La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

"I"I
"'I' I J I. 'ViAl\' \.ULLtbtRÉFOR
IE.LAf;-dessollsnon rel'Nus de laLes sifJllaturee.'Cernplaires
seronl répulés conlre{rtils.
:ret se lroute UHSSioUfrage
A chezEVERS, LArnENT;
A TCnUERGUE;RESA
ÇO
, .chez
A I..:YO chez BAUCIIl';t
A chez ,VATO ;NISMES,
A chezRÛUEN, FLEt:llY;
A chez nÉJUVEAU
.STRASBOURG,
A ch
z DEV LA1UAHZELLE.AN
ES,
De de aHEAT), Saint-Germain-ell-La}'i.l'Imrrimerie(,
1.,,10.
v. t
Lt\
'13
RÊFOR}\IIE
so DÉYELOPI)E
IE
T I
TÉRIErn,
ET
A I)ROO[IITSLES RÉSULTATS QU'ELLE
DA
S LE SEIN BE LA SOCIËTÉ LUTHÉRIE

E.
JJ""'^'PAR .:OÖLU
GER,
o
DE L' \LLE'1TRADUIT \
D,
PAR EMM. PERROT,
Dudeur en léJecinp de la Fanlll,i (1l' etc.Pari!i,
de :-(Icietc\s iin\Jembrc ant"s.rlusieurs
TO'IE DEUXIÈ)[E.
r1
.1
PARIS,
GAUl\IE 'RFRES, ÉDITEURS-LIBRAIRES,
Rt E -'.CASSETTF,
1849
COLLEGEST. Iv\ARY'SLIBRARYPRÉFACE
VOLU
IE.DU DEUXIÈl\IE
au de notreII a été premier volume,remarqué sujet
suivant Ie de yue duavec ou sans lecteur,blàme, point
la Réforme SOliS un difIérentcet jourque ouvrage présente
nous l'ont montrée les di1férents écri-de celui sous lequel
nous de faire 1'1listoirevains entreprirentqui jusqu'à
Le deuxième nous of-de ce drame.grand volume, que
au et achève Ie tableaufrons public quiaujourd'hui
dont on ne connaît encore l' ne fera sansque esquisse ,
confirmer Ie sur Ie Undoute portéque jugement preJnier.
assez nombre de nous n'avonsquegrand témoignages,
d'abord admis hésitation et se trouyent iciréserve,qu'avcc
en termes etrcproduits énergiques plusplus explicites, et,
à raison du nombre et de l'autorité des ont pristémoins, )
un caractère de certitude ne Ie doute et leurqui permet plus
assure désormais un des les faitspremiers rangs parmi
Car à Luther et il n'ahistoriques. si, part l\Iélanchtholl,
été mis en dans la desscène, première partie, que
persondirectionsuivirent unenages qui séparal'isle, qui
appartenaieut à des ouquelqu'une petites sectes, qui ron1pirent
aYe( IaRéforme lui avoird'aborddonné Icur
après concours;
dans cette au les les
seconde, contraire, témoins,
appréciales nous nous SOJnmes adressé outeurs, auxqueIsjuges
dont nous avolls Ie ce sont d'abord lesiuvoqué témoignage,
anlÏs et les auxiliaires mêmes des les fon-Réformateurs,
dateurs de r les de laÉglise nouvelle, principaux agents
transformation dans une moitié dereligieuse opérée grande
4\"1 rnÉFACE.
l' lcurs et les\llemaglle, puis disciples suecesscurs,
professcurs de des Universités lesthéologie rrforJnées, chapelain
des cours les les desprincières, surintendants, pasteurs
yilles et des Ies hOlnmes aucalnpagnes, appartenant corps
et ell tous àceux leur etenseignant, général qui position
leur à l'æuvre ante departicipation protest permirent puiser
òans leur une connaissance cxacte de lapropre expérience
ituation morale et de leur et unereligieuse époque, qui,
fois les faits reconnusinlperturbablement par eux,
s'explisouyent leurs leurs réfutations etquèrent par réticences,
leursdemi-aveux même d'uue manière et
plus explicite, pour
ceux savent lire dans les d'une manière plusqui intcrlignes,
convaincanteencore leshOlnmes àun deque qui, placés point
vue différent et He se trouyant arrêtés les mên1{
spoint par
directement et sans détourscrupules, indiquèrent l'origiue
des et sur l'existence onJ1hénomènes desquelsconstatés,
était d'ailleurs d'arcord. rais ce ne sont pasgénéralement
seulenlent les des ce sont aus
iReformateurs,contemporains
les hommes des deux sui"antes dont nous offron
génrrations
ici Ies s'étendenl à Ialcsquels conséqucnlJnelltléJnoignages,
fois à la ùn à celle dupériode dé,-eloppcment,
parachèyrment ct à ceUe de la consolidation de l'æu\'re
protestante,
de lac'cst-à dire à tout Ie sièclepremier Réforme, depui
l'an ,520 l'an 1620.jusqu'en
deCe sert de base aux l'état dequi descriptions l'Église
ce ce nedonnérs dans sont doneprotestante ,'olume,
lcs soufÏranccs lespoint pa
sagères, perturbations
inséparabIes dOnne révolution et ce se dé-grandc religieuse, qui
,'oile ce sont donc les les résultats d'Ullfruits,ici, s
.stème
tout d'un arrivé au ct à sareposùéjà organisé, sJstème
consolidation définitive : fruits et
résultats, remarquons-Ie
ne Fe rattachant aucun de descendance itpar rapportbirn,
aux aux faits la Ré-la qui précédèrentsituation, doctrines,