//img.uscri.be/pth/4aa41331643440df9c4f1ce1d9643f7974978c6d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Caractères des RR. PP. Maure et Massillon

11 pages
1704. Maure. In-12. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Voir plus Voir moins

DES
R R. PP. MAURE
E T
MASSILLON
A LIEGE,
M. D C C I V.
DES RR. P P.
MAURE ET MASSILLON
Eux nouveaux Orateurs
sortis d'une même Pro-
vince , élevés dans une même
congregation , illustres par des
talens differens, s'emparent des
suffrages qui s'embloient n'être
dûsqua Bourdaloüe. Ils entrent
en vogue le premier jour qu'ils
montent en Chaire un Avent
fait la réputation de l'un , un
Carême place l'autre au dessus
de tous les hommes éloquens.
Celui là poffede tous avanta-
ges du dehors : la phifionomie eft
agreable, la voix nette , & fon
Aij
4
acfion trésformée. Il prononce
aussi bien qu'il écrit fa com-
pofition est délicate & sa ma-
niere de debiter trés-prevenan-
te. Il traite bien les Myfteres ,
il brille dans les Panegyliques ,
& fur tout il excelle dans la mo-
rale ses Difcours ne font gueres
moins solides que fleuris, ni ses
defcriptions moins vives que re-
gulieres , fon feu diminue rare-
ment: sa justesse n'alletere jamais
la vivacité de fonftile. Il con-
noît parfaitement le coeur de
l'homme on fe découvre dans les
portraits qu'ils ébauche , rien ne
manque à ceux qu'il acheve au
refte, ce ne font point de ces
peintures vagues , la ressemblance
y est entiere ce ne font point auffi
5
des images profanes plus propres
faire a mer le vice agreable-
ment repréfenté, qu'à en infpirer
de l'horreur. Il peint en Orateur
Chrêtien ; il nimite pas ces hom-
mes qui par un faux zele fubti-
lisent les traits d'une fainteté
mondaine avec les douces cor-
rections de l'Evangile : trop jeu-
ne pour eftre consommé , mais
doué d'un beau génie qu'il fçait
devoir à lui-même ; il poffede
ce que les autres ne peuvent obte-
nir que des annees & d'un long
travail. Une heureuse invention
lui tient lieu d'experience ; il
remplit avec adreffe ses fenti-
mens par de riches expreffions ;
ses raifons par des traits éblouif-
fans , & fes dernieres preuves
A iij