//img.uscri.be/pth/1e1cd82bbc12808db7c9461f99c3d9cf63886d56
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Arthur de Gobineau – Nouvelles asiatiques

De
1 page

note de lecture

Publié par :
Ajouté le : 04 mai 2014
Lecture(s) : 66
Signaler un abus
Arthur de Gobineau - Nouvelles asiatiques
Une note de lecture par Jean-François Ponge
L'œuvre de Gobineau (1816-1882) est atypique. À la suite de la parution en 1853 de son "Essai sur l'inégalité des races humaines", Arthur-Joseph de Gobineau est considéré par certains comme le fondateur de l'aryanisme, à l'origine de l'idéologie nazie basée sur l'inégalité des "races" et la prétendue supériorité de ce que l'on appelle aujourd'hui l'homme occidental (ou en d'autres termes l'aryen). Pourtant, à la lecture de ses "Nouvelles asiatiques", on se trouve en face d'un observateur intelligent et surtout infiniment respectueux des mœurs et coutumes des peuples du Proche et du Moyen-Orient. Grand voyageur, diplomate en poste à Téhéran où il fut ministre plénipotentiaire, Gobineau a rencontré de nombreuses personnalités politiques et religieuses et étudié les coutumes des peuples musulmans du Proche et du Moyen Orient, dont il parlait couramment les langues. Les "Nouvelles asiatiques" sont donc l'œuvre d'un érudit, qui parle de ce qu'il a vu par lui-même ou appris de nombreux témoignages, mais également d'un conteur hors-pair. Injustement méconnue, étouffée qu'elle a été par l'exploitation à des fins politiques de ses écrits théoriques, l'œuvre romanesque de Gobineau mérite d'être appréciée pour sa vision romantique de l'Orient. On ne s'ennuie guère à la lecture de ces six nouvelles, toutes d'excellente facture, mais j'ai bien ri à la lecture de "La guerre des Turcomans" et ai pleuré à chaudes larmes sur "Les amants de Kandahar".