 S Buaiviiu
Jëti
litt ̃>.() S EMffii\it*
Ja/rt ̃ S Earnirf
S ïaroB
Mer 5o
NOVEMBRE
V'm\ 4
Lttfi 5
Mv 6 S Léonard
M' 7 5 Floreiït
îfeu 8 S Godehoi
Jitm le S Jitft'e
Dim 1 S Martin
Lu» S fiene
Mi/- iS S »iice
JKv ia S Sca-apen
i^tf ij
/îw it» S
t1/ I; S Açnan
DÎIH lft S Odo/»
Lu// 19
jo S Rdiuont
AIR,. :2 /*•
y<«C a-J
t'en 5 Clément
Jîi/w S Severia Spl
Diin
Mer af> A
Jî>« -jo S Saturnin
/&« 3o 0 S Amirf
Jkm j [lui
JDÎOJ.' 'i .tiWlt
Lan S S Hibi.mtc
Mtr 4 S Barbe
Mer
^y^w (; S Nicolas /); Il
/M 7 S, Far*"
Rim (j S UuBen
Lan io S Jnli#
t S Paniei
J&r t .S Valwv
/Iw
Z«wï i- S Aitelaide
S Ltitare
^jw 1 S. Pliiln-onr y7. 0.
,/2s^? -i-' S Honora
Biœ :i-i
2<>
Jett a* ,?. ,/<>a/r £rnifi
l'en 2tt S S. Ljiioo<-bs /̃ j5
Otm S Snbra
i S SiK-eftre
AUX
Dïf F A:*f IL'L'E
Xeres et Mères agréez
un travail entrepris en fa-
veur de vos Enfans. La pré-
cïsion et la clarté que j'ai
tâché de joindre a l'exacd-
1 rude 9 m'ont paru) de tous
Ai
ABRÈGE
DE
TOUTES LES SCIENCES,
A î usage des En/ans de sis: ans
jusqua. douze et au-dessus.
Section première.
Réponse.
Ce&r'ijn espace de tems qui
| renferme la durée de cent ans.
D E M A K I> I.
^u'^t-.ce qu'une année
Réponse,
C'est l'espace de douze mois.
Demande.
mois ?
Réponse.
Ces): de quatre se-
maines et quelques jours.
DE M'AIDE.
Combien une semaine ai-t-eîie
de jours ? s
Réponse,
Sept.
Demande.
Comment les' nomme-t-on?
REPONSE. i
Dimanche Jundi, mardi,
mercredi, jeudi, vendredi, et
samedi.
Toutes les nations les compl
O)
A 3
tent-eîles dans le même ordre?
R i i o h s e.
Non. Les Chrétiens commen-
cent parle dimanche; les Juifs
par le samedi et les Mahométans
parle vendredi.
3 E M A N D E.
Qa*esr-ce qu'un jour ?
Réponse.
Cest l'espace qui renferme
vingt-quatre heures, £t on i'ap-
pelle jour naturel.
Demande^
Comment est-il partagé 1
R £ F 0 S E.
En deux parties savoir, la
ouïr et le jour, 1 proprement dit*
.Demande.
| Le partage-t-on autrement?
(&̃)
Oui relativement a. quatre
termes, qui soct,: le matin, le
midi Je soir le minuit ou le
milieu de la nuit.
D E M A N D 1.
clue le jour propre-
ment dit?
Réponse.
C'est le tems qui dure depuis le
soleil levant jusqu'au soleil cou-
chant.
DEMANDE.
Qu'est-ce que la nuit?
Réponse.
Cest le**tems qui dure depuis
que le soleil se couche jusqu'à
ce qifil se levé.
A 4
froprement dit ?
R é î o n s r.
Douze.
Demande.
Et la nuit ?
Réponse.
Autant.
Demande.
Réponse.
Non. Cela change suivant les
saisons: car tantôt le jour est
plus long, tantôt plus court; et
il en est ainsi de la nuit.
Demande.
Qu'est-ce qu'une heure ?
RÉPONSE.
Cest la durée de soixante mi-
a soixante
Demande.
Réponse.
C'est une révolution dans la
nature qui arrive régulièrement
quatre fois dans l'année.
DE M'AIDE.
Comment nomme-t- on les
saisons?
Ré o ̃»̃ s t.
Le printems Pété l'automne
et l'hiver.
D"ê ï« an &̃'̃&'
REPONSE'
Trois mois.
D ï H A N O
< 9)
A 5
Répons»».
Mars?
Quand commence l'Été?
Réponse.
Le 21 ou le 22 de Juin.
Demande.
Quand commence l'Automne?
Réponse.
Le 21 ou le 22 de Septembre.
DEMANDE.
Et l'Hiver?
'Réponse.
Le 21 ou le 22 de Décembre,
D K M A.N DE,
Quand y a-t-il une égalité de,
durée entre le jour et la nuit
{ i-O
Cela arrive deux fois dans l'an-
née; savoir le ou le 2.1 de
Mars et le 2.1 ou le il de Sep-
tembre l'un et l'autre de ces
tems est appelle équinoxe..
Demande-
Quand le jour est-il le plus
long?
Le il ou le 12. de Juin, qui
.est le commencement de l'Été
et alors les jours commencent
diminuer successivement.
DEMANDE.
Quand le jour est-il le plus
coure?
RÉPONSE.
Le 21 ou le de Décembre,
c'est-à-dire j à l'entrée dç l'hiver
f il )
A &
et alors les jours commencent a
Ce changement -est-il le même
par toute la terre?
Répons SE.
Non. Il varie suivant qu'un
pays est situé, par rapport au Cours
du Soleil. lî y a, par exemple,
des pays où la nuit dure, en tout
tems, autant que
ou la nuit pendant l'Été n'est que
d'une heure d'autres, où la nuit
dure toujours six mois et le jour
conséquemment autant. C'est ce
que Ton démontre sur le globe.
[ Demande..
| Comment nomme-t-on le n
[ou le de Juin ?
'$ Réponse..
Le solstice d'Été.
( Il)
i.. DiMà N DE.
Comment -nomme-t-on le n
ou le 2.2 de Décembre?
Le solstice d'Hiver.
D E M A N B E.
Comment appeHe-t-:on les mois
dans Tordre où on les place ?
Réponse.
Janvier, Février. Mars, Avril,
Mai, Juin, Juillet, Août, Sep-
tembre, Octobre, Novembre,
Décembre.
DEMANDE.
Combien de jours chacun de
ces mois contient-il ?
Réîonse. j
I! y en a sept qui ont trente-un
jours; savoir, Janvier, Mars,
Mai 5 Juillet Août ? Octobre et
Septembre et Novembre et un
seul, savoir, Février, qui en a
vingt-huit ou vingt-neuf.
Demande.
Comment nomme-t-on les
douze constellations,oulesdouze
signes de i'annee ?
Réponse.
Le Bélier le Taureau, les
Gémeaux le Cancer ou J'Ëcre-
\hie, le Lion, la Vierge, la
Balance, le Scorpion le Sagit-
taire, le Capricorne, le Verseau
et les Poissons.
DEMANDE.
Que veut dire constellation
Du signes ?
̃ E. £ jp o N s je.
C'est un amas d'étoiles au¡.
des
noms cause de leurs
différentes situations.
Demande.
Pourquoi les anciens ont-ils
fait ces remarques?
Réponse.
Pour connoîcre le changement
des saisons et le cours périodique
des astres.
Demande,'
Pourquoi sont-ils au nombre
de douze?
R t P 0 N S É.
Pour marquer les douze mois.
Voici l'ordre dans lequel ils se
suivent. Le Bélier en Mars; le
Taureau en Avril y les Gémeaux
en Mai le Cancer ou l'Ecrevisse.
en Juin le Lion en Juillet la
Vierge en Août} la, Balance en
M ).
Septembre le Scorpion en (Jeta..
bre le Sagittaire en Novembre
le' en Décembre le
Verseau en Janvier; et les Pois-
sons en Février.
Demande.
Combien l'année a-t-elle due
Trois cents soixante-cinq jours,
DEMANDE.
le -nombre en est-il tou jouis
le même
Rêî on S E.
-Non; il change tops les quatre
ans; et la quatrième arinée, qu'on
nomme bissextile, .a un 'jour de
plus.
D E M A »̃ D B-
D'où v içnt ce changement 1
(
R t î O S S
C'est que chaque année ayant
six heures de plus, on les réunit
tous les quatre ans; ce qui faic
alors un jour, qu'on a:oute à ceux
de Février et cela ddnne à ce
mois vingt-neuf *jours
Demande.
Les Romains comptoknt-ils
leur mois comme nous
Réponse, c
Non. Ils n'en avoient d'abord
que dix ensuite ils y en ajou-
tèrent deux mais ils commen-
coienc l'année par le mois de
Mars.
DEMANDE.
Qui ont été les deux grands
réformateurs du calendrier.
.( 17)
Juies- César et le
goire XIII.
Demandé.
Qu'est-ce qu'une Olympiade?'
Réponse.
Cest un tems de quatre as-
nées.. Les anciens Grecs se ser-
voient de cette manierede comp-
ter, parce qu'ils célébroient tous
îes quatre ans, près de la ville
d'O-lympie des jeux qui par cette
raison furent nommés Olympi-
ques. Ils avoîent été institués par
Hercule à l'honneur de Jupiter,
G E M A N D E.
Qu'eft ce qu'une époque ?
Réponse.-
Cest un événement mépiora~
We dont on se sert potir fixer
rordre des tems et peut soulager
( i8 )
la mémoire comme la création
du. monde le déluge cet,
Demande.
Qu'est-ce qu'une période?
R £ t o n s E.
C'est la sui te des événemens
qui se sont écoulés depuis une
époque jusqu'à l'autre.
Demande.
Qu'est-ce qu'un 'lustre?
Réponse.
C'est l'espace de cinq ans.
DEMANDE.
Qu'est-te qu'un
-Réponse.
C'est une fête destinée à célé-
brer une chose remarquable, arri-
vée il y a un siècle ou un demi
siècle.
( i9.)
Demande, •
Qu'est-ce qu'une indictîon ?
R ê b o n s e.
Cest un espace de quinze ans.
Ce terme n'est en usage, que
lorsqu'il s'agit du calendrier.
(1O)
SECTION IL
De la Cosmographie,
Demande.
Qu'est-ce que la cosmogra-
phie ?
RÉPONSE.
Cest la' descrigçïpnjdu monde.
DEMANDE.
Qu^entendez vous par le
monde
Réponse.
Le ciel et la terre; en un mot
l'univers entier.
D s m a n jd r
Pour acquérir cette science ?
que fait-on
Réponse.
Comme le monde paroît rond,
globes on
appelle l'un le globe céleste, et
Paiïtre le globe terrestre.
Demandé.
le ciel
Réponse.
C'est cette étendue d'air, que
nous voyons au-dessus de la
terre.
Demande.
En combien de parties peut-on
le diviser ?
Réponse»
En deux savoir le firma-
ment, oil sont le soleil la lune,
les étoiles et le ciel empire, qui
est cet espace immense dont
notre imagination ne peut con-
cevoir les bornes et que l'on
regarde comme le séjour de. la
gloire et de la félicité.
Demande.
N'y a-t-iî pas un autre air
Oui;' c'est l'atmosphère
Demande.
Qu'est-ce que l'atmosphère?
R £ î O N S I.
Cest l'air le plus grossier, qui
entoure immédiatement la terre.
C'est dans cet air que volent les
oiseaux et que se forment les
nuages. Il s'étend à vingt-cinq
ou vingt-huit lieues à la ronde.
Ainsi}' on peut dire que l'atmos-
phere sert d'enveloppe à la terre^
Demande.
Qu'est-ce que le soleil?
R £ f o k s î.
C'est ce brillant luminaire que
Dieu s crcé pour éclairer le mon-
( h )
de, et qui produit la lumière et
la chaleur.
Demande."
Connoît-on la nature du so-
leil
R ÏÎOHSÉ.
Non. Les uns s'imaginent que
c'est un feu ordinaire entretenu
cominuellernent par des matieres
combustibles. Mais d'autres di-
sent que c'est un feu élémentaire
qui subsiste sans avoir besoin de
nourriture.
D £ M A K D £.
Le soleil est-il plus grand que
la terre ?
R ê ? 0 N s £.
Oui infiniment au point
jcjne quelques astronomes croient
.qu'il Fa surpasse un million de
fois. Il ne paroit si petit qu'à
(H)
cause de sa grande distance.
Demande.
De combien est cette dis-
tance. ?
R1 É P O N S E.
il n'est pas possible de le sa-
voir maïs quelques-uns pensent
qu'elle est d'environ trente mil-
lions de lieues.
D M A N D e*
Le soleil tourne-t-il ou est-il
toujours fixe?
Réponse.
Autrefois on a cru qu'il tour-
fMHt, parce qu'il a un cours appa-?
rent; mais aujourd'hui il est dé-
montré qu'il est ftxe, et que c'est
la terre qui tourne autour de lui.
DEMANDE.
Le soleil nous fait-il un autre
bien que celui de la iiimiere >
Réponse,
<*o
B
Réponse.
Oui il fait croître et mûrir les
fruit de la terre par sa chaleur.
Demande.
D'où vient que nous ne voyons
pas toujours le soleil se lever ?
Réponse.
C'est parce qu'on épais image
nous le cacfee en interceptant ses
ray on s. On peu s'en convaincre,
lorsqu'on se trouve sur la cîme
d'une haute montagne au-dessus
desnuages, on voit alorsîe soleil
mais ceux qui sont an fond d'une
vallée profonde, ne le voient pas.
DEMANDE.
Qu'est-ce que la !une?
Réponse.
C'est un globe destiné a çcus
éclairer pendant la nuit.
(iS)
De m. h n d ê.
La lune est~ei!e un luminaire
comme le soleil?
R é î o n s e.
Non. Cest un corps opaque
et sa lumiere est celle du soleil
qu'elle nous donne par réflexion.
DEMANDE.
D'où vient qu'elle n'eit pas
toujours éclairée en entier ?
Réponse.
Cela dépend de la inaniere dont
Thcmi sphère de la lune, éclaire
par le soleil est tourné par rap-
port à la terre.
DEMANDE.
Comment nomme-t-on les di-
verses apparances de la lune?
Réponse.
On les nomme des phases.
B 2.
DEMANDE,'
La lune est -elle plus grande
que la terre
Rêîonsï,
Non. Elle est beaucoup plus
petite.
Demande.
De combiea en est-elle éloi-
gnée ?
Réponse.
On ne le sait pas précisément,
mais on croit que e'est à peu-
près de-cent mille lieues.
Demande.
Quel effet considérable attri-
bue-t-on à la lune ?
Réponse.
EUe cause le flux et le reflux
de la mer.
,(*̃)̃̃̃
DEMANDA
Commment petit on distin-
.guer les étoiles ?
RÉPONSE.
En étoiles fixes, et en étoiles
mouvantes.
DEMANDE.
Qu'est-ce qu'une planette ?
Ré f o iï s e.
corps céleste, qui â
un cours périodique et réglé.
DEMANDE.
Combien y en a-t-ill
Réponse,'
Seize sept grandes et neuf
petites, qu'on appelle autrement
satellites.
DEMANDE.
Quelles sont les grandes?
Réponse.
Le Soleil, la Lutte, Venus
Jupiter, Mercure, Mars et Sa-
turne.
Demande.
Quel rapport les sept Plantes
ont-elles aux jours de la semaine?
RÉPONSE,.
C'est que les sept Planètes
donnent leur nom aux jours de
la semaine savoir la Lune au
lundi Mars au mardi Mercure
au mercredi, Jupiter au jeudi,
Vénus au vendredi Saturne au
samedi, et le Soleil comme la
plus parfaite des Planètes a etc
rapporté au dimanche.
Demande.
Qu'est-ce qu'une comète
R Ê f O N S E.
C'est une. planète qui ce pa-»
( p)
rok que de tems en tcms,"et dont
on a lieu de croire que le mou-
vexent est périodique.
DEMANDE.
L'apparition d'une comète prç-
sage-t-eîle quelque grand evé-
nement?
R É t O K SE.,
Non. On fa cru autrefois
mais c'est une superstition.
DEMANDA.
Qu'est-ce que l'Iris ou l'Arc-
en-ciel ?
REPONSE.
Cest un arc de diverses coti-
leurs qui se forme dans les nuées,
lorsque les rayons du Soleil le-
vant ou couchant, tombent obli*
.quement sur les goûtes déplut
pour en être le spectateur il faut
(v >
se trouver pîacé entre le Soleil et
la nuée.
DEMANDA
Qu'est-ce qu'un nuage?
R £ ? 0 N S E.
C'est an amas de vapeurs qui
se forme dans l'air.
D E M A N D E.
D'où vient la pluie ?
RÉPONSE.
La pluie n'est autre chose que
cette même vapeur qui étant
condensée se change en eau.
DEMANDE.
Qu'est-ce qu'un météore
Réponse,
Cest un phénomène inatten-
du qui de te m en tems apparoir
dans le ciel tels sont l'aùroie
boréale, un feu, une
lumière subite &c.
Demande.
Qu'est-ce que la neige ?
Réponse,
Ce n'est autre chose que de la
pluie gelée.
DEMANDE.
Qu'est-ce que la grêle ?
Réponse.
C*est également de l'eau gelée
par un froid plus vif, an point que
chaque 'goûte en devient un
grêlon.
Demande*
Qu'est-ce que le tonnerre ?
Réponse.
C'est un bruit qui se fait dans
Pair lorsque les exhalaisons de
soufre* et de nître, qui s'élèvent
(M)
dé la terre,
mer. '̃
ÛÏM A îT B 3L; ̃
-.Qu'est-ce- que la I-
C'est une matière qui s'éltare
avec impétuosité do milieu de la
D EM A
L'éclair peut-il causer des dé-
REPONSE.
Non. t'éclair n'est autre chose
.ju/ufle lumière vive produite par
les exhalaisons enflammées.
De m a k de.
Qu'est-ce que la ferre!
H JS.P-O.NSB-
Ces!: le globe que nous !jta«
(34)
Demande,
Quelle est-'son étendue?
On petit lui donner à peu près
neuf mille lieues de circuit. C'eat
aux Français qu'est due la gloire
de l'avoir mesurée les premiers
avec quelqu'exactitude.
Demande.
Est-elle par fait émeut ronde ?
REPONSE.
Non. Elle est un peu applatie
vers les pôles de sorte qu'elle ne
ressemble pas mal à une orange.
Demande.
Est-elle toujours fixe ou en
mouvement ?
Elle tourne continuellement
autour du Soleil.
Demande,
Comment se fait ce mouve-
ment ? •
Réponse.
Il se fait de deux manières. La
terre tourne d'abord sur son axe
tolites les ving-quatre heures ;̃
et c'ebt ce qui nous donne alter-
nativement le jour et la nuit.
L'autre mouvement est progrès-
Üf, c'ebtTa-dire, que la terre
avance toujours de sorte qu'eUe
peur être compai ée à la roue d'un,
char qui est en mouvement. De
cette manière 3a terre achevé
son cours autour du Soleil en
trois cens jours et
six heures e'ésç cette révolution
périodique qui.produit les quatre
saisons.,
DEMANDE.
Qu'esî-c© qu'une éclipse }
EÏÎOKSR
Cest une privation totale ou
partielle de la lumière du Soleil
ou de la Lune.'
Demande.
Combien de sortes d'éclipses
a-t-ii>
RÉPONSE.
Deux sortes principales l'une
du Soleil, et l'autre' de la Lune.
DEMANDE.
Quand arrive celle du Soleil?
Réponse..
Lorsque laLune se trouve entre

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin