Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Taxonomic literature
A selective guide to botanical publications and
collections with dates, commentaries and types
Frans A. Stafleu and Richard S. Cowan
Second edition
Taxonomic Literature refers to the title filmed here as follows:
Gaillon, François Benjamin (1782-1839), French algologist. (Gaillon).
1930. Aperçu microscopique et physiologique de la fructification des thalassiophyles symphysistées.
[Rouen (F. Baudry) 1821] Oct. (Aperçu thalassioph. symphys.)
Publ.: Sep 1821 (BF 29 Sep), p. [1]-14.-Copies: G, PCS. Reprint with independent
pagination from Ann. gén. Sci. phys. 8: 362-372. l82r (see also Froriep, Notizen 2:
rR22 and CSP).
APERÇU
MICROSCOPIQUE ET PHYSIOLOGIQUE
DE LA FRUCTIFICATION
DES
THALASSIOPHYTES SYMPHYSISTÉES
présenté à la société libre d'émulation de Rouen par M. Benjamin
GAILLON membre correspondant dDiefpe^
A a
APERÇU
MICROSPOPIQUE ET PHYSIOLOGIQUE
DE LA FRUCTIFICATION
DES
THALASSIOPHYTES SYMPHYSISTÉES
Présrnté société libre d'émulation de par M.
GAILLON rrzerttbre correspondant à Dieppe.
n Tout est également admirable dans la nature, depuis Il
̃» moindre végétation jusqu'à la plus sublime penséeé
» Mais se borner à l'admirer et i la vanter est une
occupation tria-stérile et qui ne sert à rien;
» Vouloir la deviner, lui supposer des causés et des origines,
» est très-dangereux c'est une source inépuisable
d'égarements.
La sefile chose utilt est d'étudier ce qui est\ cela conduit
s le connaître et à eit tirer tout le parti possible
» pbur notre avantage. «
Destvt'c de Tracy Elém. d'îâ, iBrè. part., ch, 3.
̃ j'>hm'f. dernière à pareille solennité Vous daignâtes
Messieurs accueillirl'exposé général et succinctdes divers
aspects et des modifications sous lesquels se présentent à
l'oeil de l'observaleur les végétai que déveléppent/
façbnnënt et nourrissent les eaux alées qui baignent le
rivage de nos côtes. L'itigeniense/7inéthode du professeur
La.moub.ovx pour le partage de êtres en quatre familles-
bien distinctes, sous le rapport'de l'organisation, de la/
forme, de la couleur et de la frùcjtification y fut rapidement
énumérée, et les Fucacées les Floridées, les Dicfyotêes
et les Lllvacées vous furent présentées cônïme uû dès
moyens propres subdiviser naturellement une partie dés
Thalassiophytes et à faciliter leur étude. Cette parfie
W)
composée de plantés dont Je tissa cellulaire se trouve
continu même intérieurement forme une classe que
par suite de cette disposition d'orgatrisation je qualifiai de
Symphjrsistées j'appelai ïhalassiophyies Diaphysistées
celles qui m'offraient de distance en distance des renfon-
cements cellulaires qui donnent au tissu intérieurement,
une apparence d'interruption transversale dans sa conti-
nuité je démontrai combien J'nne et l'autre disposition
d'organisation intérieure se manifestait extérieurement par
desformes et des aspects différents. J'appelai Endophragmés
ces sortes de cloisons cellulaires transversales et Endo-
èhromes les intervalles de l'une à l'autre. Je ne reviendrai
point aujourd'hui sur un sujet que. je me propose de déve-
lopper dans une nouvelle classification des Thalassiophjtes
Dialrhy·sistées,l esqüelles ne cessent d'être pour moi l'occasion
d'observations nombreuses et continues, dont je publierai le
résultat aussitôt que les espèces qui doivent servir de base
à mes' généralités auront été observées dans tous les états
de leur croissance et dans les divers développements de
leur fructification. Une année de retard pour un semblable
résumé est moins préjudiciable qu'un quart d'heure de
précipitation.
Je dois donc aujourd'hui, par amour de la science et
de la vérité, me borner à mettre sous vos yeux quelques-
unes des observations microscopiques les plus curieuses
et. les plus importantes, que les plantes marines de la
première classe les Thalassiopliy tes Sjrmphjrsistées
présentent dans le développement et les divers aspects de
leur FRUCTIFICATION. Ne vous attendez pas a voir briller
â vos yeux ces belles corolles ces nombreuses étamines
çes, précieux pistils qui décorent et signalent les noces des
plantes phanérogames. La simplicité d'organisation (lui
constitue les plantes inaripe$,le milieu plus den^e où elles sont
<5>
A5;
constamment immergées ne leur permet pas de se- signaler
en effets aussi brillants que ceux des êtres plus compliqués',
végétant dans les fluides plus rares et plus actifs de
l'atmosphère. Mais si les végétaux terrestres captivent au
premier aspect les sens les plus grossiers, les Thalassiophy-
tes offrent dans leur texture des détails curieux, des
nuances délicates des beautés qui échappent L ̃' l'œil-
nu de l'observateur superficiel et que de'courvre avec satis-
faction l'observateur attentif armé dû verre scrutateur.
Les cryptogames marins réfléchissent sur tous les points de
leur surface les couleurs purpurines aussi brillamment
que les pétales des phanérogames. Le vert le plus, tendre
signale parmi ces êtres l'organisation la Plus simple et se
combinant la couleur pourprée se modifie dans plusieurs
espèces en couleur olivâtrfr ou violette. A certaines époques
un fluide mucilagineux, actif, pénétrant, dilate par sa
présence le tissu des Thalassiophytes et donne a l'extérieur
méme du végétal une vivacité de couleur qu'il n'avait pas
précédemment au même degré, et que viennent ensuite obs-
curcir des teintes plus rembrunies pius Intenses. Observées
dans le moment de cette sorte de luxe de végétation, on
trouve un grand nombre des cellules de ces plantes
chargées sur divers points de particules d'une matière
légérement colorée, affectant, suivant les espèces, des formes
diverses souvent vagues rarement visibles à l'œil nu. Si
l'on suit le développement des particules de cette matière
colorée, particulièrement dans les espèces purpurines, on
la voit prendre de l'intensité dans sa couleur, et des formes
plus déterminées les cellules qui la renferment ou qu'elle
constitue se tuméfient, la matière colorée de quelques-unes
disparaît, s'écoule ou avorte, dans d'autres elle se rappro-
che, s'agglomère ou s'amalgame, et l'on voit cet état du
végétal succéder celui où se forment la surface d'iut

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin