Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Anatomie élémentaire et descriptive de toutes les parties du corps humain , suivie de leur anatomie topographique appliquée à la médecine opératoire ; par Ch.-J.-J. Bougon,... avec des planches lithographiées... ; préparations anatomiques, exposition de ces préparations, indication des procédés opératoires et explication des planches ; par A. Vidal,...

De
15 pages
l'auteur (Paris). 1830. 16 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

ANATOMIE :
ÉLÉMENTAIRE ET DESCRIPTIVE
DE 1
TOUTES LES PARTIES DU CORPS HUMAIN,
SUIVIE
DE LEUR ANATOMIE TOPOGRAPHIQUE
APPLIQUÉE
A LA MÉDECINE OPÉRATOIRE,
AVEC DES PLANCHES LITHOGRAPHIÉES REPRÉSENTANT LES ORGANES ET LES RÉGIONS
SELON LEUR GRANDEUR NATURELLE.
Prospectus.
IMPRIMERIE DE Ve THUAU,
rue du Cloître-St. - Benoît, n. 4.
ANATOMIE
ÉLÉMENTAIRE ET DESCRIPTIVE
DE
Toutes les parties bu Corps humain,
SUIVIE
DE LEUR ANATOMIE TOPOGRAPHIQUE
APPLIQUÉE
A LA MÉDECINE OPÉRATOIRE ;
PAR
BOUGON,
Chevalier des Ordres de Saint-Michel et de la Légion-d'Honneur; premier Chirurgien
ordinaire du Roi, et Chirurgien principal de ses armées; Chirurgien ordinaire de
S. A. R. MADAME, Duchesse de Berri ; Docteur et Professeur de la Faculté de Médecine
de Paris; Membre titulaire de l'Académie royale de Médecine, etc., etc.
AVEC DES PLANCHES LITHOGRAPHIÉES REPRÉSENTANT LES ORGANES ET LES RÉGIONS
SELON LEUR GRANDEUR NATURELLE ;
Préparations anatomiques, exposition de ces préparations , indication des
procédés opératoires et explication des planches ;
Par A. VIDAL (de Cassis),
DOCTEUR EN MÉDECINE DE LA FACULTÉ DE PARIS.
Paris,
CHEZ GERMER-BAILLIÈRE, LIBRAIRE, RUE DE L'ECOLE-DE -
MÉDECINE , N° 13 bis;
ET CHEZ L'AUTEUR, RUE DE RIVOLI, N° 8.
1830.
PROSPECTUS. S.1.
L'étude anatomique du corps humain ne se
borne plus aujourd'hui à la connaissance isolée ,
à la description aride des différentes parties qui
le composent ; et de nombreuses : applications
aux sciences physiologiques, philosophiques et
médicales en ont successivement agrandi le do-
maine. Mais une pareille extension , tout en
rendant cette étude plus attrayante et plus utile,
lui a plus sévèrement encore imposé l'obligation
de ne jamais s'écarter du vrai; et comme le vrai
n'est que dans la nature, vers la nature seule doi-
vent se porter tous nos regards. C'est donc sur
l'homme même qu'il faut étudier l'anatomie de
l'homme, et surtout lorsqu'on doit l'appliquer
à la chirurgie, à la médecine, aux beaux-arts. (
Cependant l'homme pour qui cette anatomie est
spécialement une science d'application, se trouve,
à chaque instant, arrêté par un détail qu'il avait
négligé, par un rapport de parties qui a fui de sa
mémoire ; et comme, au milieu de ces dange-
reuses incertitudes, il lui est rarement possible
de consulter la nature, il éprouve le continùel
PROSPECTUS —
besoin de recourir à des moyens qui puissent
toujours la lui représenter avec fidélité.
D'un autre coté, le temps que l'élève en mé-
decine peut sacrifier à ses études scolaires lui
permet à peine, quelque laborieux qu'il soit, de
voir par lui-même, de revoir encore toutes les
parties, tous les organes qu'il doit connaître; et
surtout en ce moment où le zèle, très-louable
sans doute, mais quelquefois mal entendu, qu'in-
spire l'anatomie pathologique conduit à mutiler
la plupart des cadavres que les hôpitaux aban-
donnent aux amphithéâtres de dissection. Ajoutez
à cette pénurie de sujets utiles à l'instruction
anatomique, le dégoût qu'inspire la vue d'un
corps inanimé, le danger même du poison sus-
pendu dans l'atmosphère de ces amphithéâtres ;
et l'on ne sera plus étonné de l'avidité générale
avec laquelle on recherche tous les moyens à l'aide
desquels les arts peuvent ici suppléer la nature
en l'imitant. r -
Parmi ces moyens, tour-à-tour essayés avec
plus ou moins de succès, les dessins anato-
miques ont prévalu, et ils devaient prévaloir.
Avec eux, en effet, il y a, tout à la fois) éco-
nomie de peines , de temps et d'argent ; facilité
de conservation et de transport. On y trouve
surtout l'avantage inappréciable d'une représen-
tation simultanée de tous les rapports de l'organe
à étudier, et on peut même y envisager d'un

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin