Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Appelle à la justice nationale

De
11 pages
impr. de Champon (Paris). 1795. 11 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

APPELLE"-
'M $r U S T i CE
"'----
TI ON ALE,
*
- i« - <
\,. -
1, 4
A
LIBERTÉ ÉGALITÉ.
^SAP PELLE
il "----- - -
1 JUSTICE NATIONALE;
CITOYENS LÉGISLATEURS ,
Vous avez décrété le 21 pluviôse l'impr es»
Sion du rapport fait par le citoyen Bernier,
organe du comité de législation, et l'ajour-
nement à trois jours de la discussion sur la
renvoi au tribunal criminel d' Angers , de"
partement dè Mayenne et Loire, du comité
révolutionnaire de Nantes , déjà jugé et
acquitté par le tribunal révolutionnaire de
Paris. Cette sage mesure fait pâlir les ter-
roristes , et les ennemis de la justice , tou-
jours prêts à japper la liberté dans ses fon-
(4)
demen , en avilissant la représentation na-
tionale par des sarcasmes infâmes , et di-
gnes de-buveurs de sang , d'hommes qui jie
croyent à la justicè et à la liberté qu'en les
Voyant dégoûtantes de sang , et la tête
couverte d'un crêpe funèbre. Ces croasse-
mens ne vous arrêteront sans doute pas dans
la marche ferme et juste que vous vous êtes
tracés pour assurer à jamais le bonheur de
la République Française.
Je vous dois quelques observations que
la multiplicité des affaires 4u gouverne-
ment et l'alibi ne vous ont pas permis
d'analiser , et que voas pourrez faire valoir à
l'époque àe l'ajournement.
D'abord l'opinion publique (vox populi)
n'avoit désignée que douze coupables qui
firent envoyés au tribunal révolutionnaire
de Paris , par les représentans du peuple
Bourbotte et B6.
L'accusateur public de ce tribunal lança
un mandat d'arrêt contre Mainguet , re-
connu innocent par les représentans en mis.
sions Bourbôtte et Bô, et fut amené de Nan-
tes à Paris par deux huissiers , ét écrové à
la Conciergerie. Il forma le treizième qui
-entra en jugement avec les-douze autres, le
;z6 Vendémiaire.
Par suite de l'instruction dû procès, une
fonle de témoin devinrent accusés, et fu-
rent rangéa avec les autres. Ici commencent
ïne~ Eé~~io~ns.~

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin