Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Cantiques à l'usage du noviciat de Saint-Joseph à Lyon

129 pages
imp. de Ve J. Nicolle (Lyon). 1869. In-16.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

(OTÏ QU'ES*
A I, USAGE DL!
NOVICIAT DE SAINT-JOSEPH
A LYON
LYON
IMPRIMERIE DE Ve J. NICOLLE
AXnUîXXF. IMPR. D'À. PKRISSK,
lîno .Mercière, 47.
1869
CANTIQUES
A L'USAGE DU
NOVJCIAI DE SAINT-JOSEPH
■•h LYON
LYON
IMPRIMERIE DE Ve J. NICOLLE
ANCIENNE IMPR. D'A. PERISSE,
Rue Morcièrej 47.
^f~ ,:'■..;, '■,,.. .0.869
Ti. ~ r>-Oîi, lmpr. de Ve .1. Nicollo, nie Mfiiv.KTe, 'M.
AMOUR A JÉSUS-CHRIST
AU TRÈS-SAINT SACREMENT DE L'AUTEL
Au matin do mes jours comme au soir de ma vie.
Toujours, je chanterai ma douce Eucharistie !...
BENEDICTION
0 sacrum convivium ! in quo Christus sumitur,
recolitur memoria passionis ejus, mens impletur
gratiâ, et futurse gloriee nobis pignus datur.
Alléluia.
AUTRE
Adoro te supplex, latens deitas,
Quae sub his figuris vere latitas :
Tibi se cor meum totum subjicit,
Quia te contemplans totum déficit.
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
O Coeur du plus tendre Maître,
Comment louer tes grandeurs !
Hélas ! comment reconnaître
Tes innombrables faveurs?
De ce divin Sanctuaire
Qui nous dira les attraits?...
O Ciel! dévoile à la terre
Le plus doux de tes secrets, {bis.
2
De ce Coeur, dans le silence,
Ah ! recueillons les leçons...
Que notre extrême indigence
Goûte le prix de tes dons !
A cette école si chère
Allons puiser les vertus...
O Ciel ! obtiens à la terre
D'imiter le doux Jésus!
3
Caché dans son sanctuaire,
Il nous redit' le Sauveur,
Cet oracle salutaire :
Soyez humbles , doux de coeur.
Sur l'autel, comme au Calvaire,
Il ne révèle qu'amour.
O Ciel ! viens aider la terre
A le payer de retour !
4
O Coeur ! amour, espérance ,
Entends, exauce nos voeux;
Rends à notre chère France
L'humble foi de ses aïeux...
Bannis les haines, la guerre ,
Règne sur nous à jamais !...
Que le Ciel sur notre terre
Déverse sa douce paix !
COMMUNION
l«r COUPLET.
Recueillons-nous ! la voix du divin Maître
De ce saint Tabernacle appelle notre coeur.
Pauvres pécheurs, apprenons à connaître
La tendre charité, l'excès de sa douceur.
Refrain.
Jésus, noble époux de mon âme,
Jésus, mon aimable Sauveur,
Depuis longtemps je vous réclame,
Venez, mon doux Jésus, oh ! venez dans mon coeur !
2
A cet appel d'un Dieu plein de tendresse,
Répondons, ô chrétiens ! par un tendre retour ;
Apportons-lui nos maux, notre faiblesse,
C'est là ce qu'il attend sur son trône d'amour.
3
Ne craignons plus la divine justice,
Devant le tabernacle, où la nuit et le joui-
Un Dieu pour nous s'immole en sacrifice
Et s'offre à l'Eternel en victime d'amour.
BENEDICTION
1" COUPLET.
Chrétiens, silence !
Adorons la présence
Du Roi des rois, de notre Dieu.
Près du trône de sa clémence,
Que l'amour, la reconnaissance
L'entourent en ce saint lieu.
o
Eucharistie,
Gage de la patrie,
Froment mystique des élus,
De ta substance immaculée,
Oh ! viens nourrir l'âme exilée,
J'ai soif du Dieu des vertus.
— 9 —
BÉNÉDICTION
1" COUPLET.
Sans crainte approchons-nous du divin Tabernacle
Où le Sauveur réside et la nuit et le jour ;
De Sina cet autel n'offre plus le spectacle :
La gloire et la puissance ont fait place à l'amour.
Refrain.
Célébrons la tendresse, exaltons la douceur
Du Dieu d'amour qui voile sa splendeur.
Le jour, qu'en tous lieux on l'adore !
La nuit, qu'on le bénisse encore !
Du Dieu d'amour célébrons la tendresse,
Du Dieu d'amour exaltons la douceur:
Le jour, qu'en tous lieux on l'adore !
La nuit, qu'on le bénisse encore !
2
Un Dieu descend du ciel, sa charité le presse
D'habiter avec nous la terre de douleur,
Et dans ce Sacrement, excès de sa tendresse,
Pour charmer notre exil, il nous donne son coeur.
— 10 —
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
A notre éternelle patrie,
Chrétiens, ne portons plus envie...
N'en regrettons plus les splendeurs :
Nous pouvons goûter ses douceurs
Pendant l'exil de cette vie ;
Un Dieu vient y nourrir nos coeurs !
Refrain.
Voici le pain des anges,
Voici le pain d'amour;
Offrons-lui nos louanges
Et la nuit et le jour.
2
La terre n'est plus désolée,
Le Sauveur l'a renouvelée ;
Concitoyens des Bienheureux,
Nous partageons avec les cieux
La nourriture immaculée,
Le breuvage mystérieux.
— 11 —
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
Mon Bien-Aimé, par l'amour le plus tendre,
Sur cet autel a fixé son séjour.
O charité que je ne puis comprendre !
Puisse mon coeur s'immoler en retour, [bis.)
' 2
Ah ! maintenant les choses de la terre
Ne me sont plus qu'amertume et dégoût ;
Le Bien-Aimé, dans son doux sanctuaire,
Est à jamais mon trésor et mon tout !
3
Le Tabernacle ! ah ! voilà ma richesse !
L'Eucharistie ! ah ! voilà mon amour !
Du Bien-Aimé j'y goûte la tendresse.
Vous seul, mon Dieu, jusqu'à mon dernier jour.
— 12 -
ÉLÉVATION
l«r COUPLET.
Près de l'autel du divin Maître,
Ah ! que l'on ressent du bonheur !
C'est là surtout qu'il fait connaître
Et sa tendresse et sa douceur...
C'est là qu'il instruit l'âme pure.
Là qu'il reçoit l'humble pécheur,
Là qu'il épanche sans mesure
L'amour infini de son coeur.
2
Dans son auguste sanctuaire
Ne craignez pas un Dieu vengeur,
Il n'est plus là qu'un tendre Père,
Il n'est plus là qu'un bon Pasteur.
Au prodigue, à l'enfant rebelle,
Il rend sans délai son amour ;
Et, de la brebis infidèle,
Il presse, il fête le retour.
— 13 —
3
Dans ce séjour, viens tendre enfance,
Jésus veut encor t'y bénir.
Près de son coeur ton innocence
Ne craindra pas de se flétrir. -
Viens aussi, trop faible jeunesse,
Du Dieu fort chercher le secours. '
Viens, âge mûr, sage vieillesse,
Préparer le soir de tes jours.
BÉNÉDICTION
Refrain.
Je t'ai fait, Dieu d'amour, une ardente prière ;
"* Entends, exauce mes désirs :
Que j'habite, ô Seigneur, dans ton doux sanctuaire
Jusqu'au dernier de mes soupirs ! (bis.)
1« COUPLET.
Dieu de grâce et de paix, éternelle lumière,
Fais-moi goûter toujours tes secrètes douceurs,
Quand même je boirais, exilé sur la terre,
Au calice amer dès douleurs !
— 14 —
2
0 puissance infinie, ô sagesse, ô clémence ,
Qu'adore en ce séjour ma tendresse, ma foi !
Pourquoi priverais-tu de ta douce présence
Un coeur qui ne vit que pour toi ?
3
Comme ce pur flambeau qu'une foi vive allume,
Et qui brûle sans cesse au pied de ton autel,
Que mon âme, ô mon Dieu, devant toi se consume
Du feu de l'amour éternel!
COMMUNION
1" COUPLET.
En vain, pour goûter le bonheur,
J'épuise les biens de la terre ;
Instruit par ma trop longue erreur,
J'en déteste la coupe amère.
Mais j'ai découvert le bonheur,
O Jésus, ô Jésus, dans ton divin coeur !
— 15 —
2
Mortels, ah ! pourquoi vous nourrir
D'erreurs et de vaines chimères!
Hélas! pourquoi toujours courir
Après des ombres mensongères!
Voulez-vous trouver le bonheur !
Ah ! venez dans le divin Coeur !...
3
Refuge pour le repentir,
Asile pur de l'innocence,
Ce Coeur ne se plaît qu'à bénir,
Il n'écoute que sa clémence.
Ah ! viens chercher, pauvre pécheur,
Le pardon que t'offre ce Coeur.
4
Là, jamais de sombres douleurs,
On n'y sait plus verser de larmes,
On n'y connaît que les douceurs
Du Dieu qui découvre ses charmes.
Ah ! le secret du vrai bonheur
N'appartient qu'à ce divin Coeur.
— 16 —
APRÈS LA COMMUNION 3
1" COUPLET.
O mon Dieu ! je vous adore ,
Présent dans mon coeur mortel;
A l'amour qui vous implore,
Mon Dieu, vous donnez le ciel.
Refrain.
Elève-toi, mon âme, au-dessus de ce monde ;
Devant mes yeux la terre a fui.
O transport ! le bonheur m'inonde :
Dieu vit en moi, je vis en lui.
2
Pour jouir de la présence
De l'objet de mon amour,
Je volais par l'espérance
Souvent au divin séjour.
3
Enfin j'ai celui que j'aime,
Celui qui ravit mon coeur ;
Je le possède en moi-même,
Jésus, mon doux Rédempteur,
— 17 —
4
Seigneur, que pourrais-je dire
Pour célébrer ce grand jour!
J'aime, je bénis, j'admire,
Je n'ai que ce mot : amour !
5
Ah! prolongez cette aurore,
C'est le plus beau de mes jours.
Jésus, demeurez encore, •
Demeurez en moi toujours.
L'ENFANT DU SACRÉ-COEUR
1er COUPLET.
A Jésus j'ai voué ma vie ;
Je cède à son appel vainqueur.
Mon bonheur est digne d'envie,
Je suis l'enfant du Sacré-Coeur.
Refrain.
Abri divin, céleste asile,
Séjour de paix et de bonheur,
Ah ! reste ouvert, je-suis fragile:
Ah ! pour jamais garde mon coeur.
— 18 —
2
Vainement l'enfer, dans sa rage,
Voudrait me ravir mon bonheur,
Je ne perdrai jamais courage :
Je suis l'enfant du Sacré-Coeur.
3
Sous l'épine de la souffrance,
Sous le poids si lourd du malheur,
Je veux conserver l'espérance,
Je suis l'enfant du Sacré-Coeur.
4
Toujours je veux être fidèle
A sa voix pleine de douceur ;
Je dois voler quand il m'appelle,
Je suis l'enfant du Sacré-Coeur.
5
De mon pèlerinage austère,
Pourquoi déplorer la longueur?
J'ai trouvé le ciel sur la terre :
Je suis l'enfant du Sacré-Coeur.
— 19 —
6
Je l'ai choisi pour ma demeure ;
C'en est fait, je suis, au bonheur,
Je veux jusqu'à ma dernière heure
Rester l'enfant du Sacré-Coeur.
SERMENT AU SACRÉ-COEUR
1er COUPLET.
Avant que de ce jour brille la dernière heure,
O Coeur de mon Jésus, je viens à ton autel ;
Oui, tu seras toujours mon repos, ma demeure,
Et je veux te jurer un amour immortel.
2
Ecoutez bien, Anges du Sanctuaire,
Soyez témoins de mon serment :
Plutôt mourir, plutôt quitter la terre,
Qu'être parjure un seul moment.
3
Je veux t'aimer, mais sans mesure ;
Coeur de Jésus , reçois ma foi.
Je veux t'aimer, oui, je le jure ;
Oui, pour jamais je suis à toi.
. — 20 —
4
Oui, je serai toujours fidèle à ma promesse ;
Ni la mort ni l'enfer ne pourront m'ébranler.
Je le sens, mon Jésus, ta charité me presse ;
Quand donc jusqu'à ton coeur pourrai-je m'envoler T
OFFICES DU SACRÉ-COEUR
Refrain.
Montre-nous de ton coeur la richesse ineffable ;
Jésus, doux compagnon de notre exil d'un jour.
Ah ! tous nos coeurs voudraient, à ton coeur adorable,
Offrir une prière avec un chant d'amour.
1" COUPLET.
De nos péchés sans fin, portant le poids immense,
Tendre Père, ton coeur pour nous offre son sang,
Et le coeur du Dieu bon nous obtient la clémence
Contre le bras vengeur, abri toujours puissant.
2
De l'obscure prison où ton coeur s'humilie,
Tu fais monter vers Dieu l'encens de ton amour.
Qu'à ton hommage encor notre hommage s'allie,
Pour s'élever aux cieux du terrestre séjour.
— 21 —
3
Coeur sacré de Jésus, Coeur brûlant pour nos âmes,
Montre à nos coeurs ingrats comment il faut aimer.
Hélas! à d'autres coeurs ils prodiguent leurs flammes,
Quand seul ton saint amour devrait les consumer.
4
De ton Coeur, doux foyer de chaleur, de lumière,
La prière toujours monte Vers le Seigneur.
Ah ! dans nos coeurs aussi réchauffe la prière
Qui retombe glacée au fond de notre coeur.
5
O doux Jésus ! ton coeur est la source féconde
D'où la grâce en flots purs s'épanche sur nos coeurs,
Efface du péché, la souillure profonde,
Et de l'amour en nous réveille les ardeurs.
OUI, JE L'ENTENDS
1" COUPLET.
Oui, je l'entends, ta voix m'appelle,
L'aimable voix de tes bienfaits ;
Pourrais-je encor être rebelle
A sa douceur, à ses attraits!
— 22 —
Refrain.
O Jésus, tu veux que je t'aime ;
Découvre-moi ton divin Coeur,
Et dans le mien, beauté suprême,
Naîtra l'amour et le bonheur.
2
Eh quoi ! de ta loi salutaire
L'éclat fatiguerait mes yeux !
Et je chercherais sur la terre
Des biens qu'on ne trouve qu'aux cieux!
3
Auteur souverain de mon être,
A toi je veux le consacrer.
Trop tard j'appris à te connaître,
Trop tard j'appris à t'adorer.
4
Oh ! quand pourrai-je, avec les Anges,
Dégagé de tous mes liens,
Unir ma voix à leurs louanges
Et jouir des célestes biens.
23
REPENTIR ET ESPOIR
Choeur.
Coeur de Jésus, Coeur sacré de mon Père,
Asile ouvert aux malheureux pécheurs,
Solo.
Reçois mon coeur, en ton Coeur il espère.
Mon Dieu, pardon de ses longues erreurs, (bis.)
Choeur.
Reçois mon coeur,.en ton Coeur il espère.
Mon Dieu, pardon de ses longues erreurs.
Pardon, mon Dieu, pardon.
Reçois mon coeur, en ton Coeur il espère.
Mon Dieu, pardon de ses longues erreurs, (bis.)
1" COUPLET.
Tu m'avais dit en ton si doux langage :
Pour être heureux, ô mon fils, viens à moi !
Viens, de la paix je t'offre le doux gage,
Et moi, Seigneur, je fuyais loin de toi.
— 24 —
0 BONHEUR
1er COUPLET.
O bonheur ! c'est mon Dieu, c'est l'Agneau du Calvaire,
Qui descend sur l'autel et s'immole pour moi.
Son sang pur du Très-Haut désarme la colère,
Et je retrouve un Père en mon souverain Roi.
2
O mon Dieu ! je vous aime en ce touchant mystère.
Doux Sauveur, que pour nous enchaîne ici l'amour,
Que nos coeurs, avec vous, exilés sur la terre,
Remontent avec vous à l'éternel séjour.
OH! REÇOIS MA PRIÈRE
Choeur.
Dieu Sauveur, tendre Père,
Exilé parmi tes enfants,
Oh ! reçois ma prière,
Et mon coeur et mes chants.
— 25 —
1" COUPLET.
Hôte divin, dans ta demeure
Tu descends pour moi chaque jour,
Et je puis t'offrir à toute heure
Mes chants et mon amour.
OH! JE LE CROIS
1" COUPLET.
Oh! je le crois, un Dieu renaît encore ;
C'est mon Sauveur, le doux Emmanuel ;
Il est ici, je l'aime, je l'adore.
Si près de lui, ne suis-je pas au ciel ?
Solo.
Jadis, au peuple, avide de l'entendre,
Sa main un jour multiplia le pain,
Et maintenant, par un bienfait plus tendre,
Des coeurs ravis il apaise la faim.
2
O Pain vivant des âmes agrandies,
Don du Sauveur, secret de son amour,
Viens réparer mes forces affaiblies
Et me conduire au céleste séjour.
— 2G —
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
O doux Sauveur que j'adore et contemple,
Divin Epoux, ô Jésus, mon espoir,
Ah ! près de toi, que ne puis-je en ce temple
Couler mes jours jusqu'à leur dernier soir !
Solo.
Si ton amour me ravit par ses charmes,
Ah ! donne-moi de répondre à ses feux.
Je veux t'aimer dans les croix, dans les larmes,
En attendant de te voir dans les cieux.
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
Jésus , dans ce mystère,
Nous voile son amour ;
Son corps est sur la terre
Mon pain de chaque jour.
Son sang est mon breuvage,
Mon coeur est son autel.
— 27 —
. Refrain.
Seigneur, je crois, et je veux sans nuage,
Je veux te voir. Pour t'aimer davantage,
Oh ! laisse-moi monter au ciel.
2
O ciel ! que'de délices
Inondent les élus !
Là, plus de sacrifices ;
On est tout à Jésus.
J'attends cet héritage,
Il m'a fait immortel;
Seigneur, j'espère.
3
Ici, plus que moi-même,
J'aime ce divin Roi ;
Oui, je sens que je l'aime ;
Et cet amour pour moi
Bientôt sera le gage
D'un amour éternel.
Seigneur, je t'aime..
— 28 —
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
Dans ce touchant mystère,
Dans ton coeur a fait choix ;
En toi, mon Dieu, j'espère,
Je t'adore et je crois.
Refrain.
Oh! reçois ma prière
Comme un encens pieux.
Te prier, 6 bon Père !
Dans l'exil de la terre,
C'est le bonheur des cieux.
2
De tes célestes flammes,
Que ton regard vainqueur
Daigne embraser nos âmes
C'est le voeu de ton coeur.
— 2fr—
ÉLÉVATION
1« COUPLET.
O prodige d'amour !
Ineffable mystère,
Dieu du ciel, sur la terre
Tu fixes ton séjour.
Et, voilant ta puissance
A nos sens éperdus,
Sous un pain qui n'est plus
Tu caches ta présence.
2
Mon Sauveur et mon Roi,
Quand tes Saints et tes Anges,
Célébrant tes louanges,
S'inclinent devant toi.
Que mon âme saisie
D'amour et de respect,
A ton auguste aspect,
Demeure anéantie.
— 30 —
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
Jésus est mon amour,
Jésus est mon partage.
Jusqu'à mon dernier jour,
Je veux lui rendre hommage.
Jésus est mon amour.
2
Jésus est mon appui.
Il aide ma faiblesse ;
Mon âme trouve en lui
Les dons de la sagesse.
Jésus est mon appui.
3
Jésus est mon trésor,
Mon Sauveur et mon Père ;
Comment pourrais-je encor
M'attacher à la terre ?
Jésus est mon trésor.
— 31 —
4
Jésus est mon espoir.
A la fin de ma vie,
J'irai, j'irai le voir.
Dans l'heureuse patrie.
Jésus est mon espoir.
ÉLÉVATION
Ie' COUPLET.
O Jésus ! mon Epoux, mon Père,
Mon coeur t'appelle nuit et jour,
Et ses soupirs et sa prière
Te redisent son tendre amour.
Toi seul, toi seul, Dieu tout aimable,
Toi seul, mon Dieu, peux le charmer.
Il t'aime, ô partage ineffable !
Il t'aime et veut toujours t'aimer.
2
T'aimer, c'est le bonheur suprême ;
L'amour rend tout délicieux.
Ce mot si doux : Mon Dieu, je t'aime !
Est déjà l'avant-goût des cieux.
— 32 —
Jésus, Jésus, je t'en supplie,
Laisse mon coeur se consumer,
Pour que j'aille dans la patrie
T'aimer, Jésus, toujours t'aimer.
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
Le seul objet qui captive mon âme,
Le seul objet qui m'anime et m'enflamme,
C'est mon Jésus, mon aimable Sauveur,
C'est mon Jésus, c'est le Dieu de mon coeur.
Refrain.
Plein d'allégresse,
J'unis sans cesse
Ma faible voix à la voix des élus ;
Je dis, comme eux : toujours, toujours, Jésus.
2
Oh ! qu'on est bien en sa sainte présence ;
Pauvre pécheur, j'y trouve l'abondance :
Il me console, il me parle, et mes pleurs
Sont essuyés par le Dieu des douceurs.
— 33 —
BÉNÉDICTION
1" COUPLET.
O mon Dieu, mon Sauveur, mon Père !
Tes yeux sont fixés sur moi.
Ah ! d'un abîme de misère ,
Mon coeur s'élève vers toi.
Refrain.
Doux Jésus, je me réfugie
Dans ton coeur pour pleurer ma vie :
C'est l'abri du pauvre pécheur.
2
J'ose unir ma voix suppliante
Aux concerts des Bienheureux.
Les voeux d'une âme repentante
S'élèveront jusqu'aux cieux.
— 34 —
BÉNÉDICTION
l" COUPLET.
Devant ta présence adorable,
Mon coeur se trouble, ô divin Roi !
Enfant rebelle, enfant coupable,
J'oubliais ton amour pour moi,
2
J'ai péché, mais n'es-tu pas mon Sauveur !
Prends pitié de mes alarmes,
J'arrose tes pieds de mes larmes,
Pardonne à ma douleur.
3
Pitié pour ma souffrance.amère ;
Par mes pleurs laisse-toi fléchir ;
Rends-moi ta tendresse, ô mon Père,
Ou bien tu me verras mourir.
_ 35 —
AUTRE
Voici le moment suprême ;
Anges, formez vos concerts ;
Voici le Seigneur lui-même,
C'est le Dieu de l'univers.
Solo.
Venez, ô saintes phalanges,
Venez unir vos louanges,
O mortels, prosternez-vous.
Choeur.
Venez, venez, c'est le Roi des Anges :
O mon Dieu ! bénissez-nous, (bis.)
ÉLÉVATION
O prodige ! ô miracle !
Un Dieu vient sur'la terre,
Anges, abaissez-vous :
Il est là, sur l'autel ;
Tremblez, pauvres pécheurs.
C'est le Dieu du tonnerre, (bis.)
— 36 —
Courbez vos fronts dans la poussière,
Demandez grâce à l'Eternel,
Jésus vient vous ouvrir le ciel.
Solo.
O mon Dieu, mon Père,
Je veux pour te plaire (bis)
Toujours souffrir.
Pour venger le crime,
Je suis ta victime.
Frappe, ô Roi sublime !
Pour toi mourir,
Voilà mon seul désir.
Choeur.
Viens, brebis fidèle ;
Viens, Jésus t'appelle ;
Cache-toi sous son aile,
Repose sur son coeur.
Il t'appelle, il t'appelle ;
Oh ! cours donc avec zèle
Aux pieds de ton Sauveur.
Sois toujours fidèle,
La palme immortelle,
Dans la gloire éternelle,
Ceindra ton front vainqueur.
— 37 —
BÉNÉDICTION
O doux Jésus, ô Fils de l'Eternel !
Bénissez-nous de votre saint autel ;
Que pour vous seul chaque jour
Nos coeurs soupirent.
Malgré l'enfer nous voulons vous aimer, (bis.)
Au ciel, notre patrie,
Doux Jésus, notre amour,
Que notre âme affranchie
Puisse vous voir un jour ! (ter.)
O doux Jésus ! ô Fils de l'Eternel !
Bénissez-nous de votre saint autel.
De votre saint autel conduisez-nous au ciel.
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
A l'autel du divin mystère,
Vient s'offrir le Dieu rédempteur.
Mortels, ici comme au Calvaire,
Il nous ouvre son divin Coeur.
— 38 —
Offrons-lui nos humbles louanges,
Adorons, prions tour à tour ;
Répétons le refrain des Anges :
Gloire à Dieu, gloire, honneur, amour, (bis.)
2
C'est l'amour, un amour immense,
Qui l'immole pour nos forfaits.
Comment, avec notre indigence,
Reconnaîtrons-nous ses bienfaits?
BÉNÉDICTION
Nous t'implorons, Dieu de clémence,
Au nom de ton Fils mort pour nous ;
Anéantis en ta présence,
Nous soupirons à tes genoux, (bis.)
'Duo.
Son sang divin sera notre défense ;
Il éteindra le feu de ton courroux.
— 39 —
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
Seigneur, à cet autel où l'amour vous appelle,
Rouvrez de votre coeur les trésors précieux,
Bénissez à vos pieds cette troupe fidèle
Qui vous offre ses voeux.
2
Un jour, dans les splendeurs de votre gloire sainte,
Couronnés de vos'dons, heureux de vos bienfaits,
Puissions-nous,Dieu d'amour,dans l'immortelle enceinte
Vous bénir à jamais !
ÉLÉVATION
1" COUPLET.
O bonheur ! 6 bonheur !
Jésus, mon Dieu, mon Sauveur,
Vient s'incarner dans l'hostie,
Source de grâce et de vie,
O doux espoir pour mon coeur !
O bonheur ! 0 bonheur !
— 40 —
2
Sur l'autel, sur l'autel,
Descendez, Anges du ciel,
Pour apaiser sa justice,
Au Sang divin du calice,
Mêlez les pleurs d'Israël
Sur l'autel, sur l'autel.
AMEN, AMEN
1er COUPLET.
Amen, amen, à mot grand, admirable,
Source de grâce et de félicité,
Je trouve en toi le seul bien désirable ;
Tu me dis tout dans ta simplicité.
2
Amen, amen, dans la paix, dans la guerre,
Dans les travaux, les peines, la douleur,
Que désiré-je au ciel et sur la terre !
Vous seul, mon Dieu ! Dieu suffit à mon coeur.
— 41 —
3
Amen, amen, dans la nuit la plus sombre,
Dans les dégoûts, les craintes, l'abandon,
Dieu voit mes maux, son coeur en sait le nombre;
Il me suffit : je bénis son saint nom.
4
Amen, amen, ton accent tout sublime
S'est fait entendre au jardin des douleurs ;
Et sur la croix l'innocente Victime
L'a répété, mourant pour les pécheurs.
5
Amen, amen, de la sainte patrie,
Et pour jamais le cantique d'amour,
Qui l'a chanté dans l'exil de la vie,
Le chantera dans l'immortel séjour.
6
Saint abandon, transforme, divinise
Un coeur épris de tes touchants attraits.
Amen, amen, sera donc ma devise ;
En Dieu par lui je veux vivre à jamais.
— 42 —
ÉLÉVATIOIN
Refrain.
O salutaire Hostie !
Ma force et mon secours;
O Jésus ! pain de vie,
Demeure en moi toujours, (bis.)
1" COUPLET.
Quelle vive allégresse,
Quand tu descends en moi !
Quelle céleste ivresse,
Quand je me sens en toi !
2
Quand mon coeur te possède,
Il ne me manque rien.
O Jésus, mon remède ,
O Jésus , tout mon bien !
3
Reste, ô Dieu de tendresse,
Mon appui, mon bonheur,
Mon trésor, ma richesse,
Reste, reste en mon coeur.
— 43 —
BÉNÉDICTION
Silence! ô bruits du monde !
Entendez-vous les plaintes
De ce Dieu méconnu
Qui réclame des coeurs.
Points d'ingrats parmi nous, et que toujours plus saintes,
Nous sentions pour Jésus croître en nous nos ardeurs.
1" COUPLET.
Pour le gagner à moi, qu'ai-je dû faire encore!
Peuple ingrat, ô mon peuple! en quoi t'ai-je attristé?
Jusqu'à demeurer sourd à ma voix qui t'implore,
Faudra-t-il que ton coeur pousse la cruauté!
2
Combienj'aimaismonpeuple!Oh!quipourracomprendre
A quel excès d'amour s'abandonna mon coeur !
Et lui, m'a-t-il aimé ! lui qui m'a fait suspendre
A l'arbre de la croix comme un vil malfaiteur !
— 44 —
1 COMMUNION
1er COUPLET.
Jésus, jusques à quand durera ton absence!
Mon coeur n'entend-il plus la voix de mon amour !
Ma tristesse t'implore et la nuit et le jour,
Et mes pleurs devant toi coulent dans- le silence.
Refrain.
Oh ! viens, Jésus, ne tarde plus ;
C'est par Marie que je t'en prie.
Oh ! viens, Jésus ; ma joie , à moi „
Tu le sais bien, Jésus, c'est.toi.
2
Loin de toi tous les biens ne sont rien pour mon âme ;
Non, rien, sans ton amour, ne me plaît ici-bas.
Tu peux tout me ravir, je ne résiste pas;
Mais rends-moi ton amour, ta douce et pure flamme.
3
Mon père et mon pasteur, mon guide et ma. lumière,
Sauveur compatissant, ami cher entre tous,
Des frères le plus tendre, incomparable. Epoux,
Sinon toi, que cherché-je au ciel et sur la terre!
— 45 —
4
Mon coeur, las de l'exil, aspire à la patrie.
Que la terre me pèse à l'aspect de ton ciel !
Là, je m'enivrerai d'un bonheur éternel;
Là, tu te montreras à mon âme ravie.
ÉLÉVATION
1er COUPLET.
Oh ! quel bonheur !
Quel peuple de la terre
Vit de si près son Dieu, son Père ?
Oh ! quel bonheur !
Il nous visite ;
Parmi nous il habite.
Oh ! quel bonheur !
2
Un jour, au ciel,
Que notre récompense
Soit son adorable présence.
Un jour, au ciel,
Aux choeurs des Anges,
S'uniront nos louanges,
Un jour au ciel.
— 46 -
BÉNÉDICTION
1er COUPLET.
Quel doux transport s'empare de mon âme !
Que vois-je, ô Ciel ! quels saints ravissements !
Je sens l'ardeur d'une sainte flamme ;
Jésus, Jésus, viens bénir tes enfants.
2
O Séraphins, nos voix sont impuissantes ;
A l'humble encens fumant sur nos autels,
Mêlez les sons de vos lyres brillantes,
Chantez, chantez le Sauveur des mortels.
COMMUNION
1er COUPLET.
L'amour qui m'embrase
Pour vous, bon Sauveur,
De sa douce extase
Enivre mon coeur.
Choeur.
Amour, amour, amour à Jésus, (bis.)
— 47 —
o
Amour délectable,
Tu fais mon bonheur ;
Combien est aimable
Ta céleste ardeur !
3
Près du Dieu que j'aime,
Redoublent mes feux ;
C'est Jésus lui-même,
C'est le Roi des cieux.
4
La foi qui m'éclaire
Dissipe la nuit.
Du profond mystère
Dont l'ombre s'enfuit.
5
Je sens sa présence,
Le ciel est en moi ;
Mon âme, en silence,
S'unit à son Roi.
- 48 —
6
Choeurs sacrés des Anges
Qui formez sa cour,
Offrez mes louanges
A ce Dieu d'amour.
COMMUNION
Refrain.
Je l'ai trouvé, celui que mon coeur aime,
Que, nuit et jour, appellent mes soupirs !
C'est mon Jésus, qui m'aime tant lui-même,
C'est mon Jésus, l'objet de mes désirs.
Autre Refrain.
Daigne, ô Jésus, agréer mon hommage,
Je me consacre aujourd'hui toute à toi.
Jusqu'à la fin de mon pèlerinage,
Je veux t'aimer et vivre sous ta loi.
1er COUPLET.
Sûr, en l'aimant, d'être heureux sur la terre,
J'ai tout quitté pour m'attacher à lui,
Pour le servir, l'honorer et lui plaire,
Pour mériter son bienfaisant appui.
— 49 —
2
O sort heureux ! ô sort rempli de charmes !
Je dors en paix sur son sein paternel ;
Tous mes transports, mes soupirs et mes larmes,
Tout mon amour, sont pour lui, pour le ciel.
3
O bonheur pur ! ô célestes délices !
Je suis à Dieu, Dieu lui-même est à moi.
Seigneur, Seigneur, les plus doux sacrifices
Sont toujours ceux qu'on s'impose pour toi.
BÉNÉDICTION
Refrain.
O Coeur de Jésus!
Trésor des élus,
Principe de vie
Et centre de paix,
A notre âme ravie,
Fais sentir tes attraits.
Loin de notre patrie,
De toi nous attendons
Ton amour et tes dons, (bis.)

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin